Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh] Ven 30 Jan 2015 - 14:53

Nothing great

was ever achieved
without enthusiasm

Le cours venait à peine de s'achever sur une dernière recommandation solennelle et, déjà, un flot ininterrompu d'élèves se déversait à l'extérieur de la salle de classe. Les faibles échos des bavardages résonnèrent encore un court instant dans le silence soudain, puis ils finirent par s'atténuer comme une vague réminiscence, le souvenir un peu flou d'une présence exubérante. Les cours de Soin aux Créatures magiques étaient assez particuliers ; il y avait les intéressés et les indifférents. Les passionnés et les dégoûtés. L'évocation de certaines créatures comme les Sombrals faisaient souvent apparaître une lueur sceptique au creux des regards, parfois même un sourire moqueur planté au milieu d'un visage à l'expression arrogante. Mais, contrairement aux idées reçues, ce n'était pas les Nés-Moldus qui avaient l'air le plus déboussolé par l'idée d'un équidé squelettique visible seulement aux yeux ayant déjà constaté la dure réalité de la mort. La vérité, c'était que plus rien ou presque ne pouvait les surprendre.

Isaac Delpech, ombre discrète et silencieuse, élève studieux et respectable, n'avait pas suivi le mouvement désordonné initié par ses camarades, non ; il ne s'était pas dépêché de quitter la pièce encombrée de tableaux, de squelettes miniatures, de gravures aussi anciennes que fascinantes et de cages où pépiaient, énervés, des Lutins de Cornouailles. Il avait pris le temps de ranger ses affaires avec une attention méticuleuse, espérant que leur professeur l'aborde avant qu'il ne soit lui-même obligé de faire le premier pas. Sans doute, non, bien sûr que Mr Woodhouse n'était pas encore officiellement leur professeur ; il n'était, sur le papier, qu'un stagiaire, peu importe à quel point il se montrait passionné par la matière qu'il enseignait, réussissant parfois même l'exploit d'intéresser les élèves les moins dociles. Au moins, il aimait son sujet, en plus de le connaître par cœur et de pouvoir le réciter avec ferveur. C'était, aux yeux d'Isaac, une qualité indiscutable.

Il renonça finalement à attendre davantage et, traversant la pièce d'un pas qu'il s'efforça de rendre déterminé, s'approcha de la silhouette juvénile du professeur stagiaire, Mr Woodhouse. Avant d'ouvrir la bouche pour l'apostropher, il fut brusquement frappé par leur maigre différence d'âge, d'autant plus que lui-même avait redoublé sa septième année. Une poignée d'élèves, rarement réputés pour leur sérieux confondant, trouvaient ahurissant le fait que seulement trois ridicules petites années les séparaient et Isaac, malgré toute son amabilité, dut bien avouer qu'ils avaient raison, d'une certaine manière. Courbé ainsi au-dessus de son bureau, les yeux ancrés à ses notes, il aurait facilement pu passer pour moins vieux qu'il ne l'était réellement, surtout avec ses cheveux. À cette pensée plus que saugrenue, Isaac ne réussit pas à s'empêcher de sourire, amusé. Cela, entre toutes les rumeurs qui courraient au sujet des professeurs en général, n'était pas quelque chose qu'il se permettrait de répéter. Son frère aîné ne lui pardonnerait pas s'il le surprenait à propager de tels ragots. Ce n'était, de toute façon, pas dans ses habitudes.

« Pardon, Mr Woodhouse... » Avec agacement, il se rendit compte que sa voix était dangereusement faible et se maudit pour cela. Il répéta d'un ton plus fort, plus assuré : « J'espère que je ne vous dérange pas. J'aimerais avoir votre avis à propos du devoir que vous nous avez donné... » En effet, entre les mains d'Isaac, un parchemin recouvert d'une écriture appliquée semblait, plus que clamer son envie, réclamer son droit d'être examiné par des yeux experts, simple illusion d'optique ou conséquence involontaire de la nervosité du jeune homme ? Comment savoir, avec lui ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 22
ϟ FONCTION : ancien gryffondor, professeur stagiaire de soin aux créatures magiques & nouveau membre de l'ordre du phénix.
ϟ AVATAR : george blagden.


ϟ LIENS : fiche. liens. courrier.

Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Re: Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh] Sam 31 Jan 2015 - 16:16

education is a thing that none can take away
isaac&&raleigh
Une fois le cours terminé, Raleigh ne s’était pas vraiment attendu à ce que des élèves s’attardent. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il s’installa au bureau sans trop regarder dans la salle de classe. Il se rappelait quand il était lui-même élève et il se rappelait surtout à quel point il déguerpissait assez rapidement. On ne pouvait jamais savoir quand un professeur allait donner des devoirs supplémentaires ! Pas que c’était son genre maintenant qu’il était enseignant, non, il se considérait plutôt comme un type assez cool à ce niveau là, mais il ne s’attendait pas à ce qu’on reste question de discuter avec lui pour autant. Il comprenait d’ailleurs et ne cherchait qu’à discuter qu’avec ceux qui avaient envie de le faire ou alors ceux qu’il connaissait d’avant. Bon en fait, il discutait avec beaucoup d’étudiants, sans se gêner, après tout il n’était pas beaucoup plus âgé qu’eux, ce qui pouvait parfois sembler problématique, si bien qu’il avait plutôt l’impression de discuter avec des pairs. Ça ne l’aidait en rien pour apporter un semblant d’autorité, mais ça ne l’avait jamais dérangé. Il n’enseignait pas pour être en position d’autorité, il enseignait parce qu’il était passionné par sa matière ou par les créatures magiques en général et simplement parce que c’était une occupation des plus agréables.
Ainsi concentré sur les notes qu’il avait sur le bureau, en compagnie de quelques travaux d’étudiants, auxquels il devrait faire attention pour ne pas les égarer, le jeune enseignant n’avait pas vu le jeune serdaigle qui était resté et qui voulait vraisemblablement lui parler. Autrement il lui aurait bien sur adresser la parole comme il le faisait toujours quand un étudiant semblait être enclin à vouloir discuter, peu importe la raison.

C’est finalement la voix du jeune qui le tira de son travail, pas que sa concentration était si fabuleuse, bien au contraire. Raleigh ne put s’empêcher de grimacer légèrement en entendant les mots « monsieur Woodhouse », mais il fit de son mieux pour le camoufler. Pas question de rendre l’étudiant plus mal à l’aise qu’il ne semblait déjà l’être ! À la place, il le laissa continuer, en l’assurant silencieusement qu’il avait toute son attention. Pour se faire il se leva de derrière le bureau et s’approcha du bleu. Un sourire se dessina sur ses lèvres en entendant l’étudiant lui dire qu’il aimerait avoir son avis, c’était le genre de chose qui lui faisait toujours plaisir ! « Pas de problème, mais appelle moi Raleigh. Monsieur Woodhouse ça me vieillit tellement. » Et il n’avait pas envie de vieillir, symptôme de Peter Pan en puissance quoi. Enfin ça importait peu, il prit le parchemin des mains de l’étudiant avant d’aller s’installer sur une table un peu plus loin, soit celle qui recevait la cage des lutins de Cornouailles, bien inconscient que ces petites pestes pouvaient attraper sa baguette qui dépassait d’une poche. « Tu veux mon avis sur quoi en fait ? Parce que rapidement comme ça, ça me semble très bien tu sais. » Pas qu’il allait terminer son avis après une lecture rapide, il était quand même plus appliqué que cela, mais il tenait à donner sa première opinion. Tout en essayant de se rappeler du nom du jeune serdaigle sans tricher en regardant sur la copie, chacun ses défis après tout.

_________________
cover up the grey with silver lining.
and i won't get left behind, when the walls come tumbling in i'll keep climbing, i'll keep climbing the rain's going to follow you wherever you go. the clouds go black and the thunder rolls and i see lightning when the world surrounds you, i'll make it go away paint the sky with silver lining - silver lining by hurts.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Re: Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh] Ven 6 Fév 2015 - 22:17

Nothing great

was ever achieved
without enthusiasm

La simple assurance qu'il avait droit à toute l'attention du jeune professeur suffit à Isaac pour paraître tout de suite plus à l'aise. C'est à peine s'il fut choqué par la suggestion peu professionnelle de Mr Woodhouse bien qu'il soit trop studieux pour y répondre autrement que par un sourire gêné. Se montrer aussi familier avec un de ses aînés, surtout s'il possédait le pouvoir de le faire renvoyer, ne figurait définitivement pas dans ses habitudes, sauf si ce dernier portait le prénom de Clément et l'avait élevé depuis la mort de leurs parents. Toutefois, Isaac était également trop poli pour daigner lui refuser cette demande innocente : « Comme vous voulez, pro— Raleigh. » Presque instinctivement, il se retourna pour voir si quelqu'un les épiait ; le simple fait d'énoncer à voix haute le prénom de Mr Woodhouse lui donnait la saisissante impression de s'engager sur la voie de la rébellion.

