Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: Chou, Andy, Dis-moi oui, Andy, Chou, Andy, Dis-moi oui, Chéri

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : 2eme Année Poufsouffle - Batteuse dans l'équipe de Poufsouffle
ϟ AVATAR : Dakota Fanning


ϟ LIENS : www — fiche
www — liens
www — courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Lun 22 Déc 2014 - 20:14


Le Quidditch était chez les sorciers non seulement le sport le plus important, mais aussi un de sujets de conversation les plus récurrents, particulièrement à ce moment de l’année. En effet, c’était durant la période de Noël que se jouait la Coupe de la Ligue. Toutes les équipes du Royaume-Uni ainsi que celles d’Irlandes s’affrontaient pour le titre suprême. Les Pies de Montrose avaient déjà gagné trente-trois fois la coupe et comptaient bien faire perdurer la tradition. Pour cela, il fallait absolument gagner ce match les opposant aux célèbres brutes de Falmouth.

On pouvait entendre les supporters, encourageant leurs équipes respectives sous une pluie battante et fraîche. McGildroy avait du mal à voir les balles passer, mais encore plus ses partenaires. La pluie et le brouillard étaient la hantise de tous les joueurs de Quidditch, pour la simple et bonne raison que c'était souvent les plus longs. Depuis qu'elle avait quitté Poudlard, l'ancienne Poufsouffle occupait le poste de batteuse dans la célèbre équipe de Montrose. Un poste qu'elle occupait aussi, depuis l'année dernière dans l'équipe d'Ecosse.

Andy avait toujours aimé le Quidditch et avait toujours reçu les conseils des meilleurs, comme le professeur Oswald ou Isaac Delpech. Les matchs de Poudlard lui manquaient un peu parfois, mais elle avait pris goût à la compétition, à la pression et peut-être un peu, malgré elle, à la célébrité. Ce match lui rappelait d'ailleurs un de ses premiers matchs avec l'équipe de Poufsouffle, contre les Gryffondors. Il faisait tellement moche que les deux attrapeurs s'étaient entrechoqués et étaient tombés de leurs balais. Raison pour laquelle, elle avait toujours refusé le poste d'attrapeur. De plus, son esprit vif était bien plus utile pour le poste de Batteur.

Le gong final retentit dans l'arène, McGildroy s'arrêta et regarda vers le haut avant de voir son coéquipier brandir le vif d'or. Les Pies avaient encore gagné laissant une sorte euphorie dans le public. Les joueurs rentrèrent, après un rapide salut à la foule, dans les vestiaires. L'après-match était toujours un moment agréable, surtout après une victoire. Certains dansaient, d'autres chantaient. Pour faire court, tout le monde était joyeux.

Après un petit chant collectif, la batteuse se dirigea dans les premières sous la douche. De base prendre une douche c'était déjà super cool, mais prendre une douche après avoir passé deux heures dans le froid, c'était encore mieux. Une fois réchauffée et propre, la jeune fille se sécha et s'habilla avec un jean et un tee shirt, sur lequel était brodée une pie, symbole de l'équipe de Montrose. Soudain dans l’entrebâillement de la porte, elle aperçu un visage qu'elle connaissait très bien, Jude Lynch.

"JUDE ! T'es vraiment un connard toi ! Tu aurais pu venir me voir avant, au moins répondre à mes lettres !"

En vrai, Andy était très contente de revoir Jude, elle lui aurait bien sauté au cou, mais elle avait une réputation à sauvegarder, surtout devant les journalistes. L'irlandais n'avait pas changé d'un poil en deux ans, il avait toujours cet air de touriste et ce sourire de premier de la crèche. Revoir Lynch, c'était revoir toutes les années de Poudlard, les sessions surf et tout ce qui faisait de l'enfance un petit paradis.

"Je suis quand même contente de te revoir !"

L'écossaise attrapa son manteau et se dirigea vers son ami, les gradins seraient bien plus tranquilles pour rattraper le temps perdu.


Pour ceux qui beuguent, Andy a 22 ans :

Spoiler:
 

_________________
So tell me what you want,
what you really really want. I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really, really wanna zigazig ha.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Hey Jude, don't make it bad, take a sad song and make it better, remember to let her into your heart, then you can start to make it better

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Etudiant à Serpentard, 6 année.
ϟ AVATAR : Ki Hong Lee


ϟ LIENS :
fiche
liens
courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Ven 2 Jan 2015 - 0:36

2001 2008,
a Space Odyssey

Parfois, même les rock stars ont besoin de repos. Et dans ce genre de moment, il trouve quelque chose à faire. Il va voir un match de Quidditch par exemple. Ce qui est bien dans sa situation, c'est qu'il a toujours suffisamment d'argent pour s'acheter une place bien placée et pouvoir profiter du jeu. Alors ce soir-là, il s'est finalement décidé à aller voir les Pies de Montrose, bien qu'il n'ait pas la moindre envie de croiser une de leurs batteuses. Enfin, dit de cette façon ça peut paraître excessif. Ça laisse penser qu'il n'a pas envie de la voir, qu'il la déteste, ce qui est bien contraire à la vérité. Non, jamais. Parce que tout le monde ayant été à Poudlard en même temps qu'eux savent que Jude adore Andy McGildroy. Même quand il a quitté l'école de sorcellerie, il a gardé contact avec la petite Poufsouffle qui a au final fait partie de ses plus proches amis. Maintenant, le grand souci c'est qu'il a légèrement oublié de lui donner des nouvelles pendant quasiment deux ans et qu'il se doute qu'elle lui en veut vraiment. Bien sûr, il pourrait toujours y aller et repartir sans essayer de la voir mais ça serait complètement ridicule. Il n'a pas la moindre envie de s'enfermer dans ce cercle sans fin qui causerait à coup sûr son éloignement total de la jeune fille. Même si ça, c'est déjà fait.

Alors une fois le match fini, il a rejoint les vestiaires. Ce qui est bien, c'est que son statut de rock star lui permet un peu de rentrer partout. Il suffit d'un ou deux autographes pour une nièce ou une petite sœur et il s'est retrouvé à attendre devant la porte à réfléchir. Parce que bon, il doit avouer qu'il ne sait pas trop ce qu'il va pouvoir lui raconter. Il aimerait trouver une excuse parfaite pour qu'elle lui pardonne mais ce n'est pas possible. Six mois auraient pu passer – et encore, il sait qu'elle a gardé contact avec Galaad après tout – mais deux ans c'est beaucoup trop. Surtout quand il repense à toutes ces lettres restées sans réponse. Il est peut-être vraiment un connard après tout. Elliot lui a dit, elle lui a conseillé de répondre. À ce niveau-là, ça ne sert même plus de s'excuser. Et puis, c'est Andy. Elle va crier, l'insulter mais elle ne peut pas lui en vouloir pendant longtemps. Et puis, aujourd'hui c'est pas n'importe quel jour. Elle vient de gagner un match, et c'est enfin leurs retrouvailles. Elle lui manque cette boule d'énergie.

Putain. Elle est vraiment devenue bonne. C'est ce qui traverse immédiatement son esprit quand il la voit sortir pour venir l'engueuler. Bien sûr, ce n'est pas vraiment correct. Il paraît qu'on ne doit pas utiliser ce terme pour parler des filles mais il s'en fiche pas mal. Il repense à cette gamine de onze ans qu'il a rencontré, à cette fille qu'il considérait comme sa filleule à Poudlard, son héritière, celle qui était censée faire pleurer tous les Serpentards. Et là, il repense connement à cette remarque que lui a faite Balthazar à l'époque, constatant que la gamine avait plus ou moins le même quotient intellectuel que lui. Il lui avait dit de l'épouser, ce qui avait bien sûr était à l'origine d'une série d'insultes. Aujourd'hui, cette phrase lui paraît beaucoup plus pleine de sens, parce que bon c'est plus une gamine de douze ans, c'est une meuf super belle.

    — Ouais je sais. Mais bon, j'ai dit à Galaad de te passer le bonjour, c'est mieux que rien non ? Essayer de se rattraper en mettant la faute sur le guitariste de son groupe lui ressemble bien. Pour ça, il n'a pas changé. Si la jeune Poufsouffle avait été proche de son meilleur ami, il n'aurait pas hésité à mettre la faute sur lui. Mais vu que ce n'est pas le cas, il faut bien trouver une autre solution. Mais ouais, ça fait longtemps. Genre six mois ? Pour ne pas dire pas deux ans. Deux ans quoi. Qu'est-ce qu'elle est devenue canon en deux ans, ou alors il a oublié comment elle était avant. Putain Andy, j'suis désolé.

Il la suit sous les gradins. C'est vraiment un avantage d'avoir une amie joueuse de Quidditch professionnelle. On peut aller dans des endroits où il n'y a plus personnes, au sein même du stade alors que le match est fini. Au final, il ressent une sorte de gêne. Même s'il sait qu'elle ne peut pas réellement lui en vouloir, c'est autre chose. Il a l'impression d'avoir perdu quelque chose en s'éloignant d'elle. Pourtant, il l'adorait. Il se rappelle toujours de cet été qu'il a passé chez elle en Écosse pour surfer, et ça malgré les menaces de Seamus. Il la regarde, souriant.

    — C'était un bon match. T'es vraiment devenue bonne. Pause. Non il avait pas dit ça. Il se rend bizarrement compte à quel point cette simple phrase peut être mal prise. Bien sûr, il parle de Quidditch, mais c'est Andy. Elle connaît ses combines de drague à deux balles. Enfin, je parlais de Quidditch tu sais. Toi t'es toujours aussi moche. Quel mensonge. Mais bon, on s'en fiche.


_________________

Remember when they said that what we want can never be done
When it all comes crashing down
we'll do what we want to


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Chou, Andy, Dis-moi oui, Andy, Chou, Andy, Dis-moi oui, Chéri

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : 2eme Année Poufsouffle - Batteuse dans l'équipe de Poufsouffle
ϟ AVATAR : Dakota Fanning


ϟ LIENS : www — fiche
www — liens
www — courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Dim 4 Jan 2015 - 1:18


Le garçon semblait presque sincèrement désolé d'avoir fait le mort pendant deux longues années et ce malgré sa tentative de blague pour détendre un peu l'atmosphère. La jeune fille était vraiment agacée, il faut dire qu'elle s'était donné la peine de lui donner des nouvelles sans jamais rien recevoir. Même Seamus en donnait plus. Et l'excuse de la rock star ne fonctionnait pas, pour la simple et bonne raison que Galaad lui, trouvait le temps d'écrire et même de boire un verre de temps en temps. Cependant, Andy devait avouer que Jude lui avait trop manqué pour lui faire la tête, ils avaient toujours été bons copains, même quand elle n'avait qu'onze ans.

Sous le porche du stade, les deux amis des temps anciens pouvaient admirer la pluie qui tombait à grosses gouttes sur le terrain de Quidditch. Le froid, elle était trop agacée pour le ressentir et elle connaissait assez son ami pour savoir que même s'il mourait de froid, il ne dirait rien, simplement pour l'honneur des Irlandais. Un combat stupide dans lequel un certain Finnigan l'avait lancée des années auparavant. Heureusement pour elle, il n'était pas venu en conquérant aujourd'hui.

