Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

ϟ ÂGE : 26
ϟ FONCTION : Auror, membre de l'Ordre, loup-garou et ancienne Serpentard
ϟ AVATAR : Candice Accola

Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah]
MessageSujet : Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah] Dim 10 Mai 2015 - 15:00

Froid, froid, froid. Fait froid. J'aime pas la nuit, fait toujours froid. Vous me direz, je n'avais qu'à pas sortir. Certes. Mais je m'étais engueulée avec Jay, encore, à propos des risques qu'il courrait, encore. Et comme il s'en moquait, j'étais partie dans le bar d'à coté pour l'énerver. Ce qui n'est ni très mature ni très malin, je vous l'accorde. Mais au moins, j'étais légèrement plus calme en sortant qu'en entrant. Pas moins inquiète, mais plus calme. Même si je ne comprenais toujours pas mon grand frère. C'était pourtant le plus raisonnable entre nous deux, le plus sage. Alors pourquoi fallait-il que ce soit lui qui ait décidé de s'infiltrer chez les Mangemorts ? Je ne comprenais pas, et je savais que si il était démasqué, il était mort. De manière à priori très littérale, ce qui m'angoissait encore plus. D'autant qu'il refusait tout net de m'écouter. Et si on ajoutait à tout ça le fait que Jill était très évasive sur à peu près tout ce qui la concernait, et qu'en plus la pleine lune approchait genre rapidement, eh bien ça donnait une Leah sur les nerfs.

Une Leah sur les nerfs et qui, là maintenant tout de suite, avait froid et ne voyait absolument rien à plus de deux centimètres devant elle. Je soufflais sur le bout de mes doigts avant de sortir ma baguette et de murmurer un "Lumos" à peine audible. Je déteste la nuit. Sérieusement, il y a des gens à qui ça plaît ? La nuit tu vois rien, et surtout pas les dangers. Du style, des assassins dissimulés dans les coins un peu plus sombres, des meutes de chiens enragés -ou encore les marches fourbes qui se jettent dans tes jambes pour te faire te ramasser lamentablement-, ou plein d'autre trucs pas sympa. Conclusion, la nuit c'est nul. Attendez, c'était pas du bruit derrière moi ? Oh mon dieu si, c'était du bruit. Des pas même. Je serrais le poing sur ma baguette et ralentis imperceptiblement l'allure, l'adrénaline commençant à pulser. Okay, étape un, tu attends qu'il arrive à ta hauteur, étape deux tu te retournes et tu frappes, étape trois tu stupefixes la cible, étape quatre tu avises si il faut t'enfuir en courant ou pas. Bon plan ça, très bon plan.

Tout se passe bien jusqu'à l'étape deux. Quand je sens celui, ou celle, qui me suit se rapprocher suffisamment, je serre le poing, pivote et frappe là où j'estime que son visage se tient -merci frérot pour les mises en situation- Je percute effectivement une mâchoire. Léger problème, au moment où je commence à lancer le sort, je m'aperçois que je connais ladite mâchoire. Enfin, plutôt la personne à qui elle appartient, certes. Sean. Oulala. Double problème. Problème un, je viens de lui détruire la joue -et ma main avec. C'est qu'il a la tête dure l'animal-. Problème deux … enfin quoi, ça fait cinq ans que je l'esquive et que je ne l'avais pas recroisé, et bam ça tombe sur lui aujourd'hui ? Tain c'est pas possible, je dois être maudite. Genre, une sorcière s'est penchée sur mon berceau petite et a sorti "mwahaha, tu es condamnée à recroiser toute ta vie ceux que tu veux éviter ! Bouahahaha !". Je suis quasiment certaine que ça c'est passé comme ça. Bon, éviter les questions, éviter Sean, lancement du plan B. Je serre la main un peu plus fort sur ma baguette que je lève à moitié dans une posture d'attaque. Ou de défense, c'est selon.

"Qu'est-ce que tu fais là ? Tu me suis ? T'es un pervers ou un psychopathe, c'est ça ?"