D'un geste nonchalant, Raleigh tendit la main et Isaac lui céda son parchemin avec docilité. Il le suivit d'un pas tranquille tandis l'homme plus âgé traversait la pièce encombrée d'objets divers jusqu'à s'asseoir à un bureau plus éloigné, une initiative inutile qu'Isaac n'était pas sûr de comprendre. D'une chaise à l'autre, cela ne changerait rien. De plus, une série de couinements agressifs le fit se tendre nerveusement. Avec un soupçon d'inquiétude, l'adolescent fixa la cage où les lutins s'agitaient, tendaient leurs petites mains griffues vers la baguette dangereusement accessible du professeur absorbé par sa copie. Un court instant, il voulut signaler à son aîné la lueur déterminée qui brillait au fond de leurs minuscules yeux plissés mais il songea ensuite, se sentant vaguement coupable, que Raleigh devait savoir ce qu'il faisait. C'était lui le professeur, après tout.

Isaac remarqua avec une facilité insolente les coups d’œils rapidement avortés que Raleigh lançait à sa copie, comme une vague tentative de deviner son prénom sans tricher, et il ne put s'empêcher de dire, habitué au fait qu'on oublie sa présence : « C'est Isaac Delpech. Et je voulais votre avis à propos de ce passage... » Tout en désignant le paragraphe incriminé, Isaac entama une brève explication, parfois entrecoupée de questions hésitantes et souvent de regards anxieux en direction de la cage aux lutins. Au bout d'un moment, il se stoppa et, avec un sérieux déroutant, prononça ce simple mot : « Alors ? » Il ne fallait jamais sous-estimer l'envie constante de s'améliorer typique des élèves de Serdaigle. Dans le cas d'Isaac, plus qu'une envie, c'était un véritable objectif.

Il était en train de se demander si cela valait la peine qu'il prenne des notes lorsqu'un mouvement vif dans le dos du professeur attira son attention. Ahuri, le jeune homme ne put que balbutier lorsqu'un lutin brandit triomphalement une baguette à travers les barreaux de sa cage : « Pro— Raleigh ? » Prudent, il recula de quelques pas en arrière, répétant plus fermement, malgré sa douceur habituelle : « Raleigh, les lutins ! » On l'a connu plus loquace, Isaac. Mais, déjà, des étincelles jaillissaient de la pointe de la baguette de Raleigh et n'importe qui de suffisamment conscient savait que c'était une très, très mauvaise chose.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 22
ϟ FONCTION : ancien gryffondor, professeur stagiaire de soin aux créatures magiques & nouveau membre de l'ordre du phénix.
ϟ AVATAR : george blagden.


ϟ LIENS : fiche. liens. courrier.

Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Re: Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh] Sam 7 Fév 2015 - 21:24

education is a thing that none can take away
isaac&&raleigh
Content de voir son étudiant un peu plus à l'aise, Raleigh avança en lui demandant gentiment de laisser tomber la politesse beaucoup trop intense. Disons que dans le genre, il préférait qu'on le traite comme un égal ou du moins sans le vouvoiement et les « monsieur ». Ça ne lui allait pas du tout de toute façon! Son grand sourire en entendant qu'il n'était plus «monsieur Woodhouse » fut un brin terni par le fait que le vouvoiement était toujours présent au rendez-vous. Oui bon ce n'était pas dramatique, même si ce n'était pas ce qu'il y avait de plus plaisant, il lui demanderait de cesser plus tard.
À la place, Raleigh se concentra sur le devoir qu'on lui demandait de commenter. Il se dirigea vers le fond de la classe et s'installa sur une table qui, à priori, n'était pas faite pour ça. Conscient que l'étudiant pourrait surement trouver son choix de table étrange, ou simplement le déplacement en tant que tel, il décida d'offrir une explication – même si elle était nullement demandée : « Je n'aime pas beaucoup mon bureau à vrai dire, une habitude d'étudiant j'imagine. » Oui bon ça ne voulait pas dire grand chose, mais il était vrai que dans le genre, le jeune professeur ne se sentait pas toujours à sa place au bureau de l'enseignant, y voyant bien souvent les reflêts de ceux qui lui avaient enseigné. Il était mieux parmi les étudiants et faute de pouvoir le faire pendant les cours, il s'installait sur d'autres tables quand l'occasion se présentait.