Deux ans, c'était long. Tellement long que pour la première fois elle n'avait rien à lui dire. En dix ans d'amitié, ils avaient tellement rigolé qu'il avait honnêtement été un de ses plus proches amis. Pourtant, ce jour-ci, sur ce gradin elle ne trouvait pas ses mots. Une vague tension s'installa, mais son vieil ami ne tarda pas à briser le silence, avec une stupidité égale à lui-même. Jude avait toujours été gaffeur, il n'était pas très doué avec les gens et les relations humaines. Cela pouvait d'ailleurs expliquer qu'il s'entende si bien avec Balthazar. Une gaffe cela dit bien rattrapée, pour une fois. Avec un accent écossais toujours aussi fort.

- J'espère bien que tu parles de Quidditch, parce que si tu penses me berner comme ça, c'est que tu m'as en effet bien oubliée en deux ans !

La jeune écossaise n'imaginait absolument pas le changement de regard que son ami avait à son égard, elle n'avait même pas conscience d'avoir changé depuis leur dernière rencontre. Si bien qu'elle ne voyait absolument pas cette remarque comme un lapsus plus que révélateur.

- Ouais ça va. Ce n'était pas notre meilleur match, mais en même temps, vu ce temps de merde !

Andy avait toujours été modeste vis-à-vis du sport, surtout depuis qu'elle jouait dans le circuit professionnel. Cela dit, elle ne mentait pas, les Pies de Montrose pouvaient jouer bien mieux que ça, mais les conditions n'étaient définitivement pas bonnes. Dans le stade vide, le vent s'engouffrait comme le mistral dans les montagnes, faisant voler les cheveux de la jeune fille qui commençait finalement par ressentir le froid saisissant de l'hiver. Mais la jeune blondinette n'était pas une chochotte et sorti vaillamment son bonnet en laine qu'elle enfila sur sa tête. Si Jude avait froid, c'était son problème, il n'avait qu'à donner des nouvelles après tout.

- Et sinon Monsieur je suis une rock star, il va comment dans la vie ?

Ce n'était pas si simple de rattraper deux ans de vide absolu et si cela n'avait pas été Jude, elle ne ferait même pas l'effort de faire la conversation. Andy avait du caractère et ce depuis déjà un bon moment, faut dire qu'elle avait hérité des meilleurs, à commencer par Lynch lui-même.


Pour ceux qui beuguent, Andy a 22 ans :

Spoiler:
 

_________________
So tell me what you want,
what you really really want. I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really, really wanna zigazig ha.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Hey Jude, don't make it bad, take a sad song and make it better, remember to let her into your heart, then you can start to make it better

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Etudiant à Serpentard, 6 année.
ϟ AVATAR : Ki Hong Lee


ϟ LIENS :
fiche
liens
courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Lun 5 Jan 2015 - 17:57

2001 2008,
a Space Odyssey

Et c'est assis dans les gradins, ne sachant pas vraiment quoi dire, qu'il réalisa à quel point il avait merdé. Il la sent, cette tension gênante qui n'a jamais existé entre eux. Il sait que c'est de sa faute, entièrement de sa faute et qu'il ne mérite pas qu'elle fasse le moindre effort pour lui. S'il était à sa place, il se serait cassé depuis longtemps. Mais il faut croire qu'elle est plus gentille et patiente que lui vu qu'elle est là, à mourir de froid juste pour pouvoir passer du temps avec lui. C'est dans ce genre de moment qu'il se félicite d'avoir un meilleur ami qui ne réagit jamais aux nouvelles qu'on lui annonce. Parce qu'il est au moins sûr que lorsqu'il le racontera à Balthazar – ce qu'il s'empressera de faire le soir-même, il en a besoin – cette affaire ne prendra pas des proportions spectaculaires. Mais pour le moment ce n'est pas important, ce qu'il y a de crucial c'est de retrouver sa relation avec Andy, celle qui était si simple. Mais il ne sait pas comment faire pour détendre l'atmosphère. En temps normal, il se serait contenté d'être lui-même – c'est ce qu'il fait de mieux après tout – mais il a peur de dire quelque chose qui la vexerait.

    — Arrête Andy. Je sais que tu rêves de pouvoir sortir avec moi depuis que je suis rock star. Il a choisi de jouer la carte de la connerie pour lui montrer qu'il n'a pas changé, qu'il est toujours le même Jude un peu idiot et beaucoup trop sûr de lui. Bien sûr, c'est faux. Il sait que Andy n'a jamais rien imaginé de possible entre eux, tout comme lui. Ils étaient trop proches, ça serait la chose la plus bizarre au monde. Il ne peut pas s'empêcher de repenser à la gamine de douze ans qui se baladait sur le dos de Pan, PPS fièrement dans ses bras. C'est ce que Seam m'a dit, mais tu t'es quand même bien améliorée depuis Poudlard. Oz dit être grave fier de toi.

Trop de souvenirs. Il faut avouer que c'était cool Poudlard, une bonne époque. Mais il n'y avait pas que Andy. À partir du moment où il a sympathisé avec Balthazar, il ne s'est jamais retrouvé seul. Il y a eu le front de domination irlandais – composé essentiellement de Seamus et parfois de l'autre pouffiasse de Sybella Tyrel – avec qui il passait de bonnes soirées. Et puis, le Genius Crew. Au final, il n'y a pas de mots pour décrire le niveau mental qui régnait dans la salle quand les quatre compagnons de conneries étaient réunis. Tous ensemble, ils auraient pu faire peur à des psychiatres. Ensuite viennent les Green Brothers bien que tout ça soit différent. C'est encore son groupe aujourd'hui, et ils sont connus dans le monde et rien n'est plus pareil. Des fois, il se dit qu'il a bien fait de choisir Galaad comme troisième membre du groupe. L'ambiance est bonne, ils sont restés fidèles à eux-mêmes. Évidemment, ça ne l'étonne pas de la part de Balthazar. Changer lui aurait demandé trop d'efforts et il est bien trop flemmard pour ça.

Il n'a pas eu l'impression de changer Jude. Il est persuadé d'être resté lui-même toutes ces années. Et c'est vrai, à un détail près. Le Jude de Poudlard n'aurait jamais laissé Andy seule, il aurait eu trop peur qu'elle rejoigne le côté obscur de la force. C'est tout con, mais c'est son moyen à lui de se dire que oui, il n'a pas géré. Deux ans sans nouvelles, il n'a jamais eu aussi honte de sa vie. Même sa mère au Vietnam en reçoit plus que lui, c'est tout dire.

    — Ça va. Les concerts c'est cool, et la coloc avec Balthazar c'est plus drôle que ça en a l'air. Il marque une pause, il réfléchit. C'est rare mais le moment n'est plus aux gaffes. S'il doit se faire pardonner, il ne doit plus faire la moindre faute. Et pour ça, il doit se démerder pour la voir plus souvent, beaucoup plus souvent. Il n'est plus question d'attendre des mois maintenant. En fait, pour les concerts. Si tu veux venir, n'hésite pas, ça fait un bail là, et tout. Je sais que Galaad t'a dit qu'il t'envoie des billets quand tu veux, mais oublies. Demande-moi plutôt. Évidemment, elle n'a aucune raison de faire ça. Pourquoi demander à un mec qui ne donne pas de nouvelles pendant des années et pas à celui qui t'envoie des hiboux régulièrement. Les miens sont mieux tu comprends. Je te dessinerais des petits vif d'or, et des balais si tu veux. Et même des cœurs, vu que t'es qu'une fille.

Il y a des choses qui ne s'oublient pas. Comment embêter Andy par exemple. Mais il fallait bien qu'il se rattrape, mais parce qu'il n'avait pas l'air con avec ses histoires de billets. On est un boulet ou on ne l'est pas. Dans son cas, Balthazar a toujours dit que c'était sûrement le pire qu'il avait vu de sa vie.


_________________

Remember when they said that what we want can never be done
When it all comes crashing down
we'll do what we want to


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Chou, Andy, Dis-moi oui, Andy, Chou, Andy, Dis-moi oui, Chéri

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : 2eme Année Poufsouffle - Batteuse dans l'équipe de Poufsouffle
ϟ AVATAR : Dakota Fanning


ϟ LIENS : www — fiche
www — liens
www — courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Lun 5 Jan 2015 - 23:21


Quand ils parlaient, une épaisse vapeur blanchâtre s'échappait de leur bouche comme des petits nuages rejoignant le ciel. Il faut dire qu'il faisait froid en ce mois de décembre, même sous l'abri des gradins. En fait, le seul détail agréable c'était qu'ils étaient au moins au sec et au passage sans journaliste. Non parce qu'une rock star et une joueuse de quidditch professionnelle discutant, ça peut toujours porter à confusion dans le cruel monde des tabloïds. D'ailleurs une fois, alors qu'elle était partie boire avec Galaad, elle avait eu le droit à un article mensonger dans sorcière hebdo. La célébrité avait de nombreux désavantages, à commencer par celui-ci. Heureusement en cette fin d'après midi, ils étaient seuls et loin du monde médiatique.

Si aucun d'eux n'était devenu si populaire, peut être qu'ils seraient restés aussi proches qu'auparavant. En fait, si elle était énervée c'était parce qu'elle tenait à cette amitié, à Jude et c'est quand il n'était plus là qu'elle avait réalisé à quel point il était important. Il faut dire, que la jeune fille n'avait pas beaucoup d'amis proches et malgré leur différence d'âge il faisait largement parti de ces rares personnes. L'irlandais connaissait beaucoup de choses sur la jeune fille que beaucoup ignoraient, mais avec deux années de vide, elle avait presque l'impression de ne plus le connaître. Pourtant, il semblait toujours aussi stupide et surtout toujours aussi brute de décoffrage. Ce qui au fond la rassurait un peu.

- Bien sûr, j'ai même un poster de toi au-dessus de mon lit !

La jeune écossaise rigola, en se souvenant du premier poster des Green Brothers qu'elle avait collé dans le dortoir de Poufsouffle. A l'époque le groupe n'était pas très célèbre et jouait la plupart du temps dans des petites salles sans trop de public, si bien que pour soutenir ses deux "maîtres", elle se rendait à tous leurs concerts, souvent accompagné de Seamus. Un fidèle ami, même s'il est irlandais, qu'elle revoyait régulièrement lors des matchs de Quidditch. Faut dire que le garçon était un grand fan depuis toujours, alors elle se faisait un plaisir de lui envoyer des places pour tous les matchs de la coupe.

- Heureusement qu'il vient m'encourager, lui.

Une de plus, au cas où Jude aurait oublié qu'il est un parfait connard. Cela dit, elle ne pouvait s'empêcher de sourire en lui lançant cette petit pique. Après tout, il y avait de fortes chances pour qu'elle finisse par lui pardonner d'avoir fait le mort. En effet, même s'ils avaient perdu un peu de leur complicité, il avait de fortes chances pour qu'ils la retrouvent. Mais pour cela il ne fallait plus jamais lui refaire une telle erreur. Même si l'asiatique était le principal coupable, la jeune fille aurait pu faire un effort ultime pour se donner la peine de venir de le voir directement chez lui, surtout que Galaad lui avait passé l'adresse des deux soit disant meilleurs amis, mais il faut croire qu'elle avait bien trop d'orgueil pour cela.

- Ah oui, toi et ton ami imaginaire.

