Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: If you are not very careful your possessions will possess you. TV taught me how to feel, now real life has no appeal.

ϟ ÂGE : 22
ϟ FONCTION : Ex-Gryffondor | Vendeuse chez Madame Guipure
ϟ AVATAR : Chloe Norgaard



Happy maker ☆ Lois
MessageSujet : Happy maker ☆ Lois Mar 14 Avr 2015 - 18:01


Edelweiss Lois Salisbury


carte d'identité
ϟ ÂGE & DATE DE NAISSANCE : 22 mai 1980 - 18 ans et beaucoup de poussières.
ϟ LIEU DE NAISSANCE : Elle est née à Stoke-on-Trent, en Angletterre, mais a vécue à Londres à cause de travail de ses parents.
ϟ ANNÉE & MAISON : Ancienne Gryffondor qui se respecte un peu trop, actuelle vendeuse chez Madame Guipure. Elle s'obstine à envoyer son curriculum au Sorcière Hebdo en espérant être prise pour stagiaire.
ϟ ORIENTATION SEXUELLE :Bienvenue aux messieurs.
ϟ DESCRIPTION DE LA BAGUETTE MAGIQUE : 30,2 centimètres. Bois de sycomore et coeur en crin de licorne. Très peu souple, rapide, mais têtue. Semble être beaucoup plus coopérative pour les sorts de type « jinx » que pour les sorts de combat.

ϟ PATRONUS : Un très joyeux alpaga. Soit un drôle d'animal qui résiste à l'eau, au feu et qui fait des longs « huuum » quand il s'ennuie ou qu'il est frustré.

ϟ AMORTENTIA : Une odeur à monter le coeur de glace à la fraise, mélangée l'odeur de feutre senteur cerise, de céréale au chocolat et de verni à ongles.
ϟ ÉPOUVANTARD :L'épouvantard de la miss prend la forme d'un dessous de lit. Encore à 18 ans, elle craint énormément le monstre d'en dessous du lit...
ϟ ALBUS DUMBLEDORE OU BELLATRIX LESTRANGE ? : Albus Dumbledore. Beaucoup plus classe et respectable que l'autre folle. En plus, elle est convaincue qu'il porterait bien le rose. ( En vrai, elle n'aime simplement pas les folles-psychopathes qui ne savent pas se coiffer. )

ϟ CELUI-QUI-SAIT OU PHILÉAS FOLENGRAIN ? :Sa curiosité humaine la pousse à pencher vers Celui-qui-sait. Considérant qu'elle raffole des revues à potins moldues, le contraire aurait été étonnant.

ϟ SUCRÉ OU SALÉ ? : Sucré, sans aucun doute.

ϟ BUT DANS LA VIE : Être connue. Spécialement dans le monde de la mode moldue et sorcière. Ou, juste, simplement être très, très connue, peu importe la sphère. Sinon, posséder une très grande collection de peluches est une de ses grosses ambitions.
ϟ CE QUI COULE DANS VOS VEINES : Du sang moldu à cent dix pourcent. Elle en est très fière.
ϟ VOTRE ANIMAL DE COMPAGNIE : Aucun animal vivant, beaucoup d'animaux en peluche. Une fois, elle a eu un chat, mais elle a dû s'en débarasser parce qu'ils ne faisaient pas bon ménage. Elle n'est pas une demoiselle à animaux.
ϟ SIGNE PARTICULIER :Abuse du sort « crinus muto », qui altère le style et la couleur des cheveux. De plus, elle a quelques petits tatouages par-ci et par-là. Elle s'habille de façon à taper à l'oeil.


physionomie

ϟ DESCRIPTION PHYSIQUE ; Si on pouvait comparer Lois à un objet, clairement que n’importe qui dirait : « Lois est un slinky multiolore. » Oui, elle flash de loin et sa gestuelle est loin d’être droite et soutenue. Edelweiss, avant, était une blonde vénitienne. Une couleur qu’elle trouve encore royalement ennuyante. Tout le monde est blond, dans la vie. Durant l’été de ses quatorze ans, en bonne moldue un peu maladroite avec la magie, elle se teint manuellement et molduement les cheveux en rose-bonbon-éclaté. En revenant à l’école, une gentille connaissance lui apprend le sort « crinus muto » – qui a pour propriété de changer la couleur et l’allure des cheveux – qui deviendra son péché mignon (avec les teintures durant les étés de sa scolarité). Tout pour dire que Lois change de couleur de cheveux (et de coupe, dépendant des envies du sort) régulièrement. Il a une fois été possible de la voir avec un afro pastel, pleinement assumé durant quelques jours.