L'étudiant compris rapidement sa tentative de trouver son prénom, ce qui, avouons-le, embarrassa légèrement le professeur. « Désolé, je ne suis pas très doué avec les noms. » Réussit-il à avancer avant de porter son attention sur l'explication qui suivait le paragraphe désigné par Isaac. Tout ce que ce dernier lui disait alors lui semblait bien intelligent et ça semblait être le travail de quelqu'un qui comprenait bien la matière et le devoir. Bref c'était, en somme, un devoir sur lequel il ne voyait pas l'intérêt de commenter. Enfin, il pouvait comprendre que l'étudiant voulait ses commentaires, si bien que lorsqu'il entendit le « Alors? », il ne put que sourire et se tourner vers Isaac pour le rassurer : « Alors... ça me semble excellent. » Il n'allait quand même pas limiter ses commentaires à ce simple « excellent », mais avant qu'il ne puisse continuer, les choses dérapèrent quelque peu.
« Raleigh, les lutins ! » Voilà qui expliquait bien le dérapage des choses. Raleigh se tourna rapidement vers les lutins en question pour réaliser... qu'ils lui avaient pris sa baguette. Voilà qui n'était pas bon signe et qui faisait surtout si peu professionnel. L'enseignant n'aida pas en disant : « Ah merde, je me fais toujours avoir. » Il avait tendance à baisser sa garde devant les simples lutins de Cornouailles. Ces derniers avaient réussi à se libérer de leur cage, ce qui était tout sauf bon signe. Bon la première étape était, de toute évidence, récupérer la baguette magique parce que sinon ça allait être catastrophique. Mais bon de toute évidence, adieu la réputation de professeur sérieux, il avait positivement foiré! « Bon pas de panique c'est que des lutins de toute façon, mais il faudrait récupérer ma baguette avant de jeter un sort pour s'en occuper. » Pourquoi cette précaution? Eh bien Raleigh, dans sa grande habitude, craignait une réaction entre les deux baguettes ou un accident causé par celle qui était dans les mains des lutins.

_________________
cover up the grey with silver lining.
and i won't get left behind, when the walls come tumbling in i'll keep climbing, i'll keep climbing the rain's going to follow you wherever you go. the clouds go black and the thunder rolls and i see lightning when the world surrounds you, i'll make it go away paint the sky with silver lining - silver lining by hurts.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Re: Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh] Lun 16 Fév 2015 - 21:07

Nothing great

was ever achieved
without enthusiasm

« Ah merde, je me fais toujours avoir. »

Incapable de réagir, Isaac se contenta de cligner bêtement des yeux. Il n'était pas sûr d'apprécier le sous-entendu, malgré toute sa bonne volonté et son optimisme légendaire ; le bref compliment à propos de sa copie ne suffisait pas à atténuer le fait que la baguette du pro Raleigh était désormais entre les mains de lutins dangereusement espiègles et frustrés de passer toute la journée enfermés, sous les yeux peu charitables d'élèves ennuyés. Isaac les comprenait, d'une certaine façon, et il aurait pu même compatir à leur sort s'ils ne le menaçait d'un air farouche et taquin à la fois. Une minute suffit à ces petites choses pourvues d'une forme d'intelligence fruste mais pratique pour ouvrir la porte de leur cage et s'enfuir en poussant des petits cris de joie hystérique ; le bourdonnement affolé de leurs minuscules ailes menaçait de les rendre sourds, tous les deux. « Vous avez dit toujours, balbutia Isaac, proche de la panique. » Néanmoins, il réussit à maîtriser ses nerfs et si son instinct lui dictait de s'enfuir, il demeura près du professeur désarmé. Qui sait, il allait peut-être pouvoir l'aider à gérer cette situation de crise. Et puis, il était le seul dans cette pièce qui avait encore sa baguette, il ne fallait pas l'oublier. « Vous savez comment faire, pas vrai, vous savez comment faire pour les faire rentrer dans leur cage. » C'était plus une prière un peu folle qu'une réelle question. Les lutins de Cornouailles n'étaient définitivement pas réputés pour leur docilité, Isaac en était douloureusement conscient.