Cette boutade était un classique entre Lynch et McGildroy, symbole de l'amitié qu'ils avaient toujours eu. Petite, Andy en comprenait pas pourquoi un gars aussi intelligent que Balthazar pouvait choisir Jude en ami. Bien sûr, avec le temps elle avait fini par comprendre pourquoi le gallois s'était attaché à cet idiot de vietnamien. Un imbécile qui ferait sûrement n'importe quoi pour se faire pardonner, ce qui amusa bien la jolie blonde.

- Même avec des cœurs je n'ai aucune envie de venir te voir taper sur des tambours à coup de baguettes.

Elle lui tira vaguement la langue, comme elle le faisait à douze ans quand ils faisaient semblant de se chamailler dans les couloirs. Cela dit, la jeune fille devait avouer que cela faisait un bon moment qu'elle n'avait pas vu un concert de son groupe préféré, avec les Spice Grils bien sûr. Le Quidditch prenait tellement de temps dans sa vie qu'elle avait vraiment du mal à placer un concert dans son emploi du temps. Elle donna un petit coup de coude dans les côtes de Jude.

- Je rigole, fais pas cette tête ! Tu n'es pas si mauvais, je pense que je pourrais faire l'effort de ma vie.

Ça lui avait manqué de pouvoir parler aussi librement avec son Jude, celui qu'elle avait suivi dans tous les couloirs de Poudlard.


Pour ceux qui beuguent, Andy a 22 ans :

Spoiler:
 

_________________
So tell me what you want,
what you really really want. I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really, really wanna zigazig ha.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Hey Jude, don't make it bad, take a sad song and make it better, remember to let her into your heart, then you can start to make it better

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Etudiant à Serpentard, 6 année.
ϟ AVATAR : Ki Hong Lee


ϟ LIENS :
fiche
liens
courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Dim 11 Jan 2015 - 0:11

2001 2008,
a Space Odyssey

Ça lui fait du bien de la voir, de pouvoir lui parler, de se dire qu'elle va peut-être lui pardonner. Et maintenant qu'il se dit ça, maintenant que les choses semblent enfin aller mieux entre eux, il se permet de ne plus prendre la moindre précaution. Après tout, elle le connaît Andy, elle sait comment il est. Il s'est toujours comporté de la même façon et il n'a pas la moindre raison de changer. Il ne va pas se mettre à devenir un parfait gentleman pour lui faire plaisir, surtout qu'elle trouverait à tous les coups ça super bizarre, et qu'il n'a pas la moindre intention de la séduire. Sérieusement, séduire Andy, sortir avec Andy, en voilà des idées bizarres qui ne lui viendraient même pas en tête. Ou si, rapidement et ça depuis cinq minutes. Mais ce n'est pas sa faute. Qu'est-ce qu'il y peut si la gentille petite Poufsouffle de douze ans est devenue une meuf trop bonne digne d'un défilé de top-modèle en sous-vêtement. Putain non. Il n'a pas le droit de penser à ça. C'est Andy quoi.

    — Ah. Je savais que tu étais fan de moi Andy. Il sait très bien que le fameux poster dont elle parle comporte également la tête de Balthazar et de Galaad, vu qu'il s'agit forcément de l'un des Green Brothers. Mais il s'en fiche. Par principe, l'idée qu'elle puisse avoir – ou avoir eu parce qu'il doute qu'elle l'ait gardé – un poster d'eux le fait rire. Elle a été une de leurs plus grandes fans après tout. Mon ami imaginaire. Un peu comme tes soi-disant amis de ton âge à Poudlard quoi. Il lui ébouriffe les cheveux. Ça va, tu tiens le coup ? Tu me fais un câlin pour surmonter le choc ? Au final, il aimerait bien qu'elle lui réponde oui. La perspective de faire un câlin à la jeune fille lui dit bien. Il ne sait pas trop pourquoi. Parce qu'elle est mignonne sûrement. Mais elle ne risque pas d'accepter. Les câlins ça n'a jamais été très courant chez eux. Il se permet quand même d'ouvrir les bras, comme pour attendre. L'espoir fait vivre.

Trop de souvenirs lui reviennent en tête. Leurs aventures rocambolesques qui rythmaient leurs journées quand ils étaient encore tous les deux à Poudlard. Le jour où elle lui a écrit qu'elle avait réussi à faire son patronus à la forme de raton laveur. Les soirées à Coldingham où il lui faisait goûter les joies des feux de camp face à l'océan après avoir réussi à persuader ses parents qu'il était suffisamment responsable pour veiller sur elle. La blague. Bref, moment guimauve. À croire qu'il devient un peu stupide, qu'il regrette trop cette époque pleine de douceur, un peu comme lorsque Andy venait le réveiller le matin en lui sautant dessus. Et en repensant à ça, il est incapable de comprendre ce qui l'a poussé à s'éloigner d'elle. Gentille petite fille, adolescente mignonne, adulte canon.

Il lui arrive de se demander ce qui se serait passé si rien ne s'était déroulé comme prévu. Et s'il n'était pas devenu rock star, s'il avait redoublé une année de plus, si Andy n'avait jamais réussi à parvenir à une carrière de joueuse de Quidditch professionnelle. S'ils avaient eu des métiers bateaux, une vie posée, des appartements voisins et quelques années de différence en moins. La voix de son meilleur ami parlant de leur hypothétique mariage quand elle était encore une enfant lui revient en tête alors qu'il pense à leurs années de différence sans la moindre raison valable. Il se sent vraiment con Jude, à penser à ça juste parce qu'il la trouve mignonne. Il pourrait avoir une copine mille fois mieux qu'elle. Après tout, il est le batteur des Green Brothers.

    — Genre Andy. Tiens, on fait un pacte. Je viens te soutenir à tous tes matchs. Et tu viens me voir à tous mes concerts. Comme avant, ça te dit ? Enfin, dans la limite du possible. Ils ont tous les deux des emplois du temps chargés avec leurs obligations professionnelles, et il sait que ça ne va pas pouvoir s'arranger comme ça. Se libérer est toujours un calvaire et ce soir est un des rares moments libres qu'il a eus durant ces derniers mois. Et d'après les explications de Seamus, maintenant que la saison a recommencé, elle est un peu dans le même cas. Mais vu que ça va pas être possible pour des raisons obvious, je t'oblige à venir boire un verre avec moi. Quand tu veux, où tu veux. Chez moi de préférence. Deuxième boulette. Après le « t'es bonne » il se met à essayer de la ramener chez lui. Le pire c'est qu'il ne pense même pas à des trucs du genre. Il aurait au moins quatre maîtres sur le dos s'il tentait la moindre chose avec Andy. Et puis, il dit juste ça pour raisons pratiques. Pour qu'on n'ait pas de problèmes tu vois. J'ai pas spécialement envie que les gens croient que je suis en couple avec toi. Je compte bien me trouver une copine mignonne un jour ou l'autre.


_________________

Remember when they said that what we want can never be done
When it all comes crashing down
we'll do what we want to


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Chou, Andy, Dis-moi oui, Andy, Chou, Andy, Dis-moi oui, Chéri

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : 2eme Année Poufsouffle - Batteuse dans l'équipe de Poufsouffle
ϟ AVATAR : Dakota Fanning


ϟ LIENS : www — fiche
www — liens
www — courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Dim 11 Jan 2015 - 1:42


Passer du temps avec Jude avait toujours été un réel plaisir pour Andy, même si elle était trop fière pour le dire à voix haute. Elle se souvient de l'époque où elle le voyait un peu comme la personne la plus cool du monde, celui à qui elle voulait le plus ressembler en grandissant. Bien sûr en vieillissant elle a vite compris que pour le bien de l'humanité il ne fallait mieux pas le prendre comme modèle ultime. Non, parce qu'entre nous Jude, aussi attendrissant soit-il, n'est définitivement pas un amour. Andy n'avait jamais vraiment fait les frais des bêtises et stupidités qu'il avait pu faire pendant sa scolarité ou même dans sa vie de tous les jours, mais elle savait très bien que son ami ne faisait pas dans la dentelle quand il s'agissait de foutre le bordel. Sans savoir pourquoi, elle repensait à un bal où il s'était battu à coup de poing en plein milieu de la grande salle. En fait, il n'était peut-être pas toujours très malin et sûrement très maladroit, mais elle tenait vraiment à lui.

Même quand ce dernier se foutait ouvertement de sa gueule, à propos par exemple des amis presque inexistants qu'elle avait eu à Poudlard. Petite cette petite blaguounette amicale ne l'aurait pas vraiment fait marrer, parce que malgré son comportement de jeune fille indépendante, elle se sentait terriblement seule. Mais Andy était une dure à cuire et avait fini par tourner la situation en sa faveur en devenant un des plus grands maîtres du crime que Poudlard n'ait jamais connu.

- Ahah très drôle ! Et mon poing dans ta gueule, on en parle ?

Elle sentit la main de Jude dans ses cheveux et se laissa faire, après tout c'était presque une habitude entre eux. Par contre, le câlin en était une autre. Objectivement elle aurait adoré lui faire un câlin pour oublier toutes ces années de perdues, mais elle se voyait mal lui en faire surtout demandé ainsi. D'ailleurs, un câlin ça ne se demande pas. Sauf peut-être quand on se nomme Jude Lynch et qu'on est un idiot.

Elle rigola. En fait, Jude était sûrement la personne qui la faisait le plus rire au monde. La seule personne qui pouvait rendre un jour pluvieux aussi merveilleux. D'ailleurs, le froid avait bel et bien décidé de rester et Andy regretta de ne pas avoir apporté une couverture. Histoire d'avoir un petit peu plus chaud elle remonta son écharpe vers son visage se cachant ainsi la bouche et une partie de nez. Parler avec Jude oui, être malade non.

Le garçon eut une idée. Une idée qu'il réalisa lui-même comme étant mauvaise et il finit par en proposer une nouvelle. Boire un verre. La base des relations amicales. Mais un détail amusa la jeune fille, le lieu. Si ce n'était pas Jude, elle penserait sûrement qu'il était littéralement en train de la draguer, mais l'idée qu'il puisse se passer un truc entre eux lui paraissait totalement abstraite. Heureusement, le vietnamien se rattrapa plus ou moins bien en précisant les raisons d'une telle proposition.

- Oui j'en suis sûre. Tu m'inviteras à ton mariage avec Miss Monde ?

Les copines de Jude, une véritable sitcom hilarante qui la faisait tellement rire. En dix ans d'amitié elle ne l'avait jamais vu tenir très longtemps avec la même et ce même avec sa nouvelle célébrité brillamment gagnée avec les Green Brothers. Cela dit, Andy qui se moquait de la vie sentimentale de Jude c'était un peu l'hôpital qui se fout de la charité. Mais ce n'était définitivement pas le sujet.

- Invite-moi à boire une pinte quand tu veux, sauf si tu as trop honte que ton chat nous voie ensemble.

Se moquer de Jude était un jeu très amusant, mais ils se connaissaient tellement bien qu’ils n’avaient pas besoin de fioritures et de courbettes pour se prouver qu’ils tenaient l’un à l’autre.



