Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: i and i is an hungry soul

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : une minute je m'installe hein
ϟ AVATAR : frida gustavsson


ϟ LIENS : fiche
répertoire

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Ven 15 Mai 2015 - 20:16


Pia Lucy Bextor


carte d'identité
ϟ ÂGE & DATE DE NAISSANCE : 22 ans, 22 janvier 1977
ϟ LIEU DE NAISSANCE : Dublin

ϟ ANNÉE & MAISON : ex serdaigle, barmaid au Deus Ex Machina et surveillante au MNEM
ϟ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro
ϟ DESCRIPTION DE LA BAGUETTE MAGIQUE : 22 cm, en bois d'orme sculpté, elle contient une écaille de sirène et convient parfaitement pour les sortilèges informulés.

ϟ PATRONUS :Une loutre hallelujah (c'est pour dire combien ma joie est grande, c'est pas une sous-espèce de mustélidé aquatique).

ϟ AMORTENTIA : C'est du jasmin et du chèvre-feuille, c'est de la cardamome et du safran, mais aussi c'est l'été, ça sent le plein air et la chaleur agréable du Soleil à cette époque que Pia adore.

ϟ ÉPOUVANTARD : Une sombre brume qui grogne et qui couine, à travers de laquelle on décèle péniblement des membres humains inanimés. C'est la souffrance et la mort, pas très original, mais c'est ce dont Pia craint les ravages.
ϟ ALBUS DUMBLEDORE OU BELLATRIX LESTRANGE ? : Albus représente bien plus pour Pia que Bellatrix ne lui inspirera jamais.

ϟ CELUI-QUI-SAIT OU PHILÉAS FOLENGRAIN ? : N'ayant rencontré ni l'un ni l'autre - à moins qu'elle n'ait croisé l'anonyme sans le savoir ? - elle peine à établir un choix résolu, ce qui ne l'empêche pas de s’intéresser à l'un comme à l'autre. La politique, c'est rigolo.

ϟ SUCRÉ OU SALÉ ? : Mais pourquoi faire un choix ! Du moment que c'est bien préparé... Pia est un vrai petit chef !

ϟ CE QUI COULE DANS VOS VEINES : Pia est née dans le monde de la sorcellerie et n'a jamais connu que ça, étant donné que toute la famille Bextor est dotée de pouvoirs magiques ! Toutefois, il y a du coté de sa mère, quelques moldus que la famille ne lui a jamais caché : ce sont des personnes honnêtes et respectables, même s'il faut leur expliquer la moitié de ce qui se déroule aux repas de famille...

ϟ VOTRE ANIMAL DE COMPAGNIE : Jefferson est un gentil hibou.


ϟ SIGNE PARTICULIER : Tout le monde parle plus ou moins tout seul, mais Pia s'adresse avec conviction à tout et n'importe quoi. Elle toussote quand on la remarque.


physionomie


ϟ DESCRIPTION PHYSIQUE ; La grande désillusion qu'est la vie avait endurci le regard de Pia. Elle ne contemplait plus avec émerveillement ce qui l'enchantait auparavant, ce qui lui faisait écarquiller les yeux comme une enfant devant un magasin de bonbons.
Les chats qui passaient nonchalamment devant sa fenêtre, le coucher de Soleil qu'elle pouvait observer au travers des branches du cognassier du Japon qu'elle avait elle-même planté en haut de la buttée du jardin, les paillettes qui ressurgissaient encore parfois d'endroits improbables depuis la dernière fête qu'elle avait organisée chez elle, les arcs-en-ciel qui apparaissaient sur les murs du salon jusqu'à ce qu'elle ne range les quelques disques étalés sur la table basse, les constellations que Nuriel inventait en reliant ses grains de beauté, les sourires d'inconnus dans la rue. Cela ne la touchait plus. Plus de la même façon.
Se trouvèrent maintes fois braqués sur cette multitude de choses, deux yeux d'un gris lumineux, grands et curieux. Je dis deux yeux, mais non : c'était les siens. Jamais elle n'avait ouvert de tiroir pour en sortir ceux de quelqu'un d'autre et les poser là-dessus. Non, non, elle fixait tout cela avec ses deux immenses yeux gris pâle. Ses deux yeux pâles, immenses et gris. Le genre d'yeux qui pousseraient un adulte à babiller comme un bébé. Les yeux qui l'avaient fait fondre lui, qui l'avaient fait fondre d'un amour sincère pour elle ; elle qui aussi avait éprouvé cet amour à son égard. Elle le connaissait par cœur, et paradoxalement ignorait pourtant tout de lui ; c'est cet attrait pour ce qui est inconnu, l'attirance du mystère qui plaisait à Pia, peut-être même davantage que l'individu lui-même. Elle se l'était demandé. Elle se demandait beaucoup de choses, et doutait en permanence. En espérant mieux comprendre, elle le regardait souvent, parfois même le dévisageait, comme il le faisait lui-même après s'être rasé. Mais elle n'avait jamais de meilleures réponses à lui fournir que le miroir de la salle de bains. Pourtant lui les y voyait, il était persuadé de les y voir, toutes les réponses, là, dans les yeux de Pia. Dans ses yeux il voyait l'infini, l'immensité, le temps, l'espace, tout. On dit souvent que les yeux sont le miroir de l'âme, mais Pia pensait qu'au contraire, ils reflétaient l'extérieur.
– Si  je regarde le ciel, et que tu regardes mes yeux, que vois-tu ? Le ciel. Tu vois le ciel aussi.
– Oui. Le temps est gris aujourd'hui.