La réplique ferme de Raleigh acheva de faire croire à Isaac que ce dernier était soit complètement fou, soit totalement inconscient. Même en pensées, il n'osa pas se dire qu'il pouvait être aussi tout à fait idiot, que c'était une possibilité parfaitement envisageable, d'autres l'auraient sûrement proféré d'un ton paniqué avant de s'enfuir en courant par la grande porte. Mais pas Isaac. Si le prof lui assurait d'un ton calme de ne pas paniquer, alors il restait planté là, l'air aussi calme et placide qu'il le pouvait même s'il bouillonnait en son for intérieur. Si le prof précisait d'une voix presque insouciante que ce n'était que des lutins, alors il faisait semblant de le croire pour ne pas le vexer, peu importe à quel point les descriptions dans les livres disaient le contraire. Ses dernières recommandations lui parurent sages et eurent le don de le rassurer, au moins un peu. « D'accord, dit-il. Bien. Pourquoi ne pas utiliser ma baguette ? » L'intention était louable mais tout le monde, oui, tout le monde dans le château savait qu'Isaac était une véritable catastrophe en magie lorsque ses nerfs étaient soumis à rude épreuve —et une invasion de lutins de Cornouailles était sans aucun doute une rude épreuve. Merlin, il avait déjà mis le feu à ses propres affaires parce qu'il venait de percuter involontairement une autre élève ! S'il restait une once de prudence à Raleigh, il refuserait. La tapisserie venait d'être refaite, après tout. « Vous pourriez me dire quoi faire et, si on se débrouille assez bien, on peut éviter une réaction en chaîne et, hum... » La suite de sa phrase soudainement s'éteint alors qu'un lutin s'amuse à poursuivre une poignée de jeunes filles effarouchées d'un tableau à un autre, brandissant triomphalement la baguette de Raleigh comme un étendard. Isaac les plaint, sincèrement.

« Ou je peux aller chercher quelqu'un, aussi. » Il rougit aussitôt en songeant qu'il ne voulait surtout pas donner l'impression que Raleigh était incapable de gérer la situation mais il y avait une part de lui qui souhaitait quelqu'un d'autre, quelqu'un d'autre avec une baguette et qui savait s'en servir, dans la pièce avec eux.

Un bruit assourdissant retentit tout à coup ; une armoire venait de s'écrouler au sol, répandant son contenu exposé au sol. Une bouteille en verre fumé roula jusqu'aux pieds d'Isaac. Il déglutit. « Heu, j'espère que ce n'était pas trop important... »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 22
ϟ FONCTION : ancien gryffondor, professeur stagiaire de soin aux créatures magiques & nouveau membre de l'ordre du phénix.
ϟ AVATAR : george blagden.


ϟ LIENS : fiche. liens. courrier.

Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Re: Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh] Dim 22 Fév 2015 - 22:56

education is a thing that none can take away
isaac&&raleigh
Il fallait croire Raleigh quand il disait qu'il se faisait toujours prendre par les lutins de Cornouailles. Ce n'était pas un signe d’incompétence totale, quoi que peut-être que si en fait, mais bien une incompétence partielle voilà! Plus sérieusement, c'était plutôt qu'il était insouciant dans le genre et au final les lutins de Cornouailles étaient plutôt malins. Cela dit, il était complètement calme devant la situation – peut-être à cause du nombre de fois qu'il y avait été confronté. Enfin qu'importe, ce n'était pas le cas de l'étudiant qui semblait bien paniqué. Pourtant ce n'était rien de bien menaçant, oui ils avaient sa baguette, mais ce n'était pas la mer à boire non plus! « Vous savez comment faire, pas vrai, vous savez comment faire pour les faire rentrer dans leur cage. » La question le surprit, mais bien sur qu'il savait comment faire. Il avait besoin de sa baguette – ou de celle de Tobias – et une fois qu'il l'aurait le tour serait joué. Enfin, disons que c'était un petit détail important comme sa baguette était dans les mains des lutins en question, mais bon c'était un détail quand même. Il l'assura qu'il ne fallait pas paniquer et qu'il fallait récupérer sa baguette, le tout avec un sourire. Même si bon ça n'avait pas l'air de rassurer Isaac en outre mesure. Ce n’était pas si étonnant d’ailleurs, mais bon, il n’était pas professeur de soin aux créatures magiques pour rien non plus.
La proposition que lui fit alors Isaac le surprit également. Ce n’était pas une si mauvaise idée, mais Raleigh se savait maladroit. Il pouvait bien dire ce qu’il voulait aux autres il ne prendrait pas le risque de blesser un élève en utilisant sa baguette surtout si cette dernière ne se prêtait pas. L’idée la plus logique serait sans doute de laisser l’étudiant faire lui-même le sort nécessaire, mais encore une fois, ce n’était pas un risque qu’il pouvait prendre. Sauf que bon, il ne pouvait pas non plus repousser une idée qui était bien en soit. « Ça peut être une bonne idée, mais ta baguette s’y prête bien ou non ? » La question se posait, mais il fallait avouer que la réponse ne changerait absolument rien. La proposition suivante était aussi intéressante, mais la réponse était non et de toute façon il ne termina même pas sa phrase.