Pour ceux qui beuguent, Andy a 22 ans :

Spoiler:
 

_________________
So tell me what you want,
what you really really want. I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really, really wanna zigazig ha.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Hey Jude, don't make it bad, take a sad song and make it better, remember to let her into your heart, then you can start to make it better

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Etudiant à Serpentard, 6 année.
ϟ AVATAR : Ki Hong Lee


ϟ LIENS :
fiche
liens
courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Lun 12 Jan 2015 - 0:22

2001 2008,
a Space Odyssey

Andy, sa Andy. Il n'en revient presque pas qu'il a réussi à l'abandonner tout ce temps. Sur le moment, il se demande comment il a réussi cet exploit maudit, comment il a pu oublier leurs dix longues années d'amitié pour partir sans lui laisser le moindre mot. Mais ces retrouvailles lui font du bien. Passer du temps avec l'ancienne Poufsouffle lui rappelle des souvenirs auxquels il ne pense jamais, ceux d'une époque maintenant révolue depuis longtemps. Et dans ce genre de moments, il regrette Poudlard, la facilité de cette vie où personne ne le connaissait. Maintenant, il se retrouve dans un stade vide pour pouvoir parler à son amie, de peur que les journalistes les voient ensemble. Ils n'auraient jamais imaginé en arriver là tous les deux, tout comme il n'aurait jamais imaginé l'abandonner. C'était sa protégée à l'époque, sa pote surfeuse, celle qui l'avait invité chez elle pour lui présenter ses parents bizarres, la gamine qui ramenait toujours la joie avec elle. Andy quoi.

    — Avec Miss Monde ? Arrête, j'suis sûre qu'elle est trop niaise. En plus, elle sera plus grande que moi, la honte. Il en sort parfois des conneries mais il est certain qu'elle n'a pas perdu l'habitude de l'entendre raconter ce genre de choses de la façon la plus naturelle qu'il soit. Et pourquoi tu parles de mariage ? T'es jalouse, avoue ? Genre. Andy jalouse d'une des copines de Jude est peut-être la dernière chose qui arrivera sur cette terre. Parce que bon, comparé à ces spécimens intéressants de filles suffisamment stupides pour sortir avec l'irlandais, elle a un cerveau, et ça même si elle est incapable de s'en servir. Tu sais, t'as pas à t'en faire. T'es plus belle qu'elles, j'aime beaucoup ton sourire. Si seulement il était sérieux, la scène pourrait être tout ce qu'il y a de plus mignon. Sauf que c'est de Jude dont il s'agit, alors c'est définitivement raté. Par contre, niveau caractère, faudrait me payer vraiment cher pour que j'accepte de sortir avec toi.

Jude, ce génie. Heureusement qu'elle n'est qu'une amie à ses yeux, sinon il aurait sûrement déjà obtenu la palme de la nullité quand il est question d'aborder une fille. Mais c'est Andy, la petite Andy avec qui il a passé tant de temps à Poudlard, celle qu'il a fait entrer en douce dans la salle commune de Serpentards, celle qui venait à tous ses concerts, qui se baladait à dos de centaures et qui était le second maître de PPS. Faut pas croire, sous ses airs de jeune femme fragile, elle a suffisamment d'expérience en conneries en tous genres pour devenir la mauvaise conscience de n'importe quel enfant en cœur.

Il ne peut pas s'empêcher de penser à ces deux années sans nouvelles. Au final, il se rend compte qu'Hazel avait raison. Il n'aurait jamais agi de la sorte il y a quelques années. Alors oui, peut-être que finalement il a changé, qu'il aurait dû faire comme Balthazar et ignorait la célébrité pour rester lui-même. Mais il n'est pas aussi associable que son meilleur ami, il est capable de vivre en société. Mais si ça veut dire oublier les gens qui tiennent réellement à lui, ça n'a pas d'importance. Parce que oui, il est persuadé qu'elle fait partie de celle catégorie là Andy. Sinon, elle ne serait pas là, à lui parler dans le froid alors qu'elle pourrait tranquillement aller célébrer la victoire de son match. Elle n'est pas du genre à faire la charité, ce n'est pas dans ce qu'on lui a appris. Et niveau apprentissage de la vie, on peut dire qu'elle est allée à bonne école.

    — Ouais t'inquiète meuf. Parfois, il a des éclairs de génie. Et dans ce genre de moments – comme actuellement quoi – il repense à des détails insoupçonnés, à des choses ridicules mais drôles. À ce moment-là, plus particulièrement, il pense à une chanson bien spéciale. Alors il se met à la chanter approximativement. Pas besoin d'être doué, il sait qu'elle la connaît sûrement mieux que personne. Hé, tu viens chez moi ? Ou alors on va chez toi. Allez Andy quoi ! Oh dis-moi oui. Chou, Andy. Dis-moi oui. Chérie.

Forcément, il s'attend à une baffe, ou autres traitements du genre, mais c'est la blague facile, celle qu'il aime faire. Il a toujours dit depuis le jour où ils ont entendu cette chanson que si un jour quelqu'un devait épouser la jeune fille, il lui enverrait un hibou pour qu'il lui fasse sa demande en mariage de cette façon. Parce que c'est classe de s'engager sur un air des Rita Mitsouko. Bien sûr, on est loin de l'expression des sentiments sincères, loin des histoires d'amour à l'eau de rose, mais amour et Andy ça fait deux. Il a toujours eu du mal à s'imaginer sa petite protégée mariée avec des enfants. L'idée que quelqu'un puisse vouloir d'elle au point de s'engager à vie s'apparente à de la folie. La personne en question ne connaîtrait définitivement pas Andy.

Enfin, c'est ce qu'il s'amusait à répéter il y a quelques années, quand il était question des relations sentimentales de la jeune fille. Parce que si elle n'a pas suivi à la lettre tous les enseignements de Jude, ça ne veut pas dire qu'elle est plus douée que lui pour sortir avec des gens. Sur ce domaine, ils sont tous les deux plus handicapés l'un que l'autre, alors forcément ça fait rire Balthazar qui est finalement plus doués qu'eux deux réunis. Mais malgré tout, il ne comprend pas pourquoi encore aujourd'hui elle n'a pas de copain. Parce que – il se répète sûrement – mais cette fille est vraiment devenue trop mignonne. Alors oui, elle doit tous les envoyer balader. Il ne voit pas d'autre solution. Elle n'a pas si mauvais caractère après tout.

    — Putain, il fait pas chaud. Il n'est pas aveugle Jude. Il voit bien qu'elle est recroquevillé sur elle-même depuis le début de la conversation. Mais évidemment, quand il dit ça, le vent glacial souffle un peu en leur direction. S'il avait su, il aurait mis un manteau plus chaud, et un bonnet. Il se rapproche donc d'Andy, et passe son bras autour de son épaule pour la réchauffer. La chaleur humaine, il n'y a que ça de vrai. Et puis, elle n'avait qu'à pas lui refuser de câlin. Alors mine de rien, il continue à parler, pour faire comme si tout était normal dans le meilleur des mondes. Tu sais ce que ça me rappelle ? Le premier feu de camp qu'on a fait à Coldingham, quand on avait pas pensé à prendre de couvertures.

Bizarrement, il s'étonne d'aimer cette proximité même s'il refuse de se l'avouer. Mais il n'y peut rien. Il sent l'odeur de son shampoing perceptible malgré le bonnet, celle de son parfum sur son écharpe. Évidemment, il est bien loin de se douter que si à cet instant il sentait de l'amortentia, la potion aurait exactement la même odeur. Non, jamais. C'est que Andy après tout. Alors il profite, comme un idiot, en attendant qu'elle le tape pour le repousser. Jusque-là, rien n'a changé dans leur relation, et il n'y a aucune raison pour que ça commence maintenant.


_________________

Remember when they said that what we want can never be done
When it all comes crashing down
we'll do what we want to


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Chou, Andy, Dis-moi oui, Andy, Chou, Andy, Dis-moi oui, Chéri

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : 2eme Année Poufsouffle - Batteuse dans l'équipe de Poufsouffle
ϟ AVATAR : Dakota Fanning


ϟ LIENS : www — fiche
www — liens
www — courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Lun 12 Jan 2015 - 22:27


Jamais elle ne laissera Jude disparaître une nouvelle fois. Cette fois-ci elle le rattrapera, parce qu'en même pas quinze minutes elle avait réalisé que c'était sûrement la personne avec qui elle avait partagé le plus de choses, que c'était sûrement la personne la plus importante pour elle. Ils étaient sur la même longueur d'onde, avaient les mêmes délires, les mêmes passions, la même énergie et surtout le même humour. Peut-être que s'il avait eu son âge durant Poudlard, il aurait été son meilleur ami ou même son petit ami, l'idée lui semblait folle et pourtant sur ce gradin son irlandais d'ami lui semblait bien moins vieux qu'à l'époque. Finalement elle avait grandi la petite Andy, tandis que son ami n'avait physiquement pas bougé, même pas pris un petit centimètre.

- Assez niaise pour ne pas voir l'idiot que tu es !

A la base elle voulait lui faire une blague sur sa taille, mais finalement elle était sûrement la personne la moins bien placée pour cela. Toute sa vie, elle avait été en dessous de la moyenne et aujourd'hui elle devait à peine toucher les un mètre soixante. Parfois valait mieux tenir sa langue, ce que ne faisait bien sûr jamais, Lynch. Le voilà en train d'accuser la blonde d'être soit disant jalouse de son futur mariage. La blague. De toutes ses connaissances, s'il y en avait bien un quel ne voyait pas casé c'était bien celui-ci. Dans le journal elle avait déjà vu plein d'articles sur les aventures amoureuses du garçon et honnêtement il n'y avait vraiment pas de quoi se vanter. Enfin elle pouvait parler, ses conquêtes ne duraient jamais très longtemps, quand encore elle ne les envoyait pas valser avant même qu'ils aient tenté leur chance.

Jude lui adressa un pseudo compliment, une preuve qu'il la connaissait bien parce que son sourire avait été la source de moultes engueulades avec sa mère, pourtant il avait toujours été plein de charme. Si son ami s'était arrêté là, elle aurait trouvé ce moment doux presque gênant, faut dire qu'elle n'avait pas l'habitude de recevoir ce genre de compliments de sa part. Mais Jude était Jude et il sera toujours Jude, si bien qu'il ne put s'empêcher de ré-enchérir avec une blague terriblement facile.

- Parce que tu crois vraiment que tu serais un cadeau ?

Elle lui offrit un large sourire moqueur. En même temps, elle ne mentait pas, elle ne connait pas beaucoup de monde capable de supporter l'ancien serpentard plus de trois jours sans avoir envie de sauter par la fenêtre. En fait, personne sauf peut-être elle. Puis soudain, elle sentit presque ses joues rougir, parce que pour la première fois de sa vie, elle se disait que finalement elle était peut-être la fille qui aimait le plus cet étrange garçon. Parce que oui, Andy aimait Jude, d'un amour qu'elle avait toujours placé entre le fraternel et la franche camaraderie, mais finalement il était peut-être sans le vouloir, devenu un peu plus fort avec le temps. Cependant, la jeune fille préférait ne pas penser à cela, parce qu'il y avait peu de chances que son ami se pose le même genre de questions. Après tout pour lui, elle sera toujours une sale gosse.

C'était le garçon qui finit par la sortir de ses pensées en chantant une chanson qu'elle ne connaissait que trop bien, celle qu'ils avaient découvert ensemble. Cette chanson ils l'avaient traduit et étrangement elle l'aimait beaucoup. Et comme son ami, elle la connaissait par cœur. Andy pensait pour tout dire que le garçon l'avait oubliée, comme il avait oublié de venir la voir, mais faut croire qu'elle était restée peut-être plus importante qu'elle ne le pensait aux yeux du batteur des Green Brothers. Non parce que tout le monde ne retient pas une chanson française comme ça.

