Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


Invité
avatar
Invité


ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Sam 18 Oct 2014 - 1:20


Archibald Ferdinand Bakhtine


« C'est donc avec grande raison que j'ai mis Personne au commencement de cet épître dédicatoire ; et que je la finis, en déclarant authentiquement que j'ai tous les sujets du monde d'être le très-humble et très-obéissant serviteur de Personne. »

carte d'identité
ϟ ÂGE & DATE DE NAISSANCE : Assis, tenant négligemment un livre qu'il semblait lire distraitement, Archibald était de mauvaise humeur. Il ne fêtait plus son anniversaire depuis plusieurs années, de très longues années. Il fut un temps où l'anniversaire signifiait une nouvelle victoire sur la vie, une nouvelle année en vie. Désormais, cette célébration ne faisait que lui rappeler qu'il approchait à grands pas du demi-siècle et que son corps commençait à montrer les signes de sa dégradation. 47 ans.  C'était encore jeune. On lui répétait tout le temps, mais que voulez-vous ? il n'arrivait pas à se faire à l'idée de vieillir de jour en jour. 47 ans qu'il avait vu le jour, ce 18 Janvier 1950.

ϟ LIEU DE NAISSANCE : Derrière la porte de la chambre conjugale, dans cette petite maison de pierre d'Omonville-la-Petite, près du Cap de la Hague, en Normandie, retentissaient les cris plaintifs d'une femme donnant naissance à son enfant, sans l'aide nécessaire. Son mari, inquiet de ne pas voir les médicomages arriver, tentait de l'aider et de la calmer tant bien que mal. Finalement, son fils vit le jour, après ce qui leur sembla à tous deux avoir été une éternité.

ϟ SCOLARITÉ & PROFESSION : Curriculum Vitae d'Archibald Bakhtine.

▬ ÉTUDES
En 1959 : Examen de Magie Élémentaire Unifié - Niveau 1 (Optimal)
De 1961 à 1968 : Études à l'École de Magie de Beauxbâtons.
En 1962 : Examen de Magie Élémentaire Unifié - Niveau 2 (Optimal)
En 1966 : Examen de Magie Élémentaire Unifié - Niveau 3 (Optimal)
En 1967 : Certificat de Sorcellerie Élémentaire (équivalent B.U.S.E)
→ Botanique : Piètre
→ Métamorphose : Acceptable
→ Potions : Acceptable
→ Sortilèges : Optimal
→ Histoire de la magie : Optimal
→ Astronomie : Désolant
→ Étude des moldus : Acceptable
→ Vol : Optimal
→ Magie de la terre : Effort Exceptionnel
En 1968 : Baccalauréat de Sorcellerie Avancée (équivalent A.S.P.I.C.)
→ Sortilèges : Optimal
→ Histoire de la magie : Acceptable
→ Magie de la terre : Effort Exceptionnel
→ Alchimie : Acceptable
→ Occlumancie : Optimal

▬ PARCOURS PROFESSIONNEL
De 1969 à 1978 : Désœuvré oisif assumé.
De 1979 à 1983 : Archiviste au Mémorial National Magique français.
Depuis 1984 : Chercheur en Legilimancie et Occlumancie au Muséum National de l'Évolution Magique anglais.

ϟ ORIENTATION SEXUELLE : En toute logique, on pourrait facilement le penser pansexuel, si on enlève la notion de sexe dans ce terme. Archibald tombe sous le charme d'un esprit et que l'enveloppe charnelle qui l'entoure soit belle ou non, l'objet de ses pensées ne saura pas le faire aller plus loin dans la relation physique qu'un simple baisé.

ϟ DESCRIPTION DE LA BAGUETTE MAGIQUE : Bois de chêne rouge, larme de phénix, 22,3 cm, souple et rapide.

ϟ PATRONUS : Si on lui demande, Archibald dit volontiers que son patronus est un Moqueur polyglotte, en vérité, il n'a jamais réussi à lancer le sortilège.

ϟ AMORTENTIA : Le sirop d'érable, l'odeur du fer oxydé et celle d'un feu de cheminée.

ϟ ÉPOUVANTARD : Un homme, à peine plus jeune que lui, lui ressemblant un peu, entrain de le fixer droit dans les yeux, sans sourciller, le jaugeant... le jugeant.
ϟ ALBUS DUMBLEDORE OU BELLATRIX LESTRANGE ? : Il est impressionné par la prestance et la puissance d'Albus Dumbledore qu'il idéalise depuis un court séjour à Poudlard. Mais les idées dans tout ça ? Il est difficile de savoir si Archibald suit réellement celles de Dumbledore, s'il ne le fait que par respect ou par réelle conviction, si, en fin de compte, celles des mangemorts ne lui semblent pas, parfois, plus sensées.