Devant son reflet, bien assise en face d'elle-même dans sa glace, une jeune fille s'interroge. Elle n'a pas l'impression de se voir elle-même, elle ne reconnaît qu'avec trop de difficulté cette enveloppe charnelle qui est toutefois sensée être la sienne. Une idée lui vient : elle songe au plaisir sadique qu'a du prendre l'inventeur du miroir déformant et efface aussitôt ce qu'elle assimile à un cynisme au sourire du reflet. Disparaissent en même temps les rides – autrefois si chères à Maman – qui partaient des commissures de ses lèvres, pareilles à de petits affluents, ou plus exactement aux ondes qui se dessinent et s'évanouissent dans le même instant, à la surface de l'eau calme, quand les galets la frôlent pour faire des ricochets. Elle se fixe comme si des réponses allaient sortir de la bouche de son reflet et non pas de la sienne. Comme si ces deux bouches étaient différentes. Comme si son reflet était une autre personne qui aurait aussi des idées, un savoir, des avis, des connaissances - toute une réflexion différente. Comment les extraire du miroir ? Comment aussi ensuite les assimiler ?

Pia est bien incapable de répondre à ces questions. Elle a beau les poser à plusieurs reprises à l'autre qui la dévisage, l'air hagard, aucune des deux ne répond. Une tempête traverse son l'esprit. C'est à la fois un vent glacial qui gèle tout sur son passage, rendant immortel et immobile ; et un souffle puissant et chaud, même humide, qui réveille et recouvre de sable moite chacune des idées de Pia. Elle est dans un désert, sur la banquise, dans la jungle, en pleine ville, chez elle, au milieu de rien, partout à la fois. Et pourtant rien ne l'entoure – ou plutôt personne. Elle se sent seule. Elle se sent terriblement et irrémédiablement seule. Elle ne voit plus rien autour d'elle que ce que son imagination invente au fur et à mesure au fil de ses pensées. Elle réintègre son regard, qui n'avait pas quitté le miroir pourtant, et se retrouve de nouveau face à cette singulière seconde Pia. C’est peut-être elle, Lucy.
Elle se voit, mais pas en intégralité. Elle voit différemment au travers du miroir que dans sa propre tête. Elle voit le dehors. Elle aimerait combiner les deux, voir dans la glace au travers d'elle-même, voir à l'intérieur... Le biais du miroir lui proposerait indéniablement de biens meilleurs angles d'observation. C'est ça : observer. Pouvoir dire « quelle nature impitoyable, quelle jungle colorée et garnie d'accessoires pittoresques comme ceci, quel joli serpent au venin mortel ! Que le danger est grand, mais que je suis loin, j'observe seulement ! » au lieu de « je suis coincée dans les lianes, les fleurs veulent me bouffer, les bestioles veulent me bouffer, l'humidité atmosphérique veut m'étouffer, au secours, au secours, au secours... ».

Elle entame plusieurs hypothèses. Peut-être qu'elle, peut-être que tout le monde, chacun d'entre tous... Peut-être qu'il s'agit d'une recherche en réalité... De la recherche d'une présence face au miroir, pour être moins seul au milieu de cet immense désert. Être deux. Ou être davantage, qui sait combien de miroirs on peut avoir ? Une immensité, pour les cas d'extrême solitude... Une forêt de miroirs. Une mer de reflets. Oh non ! Marrée noire pour Pia qui cesse de réfléchir à ceci momentanément pour se préoccuper plutôt de cet énorme bouton qui a dû jaillir durant la nuit, là, au beau milieu de son front. Il est bel et bien installé pour deux ou trois jours, après l'avoir étudié sous tous ses aspects, c'est certain et c'est le bilan douloureux que la jeune femme peine à formuler.
– Être autonome ça veut pas dire ne pas être soutenu, alors quoi si même mon visage ne me soutient pas, maintenant ? Ça suffit vraiment, les miroirs sont pas faits pour les introspections, au contraire c'est une aide à la surveillance de boutons...

Vorace est l'appétit du critique affamé – la foule, les gens que l'on croise, et celui-qui-sait, le jugement à l'état pur, comment faire bonne impression en une demie seconde ? Comment faire en sorte qu'on raconte « j'ai croisé cette fille aujourd'hui, une fille qui avait un manteau magnifique » ou « j'ai croisé cette fille aujourd'hui, une fille qui avait un de ces regards... » ou « j'ai croisé cette fille aujourd'hui, une fille qui avait le rire le plus mignon du monde » ou « j'ai croisé cette fille aujourd'hui, une fille qui trimbalait un bébé chat dans le métro c'était adorable ! », cette foule inconnue qui regarde et se bricole un bûcher où jeter tous les défauts et le malheur de pacotille en raillant des moqueries, des reproches ou pire : rien du tout.
Pia se dit que la seule solution c'est l'acceptation. On accepte, et une clarté enfin nous dévore. Le feu du bûcher ? Le paradis cotonneux et étincelant ? L'acceptation, Pia la cherche encore. Elle se plie plutôt. Elle fait comme si.





psychologie

ϟ AIME : Moi le matin j'aime la rosée qui ensevelit le jardin et le chant des oiseaux dans la cour, puis le soir aussi j'aime aller tout là-haut sur la colline pour aller attraper les étoiles avec lui. Mais il faut dire que j'aime aussi le réveil causé par les klaxons de ces engins cracheurs de fumée grisâtre parce que moi ces monstres me fascinent.