- Ahah ! Je pensais que tu l'avais oubliée !

Dans la voix de la jeune fille on pouvait entendre une légère nostalgie. Elle repensait au mal qu'ils avaient eu à apprendre les paroles, les fous-rires qu'ils s'étaient tapés en butant sur les mots de cette langue d'extra-terrestre et même après tant de temps leur français n'était toujours pas au top. Chérie. Ce mot lui plaisait presque et cette idée la gênait terriblement, elle n'avait pas le droit de tomber sous les charmes de Jude Lynch, ça serait mal. Parce que c'était son maître, son modèle de jeunesse, son frère de surf et surtout son ami depuis dix ans. Comment pouvait elle le voir différemment après autant de temps ? Non ça devait simplement la joie de le retrouver, lui et son excentricité unique.

La jeune blonde commençait réellement à avoir froid et cela n'avait pas échappé au garçon qui fit un brin d'humour avant de lui passer le bras dans le dos en continuant à parler comme si de rien était. Ce rapprochement soudain l'étonna, à tel point qu'elle ne savait même pas quoi faire, hésitant entre lui foutre une baffe ou se blottir contre lui pour profiter de la chaleur. La deuxième option n'en était définitivement pas une et la première pourrait être mal interprétée. Si bien qu'elle resta tout simplement immobile, ce qui trahissait déjà un peu la jeune fille d'habitude si explosive.

- Je ne sais toujours pas comment tu as fait pour que ma mère accepte ! Surtout avec ta tête de bad boy !

Parler de ces vacances la rendait sûrement autant nostalgique que Jude, elle aimerait tellement retourner sur cette plage, autour de ce feu à regarder la mer et les étoiles. Quand tout était simple, quand ils n'étaient rien d'autres que des amis, rien de plus que des enfants. Andy aimait la magie, aimait le quidditch, mais parfois elle regrettait un peu les choses simples de la vie, comme cet instant quel partageait avec Jude. Cependant, avant que cela devienne trop bizarre, l'ancienne Poufsouffle se leva d'un mouvement rapide et se tourna vers Jude avec un large sourire espiègle.

- Ça fait tellement longtemps qu'on n'a pas surfé ensemble. Il faut absolument qu'on se refasse une session, mec ! Juste toi et moi, comme avant !

Andy parlait fort et imitait la position surf juste devant le jeune homme. Le goût de la glisse, ils l'avaient toujours partagé et il faut dire que l'un comme l'autre, ils étaient très doués quand il s'agissait de planche. A vrai dire, depuis qu'elle était devenue joueuse professionnelle, c'était peut-être la seule chose qui n'avait pas radicalement changé dans sa vie. Surfer c'était un peu son évasion à elle.


_________________
So tell me what you want,
what you really really want. I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really, really wanna zigazig ha.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Hey Jude, don't make it bad, take a sad song and make it better, remember to let her into your heart, then you can start to make it better

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Etudiant à Serpentard, 6 année.
ϟ AVATAR : Ki Hong Lee


ϟ LIENS :
fiche
liens
courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Dim 25 Jan 2015 - 23:22

2001 2008,
a Space Odyssey

Elle a du caractère Andy, peut-être un peu trop même. Mais il s'en fiche de ça, qu'elle soit invivable, que les gens aient envie de se barrer en courant lorsqu'elle s'énerve. Lui il a toujours aimé ça chez elle. Elle ne se laisse pas faire, c'est ce qui l'a toujours rendue différente à ses yeux. Parce que quand on a onze ans et qu'on se balade seule dans Poudlard avec le chat le plus moche de l'humanité, il faut bien quelque chose qui nous distingue des autres. Et c'est de cette façon qu'elle s'est attiré les faveurs de Jude. Et aujourd'hui, c'est ce qui lui plaît toujours autant. Il aime cette façon qu'elle a de se moquer de lui, parce que c'est drôle, parce que ça le fait retomber de ce piédestal où il a grimpé malgré lui. Alors oui, c'est ce qu'il préfère chez elle, c'est ce qui à ce moment-là l'attire. Et qu'est-ce que ça le fait chier. Parce qu'elle est Andy, rien d'autre qu'Andy, bien trop différente des autres filles pour son bien. Encore une fois, il essaye de se convaincre que ce n'est rien, de faire une liste des raisons pour lesquelles il ne se passera jamais rien entre eux, qu'il ne peut pas avoir le moindre sentiment pour cette gamine qu'il connaît depuis plus de dix ans. Il regarde ses cheveux, ses horribles cheveux blonds qui sentent magnifiquement bon. Si ça ce n'est pas un comble. Lui qui s'est toujours vanté devant ses potes de ne pas aimer les blondes.

    — Très drôle Andy. Ce n'est qu'à moitié ironique parce qu'il sourit Jude. Il sait qu'elle a raison après tout. Il est loin d'être un cadeau, il n'aimerait pas sortir avec lui-même. Quoi que, il est plutôt mignon, il a un humour de malade et c'est une rock star. Finalement, c'est sûrement un bon choix. Vois le bon côté des choses. Si tu sortais avec moi, tu mangerais super bien. Parce que bon, je te rappelle que la dernière fois que je t'ai vu faire à manger, ça avait vraiment une sale gueule. Il s'arrête, il bloque. Ça fait deux ans ça aussi. Peut-être qu'elle s'est améliorée, c'est sûrement le cas d'ailleurs. Personne ne peut rester aussi nul que ça à vie. Sauf peut-être Seamus. Et toutes les filles t’envieraient d'avoir un copain aussi beau, parfait et connu. Pause. Il se rend compte de ce qu'il est en train de dire, de la connerie qu'il vient de sortir. Parce qu'il vient quand même de lui énoncer des arguments prouvant qu'il serait un copain parfait. Il tente de paraître le plus naturel possible. C'est une connerie qu'il pourrait sortir habituellement après tout. Et je te chanterais ta chanson tous les matins, pour que tu me dises oui. Mais pas pour un mariage à la con non. Pour quelque chose de beaucoup plus intéressant. Mieux vaut ne pas chercher à savoir de quoi il parle. C'est un idiot après tout.

Parfois, il ferait mieux de se faire. Et dans son cas, parfois a des airs de toujours. Il n'en revient pas qu'il ait pu faire ce genre d'avance à Andy, la petite Andy. Il n'est qu'un misérable de penser à ce genre de choses. Le pire, c'est qu'il n'y pense même pas réellement. Il dit tout ça sans réfléchir aux conséquences, comme d'habitude. C'est dans ce genre de moment qu'il regrette de ne pas être plus comme Balthazar. Au moins, son bro est doué lui. Il ne lui est jamais arrivé de situations comme celle-ci avec Elliot. Il y a trop de respects dans leur relation, trop de côté mignon. Alors qu'eux, c'est stupide, une accumulation de blagues pas drôles et de conneries en tous genres. C'est pour ça qu'il ne se passera rien. Pour ça et parce que ce serait mal. Il l'a considéré comme une sorte de petite sœur pendant trop d'années. Il n'a pas le droit de changer. Et le fait qu'elle soit la meuf la plus mignonne qu'il ait vue depuis plusieurs mois ne changent rien. Mignonne. Pas la plus canon, non. Des fans bien foutues qui viennent l'attendre à la sortie des concerts, tranquillement en train de mourir de froid dans leurs jupes vulgaires, parfumés avec des odeurs trop sucrées de vanille ou framboise, il en voit toutes les semaines. Andy est différente. Andy est mignonne. Il y a cette aura parfaite, cette aura qui lui donne envie de passer du temps avec elle.

    — Ta mère était folle de moi Andy, c'est pour ça. Ou totalement barge. En même temps, les parents d'Andy ne sont pas les personnes les plus saines au monde. Il se rappellera toujours de l'année où il a appris qu'ils la laissaient partir en France avec un mec de vingt-huit qu'ils ne connaissaient même pas. Un mec bizarre, à l'allure de drogué couvert de tatouages. Le cousin de Balthazar. À côté de ça, un petit feu de camp sur une plage déserte à quelques minutes de la maison, c'est tout ce qu'il y a de plus normal. D'accord, mais cette fois on va à Lahinch. Tu verras, j'me suis payé tellement de nouvelles planches, faut trop que tu les essayes. Et on fera des feux de camp. Cette fois, on attend l'aurore, avec une bouteille. Ou deux.

Il lui sourit. Il ressent ce besoin de repasser du temps avec elle, de ne plus l'abandonner autant de temps. Parce qu'il regrette. Il se dit qu'il a perdu quelque chose. Bien sûr, même en étant pressant deux ans, elle se serait décollé de lui quelques secondes avant quand il essayait de se réchauffer. Mais peut-être qu'il ne serait pas en train de se dire que c'est de sa faute. Il a limite envie de remercier le mauvais temps, le froid, la pluie et les nuages pour lui avoir permis de faire ça. Parce que ça lui a fait prendre conscience d'à quel point il a merdé.


_________________

Remember when they said that what we want can never be done
When it all comes crashing down
we'll do what we want to


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Chou, Andy, Dis-moi oui, Andy, Chou, Andy, Dis-moi oui, Chéri

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : 2eme Année Poufsouffle - Batteuse dans l'équipe de Poufsouffle
ϟ AVATAR : Dakota Fanning


ϟ LIENS : www — fiche
www — liens
www — courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Sam 31 Jan 2015 - 23:00


Il avait toujours été maladroit, mais s'il pouvait savoir à quel point cette maladresse mettait l'écossaise mal à l'aise, il ferait peut-être un effort. Parce que l'ancienne Poufsouffle ne savait plus si c'était de l'humour ou pas, si c'était elle qui interprétait mal les choses ou pas et surtout elle avait de plus en plus de mal à suivre son ami. Jude avait disparu de la civilisation, l'ignorant comme si elle n'avait jamais existé et revenait la bouche en cœur pour lui faire des avances plus ou moins subtiles. Andy n'était pas encore débile et savait reconnaître des avances quand elle en entendait, mais elles venaient de l'irlandais alors ça ne pouvait pas être possible. Alors, elle se disait qu'il avait terriblement dû prendre la grosse tête pendant ces deux longues années ou qu'il venait peut-être de vivre une rupture compliquée et cherchait à combler un manque, mais pourquoi elle ?

Pourquoi venir voir la fille avec qui ça serait le plus compliqué ? Le plus pas correct ? Le plus gênant ? Honnêtement, Andy était un peu gênée par les propos de son ami pour la simple et bonne raison qu'elle devait avouer que cette présentation aussi débile soit elle, lui donnait presque envie. Parce qu'elle avait beau se moquer de lui, on ne pouvait pas dire qu'elle était la personne la plus facile à vivre non plus, déjà comme il le disait si bien, elle cuisinait horriblement mal.

- Pour ma défense je dirai que je sais faire les meilleures pâtes à la carbonara de tout le pays !