Avant même qu’il ne puisse imaginer un plan digne de ce nom, Isaac proposa l’impensable : demander de l’aide. Alors ça, c’était impossible ! Il y avait son honneur d’ancien gryffondor en jeu et probablement sa réputation comme enseignant - quoi que la réputation devait déjà être morte et enterrée. « Oh ça va, je ne pense pas qu’on ait vraiment besoin d’aide. Je suis quand même professeur pour la matière. » Bon stagiaire si on voulait être précis, mais ça sonnait moins classe et ça n’inspirait sans doute pas confiance plus qu’il ne le fallait. Surtout vu que quelques instants plus tard, il sursauta en entendant l’armoire s’écrouler. La surprise lui passa rapidement et il fut tout aussi rapidement hilare en entendant ce qu’Isaac disait. « Ce n’est pas mon armoire donc je ne sais pas, mais je ramasserai plus tard. » Il y avait toujours une certaine dose d’insouciance chez lui, mais ce n’était pas terriblement problématique. Il était débrouillard et il allait le prouver au jeune homme qui semblait douter de sa personne ! Il le fit en attrapant le bouquin le plus proche… et en le balançant sur le lutin de Cornouailles qui tenait sa baguette, le manquant de peu. « Faute d’avoir ma baguette, je vais user de la méthode moldue ça fonctionne plutôt bien avec eux. » Ou plutôt il utilisait sa propre méthode, il était du genre à utiliser la force brute quand il était à court de solution magique. « Et ne t’en fais, je suis assez capable dans le domaine des créatures magiques. » Même si ça ne paraissait pas forcément et qu’il avait surement l’air d’un imbécile en ce moment.

_________________
cover up the grey with silver lining.
and i won't get left behind, when the walls come tumbling in i'll keep climbing, i'll keep climbing the rain's going to follow you wherever you go. the clouds go black and the thunder rolls and i see lightning when the world surrounds you, i'll make it go away paint the sky with silver lining - silver lining by hurts.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Re: Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh] Mar 24 Fév 2015 - 12:15

Nothing great

was ever achieved
without enthusiasm

Si sa baguette s'y prêtait bien ou non, Isaac n'en était franchement pas sûr ; après tout, il s'agissait de noisetier et le garçon était douloureusement conscient qu'un tel bois était si sensible aux émotions de son propriétaire qu'il supportait rarement se retrouver entre les mains d'un parfait inconnu —il avait déjà expérimenté les effets secondaires liés à une initiative semblable, oui. « Heu, je ne sais pas, finalement, bafouilla-t-il en blêmissant davantage. » Il fut presque heureux de voir que le professeur se détournait de cette idée ; ils allaient bien trouver un autre moye, n'est-ce pas ?
N'est-ce pas ?

La réplique suivante du professeur —« Oh ça va, je ne pense pas qu’on ait vraiment besoin d’aide. Je suis quand même professeur pour la matière. »— fit hausser un sourcil intrigué à Isaac qui, inconscient de l'impact que pouvait avoir cette déclaration, ne put s'empêcher de répliquer d'une voix timide : « Mais vous n'êtes pas simplement stagiaire ? » Devant le regard que lui adressa Raleigh, il se ratatina légèrement et, incapable de penser qu'un pareil coup d’œil pouvait être dû à autre chose, comme une vague indignation, il se dépêcha d'ajouter : « Pardon. J'ai oublié de vous —te tutoyer. »
Pour sa défense, il était particulièrement difficile de se concentrer au milieu d'une nuée de Lutins de Cornouailles.

La désinvolture spontanée de Raleigh face au carnage qui régnait dans la salle acheva de profondément déstabiliser Isaac ; comment un adulte, surtout un enseignant, pouvait se permettre d'être aussi léger ? Et encore, il était bien trop poli pour oser penser le mot irresponsable. L'apparente indifférence du jeune stagiaire lorsque l'armoire s'écroula au sol lui arracha un pathétique : « Oui, mais même... »

Sa surprise atteint son point culminant lorsque Raleigh saisit un épais bouquin et l'envoya valser en direction du Lutin de Cornouailles qui avait volé sa baguette. Les épaules d'Isaac se tendirent nerveusement et il s'hérissa brièvement ; en digne Serdaigle, il jugeait parfaitement inconcevable qu'on puisse utiliser un livre ainsi, de façon aussi...
Aussi...
« Faute d’avoir ma baguette, je vais user de la méthode moldue ça fonctionne plutôt bien avec eux. » Oh, songea Isaac, hébété. Et bien, si cela marchait— les mots suivants que prononcèrent Raleigh finirent par le convaincre. « Et ne t’en fais, je suis assez capable dans le domaine des créatures magiques. »
Bon. Puisqu'il était censé lui faire confiance...