Des fois, on a l’impression que Lois utilise un sort similaire pour ses vêtements. Bien qu’elle fasse généralement attention à ce qu’elle porte, elle opte essentiellement pour des vêtements colorés et qui sortent du lot. Elle n’a pas peur de porter de drôles de mélanges ou des couleurs que les gens préfèrent normalement laisser de côté pour les carnavals. Une partie de sa garde-robe a été fabriquée par ses pattes et le reste, elle dit « l’avoir trouvé en friperie », mais il est permis de douter de ce dernier point considérant qu’elle est très, très, dédaigneuse. La demoiselle a un très gros faible pour les pantalons évasés et les grosses chaussettes, ainsi que pour les motifs psychédéliques et les accessoires mignons. Autant dire que sa garde robe est assez hétérogène. Mais malgré tout, si elle doit s’habiller « normalement », elle sait très bien le faire. À son style, elle rajoute toujours une couche de couleurs (comment ça, pas besoin ? ) à coups d’accessoires et de verni à ongles . Elle aimerait beaucoup apprendre à faire du nail art, mais à chaque fois, on dirait qu’un déluge est passé sur ses doigts…

La miss assume trop bien son mètre quatre-vingt, l’amplifiant parfois grâce à la magie des talons hauts ou des sneakers compensées. Ses parents se tuent à lui dire qu’elle serait un peu plus jolie si elle ne se tenait pas le dos courbé ou si elle prenait la peine de tenir ses jambes fermées lorsqu’elle porte une jupe. En vrai, elle s’en fout un peu. L’important, c’est d’être confortable ! D’ailleurs, son confort passe aussi à travers le port de lunettes de soleil – parce que les yeux bleus, c’est l’enfer quand il n’y a ne serait-ce qu’un minimum de soleil – et à travers le maquillage pour camoufler sa peau trop blanche et ses quelques rougeurs.




psychologie

ϟ AIME : La mode, la musique, les stylos et les feutres qui sentent les fruits, les cupcakes et autres machins sucrés, les peluches, les grosses chaussettes, les vêtements, les garçons, ses cheveux, maquiller les gens, le vernis à ongles, la barbe à papa, sa baguette, le grunge, les graphic novels, le psychédélique, les couleurs, les pyjamas, les bijoux, les chaussures en plastique, Céline Dion, les jus de fruits, les batailles d'oreillers, les revues, l'alcool, dormir chez des gens, prendre des bains, sortir, danser, dessiner, coudre, broder, passer du temps avec ses amis, les licornes, la pâtes à modeler, les jeux vidéos, les technologies moldues, la boutique ou elle travaille, les jouets, la lumière, la chaleur, les aliens, les théories conspirationnistes, les bandes dessinées.

ϟ N'AIME PAS :Les gens qui manquent trop de confiance, les gens hautains, qu'on pète sa bulle de joie, les mauvaises odeurs, le papier de toilette rugueux, les madames qui empestent la boule à mites, les mitaines de four, les sorciers qui prennent trop au sérieux leur statut de sang, devoir boire une potion pour telle ou telle raison, parler au téléphone, le parcours qu'il faut faire avant d'être connue, les romans trop longs, quand ses cheveux restent coincés dans une fermeture éclair ou dans un collier, les lits mal faits, avoir mal quelque part, être fatiguée, les hommes-sandwich, les coiffures douteuses, les styles trop plats, les maths, les stéréotypes, être maladroite, être trop grande et trop vieille pour les parcs de jeux, être maladroite, les sacs à main, les oreillers à plumes, les hotels.

ϟ DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE ; Dans sa tête, il y a des caméras et des appareils photos, des téléviseurs et des découpures de revues, des paparazzis et des journalistes. Lois mange la célébrité comme on mange de l’air. Elle caresse silencieusement le rêve américain. Seulement la partie « Hollywood », parce qu’elle en a rien à foutre de la voiture, de la maison et des enfants. Cette envie, elle a été la pêcher auprès de ses parents qui ont eu – et encore – le droit aux caméras, aux catwalks et aux photos ( son papa est mannequin et sa maman est ancienne mannequin et désormais agente de mode ). Ainsi, elle parle beaucoup de son « futur glorieux », des stars moldues et sorcières, de la vie qui est réservée à ces gens… Une vraie pie assommante, mais passionnée. Quand Lois porte quelque chose dans le fond de son cœur, elle s’y dévoue beaucoup trop et semble mal le prendre lorsque quelqu’un en fait plus qu’elle.