Bonnes, mais terriblement pas diététiques. Seulement la cuisine était loin d'être le plus grand défaut de la jeune fille. Ainsi, elle ne comprenait vraiment pas le comportement du garçon. S'il n'était pas si stupide, elle aurait presque pu croire qu'il la testait pour observer ses réactions. La jeune fille se contrôlait du mieux qu'elle pouvait, cachant son gêne par un sourire un peu moqueur. Cependant, quand le garçon termina son discours du "Regarde comment je suis un mec parfait", elle sentit son visage virer au rouge vif. Jude Lynch venait ni plus, ni moins d'émettre l'idée qu'ils puissent coucher ensemble. Son cœur s'était légèrement emballé et elle ne savait même pas quoi répondre. Ça ne pouvait pas être vrai, le garçon disait sûrement les choses comme ça, de manière stupide et irréfléchie comme d'habitude, mais dans ce cas ce n'était pas du tout, mais alors pas du tout amusant.

- Ce n'est vraiment pas drôle.

Sa voix laissait percevoir son gêne et pour le cacher elle se tourna face au terrain, dos au batteur des Green Brothers. Sur le moment elle avait presque envie de le baffer, de lui dire à quel point il pouvait être idiot et con, mais elle préféra reprendre son calme. Heureusement pour elle, à moins que cela soit pour lui, le jeune homme changea de conversation pour revenir sur ces vacances et la simple évocation de ces dernières la calma, ainsi elle put se replacer aux côtés de Jude, oubliant les bêtises qu'il avait bien pu dire quelques minutes avant.

- Ma mère est juste folle.

Elle rit. Sa mère était une perchée, son père aussi et elle n'était définitivement pas mieux, mais ce n'était pas le jeune homme qui allait critiquer, parce que dans le genre famille originale il était pas mal. Andy ne pouvait qu'approuver la proposition de Jude, une session surf comme au bon vieux temps, même si cela devait être en Irlande.

- Je dirais même trois bouteilles et une bonne couette, même si je doute qu'on dorme beaucoup...

Elle n'avait pas exprès, c'était une boutade, elle ne voulait pas dire ça ou peut être qu'elle en mourrait d'envie. Andy avait envie de fuir tellement elle était mal à l'aise, mais elle tenait à faire bonne figure devant son ami, son irlandais, son Jude.


_________________
So tell me what you want,
what you really really want. I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really, really wanna zigazig ha.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Hey Jude, don't make it bad, take a sad song and make it better, remember to let her into your heart, then you can start to make it better

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Etudiant à Serpentard, 6 année.
ϟ AVATAR : Ki Hong Lee


ϟ LIENS :
fiche
liens
courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Mer 4 Fév 2015 - 19:32

2001 2008,
a Space Odyssey

Il ne regrette jamais rien Jude, pas le moindre mot, pas la moindre action. Il est de ce genre de personne à assumer jusqu'au bout le moindre de ses actes, à ne pas connaître la notion de honte. Et ça date depuis Poudlard tout ça. Il n'a jamais fait attention à ce qu'on pouvait de lui et de ses conneries quotidiennes avec Balthazar. Parce que ça tout ça ne l'a jamais intéressé. Bien sûr, ce serait un mensonge de ne pas dire qu'il n'a pas conscience de l'opinion que les autres ont de lui, mais il aime se complaire dans cette mauvaise première impression, il aime qu'à première vue les gens n'aient pas spécialement envie de devenir son ami. Mais là, c'est différent. Là pour une fois, il aurait presque aimé ne pas avoir prononcé sa connerie. Il n'est pas si con que ça Jude, il se rend bien compte qui l'a gêné. Parce que c'est Andy, parce que l'idée même de coucher un jour avec elle est la chose la plus malsaine au monde. Et inconsciemment, la plus tentante.

Et forcément, elle n'apprécie pas ce genre de remarque Andy. Mais c'est normal, il la comprend. Parce qu'il a beau ne pas être dans la tête de la jeune fille, il se doute qu'elle n'a jamais imaginé ce genre de relations entre eux. C'était son parrain Jude, le mec qui à Poudlard l'amenait dans ses plans foireux, la faisait entrer dans la salle commune et rien d'autre. C'était son pote, celui avec qui elle faisait des sessions surf pendant les vacances et qu'elle venait voir en concert. Et il faut l'avouer, avoir un ami rock star, c'est la classe intersidérale. Sauf quand il nous abandonne. Alors oui, il comprend sa réponse, il comprend qu'elle ne puisse pas apprécier cette blague stupide. Et c'est à ce moment-là qu'il prend peur. Peur que rien ne redevienne comme avant, quand ils étaient potes sans le moindre complexe, qu'ils pouvaient faire toutes les blagues au monde sans que ça paraisse bizarre. Lui qui se disait qu'il n'avait qu'à retrouver le courage d'aller lui reparler pour retrouver leurs relations.

Alors il regarde le terrain, faisant comme si rien ne s'était passé. Enfin non. Il regarde Andy, il en profite pendant qu'elle ne peut pas le voir. Parce qu'il se doute qu'elle n'apprécierait pas forcément que son regard reste fixé sur elle après la réflexion qu'il vient de faire. Mais il n'a rien de malsain, rien de réellement gênant. Il ne tentera jamais rien Jude. Il a bien trop de respect pour elle. Et malgré ses airs de mec rebelle, malgré son comportement de rock star qu'il ne respecte rien, il a quelques limites. Et lorsqu'il est question de relation, sa limite c'est elle, elle et puis Hazel ou Elliot. Les trois filles auxquelles il ne touchera jamais. Ce serait bizarre, elle parce qu'il l'a vu trop longtemps plus comme une petite sœur qu'autre chose, et les deux autres parce que les filles du Genius Crew sont bien trop précieuses à ses yeux pour qu'il s'imagine tenter quoi que ce soit. Ce serait absurde.

Il fait comme si de rien n'était. Il rigole à ses conneries, approuve quand elle parle de la folie de sa mère, repense au mari de celle-ci qui n'est pas mieux. Parce qu'elle n'a pas un exemple de cadre familiale très conventionnelle Andy, mais ça il ne lui rappelle pas. Ce serait une blague parce que toute personne connaissant l'asiatique sait que son cas n'est pas mieux. Parce qu'aujourd'hui, il a vingt-sept ans et qu'il passe régulièrement voir son éternel célibataire de père qui vit toujours dans le même appartement que dix ans auparavant, en colocation avec son oncle. Et dans ces moments, on fête le retour de l'enfant prodige, on voit jusqu'à finir ivre mort sur le canapé, comme s'il n'y avait pas la moindre différence d'âge, comme si personne n'était supposé avoir la moindre autorité sur l'autre. Il n'a jamais eu la moindre figure parentale Jude, mis à part dans ces moments où il était obligé de rentrer au Vietnam voir sa psychorigide de mère. Alors oui, la famille d'Andy peut paraître normale à côté de la sienne, et elle le sait que trop bien. Parce qu'il lui en a déjà parlé Jude, preuve qu'elle a un jour fait partie des personnes les plus proches de lui.

    — Attends, tu serais pas en train de me faire des avances là ? Il s'étoufferait presque. Parce que lui, il la pensait gêner, il pensait qu'il ne devait pas aborder ce sujet avec elle mais elle, quelques secondes plus tard, elle fait le contraire. Comme si c'était normal. Alors il la regarde avec attention, il détaille son visage pour voir s'il s'agit d'une blague ou d'un truc comme ça. Mais c'est forcément ça. Elle ne peut pas être sérieuse. Non mais tu sais, j'ai pas besoin de trois bouteilles pour coucher avec toi. Il a osé. Parce que Jude n'est pas la personne la plus intelligente de la terre, parce qu'il ne connaît pas la notion de limite. Il fait partie de ces personnes qui n'ont jamais compris que seules les blagues les plus courtes sont les meilleures, et que c'est pour ça qu'il faut s'arrêter à un moment. Euh, enfin, c'était une blague non ?

C'est rare, presque du jamais vu. Parce qu'il n'est pas du genre à perdre ses moyens habituellement Jude. C'est le genre de mec plutôt sûr de lui, et toutes ses années passées depuis Poudlard n'ont fait qu'accentuer ce côté de sa personnalité. Mais là, face à une de ses plus vielles amis, il ne sait plus quoi répondre. Il a limite envie de partir, de se casser de là et de faire comme si cette partie de la conversation n'avait jamais existé. Il a l'impression d'être parti trop loin, d'avoir fait l'erreur de trop.


_________________

Remember when they said that what we want can never be done
When it all comes crashing down
we'll do what we want to


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Chou, Andy, Dis-moi oui, Andy, Chou, Andy, Dis-moi oui, Chéri

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : 2eme Année Poufsouffle - Batteuse dans l'équipe de Poufsouffle
ϟ AVATAR : Dakota Fanning


ϟ LIENS : www — fiche
www — liens
www — courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Mer 4 Fév 2015 - 23:39


Idiote. Idiote. Idiote. Elle s'en voulait d'avoir fait une blague d'aussi mauvais goût, surtout après en avoir voulu pour cette même raison à Jude quelques minutes auparavant. Deux ans en arrière, cette blague aurait sûrement fait marrer les deux compères, mais après ces deux années de silence, un retour en arrière était peut-être définitivement impossible. Andy ressentait un pincement au coeur en se disant que tout avait changé entre eux, que l'insouciance et la légèreté de leur relation s'était transformée en une sorte de malaise géant. Pourtant, elle tenait toujours autant à lui, il semblait toujours être le Jude qu'elle avait tant admiré, avec qui elle avait tant ri et tant partagé, en fait elle l'aimait toujours autant, mais c'était peut-être ça le vrai problème.

L'amour. Une sorte de grosse blague dans la vie de la blonde qui ne tenait jamais très longtemps avec la même personne, à moins que ce soit eux qui ne tenaient pas très longtemps avec elle. Enfin, la question n'était pas de savoir pourquoi elle était célibataire, mais plutôt pourquoi elle y pensait dans un tel moment. Merde, c'était Jude. Pas n'importe quel gars qu'elle aurait fréquenté à Poudlard, non il fallait que ce soit celui qu'elle voyait autrefois comme un maître. Alors, penser à l'amour dans une telle situation était sûrement la dernière chose à faire et surtout la moins saine.

Si elle pouvait retourner dans le passé, elle supprimerait cette phrase, cette vanne qui allait sûrement foutre un énorme malaise entre eux, enfin ça c'était ce qu'elle pensait. La réalité fut tout autre, puisqu'il n'en fallut pas plus pour faire ressortir le clown humain qui se cachait derrière les traits de son asiatique d'ami. Au début elle aurait pu en rire, faire comme si de rien était, faire comme si deux ans ce n'était rien, comme si son cœur ne battait pas la chamade depuis au moins dix minutes sans qu'elle ne puisse rien faire, mais c'était sans compter sur la bonne idée du jour de Jude Lynch.

Au mot de l'irlandais, son cœur s'arrêta littéralement. Cette fois cela allait trop loin. Trop loin pour une seule journée après deux ans de silence. Elle lui en voulait de se comporter comme un con, surtout après avoir fait le mort aussi longtemps. En fait, pendant l'espace d'un moment elle pensa même qu'il se fichait juste d'elle, que c'était juste pour rigoler, juste pour être méchant. L'écossaise observa un très court instant le jeune homme, avant de lui foutre une gifle assez mémorable en pleine face.

Un silence assez lourd s'installa et la joueuse des Pies de Montrose pouvait sentir des picotements dans la main qui venait de quitter la joue du jeune homme qui commençait déjà à rougir. Honnêtement, elle ne regrettait pas totalement d'avoir fait cela et elle espérait que le garçon comprenne un peu ce qu'elle pouvait ressentir dans un tel moment, mais elle devait tout de même avouer qu'elle n'aimait pas du tout jouer les jeunes filles susceptibles. Nul n'est parfait.