« D'accord, murmura Isaac comme pour lui-même. D'accord, d'accord, d'accord... » Il imita prudemment Raleigh et saisit un livre dont il vérifia tout de même la couverture. Reconnaissant un auteur dont il appréciait particulièrement les récits et les analyses, il le reposa discrètement et attrapa plutôt un épais manuel d'anatomie. Il l'avait déjà lu, de toute façon. Néanmoins, il dut se forcer à inspirer profondément avant de le jeter maladroitement, toujours vers le Lutin responsable de ce joyeux bordel. Il n'eut aucun mal à atteindre sa cible, et la baguette s'échoua au sol entre plusieurs parchemins déroulés et un encrier renversé —le fait qu'il fasse partie de l'équipe de Quidditch y était pour beaucoup, cependant, il fut si surpris de son propre geste qu'il tarda à récupérer la baguette et se contenta bêtement de fixer Raleigh. « Heu, vous y allez pendant que je les distraie ? bafouilla-t-il, un autre livre inintéressant dans les mains. »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 22
ϟ FONCTION : ancien gryffondor, professeur stagiaire de soin aux créatures magiques & nouveau membre de l'ordre du phénix.
ϟ AVATAR : george blagden.


ϟ LIENS : fiche. liens. courrier.

Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Re: Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh] Sam 7 Mar 2015 - 10:31

education is a thing that none can take away
isaac&&raleigh
La question d’utiliser la baguette d’Isaac fut rapidement réglée considérant que l’étudiant n’apportait pas une affirmation du fait que sa baguette y serait propice. Évidemment, Raleigh n’était pas très porté à utiliser la baguette de quelqu’un d’autre à la base - Tobias exclu - du fait qu’il avait tendance à causer d’immenses problèmes. Maladroit comme il était, c’était une bien mauvaise idée d’utiliser une autre baguette sans s’assurer qu’il y avait un minimum de compatibilité. Donc de toute façon, il avait été opposé à la base à le faire, tout simplement parce que c’était un étudiant et que c’était une mauvaise idée. Oui voilà, ce n’était pas plus compliqué que ça au final ! Raleigh était du genre à décider sur des broutilles comme ça dans tous les cas. Il s’assura ensuite de le rassurer en disant qu’après tout, il était professeur en la matière et qu’il n’y avait donc aucune raison de stresser ! Visiblement ce qu’il disait pas ne rassura pas du tout l’étudiant qui lui répliqua timidement : « Mais vous n'êtes pas simplement stagiaire ? » Fronçant légèrement les sourcils, il ne put s’en empêcher, il se tourna vers Isaac en silence. Bon de ce qu’il avait dit, il y avait deux problèmes : d’abord stagiaire ou pas il était un minimum compétent, mais surtout le vouvoiement était de trop. Ce deuxième point sembla se faire connaitre au bleu puisqu’il demanda pardon de ne pas l’avoir tutoyer. Haussant les épaules, il lui répondit : « Ça va, mais bon stagiaire ou pas, j’ai un minimum de compétence tu sais. » Peu importe que ce soit des lutins de Cornouailles ou quelque chose de plus menaçant, il n’était complètement idiot.
Bon ça ne se paraissait pas nécessairement quand on voyait le peu d’intérêt qu’il avait pour l’armoire qui s’était écroulée. Elle n’était pas la sienne et de toute façon, s’en préoccuper maintenant n’amènerait rien à la situation. Enfin, ça c’était la réponse pensée, mais en toute honnêteté, Raleigh s’en fichait, rien de plus rien de moins. C’était aussi simple que ça et il rangerait quand il serait forcé de le faire pour ne pas se faire reprocher le tout par le professeur titulaire. Oui, c’était le plan et ça lui convenait bien.