D’ailleurs, cette fascination presque maladive lui a permis, au fil du temps, d’acquérir la motivation et l’attitude têtue propre à ceux qui veulent vraiment réussir. Ça compense pour son côté dépensier accentué par sa passion. Les revues s’accumulent sur le sol de sa chambre, chez ses parents, ses placards débordent et ses tiroirs de rangement aussi. Elle abuse du remplacement des machins « plus à la mode » ou « trop vieux » et des achats sur un coup de tête. Et puis, elle n’a plus assez de doigts pour compter les jugements désapprobateurs des gens qui ont conscience que la plupart de ses achats sont subventionnés par papa et maman… Ces dépenses sous coups de tête ne sont qu’une partie de la longue série qui constitue son impulsivité. Dans la même catégorie, on peut trouver : « Allo, j’ai foiré ma vie.», « Oups, j’aurais peut-être pas dû dire ça… », « Merde, c’était plus beau avant. » Si Lois prenait la peine de réfléchir un peu plus, beaucoup de catastrophes auraient pu être évitées.

On pourrait presque dire de Lois qu’elle collectionne autant les reproches que les peluches. À côté des coups remarques désapprobatrices, on a « les regards de jugement intense ». Edelweiss est une personne « random ». Disons qu’on peut la voir sourire pour rien trop souvent et qu’on peut être surpris par son rire de cochonnet tout aussi sans raison à n’importe quel moment. On pourrait être étonnés par ces moments de « spasmes » où elle gigote drôlement ou par ceux de dérive mentale où elle se parle à elle-même pour mieux comprendre ce qu’elle fait. Lois, c’est une fofolle au filtre défectueux. Les regards, s’ils ne sont pas là par admiration, elle ne s’en soucie pas. L’avis négatif d’autrui appartient aux autres et elle ne doit pas s’en faire – on ne peut pas être aimée par tout le monde, après tout. Sur ce côté-là, la miss est prospère. Elle n’est pas d’une nature stressée et elle ne prévoit pas le moindre élément dérangeant et négatif de son futur. Au niveau des choses sérieuses et des petites angoisses, elle est du genre à prendre au jour le jour et à « carpe diemmer ».

Sa folie du moment présent, elle l’applique aussi à ses créations. Donc « folie de l’idée présente ». Si elle en a les moyens, autant magiques que « normaux », elle tente de mettre à exécution, soit en croquis ou en couture directement, la moindre de ses idées. Tant pis si elle prend le risque que le machin soit totalement laid. Les erreurs ont toujours permis les meilleures découvertes ! Par contre, dès qu’elle tient quelque chose, tout doit être parfait – aucune couture mal placée , aucun détail qui l’agace –, sinon elle recommencera autant de fois qu’il le faudra. Le problème vient quand elle applique ce trait sur les individus qui ne sont pas elle. Vouloir rendre les autres – ou sa relation avec eux – parfaits nuit à l’entretient de liens positifs. D’autant plus que lorsque tout ne se passe pas comme elle le désire, elle se montre assez désagréable parce que facilement agacée, même si elle tente du mieux qu’elle peut de ne pas noyer les gens sous sa mauvaise attitude. Même qu’elle essaie trop souvent de forcer les autres à sourire – bien qu’elle ne conçoive pas toujours que se faire dire de sourire quand on n’en a pas envie peut être lourd. Elle déteste tout ce qui a trait à la tristesse, elle haït surtout voir les autres tristes ou déprimés. Lois pense que le monde serait beaucoup mieux si tout le monde était heureux. Peut-être que les mangemorts ne seraient pas des mangemorts s’ils avaient été heureux dans la vie ? Dans les faits, elle s’inquiète beaucoup plus pour les autres que pour elle-même.