J'aime bien avoir peur, j'aime bien sentir que j'ai toujours un cœur, un petit cœur qui bat là très fort dans ma poitrine au milieu des bruits de la vie (c'est beau de se sentir vivant).


J'aime ça le bruit, j'adore la foule et les lumières !

J'aime la plage et les glaces au citron.

ϟ N'AIME PAS : Le calme plat, quand il se passe rien. Moi j'aime pas m'ennuyer, alors j'aime mieux bouger. J'aime qu'on me bouge. La solitude c'est triste.

ϟ DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE ; C'est du bruit blanc dans la tête de Pia, on l'entends depuis l'autre bout du salon ! Un sourire vague flotte sur ses lèvres tandis qu'elle approche machinalement son verre de blanc près de son menton. Elle aurait fait des bulles avec sa paille si elle avait eu une paille. Et puis tout à coup on discernera un furtif mais non moins significatif d'une délivrance providentielle « ah mais oui ! » et on la verra bondir, ayant pris soin de poser le verre en sécurité, vers les toilettes ou le hibou. Pia est le genre de fille a oublier de faire pipi. Pia est le genre de fille a oublier d'envoyer ses messages - elle les écrit, mais les abandonne distraitement avant de les sceller et de les confier à Jefferson.

(pour les allitérations ici c'est Lucy)
Lucy a un petit circuit. C'est le même petit circuit, tous les jours, elle le fait. C'est son petit circuit. C'est pas le grand tour, c'est juste un petit circuit. Qui part de là pour revenir ici. C'est tout simple comme circuit. Et c'est pas parce que c'est un petit circuit que ça fait obligatoirement le rond parfait. De temps en temps, il peut y avoir une entorse au règlement général du circuit. Un petit écart dans le circuit. Mais ça reste quand même le même circuit. Ça se suit. C'est ça, un circuit. Tout le monde a son petit circuit qui part de là pour revenir ici. Et qui croise d'autres circuits. Parce qu'on a pas tous le même circuit.

– On analyse les autres, mais on s'analyse soi. La comparaison. C'est inévitable. Quand je vais dans les toilettes pour me remaquiller en soirée, y'en a toujours une qui met, comme moi, du rouge à lèvres très rouge. Mais qui le porte mille fois mieux (la connasse). Et j'ai beau me dire un tas de truc sur elle – elle a un gros cul, elle est super bien fringuée, elle a l'air sûre d'elle, elle est venue avec des copines pas avec son mec, un tas de trucs mais au final je reviens toujours sur mon image à moi. Moi ouais j'étais très contente avec mon rouge, jusqu'à ce que je la voie. Là j'me sens nulle et aveugle, j'ai envie de l'enlever. Des fois je l'enlève. Des fois j'suis pas assez bourrée pour ignorer le fait qu'une fois que je l'ai enlevé, on dirait que j'ai mangé des pâtes bolognaise sans pâtes et sans couverts et sans mains et avec ma tronche directe dans le plat.
– Tu m'as l'air jalouse Pia.
– Non c'est faux.
C'est vrai, elle n'est pas jalouse. Elle est pensive. Désenchantée. Elle veut marquer. Depuis toujours, Pia veut se montrer sans choquer, mais créer un déclic chez les gens. Trop souvent son objectif échoue. Elle n'a qu'une immense victoire : lui.
– C'est juste, tu sais, comme un cours de danse. Le mur miroir tout entier qui te montre toi, et à la fois l'image du modèle à suivre. Ce mur qui t'oblige à comparer. Tu peux comparer que la danse, tu peux pas comparer les chignons c'est tous les mêmes, les tutus c'est tous les mêmes... Tu compare le dedans. Tu compares le talent.


Un sens profondément développé pour l'amour de la vie, des silences glacials à outrance, des biscuits secs à la fleur d'oranger ; le baluchon émotionnel de Pia ne pèse pas bien lourd et lui vaut sa candeur infantile à laquelle on refuse de croire pendant un moment. « Cette fille porte un masque, elle n'est pas sincère, regarde-la qui te toise de pied en cape, elle te juge, elle te jauge, et ausculte ton âme quand elle te parle, regarde-la la salope elle cache son jeu mais avec moi ça ne prendra pas. » Il y a des gens méfiants qui croient voir au travers de Pia qui pourtant, n'est ni transparente ni malhonnête, mais la naïveté se confond au mensonge ambiant, et la distraction précaire à la discrétion coupable. Pia n'a rien fait de mal, c'est vrai qu'elle a la tête dans les étoiles... « Ça brille, regarde... Ce serait formidable d'en attraper une, on la mettrait dans un bocal avec des trous, comme une luciole, et on la laisserait mourir lentement sur la table de chevet. » ...et dans son cœur à lui. C'est parce qu'elle veut pas grandir, elle est à mi chemin entre le chaton et le pirate, drôle de mélange pour une petite fille de vingt-deux ans qui combine les aventures macabres et collectionne les pleurs immérités. Elle est la lumière craintive qui chatouille le sommeil en s'échappant des stores troués, elle est la forme de fleur que dessine vaguement la tâche de saleté incrustée derrière la porte du Deus Ex Machina. Volatile et sauvage, Pia ne demande qu'à être apprivoiser, mais personne jamais ne la mettra dans un bocal sur sa table de chevet.