Contrairement à Isaac qui se souciait du fait d’utiliser un bouquin de cette façon, le stagiaire ne pensait qu’à régler le problème. Et bon, il fallait avouer que les livres n’avaient jamais eu une signification particulière à ses yeux. Il s’était fait chier à les lire dans son passage à Poudlard, autant qu’ils soient utiles maintenant. Puis le principal, c’était que ça fonctionnait ! Isaac eut visiblement à faire du mal à faire de même et Raleigh ignora un quelque peu les « d’accord » que disait le Serdaigle et attrapa un autre bouquin pour s’exécuter à nouveau lorsqu’il vit le lancer de l’étudiant toucher la cible. « Bon lancer ! » s’exclama-t-il automatiquement avant de réaliser que sa baguette était tombée et qu’il pouvait donc la récupérer. « Heu, vous y allez pendant que je les distraie ? » Bonne idée, voilà qu’il pouvait régler le problème. Hochant légèrement la tête, il s’exécuta se précipitant pour attraper sa baguette. Il réussit à le faire, de peu, et une fois sa baguette en main il se tourna vers les lutins et lança un « Stupefix » qui devrait régler le problème pour le moment.

_________________
cover up the grey with silver lining.
and i won't get left behind, when the walls come tumbling in i'll keep climbing, i'll keep climbing the rain's going to follow you wherever you go. the clouds go black and the thunder rolls and i see lightning when the world surrounds you, i'll make it go away paint the sky with silver lining - silver lining by hurts.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Re: Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh] Sam 21 Mar 2015 - 13:46

Nothing great

was ever achieved
without enthusiasm

Le bref haussement d'épaules du professeur stagiaire allié à son rappel des faits pourtant évidents acheva de gêner profondément Isaac. « Pardon, je ne voulais pas insinuer que... » Il avait même déjà oublié pourquoi il avait pris la peine d'articuler ces quelques mots qui ressemblaient de plus en plus dans sa tête à une accusation implicite. Il était parfois trop facile de faire culpabiliser le Serdaigle, surtout étant donné les circonstances. Se tordant nerveusement les mains, le jeune homme se contenta simplement de se mordre l'intérieur des joues et de hocher avec conviction la tête. « Je ne voulais pas, fit-il en écho de sa propre phrase, l'air assez peu convaincu par ses piètres imitations d'excuse. »

Il n'eut toutefois guère le temps de se casser davantage la tête sur la question ; il fallait gérer cette évasion inattendue de Lutins avant toute autre chose, et Isaac fut forcé d'avouer que, malgré quelques petites maladresses, ils y parvenaient plutôt bien. La trajectoire parfaite que décrivit le livre qu'il avait lui-même lancé —à son grand regret— fut d'ailleurs saluée par un « Bon lancer ! » qui, de manière automatique, presque stupide, eut le don de lui arracher un bref sourire fier. Celui-ci s'estompa toutefois aussitôt lorsqu'il réalisa le carnage qui régnait toujours autour d'eux. Cela n'empêcha pas Raleigh de se frayer un chemin à travers la salle dévastée afin d'atteindre sa baguette et de lancer un sort aux lutins qui continuaient obstinément de semer le désordre derrière eux.

Isaac fut un instant fasciné par les silhouettes pétrifiées qui continuaient de flotter dans les airs et eut même la gentillesse d'avoir pitié d'eux. Il fallait les comprendre, ce n'était sans doute pas toujours facile de demeurer enfermés derrière les barreaux d'une cage. Lui-même supportait rarement de rester cloîtré et seule l'altitude avait le don de l'apaiser. En cela, il était un véritable Serdaigle. C'est d'ailleurs ce qu'il osa demander, d'une voix presque timide : « N'est-ce pas cruel de les garder emprisonnés ? Je veux dire... » Pensif, il se tut un instant pour réfléchir avant d'enchaîner : « Ils ne sortent jamais ? Même après les cours ? » Il ne devait pas s'y connaître autant en Créatures Magiques que Raleigh et ce dernier saurait sûrement déceler la pointe de curiosité sincère qui perçait dans son ton. Les cours concernant cette espèce d'êtres étranges commençaient à dater et Isaac était incapable de se rappeler s'ils avaient abordés en cours ce genre de détails.
C'est parce qu'il était intrigué par cette question qu'il ne commença pas tout de suite à rassembler les lutins, préférant ramasser quelques affaires sur le sol et les poser sur une table non loin.

Cela donnerait au moins une illusion de rangement.



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
MessageSujet : Re: Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
» Education féline
» Education et travail
» Education et Prespectives
» Voila l'homme qui merite d' etre Ministre de l'education en haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Poudlard :: Salles de cours :: Cours de Soin aux Créatures magiques-