Bien que Lois soit ouverte d’esprit – plus dans la catégorie « on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde », qu’autrement – elle n’en reste pas moins très à cheval sur ses idées. Étant très têtue, il est difficile de la faire changer d’avis et de la convaincre que sa position n’est pas toujours la bonne. Malheureusement, elle n’est pas le genre de typette avec qui on débat trop longtemps, puisqu’on se rend vite compte qu’elle a tendance à faire tourner le débat en rond à force d’attitude du genre « non, non, non j’ai raison et t’as un peu tord ! » Mais côté stupidités et trucs pas trop sérieux, elle s’en sort bien niveau conversation. Il faut simplement éviter de discuter politique ou maladie ou vie extraterrestre avec elle.



histoire





Thomas,

Tu ne m’avais pas dit que c’était comme ça, avoir un gamin. Abandonner son emploi parce qu’on a plus la force, passer le reste de ses journées enfermée dans un bureau à aider des filles qui font ce que tu aurais voulu continuer à faire, s’inquiéter, tout ça… J’ai l’impression de mal faire mon boulot, tu comprends. Plus je la vois grandir, plus je la vois devenir insolente, intolérable. Elle a huit ans, tu imagines. Ces filles préadolescentes avant l’heure… J’ai peur à quand elle sera adolescente. Déjà, elle me répond avec attitude quand je la gronde et elle bouscule ses camarades, la maîtresse m’a dit… Même si elle est bonne élève, elle est intolérable. Chaque fois que Doug propose de lui acheter des livres ou quelque chose qui pourrait lui être utile, elle fait des crises pour des vêtements ou des jeux… On craque souvent. Des fois, je me dis qu’on n’a pas d’autorité. Des fois, je me dis qu’on l’a peut-être trop gâtée. Je ne savais pas qu’on n’achetait pas tout à un enfant, qu’il fallait dire non. Mes parents ne m’ont pas appris cela…

Des fois, je me dis que j’aimerais mettre Edelweiss à la poubelle et partir aux îles Canaris ou en Espagne. Pour toujours. Des fois, je me dis que j’aurais dû réfléchir avant de la nommer. L’appeler « Trash-Can», par exemple. Parce que des fois, je pense qu’elle n’arrivera à rien dans la vie, quand je la vois se foutre de ses amis, les utiliser comme poupées, ou procrastiner devant ses maths… Des fois, je ne l’aime pas. Des fois, je sais que je pense comme cela parce que je ne suis pas mature. Avoir vingt-sept ans et aucune véritable expérience dans la vie, si ce n’est que sur les planches, ce n’est pas l’idéal pour bien élever un marmot. Mais j’adore Edelweiss. Même si elle commence déjà à être terrible, c’est une gamine éveillée. Je sais qu’elle veut apprendre et découvrir. Je sais, dans le fond de mon cœur, qu’elle fera des grandes choses. Quand elle aura dix ans, je lui apprendrai à coudre.

C’est douloureux, être maman. Quand je la vois rentrer de l’école en pleurant si elle n’a pas eu une bonne note sur son bricolage ou parce qu’on s’est moqué d’elle, j’ai mal à mon cœur et je veux pleurer aussi. Seulement la serrer dans mes bras, ce n’est pas assez. Parce que je sais que malgré tout ça, elle est quand même triste dans son petit cœur. Je ne sais pas à quoi elle rêve quand je la regarde dormir, après l’histoire du dodo, mais j’espère que ce sont des merveilles, de grands châteaux et de dorures tout plein. Elle a cette chance d’encore rêver souvent. Même si souvent elle me pose ces grandes questions d’enfants auxquelles je ne sais répondre ( – Qu’est-ce qu’il y a après la mort, maman ? – N’y pense pas, chérie) , je sais – et j’espère – qu’elle n’aura pas à vivre avant longtemps tous ces maux d’adultes.

J’aurais souhaité pouvoir être là plus souvent. Doug aussi. Être moins obnubilés par le travail. Être un peu moins des robots…

Tu sais, je te pardonne d’avoir été un peu malhonnête avec moi. Peut-être que ce sont toutes ces louanges sur la vie de parents qui m’ont permis d’être pleine de motivation et d’espoir.