- J'avais oublié comment tu peux être con.

Le ton de sa voix était étrangement posé, ce qui contrastait largement avec la claque qu'elle lui avait collé quelques secondes plus tôt. Son visage se ferma, tandis qu'elle hésitait entre rester ou partir en laissant l'autre idiot seul dans ce terrain, mais finalement aussi surprenant que cela puisse paraître, elle resta. Parce que ça serait stupide après deux ans de partir aussi rapidement, cela dit la jeune fille n'ajouta aucun mot de plus. Autrement dit, pour ce qui ne serait pas très doué en relation humaine, elle était ni plus, ni moins en train de bouder.

_________________
So tell me what you want,
what you really really want. I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really, really wanna zigazig ha.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Hey Jude, don't make it bad, take a sad song and make it better, remember to let her into your heart, then you can start to make it better

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Etudiant à Serpentard, 6 année.
ϟ AVATAR : Ki Hong Lee


ϟ LIENS :
fiche
liens
courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Jeu 5 Fév 2015 - 12:44

2001 2008,
a Space Odyssey

La claque lui fait plus mal qu'il ne l'aurait pensé. Parce que ce n'est pas vraiment une douleur physique qu'il ressent. Il a l'habitude de prendre des coups depuis trop longtemps, il a presque passé sa vie à se battre Jude. Pour lui, pour Balthazar, pour les gens à qui il tient. Alors ce n'est pas Andy et sa force encore approximative qui va le blesser ou le faire saigner. Et la douleur qu'il ressent ne se situe pas au niveau de sa joue. Elle est plus mentale qu'autre chose. Et il souffre Jude, de ce geste stupide qui ne peut annoncer rien de bon. Parce qu'il n'est pas bête au point de croire qu'elle va le pardonner d'une seconde à l'autre. Il la ressentit, cette force qu'elle a mise dans sa baffe. Et le pire c'est qu'il sait l'avoir mérité. Il est allé trop loin, il en paye les conséquences. Mais ce n'est pas que ça, elle n'est à ses yeux pas uniquement là pour la blague sexuelle digne d'un gamin de dix-sept ans. Elle est là pour l'abandon, pour les mois où il n'a pas pris la peine de donner la moindre nouvelle, pour ce sourire satisfait qu'il a sur son visage depuis le début de la conversation alors qu'il ne devrait pas. Parce qu'on a l'impression qu'il s'en fiche d'elle finalement, qu'il la prend comme acquis, que parce qu'elle a toujours été son ami ça doit recommencer parce qu'il l'a décidé. Mais c'est faux et il finit par s'en rendre compte.

Alors il la regarde choqué. Sa main vient se poser sur sa joue encore chaude à cause de la baffe qu'il a reçue. Ses yeux refusent de se détacher d'elle, de sa blonde préférée qui lui rappelle à quel point il peut être stupide. Et il s'en veut comme jamais, il a l'impression qu'il devrait faire quelque chose pour se rattraper, qu'il devrait agir et pas rester là comme un con. Et il a envie de se lever, de lui faire ce câlin qui lui demandait tout à l'heure, de la serrer fort dans ses bras pour lui faire comprendre à quel point il est désolé. Il a ce besoin d'agir sous l'impulsion, ce besoin d'arrêter de se demander si ce qu'il est fait politiquement correcte vu la relation qu'ils avaient avant. Parce que ça ne lui réussit pas, parce qu'il se retient de la toucher pour ensuite lui expliquer qu'il serait prêt à coucher avec elle. Mais il n'ose pas et pendant quelques secondes, il reste immobile sans bouger.

Et il finit par se lever Jude, alors qu'il ne pensait pas ça possible, alors qu'il se disait qu'il était bien, assis sur ce gradin à fuir toute éventualité d'un contact physique qui aggraverait les choses entre eux. Mais il s'en fiche. Il n'a jamais eu peur Jude, il a toujours fait ce qu'il pensait bien au moment où il le voulait. Il la prend dans ses bras, comme si tout était normal, comme si ce genre de contacts étaient courants entre eux. Comme si rien ne venait de passer et que les deux ans qu'ils ont passés éloignés avaient soudainement disparu. Et forcément, il y a son odeur qui revient à la charge, son odeur si attirante parce qu'elle est sucrée et qu'il trouve ça mignon, son odeur qui lui laisse penser qu'il pourrait rester une éternité comme ça, dans ce stade désert avec Andy. Ou mieux, sur une plage, avec des planches de surf, de bonnes couvertures et de bonnes vagues. Mais de la façon dont les choses sont en train d'évoluer, ce n'est pas prêt d'arriver.

    — Andy, je... T'as raison... La phrase est à peine murmurée. Lui qui déteste s'excuser, lui qui déteste avouer qu'il a tort. Mais il n'a pas le choix, parce que parfois il faut apprendre à faire preuve de maturité, il faut savoir assumer ses erreurs. Je suis désolé, mais tu peux pas m'en vouloir. Je suis trop mignon pour qu'on puisse m'en vouloir. Et forcément, il rigole, il n'est pas sérieux. Cette phrase a des airs de déjà vu, parce que c'est celle qu'il utilisait toujours pour se défendre quand ils étaient plus jeunes, celle qui lui sortait toujours à chaque fois qu'il oubliait de venir la voir, ou qu'il arrivait en retard.

Il finit par la lâcher, par s'éloigner d'elle. Il pourrait se vanter, il pourrait lui rappeler qu'au moins, il l'a eu son câlin qu'elle lui refusait tant. Mais il ne le fera pas. Le temps n'est plus vraiment aux plaisanteries et il fait attention à chaque mot qu'il prononce. Alors il se tait, il y a plein de choses qu'il préfère taire, un peu comme le fait qu'il aurait aimé la garder dans ses bras, parce que ça lui fait du bien, ou simplement parce que ça le réchauffe. Bizarrement, il repense à ce fameux jour où il a essayé d'apprendre à Balthazar à draguer, et il comprend enfin que c'était une erreur, que c'est lui qui aurait dû prendre exemple sur son meilleur ami à l'époque. Lui qui pensait être doué pour les filles est en réalité incapable d'avoir une vraie relation. Mais il rejette cette pensée, il attrape la main d'Andy, celle avec laquelle elle l'a baffé.

    — Ta main te fait pas trop mal ? Il la regarde avec attention, la caresse lentement aux endroits où elle est encore rouge. Foutue baffe à la con, foutues blagues sexuelles qui détruit le peu d'amitié qu'il restait entre eux. Tu sais quoi ? Laisse-moi me faire pardonner. Mercredi prochain, tu viens manger à la maison. Je te fais ton plat préféré. Des moules à la crème avec des frites maisons. Ça te va ? Il la regarde avec espoir, il se dit qu'elle ne peut pas refuser. Parce que c'est Andy et qu'il veut lui prouver à quel point il tient à elle. Et s'il doit lui chanter encore une fois cette foutue chanson en français, il le fera. Il le fera pendant des heures même si ça lui permet de se rattraper.


_________________

Remember when they said that what we want can never be done
When it all comes crashing down
we'll do what we want to


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Chou, Andy, Dis-moi oui, Andy, Chou, Andy, Dis-moi oui, Chéri

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : 2eme Année Poufsouffle - Batteuse dans l'équipe de Poufsouffle
ϟ AVATAR : Dakota Fanning


ϟ LIENS : www — fiche
www — liens
www — courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Jeu 5 Fév 2015 - 14:40


Alors, ça ressemblait à ça, deux ans de vide absolu ? Une baffe, un silence et une main qui brûle encore. A ce prix là, elle aurait peut-être préféré ne jamais le revoir, afin d'en garder un souvenir léger et enfantin à jamais. L'idée même qu'elle puisse penser un seul instant ne plus jamais le revoir lui fit extrêmement mal au cœur, parce que durant deux longues années elle n'avait cessé de penser à ce jour. Cela dit, aucune des situations qu'elle s'était imaginées ne ressemblaient à celle-ci et jamais elle aurait pensé avoir envie de partir en courant le jour de leurs retrouvailles. Parce qu'avec lui tout avait toujours été d'une grande simplicité, parce que chaque souvenir de lui qu'elle détenait était un souvenir heureux.

Puis il y avait cette baffe qu'elle revoyait au ralentit et ce regard surpris que lui lançait le jeune homme. Pour la première fois de sa vie, elle était incapable de dire ce qu'il pouvait se passer dans la tête de son ami et finalement c'était peut-être ça le prix qu'ils devaient payer après ce silence qui avait semblé durer une éternité. Peut-être qu'elle ferait mieux de rentrer chez elle, prendre un bain, dormir, téléphoner à Seamus et enfin oublier à jamais l'asiatique. Elle y pensait, mais était tout simplement immobile et incapable de bouger. Un sentiment qui était sûrement partagé, puisque durant un instant les deux corps restèrent passablement fixes, tandis que le vent s'engouffrait dans le stade. Et ce fut le garçon qui pris finalement les devants en faisant une chose qu'elle n'aurait jamais cru capable de lui, puisqu'il l'enlaça avant de lui offrir des excuses.

L'écossaise pouvait sentir le souffle du garçon, sa chaleur et les battements de son cœur. Agréable, c'était agréable. Elle posa sa tête sur son épaule. Bravo. Maintenant elle avait envie de pleurer. Si elle ne le connaissait pas autant, elle l'aurait sûrement repoussé, chassé et insulté, mais c'était Jude et ceux qui le connaissent savent qu'il ne s'excuse jamais. Pourtant il l'avait fait, prouvant qu'il tenait un minimum à elle, qu'elle n'était pas juste le petit joujou du jour, qu'il n'était pas devenu un monstre que la célébrité crée. Elle lui en voulait toujours autant, mais elle ne saurait dire pourquoi. Le blâmait-elle pour son absence ou pour ses mots maladroits ? Et peut-être qu'elle s'en voulait un peu, d'être aussi mal à l'aise face à lui ou plutôt dans ses bras. L'irlandais finit par la lâcher, mais Andy ne savait toujours pas quoi dire et on pouvait facilement voir qu'elle avait les larmes aux yeux. Elle n'était jamais très douée pour trouver ses mots et elle n'était définitivement pas la personne la plus subtile de l'humanité, mais à l'instar de son ami, elle savait quand il fallait parler et quand il fallait se taire.

Une main chaude et douce attrapa la sienne. Au début elle se laissa faire, en plus elle devait avouer que ce n'était pas vraiment désagréable, puis elle voulait laisser le jeune homme parler, s'excuser et se démerder lui-même. Il ramait un peu, mais elle pouvait voir qu'il y mettait de l'énergie et énormément de sincérité.

Un repas. Il voulait son pardon contre un repas. Son repas favoris, certes. Mais un simple repas. Elle retira sa main d'un geste assez sec et le regarda attentivement. Andy avait l'habitude de tourmenter ses copains, d'être exigeante et intransigeante et devant Jude, elle réalisa que c'était peut-être la méchante. Celle qui en demandait toujours trop à tout le monde. Celle qui était plus fatigante qu'un lutin de Cornouaille. Et enfin celle qu'il aurait pu volontairement laissé. Parce que oui, elle était totalement consciente d'être invivable et se disait que si Jude était parti c'était peut-être à cause d'elle. Andy le regardait encore et soupira vaguement avant de reprendre un visage plus doux.