histoire


Je trouve ça nul l'école. J'aime pas les chaises, j'aime pas les stylos, et en plus le professeur de maths il a une verrue sur le nez, tout est très moche à l'école. Moi je dessine des fées sur mes feuilles quadrillées, je dessine des constellations, de nouveaux horizons, et puis un grand fracas. Je comprends pas vraiment, tout le monde cri, tout le monde court, moi j'aimerais juste que lui il soit là, et j'aimerais qu'on m'explique pour une fois…

C’est un hibou. Il a tapé dans la vitre. Pauvre Inouï. Il s’appelle comme ça parce qu’il a des grands yeux tout ronds, écarquillés comme moi devant les grands, et que lui non plus il comprend pas toujours ce qu’il fait. Il a pas l’habitude des fenêtres fermées…

Moi j’ai reçu du courrier, c’est la première fois, ça vient du Père Noël (c'est ce que Maman a dit) mais je crois que ce n'est pas vrai alors j'ai demandé d'où ça venait et puis on n'a pas voulu me répondre (on ne me répond jamais de toute façon). Moi je crois que je suis née pour être fantôme, dans les rues à la maison dans les champs dans la forêt à l'école entre les rires et dans les pleurs je suis fantôme (on ne me voit pas). Mais parfois j'ai l'impression d'exister comme une vraie personne, parfois j'ai l'impression de réinventer les sourires, parfois j'ai l'impression qu'à force de le réparer avec de la colle et du scotch mon cœur fonctionne à nouveau, lui il a recollé quelques petits morceaux de cœur-crevé (j’ai retrouvé le boumboum de notre ciel étoilé).


Assis sur le banc, debout dans l'herbe devant, derrière la voiture, au coin de la rue, à côté de la boulangerie. Il est là. Il la voit. Des fois. Elle ne le voit pas. Jamais.
Les yeux qui clignent peu souvent, tout le corps semble au ralenti. Il se déplace lentement, respire lentement. On croirait qu'il regarde lentement si l'on puis dire. Un regard simple, yeux, trajectoire ; regard. Il n'est pas vide pour autant, au contraire, il se remplit, lentement, simplement. Profitant. Tout chez lui est très simple. Ses habits. Ses expressions faciales (il en possède trois : le sourire pour quand on raconte des blagues, l'expression neutre pour tout le reste, et les sourcils froncés pour quand il est contrarié, parfois nuancés par une petite moue, sobre elle aussi. Quoi que, il n'utilise presque jamais cette dernière).

Il y a un visage autour du regard. Il y a Pia en face de l'homme. Les yeux c'est lui, la trajectoire c'est elle. Ô visage stupéfait devant celle qui passe et passe intouchée. Ô glaise du visage figé dans son rire panique face a celle qui passe intouchée.
Il semble être la sérénité incarnée. Des traits asiatiques, yogi, pratiquant de l'entretient de bonzaïs, ces arbres miniatures au milieu de cailloux miniatures que l'on chatouille avec un râteau miniature pour dessiner des vaguelettes, des courbettes, des cercles miniatures. Elle paraît pressée. Comme toujours, pour elle, tout relève de l'urgence, elle veut tout, tout de suite.

L'oubli. Ça arrive à tout le monde. Que diable n'a-t-elle pas un cerveau-bureau avec des idées bien rangées dans des tiroirs pour ne jamais rien égarer ! La voilà, bêtement coite, debout sur le trottoir, en face de la boulangerie, incapable de savoir pourquoi elle est sortie en hâte, inapte à se souvenir la raison de sa précipitation.
Lui, il est là. Il a son visage à elle en triple exemplaire : le premier dans le médaillon gousset qu'il porte toujours, sur une minuscule photo où elle pose en Ray-Ban suspendue à un cou sans visage – le cadrage ne permettant aucune identification ; le second sous la forme du reflet dans le rétroviseur de la voiture garée non loin ; enfin sans conteste le meilleur des trois se trouve dans la rue, cinq mètres devant lui.

L'oubli disions-nous ? Peut-être pas. Peut-être en réalité attend-elle quelque chose. Quelqu'un. Elle ne semble toujours pas décidée à bouger. Les yeux dans le vide, elle reste plantée, cachant son agitation, son impatience.
Longtemps, longtemps elle attend. Inlassablement elle attend.
Et lui, lui aussi attend, depuis qu'elle est partie il attend, il l'attend ; il l'attend elle.




Le bébé n'était pas sourd, malgré ce que l'on a cru. Un calme absolu régnait dans la chambre du couple Bextor allongé de part et d'autre du lit, et le bébé scrutait attentivement le plafond, basculé sur le dos, les pieds sous le menton (ce qui est une position très confortable quand vos cuisses sont aussi longues que larges et que vous pesez à peine plus qu'un rôti). Il aurait pu s'écrouler, le plafond, et le bébé n'aurait pas bronché. Le bébé n'était pas sourd, mais extrêmement placide. Jamais il ne criait, jamais il ne pleurait, comme si rien ne le dérangeait. Il dévisageait quiconque s'approchait de ses gros yeux ronds et curieux, et s'aggripait à tous les doigts qui se présentaient. Il avait l'air sérieux d'un professeur accablé par la bêtises de ses élèves. Il ne parla que très tard par inversement proportionnel à l'essor de son sens du rangement : les crayons bleus avec les billes bleues, les figurines de garçons avec les sous-vêtements de Papa, les vernis de Maman qui sentent fort les solvants avec la litière du chat qui sent fort elle aussi.

Rien n'a changé (ou si peu.)