Je t’adore,

Lysandre

PS : Edelweiss a fait quelque chose de bizarre, tout à l’heure. Enfin, je ne sais pas si ça vient d’elle ou d’une quelconque autre chose, mais sa cuillère s’est mise à flotter toute seule… Tu penses qu’il faudrait un homme religieux pour purifier tout ça ? Je ne sais pas quoi en penser, mais Laura m’en a touché quelques mots qui me semblent pourtant si impossibles…

☆ ☆ ☆

– Sérieux, Doug, on fait quoi ?, murmure une longue femme aux cheveux blonds. Elle semble un peu dérangée ; paniquée. Elle ruine ses ongles à coups de dents. – J’sais pas… T’imagines si c’était une organisation de j’sais pas quoi ? Genre des extraterrestres…, murmure peu subtilement un type à l’air un peu trop angoissé. La main de la grande dame atterrie en légère claque sur le derrière de La tête de son mari. – Non… Non… Tu sais, Laura ? Mon amie… Son fils. C’est pareil, il lui est arrivé la même chose. Il revient tous les étés et il est en pleine forme… Mais, je me disais… qu’on avait déjà fait le premier paiement pour l’école des arts… Elle voulait tellement y aller, tu comprends…

Dans un coin non loin, une gamine déjà bien grande pour ses onze ans, une dent manquante à l’avant, les cheveux négligés et un sourire grand à en fendre l’Univers fixe le petit monsieur qui est assis en face d’elle. Il tourne et retourne un biscuit Oreo, semblant l’observer sous toutes ses coutures. Lois se redresse pour s’installer à genoux sur sa chaise. L’enfant un peu maladroite se courbe au dessus de la table pour tendre sa Gameboy gris-laid à l’homme : – T’veux essayer, m’sieur ? C’est fun ! Pourquoi vos vêtements sont tous vieux ? Z’avez voyagé dans le temps ? Comme dans Doctor Who ! Ma mamie a tous les VHS, c’est tout vieux… Elle abandonne son joujou dans la main du monsieur. D’un coup, elle termine son verre de lait. L’homme fait subir à la gameboy le même manège qu’au biscuit, mais son regard est posé sur la jeune enfant nonchalante : – Vous savez… C’est comme cela qu’on s’habille chez les sorciers ! Mais vous n’avez pas à vous inquiéter, à l’école de sorcellerie vous aurez un uniforme ! Très joli, ma foi.

Le regard bleu de la petite demoiselle s’illumine aussitôt. Vivement, elle se redresse à pieds joints sur sa chaise : - ÉCOLE DE SOR-CE-LLE-RIE ? Genre comme magie ? L’adulte hoche la tête, l’enfant décampe comme un éclair. Elle saute autour de ses parents. – J’vais être une sorcière, hein, hein, hein ?! Comme Kiki ! Woaaah… La demoiselle, toujours sautillante, s’éloigne. Lysandre se retourne. Elle fixe Doug, l’air de dire « Peut-être qu’on devrait… »

☆ ☆ ☆

Journal imbécile,

J’avais oublié que t’existais. C’est drôle. Triste, tu dis ? Peut-être un peu…

Je suis dans le train qui va me ramener à Londres. J’ai fini ma première année à Poudlard et… whooooa… C’est quoi cette école de malades dans le cerveau ! J’ai l’impression que si j’meurs pas au courant des prochaines années, c’est un sacré miracle… Les escaliers bougent, les tableaux parlent, les garçons sont pas tous jolis ( j’ai pas encore essayé de les transformer en citrouilles, par contre ), y’a une forêt bizarre qui est interdite… Dans le fond, Doug et Lysandre ( je me suis disputée avec eux, par lettres, ce sont plus mes parents. J’ai divorcé. ) m’ont envoyée là pour me TUER.

Mais en vrai, je déteste pas ça. Les cours sont mieux que les maths, même si y’a des profs qui sont bizarrreees. J’ai été envoyée à Gryffondor. C’est pas pire cool. Les gens sont vraiment top et les filles avec qui je partage ma chambre le sont aussi. Je me suis fait quelques amis, c’est vraiment bien ! Et dude, tu comprends pas, y’a de la LICORNE dans ma baguette. Tu vois, non seulement elle lance des sorts, mais en plus elle a un morceau de licorne en dedans d’elle. Il paraît que les licornes se laissent approcher seulement par des jeunes filles pures et vierges. Je suis pure. Mais je suis gémeaux… Alors, je sais pas si je pourrais en approcher une quand même ?

Du coup, j’ai quand même hâte à l’année prochaine.

PS : Faire exploser des trucs en potions, c’est drôle. Le prof, un peu moins.