Ouais, la meilleure défense c'est l'attaque, ça marche très bien. Je fais la fille chiante et agressive -enfin de toute façon c'est vrai, ma question se tient. C'est pas normal de suivre les gens dans les rues comme ça sérieux. Il a très bien pu devenir un malade mental pendant cinq ans, j'en sais rien, c'est crédible-, il a peur, il s'enfuit. Ou alors je me taille en faisait genre ce n'est qu'un abruti que je déteste. Mouais, les deux peuvent marcher, j'aviserais en fonction de comment il réagit.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 26
ϟ FONCTION : Membre de l'Ordre + employé aux Trois Balais + Lycanthrope
ϟ AVATAR : Tyler Hoechlin
ϟ ABSENCE ? : disponible seulement le Week-end pour RP, mais présente relativement 7/7



ϟ LIENS : Skandar + petite soeur
Leah + fuyons-nous, cherchons-nous

Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah]
MessageSujet : Re: Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah] Sam 16 Mai 2015 - 18:07

Cul sec. Je dépose bruyamment le verre de Shooter TGV vide sur la table avant d’en prendre un autre et de recommencer pour la huitième fois. Je devais gagner le défi. En face de moi, un pote, connu de cette soirée, buvais lui aussi ses verres de Shooter. Il allait moins vite que moi, il en avait un de retard, il était moins habitué faut dire. Je reposai le neuvième tandis qu’il entamait son huitième, mais il ne tînt pas jusqu’au bout et reposa le verre mi-vide. Un ami souleva mon bras gauche tandis que je finissais de boire le dixième en guise de récompense pour ma victoire. Puis, ils commandèrent des une dizaine de gin tonic pour finir la soirée. Je me levais et pris ma veste, annonçant mon départ, tandis qu’ils me priaient de rester avec eux pour la nuit. Mais je devais rentrer, retourner à Près-au-lard, même si j’allais finalement passer la nuit dans un hôtel du Chemin de Traverse : il était déjà assez tard comme ça, je rentrerais demain matin. Le souci, c’est que je ne pouvais pas leur dire, que j’avais un long chemin à faire. Ils pensaient que j’habitai à Londres, aucuns d’eux ne savait que j’étais un sorcier, tous étaient des moldus. J’annonçai que ma sœur m’attendait, que je ne devais pas tarder. C’était vrai, Skand’ pouvait venir à l’appartement de Près-au-lard à tout moment, même s’il était un peu tard pour l’instant pour qu’elle vienne. Mais demain, elle pourrait venir, et j’avais besoin de me remettre en forme pour ne pas qu’elle sache que j’avais bu. Elle n’aimait pas ça, pour une raison que j’ignorai, mais dont je me doutais. Notre père buvait beaucoup après le départ de ma mère… C’était sans doute un moment, très mauvais souvenir pour la dernière des Williams. Ils acceptèrent finalement de me laisser partir, tous complètement bourrés et de toute manière totalement inapte à m’arrêter. Moi-même j’étais bourré, mais j’avais encore les idées claires. Je pouvais marcher et j’étais assez lucide pour me dire que je devais retourner au chemin de traverse, appuyer sur les briques et retourner à l’hôtel où j’avais pris une chambre quelques heures plus tôt. Je quittais donc le bar moldu pour emprunter un chemin menant ensuite au mur permettant d’accéder au monde magique. J’avais pris un bar assez proche du chemin de traverse, histoire que si j’étais trop bourrer pour me souvenir où c’était, je n’aurais pas à me perdre à Londres : aux alentours du chemin, il y avait toujours quelques sorciers qui trainaient.