Une menace sourde arpente le tapis de feuilles mortes, attirée par l'arrosage automatique du jardin en cette chaleur inhabituelle pour la saison. Ayant bravé les pots de géraniums fânés grâce à des capacités indéniables pour slalomer en rampant, Pia se met à douter de la scientificité de son expérimentation. « Mais qu'est-ce que tu branles la cousine ? » Sans rétorquer, l'autre se rapproche des pieds de son oncle et s'allonge sur le dos, profitant ainsi d'une vue imprenable sur les narines fraîchement entretenues du boute-en-train quarantenaire, qui l'enjambe, certain de n'avoir pas de meilleure réponse que ce silence réprobateur – c'est ce qu'il perçoit. Vides de mots les yeux de Pia transmettent ce que les autres pensent déjà : et son oncle se sent bête de ne pas comprendre l'évidence et sa mère se sent rassurée d'avoir une fille si appliquée dans ses études et son père se sent fière d'avoir transmis un bouclier affectif à cette enfant déjà assez fragile et le voisin se sent honteux d'avoir osé envisager l'idée de peut-être inviter la jolie sorcière à un rencard et sa voisine de dortoir se réjouit d'avoir enfin mis la main sur une Serdaigle qui lui correspond – les deux rigolent comme jamais ensemble et restent le plus puissant mystère féminin de la maison. « Alors, ça réfléchit comment, un ver de terre ?
- Ça réfléchit pas, c'est bien trop occupé à survivre. C'est nerveux comme un Serpentard, comment pourraient-ils apprécier leur vie misérables...
- Viens demain on en change un en humain pour voir !
- T'es bête... Hé on doit déjà mettre au point un moyen de transformer les dents de Ellen en touches de piano ! J'en peux plus qu'elle ronfle autant, vivement qu'elle joue des berceuses... »
Pia ne change pas (ça ne se voit pas.)

Adieu,
Poudlard,
Maman,
Papa,
Basile,
Lui aussi,
Adieu,
les oncles les cousins la famille en Irlande,
les étendues vertes à perte de vue et surtout de souffle,
les voisins moldus,
les repères rassurants qui ramollissent les sens et qui ralentissent l'esprit,
le quotidien qui engourdit la vie,
je vous aime
quand même.





Spoiler:
 



hrp

ϟ COMMENT NOUS AS-TU DÉCOUVERT ? Euh chais pu désolée à partir du moment où la page s'est ouverte je me suis retrouvir éblouillie et ma mémoire à court terme flashouillée ! J'te jure c'est la vérité.

ϟ LE NOM DE LA PERSONNE SUR TON AVATAR ; Frida Gustavsson

ϟ QUE PENSES-TU DU FORUM ? C'est trop marrant. Et putain qu'est-ce que c'est joliiii ici c'est ouf ce design avec les lunettes les têtes de cerfs les couleurs et tout wawawa moi j'adore hein alors ma chérie tu fais fort là c'est sublime c'est magnifiiique je dis oui ! Le concept Secret Story est trop marrant aussi ça sonne le forum foufou et vivant je dis WIWIWI !

ϟ AS-TU LU/VU TOUS LES HARRY POTTER ? J'en ai lu aucun mais je les ai tous vus avec mon papa (nostalgie je me souviens de quand on est allés tous les deux au cinéma pour voir le premier !)

ϟ SUR COMBIEN D'AUTRES RP ES-TU INSCRIT SANS COMPTER CELUI-CI ? Un

ϟ VEUX-TU UN PARRAIN ? Très volontiers !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I've always said that if I could do anything in the world, I would be a professional golfer.

ϟ FONCTION : Vendeur dans une boutique de farces et attrapes.
ϟ AVATAR : Dane Dehaan


ϟ LIENS : présentation + liens
mes rps: 01 arya + 02 arya + 03 arya + 01 blanche + 01 pia

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Ven 15 Mai 2015 - 23:10

Bienvenue par ici  ducktoyzboub
Tu vas voir, Legilimens c'est la vie  dancingqueen

_________________
SIMON ANTOINE MORIARTY
l'imagination est notre plus grande arme. le plus bête, c'est d'en être en panne. ©.mad love
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: i and i is an hungry soul

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : une minute je m'installe hein
ϟ AVATAR : frida gustavsson


ϟ LIENS : fiche
répertoire

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Ven 15 Mai 2015 - 23:35

Merci beaucoup ! slurpbaveslip
(avis à quiconque pourrait m'aider à bidouiller je crois que j'ai fait une connerie avec les balises mon texte dépasse, quelle nulle...)

edit ; ah non c'est bon je suis géniale
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 35
ϟ FONCTION : Psychologue scolaire ; Fantôme en déni ; Ex-Serdaigle.
ϟ AVATAR : Hugh Dancy
http://img11.hostingpics.net/pics/256635tumblrmo8pqsLzd81r0jkkko2r1250.gif

ϟ LIENS : You won't like me when I'm psychoanalyzed.
Therapy doesn't work on me.