☆☆☆

Journal,

Y’a une bête à l’école qui s’en prend au nés-moldus. Je sais pas comment et je veux pas le savoir, mais je l’ai dit à maman dans une lettre. Elle a paniqué et, du coup, elle voulait venir me chercher. À Poudlard, genre. Tsé, l’école mieux protégée que les trucs d’espions à la télé ! Mais ça tombe que je survis, pour le moment. Sinon, de mon bord tout est calme. J’ai eu des bonnes notes, pour le moment ! Maman et papa seront contents quand ils sauront. Par contre, le prof de défense est un peu ringard. Je comprends pas comment des filles de mon âge font pour aimer un vieux… Un vieux ça a la peau toute fripée. Bon, son visage l’est pas, mais je mets cent galions qu’il a les pieds ridés et poilus.

Plus, je me fréquente le club de duels ! C’est géniaaaal. Je suis pas douée, mais c’est drôle de voir des gens tomber sur les fesses. Aussi, j’ai commencé à être pompom girl pour l’équipe de quidditch de Gryffy. J’ai presque coulé le cours de vol, en première, donc j’me vois pas faire du quidditch. J’suis sûre que je tomberais et que je mourrais. Mais c’est le fun, pompom girl. Parce que c’est comme si tu regardais les matchs, mais en étant un special snowflake plutôt qu’une loser de gradins. J’ai pas encore la joliesse des filles plus vieilles, mais je suis grande, du coup ça compense, je suppose.

☆☆☆

Stupide carnet,

Papa a commencé à m’envoyer des comics par hibou. C’est moi qui lui ai demandé. Maintenant, je veux plus qu’on m’appelle Edelweiss. On m’appellera Lois, comme la miss de Superman. Puis ça sonne mieux, aussi.

Plus le temps passe, plus je me dis que le monde moldu me manque. C’est bien beau, la magie, les fleurs dans le chapeau, les beaux sorciers, les créatures magiques, mais la technologie ? Ils en font quoi, de tout ça, sérieusement ? Ils manquent beaucoup… La lumière, par exemple, ils s’éclairent avec du feu. C’est dangereux. Et ils n’ont pas de réfrigérateurs, ni de machines à coudre avec plein de points. Ils sont loin derrière. Je pense que leur peur des torchons leur nuit plus qu’autre chose. J’ai invité des amies sorcières presque pures l’été dernier et elles semblaient toutes confuses et dépaysées. Je veux dire… Comment tu peux vivre sans connaître Pokémon ou Sailor Moon ? Ou quand t’as pas d’Hot Wheels dans ton coffre à jouets ou de kit kat dans ton garde-manger… C’est nul, simplement. Peut-être qu’un jour, j’essaierai d’aider le monde sorcier à être plus cool. Ça serait bien.

À vrai dire, la machine à coudre que maman m’a achetée me manque vraiment. La télé aussi… En ce moment, mon seul vrai divertissement, c’est la salle de retenue. Je sais pas si c’est juste vraiment drôle ou vraiment pathétique.

☆☆☆

Yooo,

Les BUSE, les BUSE, les BUSE…. J’étudiiiie…. Plus ou moins ? Peut-être moins que plus… J’ai peur, en vrai. En quatrième, j’ai un peu trainé de la patte. J’étais stupide, genre. J’ai découvert la magie des cheveux colorés et celle d’être un peu jolie et puis, j’ai eu mon premier copain… Du coup, mes études ont un peu pris le bord. Elles m’ont crié de les sauver, j’ai réagit trop tard. Malgré toutes mes tentatives de bien réussir, j’ai réussi de justesse, seulement. Je suis déçue. Maintenant, je dois pédaler un peu trop. J’ai peur de pas réussir. J’ai pas envie de doubler.

Une amie m’a proposé de l’aide, mais comme une conne j’ai refusé. J’avais peur de l’embêter, d’être un peu lourde. Quand je comprends pas ou que je m’ennuie, je deviens un peu bizarre, donc c’est pas le top pour ceux qui veulent bien apprendre. Je préfère faire des croquis de mode… C’est plus divertissant.