J’arrivais devant le fameux mur. Ce fameux mur où je devais faire une saleté de code pour qu’il s’ouvre et que je puisse passer. Beh tiens, j’étais dans de beaux draps moi ! C’était sur quelles briques qu’il fallait appuyer déjà ? Je m’adossais contre le mur en face du passage –je tenais debout, mais je pouvais pas réfléchir et tenir debout en même temps !-. Bon, hm… Trois à côté, deux au dessus ? Nan nan nan… sûrement pas. Deux à côté et trois à droite ? Non plus. Arghh ! C’était quoi cette saleté de sorte de code à la con encore ? Je me baffais un ou deux fois, histoire de me remettre les idées en place. Sans succès. Y’avais une histoire de trois et de deux, puis d’au dessus et d’à coté, ou d’à droite ou d’à gauche… mais merde quoi ! C’était quoi ?! Bon, autant essayer. Alors : Trois à côté et deux au dessus. Je me redressai pour aller cogner contre les briques qui ne cillèrent pas. Bon, bah c’était pas ça. Et en prime, j’avais mal au poing, j’y avais peut-être été un peu fort. Bon, une autre hm… Trois au dessus et… deux à coté ? Qui ne tente rien n’a rien. Quelques secondes s’écoulèrent et les briques bougèrent, se tournèrent, s’ouvrirent… C’était ça. Soulagé, je poussai un soupir avant de m’adosser une nouvelle fois contre un mur, attendant que le passage s’ouvre.
J’étais enfin rentré dans le monde magique. J’avais enfin atteint l’hôtel où j’avais prévu de dormir, mais c’est là qu’une silhouette se dessina dans la pénombre. Visiblement, une fille. Visiblement, elle avait les cheveux bouclés. Visiblement, elle était agacée : vue la cadence de ses pas. Elle passa devant moi sans me voir tandis que je la suivais du regard. Elle me disait quelque chose. Elle alluma un peu plus loin sa baguette d’un Lumos et c’est là que je remarquai que c’était une blonde. Je ne connaissais pas beaucoup de blonde, à vrai dire, toutes celles que je connaissais, je les aurais reconnues. Mais elle… Elle, c’était une connaissance qui datait. On n’avait pas dû se voir depuis des années… Et… Une blonde, que je n’ai pas vue depuis des années… Leah ? C’était… Leah ?! Ici ? Mais qu’est-ce qu’elle foutait ici ? Quoique, si elle était Auror comme elle l’avait toujours voulue, ç’aurait été possible qu’elle vienne au chemin de Traverse. Et là, elle se dirigeait vers le mur. Sans réfléchir, je m’élançai à sa poursuite, la suivant de près –ou de loin, ça dépens-. Je devais être sur que c’était elle… et savoir surtout si elle avait changée, si elle était toujours la Leah que j’avais connu à Poudlard, et surtout, savoir pourquoi elle n’avait jamais répondu à aucun de mes hiboux.

Elle ralenti la cadence. Avait-elle remarquée que je la suivais ? C’était possible, niveau discrétion, j’étais pas le plus fort, encore moins une fois bourré. Je continuais à avancer vers elle, avant de tenter d’ouvrir la bouche pour l’interpeller. Je dis bien tenter, car avant même que j’eu le temps de prononcer un mot, je reçu un putain de coup de poing dans la mâchoire. Ouais, c’était bien ça, c’était bien Young. Toujours aussi imprévisible. Je portai ma main à ma mâchoire la faisant bouger pour la remettre en place. J’observai la réaction de la jeune blonde lorsqu’elle remarqua qui j’étais. Parce que ouais, moi contrairement à elle, en plus de cinq ans, je n’avais pas changé. Fin, quand je dis contrairement à elle… Elle n’avait pas beaucoup changée, mais un peu quand même. La coupe de cheveux, puis son visage aussi un peu quand même… « Qu'est-ce que tu fais là ? Tu me suis ? T'es un pervers ou un psychopathe, c'est ça ? » je ris. Elle m’avait pris pour un psychopathe. Bon, avec la gueule de bourré que j’avais, c’était peut-être normal… mais quand même. Bon, au moins, c’qui est sûr, c’est qu’elle saurait se défendre si jamais un-dit psychopathe en venait à la suivre. Il se mettrait peut-être même à fuir, histoire de pas ravoir un coup pareil à d’autres parties du corp un peu plus bas… Je souri, une mine désolée dessinée sur le visage avant de répondre « Ouais c’est bien ça, je suis un psychopathe, assez suicidaire pour te suivre, et pervers en plus. » je levais les mains en l’air comme pour m’avouer vaincu « J’ai pas trop changé depuis Poudlard, t’as dû le remarquer, j’suis toujours un déséquilibré du ciboulot.» Je lui fis un grand sourire avant de baisser les bras et d’ajouter « ça fais longtemps, qu’on s’est pas vus… Tu vas où comme ça ? »