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Sam 16 Mai 2015 - 0:00

    Comme elle a l'air choue, cette petite. ♥ J'ai hâte d'en savoir plus et de pouvoir la valider avec tout l'amour du monde. En ce qui concerne le patronus, j'ai été voir et comme Charlotte avait prévenu d'une longue absence pour son personnage, je me renseigne et après je te dirai ! Sinon, le castor, le ragondin, le furet ou le raton-laveur ? D:

    Sois la bienvenue dans tous les cas. 8DDD

_________________
Rudolph with your nose so bright,
Won't you guide my sleigh tonight ?

« Rudolph the Red-Nosed Reindeer
Had a very shiny nose
And if you ever saw it
You would even say it glows
•• .unbreakable »
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: i and i is an hungry soul

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : une minute je m'installe hein
ϟ AVATAR : frida gustavsson


ϟ LIENS : fiche
répertoire

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Sam 16 Mai 2015 - 0:25

Trop cool merci slurpbaveslip

Bah c'est à dire que j'avais choisi cette bestiole là plutôt qu'une autre à cause de son caractère assez unique (je parle de la loutre de rivière hein pas de la loutre de mer, plus grosse et plus féroce. National Geographic over) et du fait qu'elle évolue dans la flotte (mon personnage suit un peu un fil conducteur autour de son rapport à l'eau, qui la suit même jusque dans la couleur des dialogues ! J'étais fière de moi j'avais fait un bon boulot bien logique et harmonieux MAIS SI TU VEUX TOUT ME BOUSILLER OK HEIN D'ACCORD CA VA JE TROUVERAI AUTRE CHOSE)

En tout cas je suis contente qu'elle plaise ! Ca sera encore mieux quand j'aurai fini la fiche bien sûr... je m'y remets !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Славься, Отечество наше свободное, Дружбы народов надёжный оплот!

ϟ ÂGE : 34
ϟ FONCTION : Directeur du Département des sports et jeux magiques
ϟ AVATAR : James Franco


ϟ LIENS : Fiche de présentation
Fiche de liens
Boîte aux lettres

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Sam 16 Mai 2015 - 0:36

Welcome sur Légi et bonne chance pour la suite de ta fiche. J'aime beaucoup le prénom et j'ai hâte de tout lire ! ;)
Je ne connais pas du tout l'avatar, mais elle semble adorable.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: i and i is an hungry soul

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : une minute je m'installe hein
ϟ AVATAR : frida gustavsson


ϟ LIENS : fiche
répertoire

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Sam 16 Mai 2015 - 0:47

Merci et merci ! Et merci, et merci ! Et merci !
Waou décidément ça fait chaud au cœur de se sentir si bien accueillie vous êtes gentils...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 35
ϟ FONCTION : Psychologue scolaire ; Fantôme en déni ; Ex-Serdaigle.
ϟ AVATAR : Hugh Dancy
http://img11.hostingpics.net/pics/256635tumblrmo8pqsLzd81r0jkkko2r1250.gif

ϟ LIENS : You won't like me when I'm psychoanalyzed.
Therapy doesn't work on me.

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Sam 16 Mai 2015 - 12:59

    Wow, cette fiche est merveilleusement bien écrite. Tu as un style d'écriture très agréable à lire et ça fait plaisir. En revanche, je vais te demander de changer quelques petits trucs avant de pouvoir valider totalement cette jolie fiche.

    Déjà, pour le patronus, j'ai toujours pas de réponse de Charlotte, donc en attendant il faudra en trouver un autre et je t'enverrai un mp quand j'aurais des nouvelles pour te dire si tu peux le changer ou pas. dancingqueen

    Ensuite, en ce qui concerne l'histoire, le caractère ou le physique de Pia, ils sont tous bien écrits, mais au final on apprend vraiment peu de choses sur elle, à part qu'elle est invisible, discrète, effacée. Même son histoire est difficile à comprendre, au final elle est amnésique, elle a reçu un sortilège d'oubliettes ? Il faudrait mettre un peu plus d'éléments auxquels s'accrocher, décrire un peu plus son véritable caractère ou expliquer un peu (sans révéler le secret pour autant). C'est possible ?

    Merci, et j'espère pouvoir te valider très vite. T'es sur la bonne voie !

_________________
Rudolph with your nose so bright,
Won't you guide my sleigh tonight ?

« Rudolph the Red-Nosed Reindeer
Had a very shiny nose
And if you ever saw it
You would even say it glows
•• .unbreakable »
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: i and i is an hungry soul

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : une minute je m'installe hein
ϟ AVATAR : frida gustavsson


ϟ LIENS : fiche
répertoire

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Dim 17 Mai 2015 - 18:57

Oh merci ça fait plaisir de lire ça aussi :)

Pour le patronus j'attends avec impatience alors j'avais juste oublié de le changer mais c'est bon j'ai trouvé autre chose  heartheart

Et alors pour tout le reste oui je vais préciser alors, je pensais pas que c'était très important en fait je pensais que c'était plutôt un test pour voir si on écrit bien justement... stupidmeh Désolée ! Je vais expliquer d'avantage ! Toutefois j'ai un question, même si je vois pk faut changer la description psychologique et l'histoire, est-ce que je dois aussi bidouiller la description physique...? Je veux dire, les images parlent d'elles même non ? (Et puis surtout je suis réticente à faire des descriptions je trouve ça un peu disgracieux...) MAIS je suis juste une nouvelle capricieuse hein évidement je vais me plier aux règles du forum, croyez pas que je fais que râler quand même !!!
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 35
ϟ FONCTION : Psychologue scolaire ; Fantôme en déni ; Ex-Serdaigle.
ϟ AVATAR : Hugh Dancy
http://img11.hostingpics.net/pics/256635tumblrmo8pqsLzd81r0jkkko2r1250.gif

ϟ LIENS : You won't like me when I'm psychoanalyzed.
Therapy doesn't work on me.