ϟ CELUI-QUI-SAIT OU PHILÉAS FOLENGRAIN ? : Celui-qui-sait le fascine. Il se demande s'il s'agit du meilleur legilimens qui ait jamais existé ou si c'est un groupe d'excellents legilimens avec qui il aimerait fort converser pour ses recherches.

ϟ SUCRÉ OU SALÉ ? : Salé.

ϟ BUT DANS LA VIE : Devenir l'un des plus grands spécialistes en manipulation magique. Rencontrer une personne, peu importe son origine ou son sexe dont l'esprit l'enthousiasmerait et avec qui il pourrait vivre une relation tout aussi passionnelle que platonique. Ne jamais être faire attention à l'empressement et la rapidité des gens qui l'entourent, profiter de son temps comme il l'entend. Finir sa vie, quand bon lui semblera.

ϟ CE QUI COULE DANS VOS VEINES : Bien que ses deux parents soient sorciers, ainsi que ses grands-parents, Archibald est un sang-mêlé de part les nombreux moldus et nés-moldus qui se sont glissés dans son arbre généalogique.

ϟ VOTRE ANIMAL DE COMPAGNIE : Il a bien eu un ou deux chats pendant son enfance, mais ne voit pas l'utilité d'un animal de compagnie désormais : il devrait s'en occuper, ne serait-ce qu'un minimum et n'en a pas la moindre envie.

ϟ SIGNE PARTICULIER : Archibald semble parfois souffrir de mots d'estomac et de tête, si bien qu'on pourrait soupçonner une maladie chronique quand il répète que ce n'est rien. Il ne connaît pas la forme de son patronus n'ayant jamais réussi à lancer ce sortilège malgré de nombreux essais.


physionomie

ϟ DESCRIPTION PHYSIQUE ; Droit, l'air inquiet, Archibald se tenait face à un grand miroir. Une sorte de rituel. S'observer, sous tous les angles, comme pour s'imprégner de son apparence, s'approprier ce corps qui, bien qu'étant le sien depuis si longtemps, ne correspondait pas toujours à la vision qu'il en avait. Alors, Bakhtine examinait, scrutait, toisait ce corps délicat qui n'inspirait pas confiance. Il exposait sa face vers le monde tel un renard au regard précis.

Soutenant son propre regard dans ce reflet qui lui semblait si souvent étranger, il leva un sourcil. Surprise amusée. Puis le second. Surprise choquée. Les rabaissa, avant de sourire, d'abord en coin. Amusement mesquin. Puis pleinement. Joie. Ses yeux bleus s'assombrirent soudain, son front se plissa, sa bouche s'entrouvrit. Tristesse. Ses traits se contractèrent, un rictus mauvais apparu à la commissure de ses lèvres. Colère. Le manège continua ainsi, les minutes passaient, les expressions défilaient sur ce visage si expressif, pourtant si faux. Il était difficile de savoir quelles étaient ses réelles pensées et ce qu'il voyait réellement en vous. Archibald savait avoir le sourire de ceux dont on ne savait dire s'ils étaient sincères ou feints.

Il poussa un soupire lorsque son regard tomba sur la masse brouillonne qu'était sa chevelure. Ses cheveux bruns commençaient à ressentir l'effet de la vieillesse et grisonnaient à vue d’œil depuis quelques années déjà, dégradation dont il se serait volontiers passé.

Quelques pas en arrière, jusqu'au bout de la salle et le voilà qui marchait droit vers le miroir. Il avançait nerveusement, observant les alentours à chacun des pas qu'il faisait, restant d'une discrétion extrême. Ses yeux descendirent vers ses mains qui trituraient machinalement la broche qui ne le quittait jamais, souvenir de son frère.

Il se détourna enfin du miroir, ouvrant alors sa garde robe. Quelques robes de sorciers, taillées dans des tissus riches et distingués se trouvaient à droite de la penderie. À gauche se trouvaient des chemises d'une coupe moldue, ainsi que quelques manteaux longs et noirs. Sur les étagères, des jeans et quelques t-shirt moldus. Il s'habillait selon les situations et les lieux où il se rendait, pouvant aussi bien revêtir une longue robe de sorcier qu'une tenue des plus moldues. Pour l'heure, cette robe de sorcier bordeaux aux broderies sombres à peine visible ferait l'affaire pour se rendre au Ministère.