Devine quoi, juste comme ça. Je me suis fait voler mes réserves d’encre. Je n’ai plus d’encre du tout. Et j’ai pas le temps, avec mes occupations et tout, d’aller à Pré-au-lard durant les sorties… Au moins, j’ai toujours ma trousse de à crayons Pikachu ( les trucs que j’utilise pour croquer, vu que ça le fait mal à la plume ) pour me dépanner…

☆☆☆

Hey lady !
Je suis fier de ma marmotte ( ta nièce, accessoirement ) ! Elle vient de finir ses études de sorcière, là. Elle a dit qu’elle a eu ses ASPIC ( un truc qui ressemble à un diplôme ) en astronomie, divination et défense contre les forces du mal. Maintenant, elle peut tous nous transformer en crapaud et nous empoisonner avec des potions qui puent. Mais en vrai, elle m’a dit qu’elle songeait à travailler en mode et à aider les sorciers à être de meilleurs personnes. Qu’elle comptait être célèbre. Elle grandit si vite… ! Déjà dix-huit ans. Un mètre quatre-vingt. Elle a l’âge qui va avec la taille, tu vois. Malgré les craintes de Lysandre, c’est une belle jeune fille bien élevée et gentille et tout. Un peu gauche, un peu inconsciente, oui, mais on peut pas lui reprocher, on était comme ça aussi, non ?

Tous les étés, elle perfectionnait sa façon de coudre, de dessiner, de se maquiller et même de parader. Je pense même qu’elle profitait de son écart avec la technologie pour coudre à la main, chose que le monde semble abandonner de plus en plus. Je savais pas qu’elle comptait suivre la même voie que moi et Lysandre. J’espère qu’elle réussira à faire tout ce qu’elle veut. Je sais qu’elle est douée, belle et capable. Elle ira loin.

Pour l’instant, je sais pas combien de temps elle compte habiter chez nous. À vrai dire, c’est pas qu’elle est lourde ou quoi que ce soit – même qu’elle est plutôt souvent sortie ou enfermée dans sa chambre à jouer à la console ou à faire des choses de jeune artiste de la mode –, c’est plutôt qu’elle est un vrai aspirateur à argent. C’est pas nouveau, mais moi et sa mère, on a du mal à mettre nos culotte sur ce sujet-là. Enfant, elle était l’enfer quand on lui refusait quelque chose. On a peur de déclencher une crise de colère. Autant pour notre bien que pour le sien. On a craqués à chaque fois qu’elle nous a demandé de l’argent pour un tatouage dès qu’elle en a eu l’âge… De toute façon, elle s’est trouvé un emploi dans le monde magique, donc ça devrait bientôt cesser. J’espère.

En tous cas, je lui souhaite un avenir radieux et pas trop difficile. Après tout, c’est ma marmotte, quand même.

On se revoit bientôt !

Doug.






hrp

ϟ COMMENT NOUS AS-TU DÉCOUVERT ? Je suis tombée dans un trou et je l'ai trouvé au fond. : o
ϟ LE NOM DE LA PERSONNE SUR TON AVATAR ; Chloe Norgaard.

ϟ QUE PENSES-TU DU FORUM ? Je pense qu'il est très joli et bien et que les gens qui y sont sont aussi très jolis et très biens. <3

ϟ AS-TU LU/VU TOUS LES HARRY POTTER ? Un peu trop, même.

ϟ SUR COMBIEN D'AUTRES RP ES-TU INSCRIT SANS COMPTER CELUI-CI ? Maintenant deux autres. o/

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I've always said that if I could do anything in the world, I would be a professional golfer.

ϟ FONCTION : Vendeur dans une boutique de farces et attrapes.
ϟ AVATAR : Dane Dehaan


ϟ LIENS : présentation + liens
mes rps: 01 arya + 02 arya + 03 arya + 01 blanche + 01 pia

Happy maker ☆ Lois
MessageSujet : Re: Happy maker ☆ Lois Mar 14 Avr 2015 - 20:00

Bienvenue ! J'adore le prénom Lois ♥ J'ai un perso du même nom alors je ne peux qu'approuver ce choix ducktoyzboub Bonne chance pour ta fiche !

_________________
SIMON ANTOINE MORIARTY
l'imagination est notre plus grande arme. le plus bête, c'est d'en être en panne. ©.mad love
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Look at all the fucks I give.