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Dim 17 Mai 2015 - 21:33

    Et j'ai finalement parlé avec Charlotte et elle ne compte plus jouer ce personnage là, mais éventuellement revenir plus tard avec un autre personnage. Donc tu peux prendre la loutre que tu aimes tant. ♥

    Et pour la description physique, c'est vrai que ça va tant que tu fais pas d'éloges à son sujet. Et l'avatar parlant de lui même + le nombre de lignes étant respecté, je ne vais pas te forcer de la refaire (précise peut-être des trucs bien à elle qu'on ne voit pas forcément, comme la couleur de ses yeux ou la façon qu'elle a d'attraper des boutons plein de pus dès qu'elle voit Dumbledore parce qu'il est trop sexy /pan), contrairement à la partie psychologique et de l'histoire qui demandent vraiment une certaine précision. Bonne chance !

_________________
Rudolph with your nose so bright,
Won't you guide my sleigh tonight ?

« Rudolph the Red-Nosed Reindeer
Had a very shiny nose
And if you ever saw it
You would even say it glows
•• .unbreakable »
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: i and i is an hungry soul

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : une minute je m'installe hein
ϟ AVATAR : frida gustavsson


ϟ LIENS : fiche
répertoire

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Dim 17 Mai 2015 - 21:43

Youpi !  heartheart

Et ça marche, je vais parler de ses yeux et retravailler le reste ! J'espère que ça plaira parce que je m'amuse bien j'ai pas encore commencé mais je me sens bien ici  slurpbaveslip
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 35
ϟ FONCTION : Psychologue scolaire ; Fantôme en déni ; Ex-Serdaigle.
ϟ AVATAR : Hugh Dancy
http://img11.hostingpics.net/pics/256635tumblrmo8pqsLzd81r0jkkko2r1250.gif

ϟ LIENS : You won't like me when I'm psychoanalyzed.
Therapy doesn't work on me.

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Dim 17 Mai 2015 - 21:51

    Aww, t'es trop mignonne ! huggiesy Bon courage, choupinette. Tu es sur la bonne voie vu ton style d'écriture, ne t'en fais pas.

_________________
Rudolph with your nose so bright,
Won't you guide my sleigh tonight ?

« Rudolph the Red-Nosed Reindeer
Had a very shiny nose
And if you ever saw it
You would even say it glows
•• .unbreakable »
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: Science has not yet taught us if madness is or is not the sublimity of the intelligence.

ϟ ÂGE : 31
ϟ FONCTION : Ancien élève de Serpentard, ancien Langue-de-Plomb, Mangemort en fuite
ϟ AVATAR : Godfrey Gao
Freak Out Team

ϟ LIENS : From childhood's hour I have not been. As others were, I have not seen. As others saw, I could not awaken. My heart to joy at the same tone. And all I loved, I loved alone.

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Lun 18 Mai 2015 - 14:26

    Bon courage pour ta fiche ! wowowowowowowowo
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: banana princess.

ϟ ÂGE : 25
ϟ FONCTION : Vendeuse sur le Chemin de Traverse et rédactrice occasionnelle pour le Chicaneur.
ϟ AVATAR : Emma Stone.
ϟ ABSENCE ? : Léger ralentissement pour cause de fac chronophage.




Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Lun 18 Mai 2015 - 18:13

Bienvenue ici ! :D

_________________
- arya l. osborn -
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: i and i is an hungry soul

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : une minute je m'installe hein
ϟ AVATAR : frida gustavsson


ϟ LIENS : fiche
répertoire

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Lun 18 Mai 2015 - 18:33

Merci beaucoup ! slurpbaveslip

APPEL OSKOUR ; je sais pas ce que j'ai fait avec le code... Encore... Si une bonne âme pouvait m'aider :(
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Et l'homme impatient se change en bête fauve.

ϟ ÂGE : 36
ϟ FONCTION : Professeur de vol - Directeur de Serdaigle - Animagus (Aigle) - Membre de l'Ordre
ϟ AVATAR : Pedro Pascal
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : Identity & Relations & Lettres

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Lun 18 Mai 2015 - 19:04

BIENVENUUUUUE. slurpbaveslip

Amuse-toi bien pas ici, je vais de suite éditer le code voir ce qui se passe comme caca de licorne. (ça arrive, les codes sont méchants, faut pas trop les taper. faut être gentille avec. leur donner des cookies. comme à nous, le staff /mur.)

En tout cas, la petite est ADORABLE. je l'aime déjà huggiesy

EDIT : voilà. c'est réglé normalement. je sais pas ce que tu avais fait, y'avait des codes taille, font, couleur de PARTOUT. même sur les balises xD bref, je sais pas si tu as touché aux codages etc, la prochaine fois, vaudrait mieux éviter, sinon après ça fait n'importe quoi. slurpbaveslip

_________________
stop crying your heart out
You are the port of my call, you shot and leavin' me raw, now I know you're amazing. 'Cause all I need is the love you breathe, put your lips on me and I can live underwater ☆ underwater ~ By infinite

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: i and i is an hungry soul

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : une minute je m'installe hein
ϟ AVATAR : frida gustavsson


ϟ LIENS : fiche
répertoire

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Lun 18 Mai 2015 - 20:45

Merci et MERCIII ! Je suis gentille avec les codes (mais surtout avec le staff ((fayote)) ) mais je crois qu'ils m'aiment pas trop... Honnêtement je me suis contentée de coller mon texte word via "texte sans mise en forme" avant de colorier certaines phrases.
(rien que je dis colorier tu comprends combien j'y connais tchi en informatique)
Je vais être encore plus prudente à partir de dorénavant pour pas que je fasse des bêtises encore jspr. Ma maladresse n'est jamais voulue et c'est bien là tout le problème, HEUREUSEMENT TU ES LA MON HÉROS merci mil foy !  slurpbaveslip
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Et l'homme impatient se change en bête fauve.