psychologie

ϟ AIME : Sa fille, Adelheid, il l'a peut-être adopté mais ça ne change rien pour lui, il est certain que l'amour paternel - comme l'amour maternel - ne vient pas uniquement de la biologie et peut-être aussi fort avec quelqu'un qui n'est pas de son sang. Son frère, il l'adule, l'idolâtre. Leur relation était très exclusive et ses goûts découlent de leurs souvenirs communs. Ainsi Archibald aime le rock, le folk, la pop, l'electro et les concerts de musique moldue ; il frisonne à l'écoute de plusieurs morceaux de musique classique ; il apprécie de se retrouver au milieu d'une foule à observer attentivement le visage de chacun ; il adore lire des livres de philosophie même s'il reconnaît ne pas comprendre la moitié des phrases qui s'y trouvent ; il est attiré par tout ce qui n'est pas conventionnel, parfois illégal, parce qu'il a peur de se sentir normal - peur et désir tout à fait courants, malheureusement. Il aime les gens cultivés, sans se considérer comme quelqu'un de très érudit, à l'exception de ses deux domaines de prédilection, l'Occlumancie et la Legilimancie. Par surcroît, il goûte avec plaisir les recherches qu'il effectue dans ces deux domaines et toutes conversations avec des legilimens ou occlumens. Mais surtout, il aime par dessus tout flâner, tous ces moments de la vie qu'on dit inutiles mais qu'il pense essentiels.

ϟ N'AIME PAS : Parler de la pluie et du beau temps, raconter sa journée ou donner des nouvelles ; son reflet dans la glace lorsqu'il se lève le matin ; le sanskrit - car il a essayé de s'initier à cette langue en vain et qu'il s'en est trouvé fortement contrarié ; il a en horreur la plupart des chansons d'amour ; il ne supporte pas les publicités ou autres images dans lequel les corps sont trop découverts ; comprenez qu'il a également en horreur la plage et son lot de chaire dénudée ; dormir, quelle perte de temps (!), quand il pourrait passer ce temps à observer les étoiles ou à être conscient de paresser.


ϟ DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE ; C'était idiot. Qui donc avait eu cette idée folle de l'envoyer parler avec un parfait inconnu ? Qui au bon Merlin avait jugé cela nécessaire ? Archibald ne se rappelait plus qui de lui ou de son frère avait émis l'hypothèse d'une visite au psychologue en premier, mais il était sûr que ce dernier était parfaitement idiot quand celui qui avait accepté l'était tout autant. La porte s'ouvrit et le sorcier quitta la salle d'attente pour pénétrer dans une seconde salle qui lui était tout aussi désagréable. Il s'assit, l'autre, en face de lui, essaya de le mettre en confiance, en vain. Archibald n'aimait pas se presser, il n'aimait pas qu'on le presse non plus et le psychologue voulait bien le laisser prendre son temps tant qu'il payait pour. Détestable pression du temps qui ne s'écoule plus sans raison, mais pour être utile, lucratif et faire tirer bénéfice à son possesseur. Non, Archibald n'aurait réellement pas dû venir, tout dans cette démarche ne lui correspondait pas. Cet autre à qui il devait parler ne serait pas une oreille attentive, car il n'avait avec lui que relation d'argent. Mais son frère payait, ce qui appuyait sa théorie d'Émile en tant qu'instigateur de tout ça, alors il parlerait.

« Archibald Ferdinand Bakhtine. Un nom que je porte comme une insulte au monde. Mon frère s'appelle Émile, c'est tout de même bien plus facile à porter. Non pas que je sois jaloux... quoi que, à y bien réfléchir, je pense qu'un sentiment semblable à la jalousie, aussi détestable et inexcusable, commence à pointer son nez. C'est très désagréable et j'en éprouve une forte culpabilité. »

Anxieux, Archibald jeta un coup d’œil aux alentours. Il n’était pas rare qu’il arrête de parler, assez soudainement la majeure partie du temps, pour prendre conscience de son environnement. Il n’avait pas pris la peine de l’observer en y entrant, mais maintenant il comprenait clairement pourquoi il ne se sentait pas alaise dans ce bureau. Il doutait fort que la conversation réelle de l’homme qui partageait l’espace de cette pièce avec lui à l’heure actuelle soit réellement intéressante. Tout cet étalage ostentatoire de culture n’était que mauvais augure. Qu’il ait chez lui une pareille bibliothèque n’aurait pas choqué le patient, qui avait lui-même un amour particulier pour les livres, mais qu’il exposa ainsi des livres qui ne devaient pas lui servir lors de ses sessions lui semblaient parfaitement prétentieux. S’il était cultivé, sa culture n’était qu’empruntée, usurpée de ses lectures ; et Archibald n’y voyait aucun bénéfice réel pour l’élévation de son esprit.

Il ne se considérait pas comme cultivé et lisait un nombre assez importants d’ouvrages sur des domaines très variés, mais aimait à réfléchir sur ses lectures, multiplier les points de vue sur un sujet précis, confronter les idées d’auteurs entre eux et avec les siennes. Il ne connaissait pas par cœur les ouvrages d’Aristote, de Platon, de Kant, de Marx ou de Montaigne, mais il avait retenu quelques-unes de leurs pensées, piochées çà et là dans quelques lectures passées, sans savoir exactement dans lequel. Mais était-ce réellement important de savoir dans quel œuvre Montesquieu relatait l’anecdote sur les étrusques quand vous en aviez retenu l’idée, que vous l’aviez assimilée et que vous étiez capable de l’utiliser à bon escient ? Sans doute pas.

Voyant que son interlocuteur patientait sagement, probablement très satisfait d’avoir trouvé un patient si peu pressé qui débourserait une somme considérable à la fin de sa session, Archibald reprend la parole. « Toujours est-il que je ne comprends pas cette obligation sociale de travailler. Il me fallait bien une passion pour que je tombe dans cette routine ennuyeuse et contraignante qu’est le travail. Je ne dis pas que le travail est mauvais en soit, je dis simplement que la société valorise, de nos jours, bien trop ceux qui s’y acharnent… comme si bien employer son temps signifiait l’employer dans un quelconque objectif utilitariste. Je l’emplois suffisamment pour me loger et me nourrir, pourquoi aurai-je besoin de plus ? Pourquoi devrai-je sacrifier du temps à écouter de la musique, lire, jouer, prendre plaisir, pour un surplus de gain qui au final ne compenserait pas la perte ? À quoi bon vivre notre vie si nous passons les trois-quarts de notre temps à essayer de la gagner. » L’autre intervenait de temps à autres, mais ses réflexions n’ont pas assez d’intérêt pour qu’on prenne la peine de les annoter ici, tout au plus réussiraient-elles à éloigner le lecteur de l’idée générale de notre protagoniste.

On en vient à parler des autres, de ses relations avec eux, de sa vision de toute cette communication sociale. « Les autres ne me sont pas désagréables, bien au contraire. C'est avec plaisir que je leur parle, que je partage avec eux mes idées, que j'entends les leurs. Mais ces gens semblent à ce point avoir envie de fonder l'amitié sur la relation quotidienne entre deux personnes, alors qu'elle devrait ne l'être que sur l'inclination, la bonne entente et la confiance, m'étonnera toujours... m'agace même. Il en va de même pour tout ce qui touche à l'amour, tout cet étalage vulgaire des sentiments amoureux et charnels me répugnent. Je serai bien incapable de trouver attrait à de telles attitudes. » Il soupira, se remémorant avec dégoût des poursuites d'une de ses anciennes conquêtes qui ne comprenaient pas son manque d'intérêt pour les choses du corps quand il était si enclin à apprécier celles de l'esprit et du cœur. « J'ai une fille, ceci dit. Non pas que je l'ai conçu, mais ça ne m'empêche pas de l'aimer. »

L'heure était dépassée, mais le praticien n'en avait soufflé mot. Archibald, n'ayant pas bien vu l'utilité de tout ça, si ce n'était de faire plaisir à son frère, se leva et quitta l'immeuble, après avoir payé avec répugnance pour cette pénible séance.



histoire

Tranches de vie, souvenirs éparses, plus ou moins précis, plus ou moins vrais : on ne peut être exhaustif lorsque l'on veut raconter une vie. Dans ces conditions, nous nous satisfaisons de quelques souvenirs laconiques, irréguliers et capricieux qui tentent, en vain, de nous donner l'illusion d'une histoire compréhensible, intelligible et accessible.

▬ Dans la cour intérieure, en bas de cet étroit immeuble d'une petite rue sorcière de Paris, retentissaient, clairs et joyeux, les cris enthousiastes de deux enfants, jouant au Mangemort et à l'Auror. Les souliers résonnant sur le pavé, le visage éclairé d'un sourire sincère, Émile essayait d'attraper son grand-frère. Archibald et lui avaient si peu d'écart qu'on les prenait souvent pour des jumeaux et qu'ils agissaient comme tels. Archibald n'avait que neuf mois lorsque son petit frère naquit et depuis, ils avaient passé leur temps ensemble. Et maintenant, le voilà, du haut de ses neufs courtes années, pointant une brindille en direction de son frère : « Vous ne m'aurez pas, j'ai tué ses moldus, mais jamais vous ne m'aurez. » Sur ces mots, il jeta un regard faussement méchant au prétendu auror avant de s'enfuir dans les escaliers, montant les marches quatre par quatre. Les deux enfants arrivèrent à court de souffle sur le palier de leur appartement et y pénétrèrent, riant d'une blague que le plus jeune avait crié en poursuivant son aîné. Aux yeux de tous, Archibald était celui qui menait le duo, mais dans leur intimité, Émile avait clairement l'ascendant sur son frère. Il décidait de leurs jeux, de leurs sorties, de leurs réactions face à leurs parents, de leurs goûts. Si bien qu'un équilibre parfait semblait diriger leurs relations, car ni l'un ni l'autre ne remettait le second en cause, ni ne l'accusait de quelques méfaits qu'il aurait fait lui-même. Ils étaient loin d'être le miroir de chacun, mais les différences s'assemblaient avec une telle harmonie qu'il était difficile d'établir où commençait le second, où terminait le premier.

▬ Intimidé, le jeune Archibald Bakhtine pénétrait à Beauxbâtons. Un regard à droite, puis un autre à gauche, il regardait partout, si ce n'était face à lui... si bien qu'il finit par rencontrer de manière un peu trop directe la Professeur chargée de l'accueil des petits nouveaux. Le bâtiment était impressionnant, majestueux. Tout y respirait l'aristocratie, la grâce, l'élégance ; et Archibald se sentait tellement insignifiant dans une telle bâtisse, perdu sans son frère pour l'accompagner.

▬ Des pas précipités résonnaient dans les somptueux couloirs de l'école magique, pourtant les élèves ne se précipitaient pas inconsidérément vers leurs salles de classe. C'était ainsi à Beauxbâtons : on pouvait se presser, accélérer la cadence, mais on ne devait jamais laissé place à l'impétuosité. Archibald prenait cette maxime au pied de la lettre, à tel point qu'il était rare qu'il arrive à l'heure en cours. Pour ce que ça l'intéressait... De vieux sorciers qui blablataient à longueur de journée, tant et si bien qu'ils se détachaient totalement du sujet qu'étaient le leur. Aucun intérêt. Le jeune sorcier n'était pas incurieux pour autant ; il lisait beaucoup et était, au contraire, d'une appétence tout à fait particulière. Ignorant les invectives que lui lançait son Professeur de Métamorphose pour son retard, il alla s'installer à sa place, observant avec avidité les expressions de chacun de ses camarades : l'un de ses passes-temps favoris.

▬ Il l'avait eu ! Son Certificat de Sorcellerie Élémentaire, il l'avait eu ! Qu'importait ce qu'avaient pu dire les Professeurs et autres personnes bien pensantes, il avait réussit. Oh, bien sûr, il n'avait pas eu toutes ses matières, mais il avait tout de même eu trois Optimal et un Effort Exceptionnel, ce n'était pas rien. Il n'était certes pas l'excellent élève qu'était son petit frère, mais il ne se débrouillait pas si mal en fin de compte... avançant et étudiant à sa manière, sans se préoccuper des résultats, si ce n'était pour sa satisfaction personnelle.

▬ Les mains reposant sur ses jambes croisées, Archibald attendait, dissimulant son impatience, qu'on lui amène sa fille. L'événement était tout à fait exceptionnel et il était, bien évidemment, accompagné de son frère. Ce dernier était tout aussi impatient, mais, au contraire de son frère, il n'était pas Occlumens et n'importe qui passant dans la petite salle à ce moment aurait pu comprendre l'excitation qui émanait de cet homme. Finalement, la porte s'ouvrit. L'agent qui les avaient accueilli revenait, tenant la main toute frêle d'une enfant de cinq ans. Elle observa tour à tour les deux frères, puis elle regarda l'agente pour lui demander : « C'est qui mon papa ? J'ai deux papas ? » On lui expliqua que l'un des deux était son père, quand l'autre était son oncle. Elle sourit. Archibald avait une expression bienveillante fichée sur son visage, il ne pouvait s'expliquer l'envie qui l'avait pris d'être père : peut-être cherchait-il une relation affective qui lui manquait, mais dont il savait qu'elle resterait toujours pure de toutes les influences qui pourrissaient habituellement les relations humaines ?

▬ Une multitude de visages lui faisait face et Archibald ne se sentait pas très alaise, bien qu'il était impossible à quiconque de le remarquer. Il était au centre de cette estrade de bois, sur laquelle étaient déjà passés plusieurs grands chercheurs dans divers domaines magiques, debout, droit, l'air calme, un sourire se dessinant au coin des lèvres. C'était sa toute première conférence sur la Legilimancie, et il l'a faisait en tant que membre officiel du centre de recherche du Muséum National de l'Évolution Magique.

▬ Sur le quai neuf trois-quarts, un père embrassait sa fille. Il était content qu'elle aille à Poudlard : elle pourrait lui parler de cette école de magie qu'il n'avait pu visiter qu'une fois, ça le changerait de ce qu'il avait connu à Beauxbâtons. L'enfant monta dans le train, le visage souriant. Peu d'enfants n'étaient pas euphoriques à l'idée de commencer leur enseignement magique et la petite Adelheid n'en faisait pas partie. Un dernier signe de main. La locomotive s'actionna. Les portes se fermèrent définitivement. Le train s'éloigna et le père rentra chez lui.

▬ Dans le jardin de la petite maison familiale de Normandie, une petite famille se préparait à partager des grillades, une activité tout ce qu'il y avait de plus moldue. Émile, en bon tonton qu'il était, avait emmené sa nièce à la pêche aux moules, quand son père n'avait pas voulu se salir les mains. Mais au moins ce dernier avait bien voulu cuisiner un peu. Une scène des plus banales, sans prétention, un instant de la vie quotidienne, un moment de vacances, de détente et d'insouciance, avant que l'adolescente ne retourne à Poudlard et que les deux frères ne reprennent le travail.

▬ Un cri retentit dans la maison de famille d'Omonville-la-Petite. Suivit d'un second. Des pas martelèrent avec rapidité l'escalier en bois, une chevelure rousse courut à travers les trois pièces du rez-de-chaussée, sortant pieds nus. Affolée, la jeune sorcière se mit à hurler. « Papa ! Papa ! » Sa voix s'éreintait à mesure qu'elle criait, encore et encore, appelant son père, ne comprenant pas ce qu'il se passait. Archibald surgit soudainement, au fond du jardin. Il s'approcha de sa fille, la prit par le bras et l'entraîna à sa suite, retournant dans la maison. « Qu'est-ce qu'il y a ? » Pas besoin d'être legilimens pour comprendre l'angoisse dans la voix de la jeune fille. « Je ne sais pas, c'est Émile... Il a crié, j'ai couru, mais il n'était plus là. » Face à sa fille, il laissait tomber le masque, essayant au maximum de ne pas se laisser aller à ses habitudes d'Occlumens, mais en pareille situation, il ne voulait pas l'inquiétait, aussi resta-t-il de marbre.



hrp

ϟ COMMENT NOUS AS-TU DÉCOUVERT ? Par un partenaire (lequel, là est la question, mais il me semble que c'est The Hobbit).

ϟ LE NOM DE LA PERSONNE SUR TON AVATAR ; Aidan Gillen (dont je suis absolument et irrémédiablement sous le charme, comme un bon nombre d'acteurs, en réalité).

ϟ QUE PENSES-TU DU FORUM ? Le design et le contexte m'ont charmée ! J'avoue avoir reluqué le forum un peu par le passé, sans oser me laisser tenter...

ϟ AS-TU LU/VU TOUS LES HARRY POTTER ? Lus, vus et approuvés.

ϟ SUR COMBIEN D'AUTRES RP ES-TU INSCRIT SANS COMPTER CELUI-CI ? Aucun à l'heure actuelle (et vu mon emploi du temps de ministre et les démêlés de ma vie sociale, je ne m'inscrirai nul part ailleurs).

avatar

: They turn out to be poison but still, I can’t help myself.

ϟ ÂGE : 46
ϟ FONCTION : Directrice du département des mystères.
ϟ AVATAR : Diane Kruger


ϟ LIENS : Birthdays were invented by Hallmark to sell cards
You can't escape the ministry, fool.


ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Sam 18 Oct 2014 - 6:13

    Ca c'est un choix d'avatar 8)
    Le métier d'Archibald est vraiment intriguant, on veut en apprendre plus ! Alors bon courage pour la suite de ta fiche, et accessoirement bienvenue weheartitbeaucoup

    (Et rien à voir, mais Bakthine me fait -un peu bizarrement- penser à Bakounine. Ce qui est cool.)

_________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Réalité impérieuse
    Toute relation humaine secrète commence par un effleurement magique ; par cette perception onirique qui ressemble au sentiment de réalité qu'on éprouve pendant un rêve. @ ALASKA.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: she had a warrior's heart, but the gods in their blind malice had given her the feeble body of a woman.

ϟ ÂGE : 38
ϟ FONCTION : professeur d'astronomie.
ϟ AVATAR : lena headey.


ϟ LIENS : »fiche.
»liens.
»lettres.

ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Sam 18 Oct 2014 - 12:42

Oh oh oh. Bienvenue à toi ! ♥ J'ai LE gif parfait. /mur/

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Huhuhu. Bref, j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage, j'espère que tu te plaira ici wowowowowowowowo heartheart
(et qu'on pourra avoir un lien, et faire tout le cast de GOT sur le forum. dancingqueen )

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
What is honor to a woman's love?

What is duty against the feel of a newborn son in your arms ? We are only human, and the gods have fashioned us for love. © signature by anaëlle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I prepare for the noble war. I'm calm. I know the secret. I know what's coming, and I know no one can stop me, including myself - Tate

ϟ ÂGE : 27
ϟ FONCTION : Infirmier à Poudlard, diplome depuis juin 1998)
ϟ AVATAR : Evan Peters


ϟ LIENS : liens - Friends or Foe
Fiche - Smokers Outside The Hospital Doors

ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Sam 18 Oct 2014 - 13:52

Bienvenuuue officiellement ** j'suis contente que tu te sois arrêtée sur Aidan !! Ton personnage m'intrigue, j'veux en savoir plus déjà *sort* courage pour ta fichoounette !

Et puis la Normandie hein heartheart

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
And can you give me, everything. Everything, everything
Cos I can’t give you anything. And if you wait, if you wait. I will trust in time that we will meet again
If you wait
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I've always said that if I could do anything in the world, I would be a professional golfer.

ϟ FONCTION : Vendeur dans une boutique de farces et attrapes.
ϟ AVATAR : Dane Dehaan


ϟ LIENS : présentation + liens
mes rps: 01 arya + 02 arya + 03 arya + 01 blanche + 01 pia

ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Sam 18 Oct 2014 - 14:09

Bienvenue ! Ce choix de vava, j'approuve tellement *w*
Amuse toi bien ici !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
SIMON ANTOINE MORIARTY
l'imagination est notre plus grande arme. le plus bête, c'est d'en être en panne. ©.mad love
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Nah. It's not me, I don't know this "Drifloon". What a shitty name, by the way. Me ? I'm just Nessie. Don't mind me.

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Ancien Serpentard ; Gamin borné et blessé, guidé par ses mauvais choix. Ex-mangemort actuellement en reconversion.
ϟ AVATAR : Alex Pettyfer.
ϟ ABSENCE ? : En Suisse pendant un an ; présence réduite.



ϟ LIENS : Substract love, add anger.


ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Dim 19 Oct 2014 - 16:46

    PAR.
    LE.
    SLIP.
    DE.
    DUMBLEDORE.
    ♥♥♥

    Dans mes bras ! ducktoyzboub

    Excellent choix d'avatar, évidemment. Je suis tellement heureuse quand je vois de nouveaux personnages de Game of Thrones, mais Littlefinger a vraiment la tête parfaite pour être un adulte dans Harry Potter. On va bientôt avoir les castings complets de toutes nos séries préférées, uhuhu.

    Et le début de fiche donne déjà envie ! Bienvenue et bon courage pour la suite. 8D

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kidnap the Sandy Claws, see what we will see. Lock him in a cage and then throw away the key
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: banana princess.

ϟ ÂGE : 25
ϟ FONCTION : Vendeuse sur le Chemin de Traverse et rédactrice occasionnelle pour le Chicaneur.
ϟ AVATAR : Emma Stone.
ϟ ABSENCE ? : Léger ralentissement pour cause de fac chronophage.




ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Dim 19 Oct 2014 - 21:54

Ça, c'est du choix d'avatar qui va bien avec l'univers de HP. *-*
Bienvenue en tout cas, et au plaisir de RP un jour avec toi ! :D

_________________
- arya l. osborn -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: what does the nargle say?

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : 7ème année (pour la deuxième fois)
ϟ AVATAR : Anna Popplewell
ϟ ABSENCE ? : Quasi totale jusqu'au 24 juin



ϟ LIENS : Do you remember when I was a bird
And you were a map?

ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Lun 20 Oct 2014 - 1:30


    FZHUDOHUSHADFAH GEUUUH.
    *ovaries expode*
    Hm, pardon. Littlefinger est de loin mon personnage préféré de GoT, mais surtout ton perso a l'air tellement badass que j'ai envie de lui faire des bébés là tout de suite. slurpbaveslip slurpbaveslip Bienvenue sur Legi ! ♥

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let me be the queen of your little heart ♦ come with me and you'll be in a world of pure imagination. take your breath and take your coat. we're going on an adventure. over the ills my paths will lead you. so don't be afraid, for the time has come. the sun is getting down and the stars are fading; the night is coming. it's time for the dragons to fly. come on come on, be my map and i'll be your bird, 'cause we're mad as rabbits
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Lun 20 Oct 2014 - 9:23

Arsinoé ▬ Ce pseudo et cet avatar wowowowowowowowo Merci ! Bakhtine est un théoricien - ou un groupe de théoriciens, oui, c'est peu précis - littéraire, mais j'ai hésité avec Bakounine steackhachédabord

Beatrice ▬ Partante pour un lien & merci heartheart

Rafael ▬ Merci et oui ... la Normandie superheromelol Même si je suis une hybride normande-bretonne steackhachédabord

Simon ▬ Merci ducktoyzboub

Lucashuggiesy Merci et je vais essayer de ne pas décevoir pour la suite de ma fiche slurpbaveslip

Arya ▬ Ton avatar m'a tellement fait rire ridemyllama Merci !

Sofia ▬ On est d'accord, Littlefinger est vomitarcenciels Merci slurpbaveslip Maintenant, plus qu'à ne pas rater le reste de ma fiche shakefisty


J'étais d'humeur à mettre plein de smileys !n KILLTHATTHINGNOW
avatar

: I was just a sketch done with love but without the form

ϟ ÂGE : 19
ϟ FONCTION : Sixième année à Gryffondor
ϟ AVATAR : Zoella Sugg


ϟ LIENS : Cause I was up to play with girlies
and I was up to share my candies
That’s all I got

ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Mar 21 Oct 2014 - 0:02

J'avoue n'avoir pas encore eu le temps de finir à lire cette fiche d'apparence plutôt coolissime, mais de ce que j'ai déjà pris le temps de parcourir, Archibald promet ! Alors encore bienvenue :3.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I think I'm lost


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Look at all the fucks I give.

ϟ ÂGE : 31
ϟ FONCTION : Directeur des Serpentards, professeur pratique de DCFM, tireur d'élite de baguette magique, membre de l'Ordre, BAMF.
ϟ AVATAR : Matthew Gray Gubler
ϟ ABSENCE ? : Activité principalement le week-end pour cause de Terminale sauvage /o/



ϟ LIENS : It'll be alright
We may make it through the war
If we make it through the night

ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Ven 24 Oct 2014 - 22:23

    Est-ce que je viens de tomber amoureuse d'Archibald ?
    Je ne sais même paaaas quoi dire, c'est tellement parfait que j'en perds mes mots. Archibald est un personnage juste génial, j'aime comment il parle, j'aime comment il est, j'aime ce qu'il fait, et j'aime surtout comment tout ça a été superbement rédigé. Je sens que je pourrais dire plein de trucs mais je ne saurais même pas par quoi commencer, puisque c'est tout ensemble qui rend ta fiche aussi géniale. Ton écriture, simple et pourtant très jolie, avec Archibald qui est lui aussi un très beau personnage ; bref, c'est de la bombe. Évidemment, comme je ne suis pas une voix-off de télé-réalité, après autant de bonnes impressions tu es validé sur le champ. Je croise un peu les doigts pour voir ce qui arrive à Émile et éventuellement voir des scénarios de lui ou de la fille d'Archibald. soinlovewithacat Et puis, entre Occlumens papas de filles rousses, je mets tout de suite une option pour un lien entre lui et Law. o/ Bref, tu peux maintenant poster ta fiche de lien et commencer à rp, et ma boîte de mp reste ouverte en cas de besoin, évidemment. Bon jeu parmi nous, et n'oublie pas d'envoyer ton secret par mp à Celui-Qui-Sait ♥

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Your doctor put you on milk, cream and alcohol ; he told you that's why you can't sleep at night — from nerves, so bad, yeah
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Dim 26 Oct 2014 - 15:21

J'aime les moustaches. Donc j'aime les hommes à moustache. Donc j'aime Archibald. Tu as fait un personnage vraiment intéressant que tu as su dévoiler tout en lui conservant beaucoup de mystères (et ça me rend curieuse). Je suis certaine qu'on aura de quoi faire des liens formidables avec nos perso (Meredith est rousse et a deux papas par exemple). Bref, Archi est classe, Archi est beau, Archi sera mon ami.
(points bonus pour la référence à la Normandie - terre de mon enfance - et à la "pêche aux moules").

J'espère que tu t'amuseras bien ici



Invité
avatar
Invité


ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Lun 27 Oct 2014 - 12:39

Merci Hazel slurpbaveslip

HIIIII wowowowowowowowo Merci Lawrence ducktoyzboub

Merci ! Les poils (moustaches et barbes), c'est la vie megadeadbavee Et quand tu veux pour les liens !
Ah, la Normandie - terre de mon enfance également - et la pêche au moule superheromelol
avatar

ϟ ÂGE : 35
ϟ FONCTION : Psychologue scolaire ; Fantôme en déni ; Ex-Serdaigle.
ϟ AVATAR : Hugh Dancy
http://img11.hostingpics.net/pics/256635tumblrmo8pqsLzd81r0jkkko2r1250.gif

ϟ LIENS : You won't like me when I'm psychoanalyzed.
Therapy doesn't work on me.

ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne. Lun 27 Oct 2014 - 15:22

    Et j'ai enfin lu la fiche d'Archibald. ♥ Comme prévu, je ne suis pas déçue du tout ! 8D J'aime tellement son côté qui peut paraître assez distant au premier abord tout en restant un adorable papa poule. Je sens que vous allez faire un lien du tonnerre avec Law. 8D Et c'est si bien écrit, je t'aime ! D'ailleurs, si tu as besoin de quelqu'un pour jouer le psychologue de ta fiche, Fray est là. Je pense que son bureau à Poudlard lui ressemble plus (bordélique, plein d'objets de son passé éparpillés, avec beaucoup beaucoup de poussière), mais on peut dire que pour ses séances en dehors de Poudlard, il emprunte un bureau de psychologue dans lequel on pourrait trouver ce genre de livres. Par contre, c'est un fantôme. Mais pour ce qui est du côté "je t'écoute parler sans rien dire ni aider et j'acquiesce"; c'est bien lui !

    J'ai hâte de le voir se développer sur le forum, ce petit ! (pas si petit que ça, en fait).

_________________
Rudolph with your nose so bright,
Won't you guide my sleigh tonight ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Rudolph the Red-Nosed Reindeer
Had a very shiny nose
And if you ever saw it
You would even say it glows
•• .unbreakable »
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé


ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.
MessageSujet : Re: ARCHIBALD | Je dédie mon éloge de Rien à Personne.

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'initiative de Tharbad - La Loge des Passeurs d'Etoiles
» Archibald Vaughn
» Loge d'Alpha
» