Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

ϟ FONCTION : Travaille au ministère de la magie (département de la justice magique)
ϟ AVATAR : Lily Collins.


ϟ LIENS : fiche de liens & présentation

mes rps: avec farrell et avec aramis

FARRELL - fire cannot kill a dragon
MessageSujet : FARRELL - fire cannot kill a dragon Lun 23 Fév 2015 - 10:11

maya et farrell

fire cannot kill a dragon
ministère de la magie

Son premier jour. Elle entoura la date sur son petit calendrier et partit en courant de chez elle. Premier jour, alors hors de question que son mari vienne avec elle, hors de question aussi qu'elle s'affiche avec lui. Elle n'avait pas fait tout ce boulot pour être promue au ministère de la justice magique, pour être ensuite ridiculisée à ses côtés. Ses anciennes affaires tenaient dans un carton, qu'elle posa sur son nouveau bureau. Une femme blonde, qui l'avait guidée à travers tout l'étage de son nouveau département, lui débitait les mille et une consignes, les mille et un noms des employés que de toute façon, Maya ne se donnerait pas la peine de retenir. Elle posa ses affaires et s'installa tandis que l'autre pie bavassait à n’en plus finir. Certaines personned étaient soûlantes. Maya se dit alors qu'un jour elle lui jetterait un sort, juste pour qu'elle se taise, rien que deux minutes. Mais c'était son premier jour ici, elle n'allait pas en faire tout un plat... Pas encore.

- Madame Holmes, vous avez bien tout compris ?
- Exactement.
- Bien alors je dois aller vous présenter à... - elle farfouilla dans ses listes et Maya se mit sur la pointe des pieds pour tenter de voir quelque chose – à votre supérieur.
- Mon supérieur ? Homme ou femme ?

La femme blonde la regarda bizarrement quelques secondes. C'était une question tout ce qu'il y avait de plus sérieux au monde. Maya en supportait pas être sous les ordre d'une autre femme, c'était comme ça, ainsi était fait la nature. Et si c'était un homme, alors tout irait pour le mieux, il allait juste falloir qu'elle se change.

- Un homme.
- Parfait, parfait, attendez moi là Perrine !
- Heu, c'est Penny.
- Et bien Perrine c'est plus joli.

Un air complètement outré passa sur le visage de la jeune femme tandis que Maya fila se changer. Hors de question de faire mauvais impression dès le premier jour, une jolie robe qui la mettait bien en valeur et le tour était joué. Elle avait une mine radieuse, c'était parfait.

- Allons y !

Le bureau du boss en question était... En face du sien. On n'aurait pas pu faire mieux, pensa t-elle. La Penny en question poussa la porte du bureau et elle remarqua d'ailleurs que cette dernière n'était pas très à l'aise. Il était quoi le pauvre type, moche à mourir ou complètement effrayant ? Ni l'un, ni l'autre. Quand elle le vit, elle le trouva tout de suite... Original. Oui voilà, c'était le mot, original.

- Monsieur Watson, la nouvelle du service, Madame Holmes.

Au début elle regarda la petite pancarte sur son bureau pour s’assurer qu'elle avait bien entendu. Ce n'était pas une blague en effet, ce type avait bien le nom famille, le seul et l'unique qui était complètement... Raccord avec le sien. Elle eut un sourire amusé en y pensant et s’avança la tête haute, l'air confiante comme jamais. Elle lui tendit une main pleine de bonne humeur et se présenta donc, faisant signe à la pauvre Penny de reculer et de leur fiche la paix.

Enchanté, je suis Maya !


_________________
maya annalize holmes
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Tireur d'élite de baguette magique.
ϟ AVATAR : Jonathan Rhys Meyer.

FARRELL - fire cannot kill a dragon
MessageSujet : Re: FARRELL - fire cannot kill a dragon Lun 16 Mar 2015 - 21:32

maya et farrell

fire cannot kill a dragon
ministère de la magie

Farrell acheva la dernière phrase du courrier qu'il était occupé à rédiger et leva le morceau de parchemin. Parfait. L'encre avait très légèrement coulé au beau milieu du texte mais celui qui le recevrait ne s'en apercevrait même pas. Les gens, même soigneux, n'accordaient pas assez d'importance à tout cela. La journée s'annonçait chargée en paperasse et particulièrement ennuyeuse, si bien qu'à à peine neuf heures du matin, il jetait déjà des coups d’œil au poisson rouge qui tournait en rond dans son bocal. Huldegrin, que son fils l'avait nommé. Et Huldegrin avait élu domicile sur le bureau de Farrell. « La journée va être longue, mon petit, c'est moi qui te le dit. » La petite créature écailleuse remua vaguement, se glissant derrière une algue d'un bleu improbable. Le tireur d'élite replongeait dans le dossier d'une vieille affaire quand la porte de la petite pièce s'entrouvrit, laissant apparaître l'une des quelques secrétaires qui peuplaient l'étage... et sans doute celle qui lui rendait le plus de service. « Monsieur Watson, la nouvelle du service, Madame Holmes. » La nouvelle du service. Farrell haussa les sourcils, mais Penny n'avait visiblement rien à rajouter. « D'accord. » C'était toujours mieux que rien et ce simple mot était une valeur sûre quand il n'y avait rien à dire. Le visage de la secrétaire se fendit d'un sourire charmeur. « Elle doit passer vous rencontrer, puisqu'elle travaillera sous vos ordres. » « Ah. » Côté conversation, on faisait mieux et même le tireur d'élite s'en aperçut puisqu'il fit signe à Penny de laisser entrer la nouvelle arrivante. « Bonjour, mademoiselle... » Les lèvres de Penny formèrent le nom à la va-vite. « Holmes. » Un sourire fugace passa sur le visage de Farrell, mais il ne serra pas la main tendue de la jeune fille. « Merci Penny, vous pouvez nous laisser. Bonne journée. » Concentré sur mademoiselle Holmes comme il l'était, il ne vit pas la moue déçue que la secrétaire tacha tant bien que mal de masquer en sortant du petit bureau.

« Bien mademoiselle Holmes, vous avez cinq minutes pour vous présenter, après quoi vous m'aiderez avec ces dossiers. » Farrell indiqua vaguement l'immense pile d'affaires qui l'attendaient encore aujourd'hui... mais qu'il allait se faire un plaisir de partager avec la nouvelle recrue. L'avantage des apprentis et des jeunes arrivants étaient multiples : ils avaient peu de droits (tout juste celui de travailler sans se plaindre) et généralement, ils étaient si désireux de faire bonne impression qu'ils travaillaient vite et bien. Généralement, parce que le dernier avait failli faire exploser la moitié du département. Il farfouilla un instant dans les papiers jusqu'à tirer une lettre de motivation. « C'est bien la vôtre ? » Sans nul doute, Maya Holmes était écrit tout en haut. Il la parcourut rapidement du regard. « Je commence rapidement : Farrell Watson, votre supérieur et probablement votre partenaire de travail pour la plupart de vos premières missions. À vous et faites bref, on a du pain sur la planche. » Une véritable boulangerie, même ! Se rappelant des mots de sa femme le matin même, il se fendit d'un nouveau sourire un peu faux mais qui ferait l'affaire.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Travaille au ministère de la magie (département de la justice magique)
ϟ AVATAR : Lily Collins.


ϟ LIENS : fiche de liens & présentation

mes rps: avec farrell et avec aramis

FARRELL - fire cannot kill a dragon
MessageSujet : Re: FARRELL - fire cannot kill a dragon Sam 28 Mar 2015 - 16:46

maya et farrell

fire cannot kill a dragon
ministère de la magie

Ce type était étrange, aucun doute là dessus. Il ne bronchait pas comme tout les autres types à qui elle avait eut à faire, et ça, c'était vexant. La prochaine fois elle viserait pour une jupe encore plus courte, ou un top encore plus décolleté. Bon sang, il était quoi ce gars ? Il était bref, son sourire était vraiment spécial. Elle l'écouta, les bras croisés et les sourcils levé. Allons bon.

- Ça c'est du rapide, en effet. - elle croisa les doigts pour qu'il ne prenne pas mal sa remarque – Moi c'est Maya Holmes, votre nouvelle associé, je refuse qu'on m’assimile à une stupide stagiaire j'ai déjà de l’expérience, et je compte bien vous prouver de quoi je suis capable. Pour le reste, tout est écrit dans ma lettre de motivation.

Elle regarda la pile de dossier sur le bureau de Farrell – en voilà un prénom singulier – et lui adressa un large sourire. En avant. Elle attrapa une chaise et se cala en face de lui, sans demander son reste. Il voulait quelqu'un d'efficace, allons bon, il allait en avoir une. Elle n'était pas là pour prendre le thé.

- Vous êtes au courant que vos dossiers ne sont même pas triés ? Il faut renvoyer votre secrétaire si c'est elle qui se charge de le faire. Ou alors je prends sa place, parce qu'elle est incompétente.

Un jour peut-être Maya Holmes allait être aimable avec les autres femmes. Un jour, peut-être. Mais elle se connaissait, elle savait que ce jour n'était pas prêt d'arriver. Femme qui d'ailleurs fit irruption dans le bureau au bout d'à peine dix minutes de tranquillité. Elle était rouge, comme si elle venait de courir un véritable marathon. Elle était marrante à voir ainsi cette Perrine. Enfin non, Penny. Maya se retourna et la dévisagea l'air de dire « qu'est ce que tu fou encore ici », et la bonne femme eut l'air de comprendre. Elle referma la porte derrière elle et serra un tas de dossier dans ses bras. L'anxiété se lisait sur son visage, et elle avait l'air complètement absorbé par Farrell qui... il était assez compliqué de savoir ce qu’il pensait à ce moment là. Maya claqua des doigts et Penny reprit ses esprits.

- On... chargé... de... vous... dire... - elle reprit son souffle – de vous occuper du cas qui... Urgence. Je l'ai posé ce matin sur votre pile monsieur, deux marchand du chemin de traverse veulent l'avis d'un expert de la justice magique ou je ne sais quoi pour se départager... Un vole de chaudron je crois.

Elle leva ses sourcils encore plus haut. Allons bon. Tout ça pour ça ? Elle se tourna vers son nouveau patron attendant une quelconque réaction. Il allait dire oui ou non ? La refourguer à un des autres pauvres gens qui travaillait dans le même couloir que lui ? Un chose était sûr, s'il y allait, elle allait avec lui. Autant lui prouver ce qu'elle savait faire sur le terrain.


_________________
maya annalize holmes
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Tireur d'élite de baguette magique.
ϟ AVATAR : Jonathan Rhys Meyer.

FARRELL - fire cannot kill a dragon
MessageSujet : Re: FARRELL - fire cannot kill a dragon Mer 8 Avr 2015 - 22:55

maya et farrell

fire cannot kill a dragon
ministère de la magie

« Si vous n'êtes pas satisfaite, mademoiselle Holmes, vous pouvez toujours aller voir ailleurs. » Elle était grande gueule, Farrell s'en rendait bien compte, mais ça changerait un peu de sa secrétaire. Il avait rarement vu une femme aussi dévouée que Penny mais il devait bien avouer qu'à la longue, ça devenait relativement agaçant. « J'ai bien lu votre lettre de motivation, mademoiselle Holmes, mais si je vous demande de vous répéter, vous le ferez. » Elle s'asit en face de lui, il leva un sourcil. « Et ceci est mon bureau. » Il n'y avait aucun sous-entendu, il l'invitait gentiment à prendre la porte. Et tout aussi gentiment, elle reprit comme s'il n'existait pas. Cela dit, elle avait entièrement raison, les dossiers étaient dans le désordre et Penny n'avait jamais été capable de se souvenir que la lettre H venait après la lettre G et non avant. Échangeant un regard entendu à Huldegrin le poisson avant de se replonger dans ces correspondances ennuyeuses qu'il entretenait avec le département des catastrophes magiques. Leurs deux services étaient intimement liés, même si beaucoup l'ignoraient et affichaient des mines surprises en l'apprenant. Peu inspiré, il n'écrivait que la seconde phrase de son courrier – remarquable en dix minutes – quand la petite secrétaire débarqua brutalement, s'effondrant à moitié sur le bureau sans le quitter des yeux. « On... chargé... de... vous... dire... de vous occuper du cas qui... Urgence. Je l'ai posé ce matin sur votre pile monsieur, deux marchands du chemin de traverse veulent l'avis d'un expert de la justice magique ou je ne sais quoi pour se départager... Un vol de chaudron je crois. » Noté. « En route mademoiselle Holmes, nous avons du pain sur la planche ! » Il enfila son manteau et fila hors du bureau.

La boutique ne payait pas de mine. Plutôt étroite, toute en longueur, elle disposait d'un sol dallé de mauvaise qualité et d'une mezzanine tout au fond. Des dizaines et des dizaines de chaudrons étaient empilés contre les murs en pierre, étrangement silencieux. Enfin il était plutôt normal pour de simples chaudrons d'être silencieux, mais leur mutisme parut presque suspect quand Farrell Watson et Maya Holmes entrèrent dans le minuscule magasin. Le propriétaire se pressait derrière la rambarde de la petite mezzanine du fond, visiblement terrorisé. Adoptant un ton mortellement sérieux – et sortant de la paperasse aléatoire de sa poche – Farrell traversa la boutique et déroula un parchemin. « Monsieur Guillaume Nitonah... » Curieux nom. « Ma collègue mademoiselle Holmes et moi-même sommes ici afin de résoudre un contentieux vous opposant à votre voisin et principal concurrent monsieur Eric Erius, lui-même en possession d'un brevet autorisant la vente de chaudrons dans le domaine de Pré-au-Lard et ceux jusqu'à extinction de sa lignée. » Un bruit sourd l'interrompit, Farrell fronça les sourcils, imperturbable. « Vous êtes accusé de vol de chaudron dans la boutique de votre principal concurrent monsieur Eric Erius afin d'en percer ses mystères et d'en fabriquer des copies à moindre coût, attirant ainsi un plus grand nombre de client dans votre boutique. » Il s'endormait lui-même, et l'homme semblait à peine l'écouter. La justice était-elle si terrifiante ? « Selon la loi et en vertu du décret numéro 487594555 portant sur la copie illégale d'objets magiques dont le brevet a été déposé auprès du département de la justice magique, et le décret numéro 847817676 portant sur le vol d'objets magiques entre magasins rivaux, vous comprendrez monsieur Guillaume Nitonah qu'il est en notre devoir de procéder à quelques interrogatoires. Bien évidemment, ceux-ci ne peuvent s'effectuer dans un lieu non-couvert par le département de la justice magique. Je vous serai donc gré de nous accompagner jusqu'au ministère où monsieur Eric Erius patiente déjà. Chacun de vous sera interrogé et le verdict sera rendu. » Éreintant. Guillaume Nitonah ne le regardait même pas, fixant avec épouvante un point situé derrière le jeune policier.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Travaille au ministère de la magie (département de la justice magique)
ϟ AVATAR : Lily Collins.


ϟ LIENS : fiche de liens & présentation

mes rps: avec farrell et avec aramis

FARRELL - fire cannot kill a dragon
MessageSujet : Re: FARRELL - fire cannot kill a dragon Jeu 9 Avr 2015 - 22:00

maya et farrell

fire cannot kill a dragon
ministère de la magie

Décidément Maya ne savait pas si elle allait pouvoir tenir très longtemps avec ce type. S'ils passaient leur temps à se remballer en permanence... Heureusement que sa chère secrétaire était là pour leur annoncer qu'il devaient partir pour une nouvelle « mission ». La boutique de chaudron, voir les boutiques de chaudrons en général, Maya Holmes n'y avait jamais mis les pieds. Alors bien sûr, elle trouva juste cet endroit étrangement calme. Oui, l'ambiance était pesante ici. Trop pesante d'ailleurs. Mal à l'aise, elle croisa les bras sur son torse et se contenta de regarder autour d'elle. Guillaume, le vendeur en question, était perché dans son coin et elle se demanda si tout les vendeurs de chaudrons étaient aussi spécial. Et Farrell se mit à parler. On ne pouvait plus l'arrêter, une véritable machine ce gars. Blasé elle tapota un chaudron du bout des doigts, intrigué par sa drôle de forme.

Ce geste, elle n'aurait jamais du le faire. Elle s'écarta de quelques pas, histoire d'aller voir d'autre modèle quand un bruit sourd se fit entendre. Farrell ne semblait pas être intrigué plus que ça et continuait de débiter son discours, toujours avec le plus grand sérieux, et surtout, le plus grand calme. Sauf que le drame se produisit. D'abord Maya cru voir le chaudron trembler, ce qui, en soit, n'était pas possible. Alors elle le vit se décupler. En deux, puis en trois, puis en quatre, puis en cinq... Les nouveaux chaudrons en heurtèrent alors d'autre et bientôt elle se retrouva entouré de chaudron plus ou moins grands. Leur couvercle entrouverts, elle les trouva tout de même menaçant. Elle avait sortit sa baguette, sur ses gardes et tira la veste de son patron.

Monsieur Watson nous avons un problème... Monsieur Watson, chut, retournez vous, monsieur Watson...

Les chaudrons étaient là, face à elle. Ils étaient des centaines à présent. Il se dressaient, tel un mur de ferraille, face à la petite sorcière. Le Guillaume hurla, et plongea sous un tas de paperasse. Ce type avait été piégé, on lui avait fait une mauvaise blague, sans doute un coup de son rival, Eric. Et puis un bébé chaudron couleur rouille passa à l'action. Il lui mordit le bas de sa jupe. Enfin mordre, si toutefois on pouvait utiliser ce verbe pour un chaudron. Elle laissa échapper un cris strident, et donna un coup de talons dans le derrière de son collègue.

FARRELL BON SANG !

Peut-être qu'un coup de talon aiguille allait le faire enfin réagir ? En tout cas, elle eut à peine le temps de le voir se retourner. Un énorme chaudron, sans doute un de ces engins d'usines surgis devant elle et l'avala. Au sens propre du terme. Il avait tiré sur sa jupe, lui déchirant tout son chemisier au passage et l’engloutit, dans un horrible bruit de casserole. Et Maya cru réellement que c'était la fin. Elle tenta de sortir du chaudron, tenir et manier sa baguette quand on était dans un chaudron qui faisait des bonds n'était pas très pratique. Dès que le couvercle s'ouvrait à nouveau, elle tentait de s'échapper hélas, ses doigts finissaient écrasé, elle hurlait avant de retourner dans son chaudron. Hurlant le prénom de son patron, elle sentait bien que la chose ne voulait pas la lâcher. Impossible de se sortit de là. Elle tenta une nouvelle échappatoire, son collègue avait disparu, sans doute que lui aussi faisait affaire à ces terribles machines, mais elle termina par perde ses chaussures. Elle allait terminer complètement nue à la fin. Malheur. Elle était foutu. C'était le pire premier jour de sa vie. Mais d'où sortait ces chaudrons ?


_________________
maya annalize holmes
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


FARRELL - fire cannot kill a dragon
MessageSujet : Re: FARRELL - fire cannot kill a dragon

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FARRELL - fire cannot kill a dragon
» fire cannot kill a dragon. (elwan)
» Fire cannot kill a dragon. ft. Aegon Targaryen
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» [Achat] Warhammer Fire Dragon - Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Le Monde Magique :: Le Ministère de la Magie :: Département de la Justice Magique-