- Tu sais bien que je ne peux pas dire non à un repas.

Un vague sourire, très vague, trop vague qui en disait lourd sur la situation, mais Jude avait fait l'effort de venir, l'effort de s'excuser et même l'effort de la revoir, alors elle ne pouvait pas juste partir comme une ingrate.

_________________
So tell me what you want,
what you really really want. I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really, really wanna zigazig ha.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Hey Jude, don't make it bad, take a sad song and make it better, remember to let her into your heart, then you can start to make it better

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Etudiant à Serpentard, 6 année.
ϟ AVATAR : Ki Hong Lee


ϟ LIENS :
fiche
liens
courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Ven 6 Fév 2015 - 11:11

2001 2008,
a Space Odyssey

La voir là, les larmes aux yeux, lui fait encore plus mal que la baffe. Parce qu'il a l'impression d'avoir merdé Jude, vraiment merdé. Il sait qu'il n'a jamais été doué pour ce genre de choses. Avec lui, il faut que ça soit facile, sans la moindre prise de tête. Au final, il aime la simplicité dans ses relations, ou du moins dans celles faites pour durer. Les autres il s'en fiche. Ça fait bien longtemps qu'il a arrêté de se prendre la tête pour ceux qui ne faisaient que passer dans sa vie. Peut-être même qu'il n'a jamais fait attention à eux. Mais Andy est différente, elle fait partie de cette catégorie spéciale, celle que même s'il ne l'avouera jamais, il veut garder près de lui le plus longtemps possible. Mais c'est pas ce qu'il y a de plus évident. Il a conscience de ne pas être un cadeau, Balthazar lui a assez fait comprendre comme ça. Et il ne fait jamais d'efforts. Les gens doivent l'accepter comme il est, lui l'irlandais vietnamien.

Il aurait presque envie de sauter de joie en l'entendant accepter sa proposition, mais il ne le fait pas. Parce qu'il y a ce mouvement sec, ce geste presque brute qu'elle a lorsqu'elle enlève sa main. Et il y a toutes ces questions qui tournent en boucle dans sa tête, celles sur les limites. Il finit par se demander s'il n'est pas non plus allé trop loin en lui prenant la main. Parce que ça peut être un geste mal interprété, encore une fois. Et c'est avec cette impression de tout faire de travers depuis qu'il est de nouveau avec elle qu'il la regarde sourire. Un peu. Un minuscule sourire qui a pour effet de le rassurer.

    — Ouais je sais. T'es pas trop dure à amadouer quoi. Il lui sourit franchement. Parce qu'il ne peut pas faire autrement, ça ne serait pas lui. Il se voit mal devenir timide devant une personne qu'il connaît autant qu'Andy. Il ne se voit pas devenir timide tout court après tout. Mais tu sais, c'est pas juste pour manger. Pause. Non, il ne va quand même pas recommencer ses conneries, ses phrases à double sens qui pourraient induire l'écossaise en erreur et conduire à une seconde baffe. Je veux vraiment passer une soirée tranquille avec toi Andy. Entre amis.

Et pour ça, il a besoin de quelques jours, il a besoin de laisser passer le choc des retrouvailles, d'appeler Elliot ou Hazel pour lui raconter les énormes boulettes qu'il vient de faire. Sûrement Hazel. Parce qu'il se doute que la rousse va s'empresser de raconter ses conneries à son copain, et il n'a pas envie que son bro se moque de lui la prochaine fois qu'il le croisera. Ce qui risque d'arriver d'ailleurs très prochainement vu qu'il a une compétition le lendemain et qu'il a promis aux deux autres qu'il serait à l'heure. Mais il n'a pas envie de partir Jude. Même si ces retrouvailles sont ce qu'il a connu de plus gênant dans toute sa vie, il est plus qu'heureux d'avoir enfin trouvé le courage d'aller la voir. Après deux ans, et des multitudes de remarques de la part de Seamus qui essayait de lui faire comprendre qu'il abusait. Mais bon, il est un peu long à comprendre Jude, il lui faut du temps pour que l'information monte au cerveau.

    — Bon, je te raccompagne ? Il jette un dernier coup d'œil au stade vide. Ça lui fait bizarre de se retrouver là, lui il est plus habitué aux salles de concerts désertes au moment de faire la balance. Il a l'impression d'être propulsé dans un nouveau monde. Je peux pas rester longtemps tu comprends, répet demain. Balth me tue si j'arrive en retard et Galaad... Ben c'est Galaad quoi. Dans ce genre de moment, il lui arrive d'avoir plus peur du bassiste que de n'importe qui, et ça surtout depuis les petits conflits qu'il y a eu il y a quelques années. Mais maintenant que les choses sont arrangées, il fait gaffe, il apprend à bosser correctement.

Alors il la ramène devant le vestiaire où il est venue la voir un peu plus tôt. Il lui fait un nouveau sourire, lui rappelle qu'ils se voient mercredi chez lui, qu'elle lui envoie un hibou si elle a besoin. Et puis il se tourne pour partir, pour rentrer chez lui oublier ce moment gênant devant un bon verre de whiskey. Mais avant qu'il n'ait le temps de comprendre la raison qui le pousse à faire ça, il se tourne rapidement pour se rapprocher d'elle.

    — En fait, je t'ai dit que je te trouvais que tu avais changé ? T'es vraiment très mignonne maintenant. Et avant qu'elle n'ait eu le temps de lui répondre – ou de le baffer au choix – il lui fait un bisou sur la joue et se barre presque en courant après lui avoir fait un signe de la main. C'est un peu un boulet Jude. Arrivé un peu plus loin, il se retourne vers Andy qui n'a pas bougé. Il crie, pour être sûr qu'elle entende la dernière chose qu'il a trouvé à lui dire, histoire de se rattraper. T'inquiète pas, je rigolais !

Et maintenant, il rentre. Parce qu'il a vraiment besoin d'un verre, voire de la bouteille entière là. Et il se dit qu'il devrait arrêter d'être impulsif, qu'il devrait réfléchir aux conséquences de ses actions avant de faire conneries sur conneries. Il n'est plus un adolescent à qui on peut pardonner les choses sous prétexte qu''il faut s'amuser quand on est jeune. Il a vingt-sept ans maintenant, et ça serait bien qu'il apprenne enfin ce que veut dire responsabilité.


_________________

Remember when they said that what we want can never be done
When it all comes crashing down
we'll do what we want to


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Chou, Andy, Dis-moi oui, Andy, Chou, Andy, Dis-moi oui, Chéri

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : 2eme Année Poufsouffle - Batteuse dans l'équipe de Poufsouffle
ϟ AVATAR : Dakota Fanning


ϟ LIENS : www — fiche
www — liens
www — courrier

2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé] Mar 10 Fév 2015 - 22:24


Perdre le contrôle de ses émotions était sûrement la pire chose qu'il pouvait arriver à la blonde, elle se sentait tellement stupide avec les yeux bordés de larme, et le fait qu'elle osait à peine parler de peur de voir une de ces gouttes dévaler sa joue légèrement rosé par le froid de l'hiver. Cependant, ce n'était pas la première fois de sa vie qu'elle jouait la comédie en faisant croire que tout allait parfaitement bien, comme si elle était encore au contrôle, comme si elle était forte. Puis, elle ne voulait pas pleurer le jour de ses retrouvailles avec son ami, surtout que ce dernier se ficherait sûrement d'elle après.

Le garçon fait vaguement de l'humour, avant de plus ou moins la remercier d'avoir accepté cette invitation. Bien sûr qu'elle avait accepté, c'était Jude, elle ne pouvait tout bonnement pas lui dire non et ce malgré l'énorme malaise qui pouvait flotter dans l'air. Une soirée, juste tous les deux, comme au bon vieux temps, elle en rêvait certainement autant que lui et s'il ne l'avait pas invité, elle l'aurait sûrement fait elle même. Parce qu'elle voulait encore croire qu'ils pouvaient retrouver leur relation, que rien n'avait changé et que rien ne changerait jamais.

Jude insista sur le mot amis. Tant mieux, c'était sûrement ainsi. Imaginer plus était une erreur, une erreur malsaine et qu'il était préférable d'oublier à jamais. Comme celle de téléphoner à Seamus en rentrant à la maison, parce qu'elle était presque sûre que ce dernier ne tarderait pas à engueuler l'asiatique et honnêtement elle ne tenait réellement pas à envenimer les choses. Puis, elle était assez grande pour gérer ses problèmes, pour gérer Jude.

Alors voilà. Jude était devenu un problème. Un gentil et attachant problème certes, mais un problème tout de même. Parce qu'en seulement trente minutes ils avaient déjà déchanté et la jeune fille était quelque peu déboussolée, alors comment cela allait se passer par la suite ? Cette question aura sûrement sa réponse dans les jours à venir et plus précisément mercredi prochain autour d'un dîner maison. Laissant ainsi le temps aux deux compères de se remettre de leurs émotions.

- Avec plaisir.

La jeune fille ne pourrait dire si le garçon disait vrai ou pas sur les raisons de son départ, mais c'était sûrement la meilleure chose à faire de toute manière. Ils descendirent les marches du stade toujours aussi vide. L'écossaise sourit en écoutant le garçon se plaindre de son ami le bassiste et sûrement malgré lui, véritable leader des Green Brothers. En vérité elle ne doutait pas un seul instant du boulot qu'ils devaient fournir pour écrire et interpréter leurs si jolies chansons, parce que oui, Andy était toujours aussi fan d'eux. Même si elle venait bien moins souvent à leurs concerts.

Ils se retrouvent de nouveau dans le vestiaire, le reste de l'équipe se trouvait encore là, fêtant leur récente victoire. Après lui avoir dit au revoir, Jude s'éloigna, avant de finalement faire demi tour, de lui sortir une phrase digne d'une comédie à l'eau de rose, de lui déposer un baiser sur la joue et enfin, de prendre ses jambes à son cou. Sans mentir, elle ne s'y attendait vraiment pas et elle ne mit pas très longtemps à rougir comme une gamine de douze ans.

Pendant peut être deux minutes, elle resta immobile dans le vestiaire. Pourquoi il avait fait ça ? La jeune batteuse des Pies de Montroses ne savait même plus quoi en penser et finalement un petit coup de fil à Seamus ne serait pas de refus.

- Andy ? C'était ton mec ? Les gars je crois que McGildroy a un copain !

Une voix masculine la sorti de ses pensées. C'était l'attrapeur de l'équipe qui venait de poser la question. Un garçon bien bâti, à peine plus vieux qu'elle avec qui elle s'entendait très bien. La curiosité est un vilain défaut, mais ce n'était réellement pas courant de voir Andy accompagné et surtout rouge comme une tomate.

- Euh... Non je ne crois pas... Vous savez quoi ? Je paie ma tournée !

Une chose était sûre. La jeune fille allait sûrement avoir du mal à dormir pendant une bonne semaine.

_________________
So tell me what you want,
what you really really want. I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really, really wanna zigazig ha.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]
MessageSujet : Re: 2008 : L'odyssée de l'espace - 10 ans plus tard - Jude Lynch [Terminé]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2001, ODYSSÉE DE L'ESPACE (et les suites)
» RETRO: REPORTAGE Haïti les émeutes de la faim 2008
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» La notion d'espace public dans le mental haïtien
» No Way Out - 17 février 2008 (résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Mini RP terminés-