ϟ ÂGE : 31
ϟ FONCTION : Directeur des Serpentards, professeur pratique de DCFM, tireur d'élite de baguette magique, membre de l'Ordre, BAMF.
ϟ AVATAR : Matthew Gray Gubler
ϟ ABSENCE ? : Activité principalement le week-end pour cause de Terminale sauvage /o/



ϟ LIENS : It'll be alright
We may make it through the war
If we make it through the night

Happy maker ☆ Lois
MessageSujet : Re: Happy maker ☆ Lois Mar 14 Avr 2015 - 20:27

    Tu l'as faiiiit. Rebienvenue ici ♥ Le perso a l'air super cool, j'ai hâte de voir la suite soinlovewithacat Bon courage pour ta fiche, et n'hésite pas à nous contacter si tu as besoin d'un truc !

_________________

Your doctor put you on milk, cream and alcohol ; he told you that's why you can't sleep at night — from nerves, so bad, yeah
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: They say "Here comes a hurricane, trouble is her middle name!"

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : 7ème année à Poufsouffle / poursuiveuse dans l'équipe de Poufsouffle.
ϟ AVATAR : Adelaide Kane.


ϟ LIENS : www. fiche.
www. liens.
www. courrier.

Happy maker ☆ Lois
MessageSujet : Re: Happy maker ☆ Lois Mar 14 Avr 2015 - 20:41

LA COLLEGUE DE JOAN. /Joan danse intérieurement/. Elle est toute colorée, Lois, elle a l'air super chouette, je l'aime déjà, et je l'adopte. /file avec Lois sous le bras avant qu'on l'en empêche./

_________________
your eyes are sparkling with teenage fire + I'll satisfy your mad desires cause I love playing with fire and I don't wanna get burned. I love playing with fire and I don't think I'll ever learn.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Happy maker ☆ Lois
MessageSujet : Re: Happy maker ☆ Lois Mer 15 Avr 2015 - 12:01

    Han, j'adore la tête de l'avatar que tu as choisie, elle est parfaite. *o* J'ai hâte de découvrir la suite !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: If you are not very careful your possessions will possess you. TV taught me how to feel, now real life has no appeal.

ϟ ÂGE : 22
ϟ FONCTION : Ex-Gryffondor | Vendeuse chez Madame Guipure
ϟ AVATAR : Chloe Norgaard



Happy maker ☆ Lois
MessageSujet : Re: Happy maker ☆ Lois Jeu 16 Avr 2015 - 14:42

Uheuhe <3 Je vous aime de tout mon coeur. ducktoyzboub


_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Nah. It's not me, I don't know this "Drifloon". What a shitty name, by the way. Me ? I'm just Nessie. Don't mind me.

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Ancien Serpentard ; Gamin borné et blessé, guidé par ses mauvais choix. Ex-mangemort actuellement en reconversion.
ϟ AVATAR : Alex Pettyfer.
ϟ ABSENCE ? : En Suisse pendant un an ; présence réduite.



ϟ LIENS : Substract love, add anger.


Happy maker ☆ Lois
MessageSujet : Re: Happy maker ☆ Lois Lun 20 Avr 2015 - 22:41

    Wow, quel merveilleux choix d'avatar ! *lance des licornes et des papillons* ♥  Alors, que dire sur cette fiche parfaite ? J'adore que tu aies fait de Lois un personnage à la fois adorable et avec des vilains défauts, j'adore son côté plein de vie et moldue, et ses parents ont l'air aussi tarés qu'elle.

    Bref, je valide sans aucune hésitation et je te souhaite un bon jeu avec ton nouveau compte multicolore ! vomitarcenciels

_________________
Kidnap the Sandy Claws, see what we will see. Lock him in a cage and then throw away the key
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: If you are not very careful your possessions will possess you. TV taught me how to feel, now real life has no appeal.

ϟ ÂGE : 22
ϟ FONCTION : Ex-Gryffondor | Vendeuse chez Madame Guipure
ϟ AVATAR : Chloe Norgaard



Happy maker ☆ Lois
MessageSujet : Re: Happy maker ☆ Lois Lun 20 Avr 2015 - 22:48

Merci <3 immashaaark

Voici un bébé phoque pour te remercier !

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Happy maker ☆ Lois
MessageSujet : Re: Happy maker ☆ Lois

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Happy maker ☆ Lois
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Les ONG doivent se soumettre aux lois haitiennes, ou doivent être expulsées
» RPG Maker Charset
» Couleur transparente pour RPG Maker XP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: La Bible du Forum :: Choixpeau Magique :: Présentation du personnage :: Présentations validées-