_________________



please, have fun guy.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 26
ϟ FONCTION : Auror, membre de l'Ordre, loup-garou et ancienne Serpentard
ϟ AVATAR : Candice Accola

Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah]
MessageSujet : Re: Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah] Dim 17 Mai 2015 - 21:43

Il se mit à rire et je plissais les yeux. Il se foutait de moi là ou quoi ? Non parce que éclater de rire n'allait certainement pas me convaincre qu'il était sain d'esprit, loin de là même. Il avait plutôt de la chance que je le connaisse, parce que ça aurait été un inconnu, j'aurais repris immédiatement l'étape « stupéfix ». Enfin ça aurait été un inconnu je ne me serais pas arrêtée à l'étape deux, et ça aurait été nettement plus simple pour moi que d'avoir à lui faire face maintenant.

"Ouais c’est bien ça, je suis un psychopathe, assez suicidaire pour te suivre, et pervers en plus."

Je soupirais, agacée. Vu l'haleine qu'il dégageait, il n'avait pas fait ça parce que c'était un crétin. Non, visiblement, il était juste bourré. Ce qui, au final, revenait quasiment au même, parce que pour balancer ça après que je l'ai agressé, il devait avoir sacrément confiance en moi, ou en lui. Parce que soyons honnêtes, un air vaguement désolé ne suffisait à convaincre personne.

"J’ai pas trop changé depuis Poudlard, t’as dû le remarquer, j’suis toujours un déséquilibré du ciboulot."

Je me mordis la langue. Oh ouais, ça j'avais remarqué, merci. Merlin, est-ce qu'il n'aurait pas pu, je ne sais pas, devenir moins … attirant ? Genre, si il avait pu s'enlaidir, ça aurait été parfait. Parce que c'était peut-être un abruti bourré, mais il était foutrement désirable l'imbécile -sauf qu'il n'avait pas à le savoir et ne le saurait sans doute jamais, ou pas par moi, en tous cas-. Je m'assénais une gifle mentale pour être aussi faible. Sérieusement, après ne pas l'avoir vu pendant cinq ans, je n'allais pas craquer maintenant.

"Ça fais longtemps, qu’on s’est pas vus… Tu vas où comme ça ?"

Longtemps qu'on s'est pas vus ? Sans déconner. Étant donné que j'avais royalement ignoré chaque hibou, chaque missive qu'il avait tenté de m'envoyer, que je l'avais fuis, ni plus ni moins, ça paraissait plutôt évident. Je commençais à paniquer légèrement intérieurement. Si l'alcool le transformait en gros lourd insistant, ça allait être compliqué de lui échapper encore.

"Ouais, t'as pas changé Williams, toujours aussi lourd."

Hors de question de l'appeler par son prénom. Le nom de famille était une barrière, ça lui montrait que je ne voulais pas le voir, faites que ça montre que je ne veuille pas le voir, au moins que ça en donne l'impression.

"Ça fait longtemps qu'on s'est pas vus, effectivement, et je m'en portais très bien, donc je propose qu'on en reste là. J'aimerais rentrer chez moi figure toi."