ϟ ÂGE : 36
ϟ FONCTION : Professeur de vol - Directeur de Serdaigle - Animagus (Aigle) - Membre de l'Ordre
ϟ AVATAR : Pedro Pascal
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : Identity & Relations & Lettres

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Lun 18 Mai 2015 - 23:20

Pas de problèmes, Pia. (j'ai failli t'appeler Pi. Les maths déteignent sur moi.)

Tout est bon, ou du moins si y'a des trucs pas bons, ça ne se voit pas. (tu sens le modo qui fait son taff, hein ? /mur.)

Cependant, il y a un point qui doit être revu. Le patronus de la loutre est normalement complet, je pense que tu vas devoir en changer.

Le reste, c'est à Lawrence ou à Chips de voir. Je leur laisse la place et le soin de te dire si il y a des choses à éditer ou pas. weheartitbeaucoup

Si tu as le moindre soucis, n'hésites pas à contacter un membre du staff. Pareil pour les questions : on est là pour ça. (et j'adore avoir des mps.)(surtout si on m'offre des cookies.)

EDIT :
ahah, on me signale dans l'oreillette que, en fait, pour le patronus, tout est bon. Au temps pour moi. ♥ tu peux garder la loutre.

_________________
stop crying your heart out
You are the port of my call, you shot and leavin' me raw, now I know you're amazing. 'Cause all I need is the love you breathe, put your lips on me and I can live underwater ☆ underwater ~ By infinite

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: i and i is an hungry soul

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : une minute je m'installe hein
ϟ AVATAR : frida gustavsson


ϟ LIENS : fiche
répertoire

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Lun 18 Mai 2015 - 23:43

Oh Oswald tu es adorable, je t'enverrai des mp d'amour rien que pour te faire plaisir !
Ton collègue m'a demandé d'approfondir les trucs (vocabulaire précis de la fille littéraire vouivoui) concernant le physique, la psychologie et l'histoire du personnage déjà ! Alors j'ai rajouté un paragraphe pour les premiers points et je m’attelle au dernier immédiatement  ridemyllama (en espérant que ce que j'ai raconté dans les autres parties après édition est désormais convenable !)

OH NON LA COURONNE DE FLEUR JE CRAQUE C'EST TROP CHAT soinlovewithacat

(EDIT de Oz : pour éviter les doubles-posts, il y a le bouton "éditer" ça permet d'éviter de poster deux messages à la suite. weheartitbeaucoup )


(EDIT de mwa : ouuups désolée j'le savais en plus c'était sous le coup du... dancingqueen )
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Look at all the fucks I give.

ϟ ÂGE : 31
ϟ FONCTION : Directeur des Serpentards, professeur pratique de DCFM, tireur d'élite de baguette magique, membre de l'Ordre, BAMF.
ϟ AVATAR : Matthew Gray Gubler
ϟ ABSENCE ? : Activité principalement le week-end pour cause de Terminale sauvage /o/



ϟ LIENS : It'll be alright
We may make it through the war
If we make it through the night

Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical Mar 19 Mai 2015 - 22:32

    C'est sur moi que tu tombes cette fois-ci ! J'en profite pour te dire bienvenue à la volée ♥ (Je pensais l'avoir fait en plus, je suis vraiment désolée.) J'aime beaucoup ta façon d'écrire et Pia est un personnage comme je les aime - tout en douceur -, j'ai vraiment envie d'en lire davantage sur elle. soinlovewithacat Le seul truc que j'ai à souligner c'est que j'ai effectivement eu un peu de mal à comprendre l'histoire qui était un peu obscure, mais mes heures face à de la Physique y sont sûrement pour quelque chose. En tous les cas après une relecture ça a été mais j'ai encore un doute qui subsiste - mais c'est sans doute, comme je l'ai dit, juste moi qui paye mes heures de sommeil manquante : j'ai du mal à comprendre l'identité de ce "lui" qui traîne partout, et donc du joli monsieur asiatique. J'aime beaucoup la trace qu'il laisse dans la fiche mais j'avoue que j'ai au final eu du mal à savoir d'où il vient. (A moins que ça empiète sur ton secret, dans quel cas tu peux me mp évidemment) Voilà, désolée de chipoter, mais franchement sinon pour moi, à part ce petit point qui manque de clarté et puisque les modifications demandées ont été effectuées, j'ai rien à redire et tu seras ensuite validée sans encombre ! /o/

    EDIT : Après discussion + ajout d'un petit texte explicatif après l'histoire, la fiche est validée avec amour. Donc tu peux maintenant poster ta fiche de liens et commencer à rp ♥ N'oublie pas d'envoyer ton secret par mp à Celui-Qui-Sait ! Bon jeu parmi nous soinlovewithacat

_________________

Your doctor put you on milk, cream and alcohol ; he told you that's why you can't sleep at night — from nerves, so bad, yeah
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical
MessageSujet : Re: Pia ♡ Gnarly, radical, on the block I'm magical

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Let's be radical (PV Santana)
» trading block minnesota
» Trading Block FLA
» Zach parisé on the trading block???
» Randy Orton Vs Goldberg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: La Bible du Forum :: Choixpeau Magique :: Présentation du personnage :: Présentations validées-