Je le dévisageais, le suppliant intérieurement qu'on en reste là. Je lui avais déjà fait assez de mal comme ça, je l'avais sans aucun doute transformé en monstre, parce que rien ne permet à ce jour d'empêcher définitivement la lycanthropie, du moins à ma connaissance. Alors pour lui comme pour moi, il valait mieux qu'on reste loin l'un de l'autre.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 26
ϟ FONCTION : Membre de l'Ordre + employé aux Trois Balais + Lycanthrope
ϟ AVATAR : Tyler Hoechlin
ϟ ABSENCE ? : disponible seulement le Week-end pour RP, mais présente relativement 7/7



ϟ LIENS : Skandar + petite soeur
Leah + fuyons-nous, cherchons-nous

Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah]
MessageSujet : Re: Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah] Lun 25 Mai 2015 - 17:24

Elle avait commencée à soupirer. Je la faisais chier, ça se voyait, rien qu’à son regard. Faut dire, elle non plus n’avait pas changée. Toujours à ignorer les avances que je lui faisais –même si pour le coup, je n’avais pas encore commencé, mais j’étais sûr qu’elle commencerait dès que ça commencera pour moi-. « Ouais, t'as pas changé Williams, toujours aussi lourd. » la distance inégalable de Leah. Elle était froide, elle l’avait toujours été avec moi, plus encore aujourd’hui, que la nuit où nous étions sortis avec quelques potes et qu’elle était revenue plus tard dans la nuit. Et puis, faut dire, dès qu’elle avait prononcée mon nom de famille, c’est comme si elle était dégoutée. Dégoutée de me revoir ? Peut-être. M’enfin, c’était pas cette distance qui allait me faire abandonner, elle pouvait en être sûr, ou alors c’est qu’elle avait oubliée comment j’étais, après ces longues années. « Ça fait longtemps qu'on s'est pas vus, effectivement, et je m'en portais très bien, donc je propose qu'on en reste là. » Aïe, pour le coup, ça faisait encore plus mal que son coup de poing d’il y a quelques minutes –d’ailleurs, j’avais toujours la douleur au niveau de la mâchoire !-. Elle avait donc volontairement ignoré chacun de mes pas vers elle, par hiboux j’entends bien. D’accord, okey, je comprends, y’a pas de soucis. Faut dire, passer sept ans à me supporter, c’était dur. C’était logique. M’enfin, elle aurait pu le dire autrement. Je baissais les yeux, prêt à abandonner cette fois-ci : si elle ne voulait vraiment pas me voir… Et puis merde ! Qui j’étais déjà ? Un Williams. On n’abandonne pas comme ça, dans la famille, la preuve, Skand’ n’a jamais abandonné pour moi, je n’abandonnerais plus non plus pour elle. J’avais été assez lâche avec ma petite sœur, pas la peine de l’être une seconde fois avec la fille qui m’avait fait et tourner la tête toute ma scolarisation à Poudlard –et pour dire, elle me la fait encore tourner, la tête, dans les deux sens du terme- « J'aimerais rentrer chez moi figure toi. » Rentrer chez elle ? Mh, intéressant. Un vrai gentleman se devait de ramener une jolie fille, surtout par cette nuit froide et sombre… Bon, d’acc’, elle savait très bien se débrouiller sans quelqu’un pour la protéger, mais faire mine de la protéger… ça, elle en avait jamais eu, et j’étais bien content d’être sans aucun doute le premier, parce que oui, même si elle refusait, j’insisterais, voir même pourrait la suivre une seconde fois, à mes risques et périls. « J’te raccompagne ? J’habite aussi par là-bas… » espérant qu’elle ne remarque pas que je lui mentais, je m’avançai vers elle. Et puis, si jamais elle voyait que j’étais un piètre menteur, je la raccompagnerais quand même. Je poursuivis « puis on sait jamais, tu pourrais tomber sur un méchant sorcier, encore plus sociopathe que moi ! » Je lui adressai mon plus grand sourire, du genre "j’serais là pour t’aider si besoin, tu t’souviens, j’suis un Williams ?"

_________________



please, have fun guy.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 26
ϟ FONCTION : Auror, membre de l'Ordre, loup-garou et ancienne Serpentard
ϟ AVATAR : Candice Accola

Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah]
MessageSujet : Re: Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah] Dim 7 Juin 2015 - 19:47

Il baisse les yeux, l'air blessé. Je m'en voudrais presque d'avoir été dure, mais bon. C'est pas de ma faute si il s'accroche autant alors que quand même, ça fait des années qu'on s'est pas vus. Quel mec sain d'esprit, je vous le demande, n'aurait pas laissé tomber ? Enfin je veux dire, il est pas si horrible que ça comme mec, qu'on n'aille pas me faire croire qu'aucune fille n'a jamais rien voulu construire avec lui. Alors merde, pourquoi c'est moi qu'il harcèle là ? Il pouvait pas aller cuver sa vodka dans un coin et me laisser tranquille ?

"J’te raccompagne ? J’habite aussi par là-bas…"

Merlin ce mec est vraiment irrécupérable. Et puis franchement, à qui il essaye de faire croire qu'il habite au même endroit que vers chez moi ? D'une part je ne lui ai pas dit où j'allais, je peux tourner dans n'importe quel sens une fois au bout de la rue, et à ce que je sache, il n'est pas devin. Ou alors il m'a déjà suivie avant aujourd'hui et il sait où j'habite. Ouais non, je le vois mal faire ça, il est pas assez discret. Et puis même, sa tête est juste pas crédible, il ment vraiment trop mal comme gars.

"Puis on sait jamais, tu pourrais tomber sur un méchant sorcier, encore plus sociopathe que moi !"

Je hausse un sourcil d'un air sceptique. Il est sérieux ? Le coup du "il faut que je te protège on sait jamais pauvre petite chose vulnérable", c'est plutôt pitoyable je trouve. Surtout de la part d'un mec pété qui serait très probablement incapable de se défendre contre un chaton. Et puis je suis pas à proprement parler sans défense, c'est quoi cette manie macho de partir du principe qu'une fille peut pas se défendre toute seule ? J'ai une baguette, des poings, je sais me servir des deux, alors franchement, me proposer un garde du corps, c'est plutôt vexant. Enfin ce n'est pas comme si je comptais accepter, j'ai commencé dans ma lancée de sale peste, je vais continuer.

"Ouais non, sans façon. J'ai pas spécialement envie que tu saches où j'habite et que tu me suives dans la rue comme tu l'as fait il y a dix minutes."

Je tourne les talons et je m'éloigne, un soupçon de culpabilité dans le cœur. J'ai beau tenir des propos cruels, je ne les pense pas le moins du monde. Intérieurement je maudis ce loup-garou, ce monstre qui m'aura faite à son image. Il m'interdit n'importe quoi de normal si je ne veux pas tuer quelqu'un et je le hais pour ça, sans le connaître. Merlin m'en soit témoin, si je le trouve, je le tue. Sérieusement. Et ça sera un choix délibéré, pas un accident un soir de pleine lune.Je lance par-dessus mon épaule, histoire d'achever la conversation -enfin si on peut appeler ça comme ça- avec celui qui représente ce qui m'est interdit  :

"T'es complètement torché Williams, rentre chez toi et oublie moi, tu seras mignon."

Bon, comme ça c'était plutôt clair non ? Vous me direz, avec un obstiné pareil -à se demander pourquoi il n'était pas allé à Gryffondor, borné comme il était- on n'est jamais sûrs de rien.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah]
MessageSujet : Re: Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fuis-moi je te suis, suis-moi tu prends une claque ~ [Seah]
» KATHERINE & HENRY ? « Fuis moi, je te suis. »
» Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis. || Avec Le Manipulateur.
» Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis (Mindy)
» Suis-je c'que les gens pensent que je suis ? Ou bien suis-je c'que je suis, quoi qu'les gens pensent : tu me suis ? | Nuage de Lierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Le Monde Magique :: Le Chemin de Traverse-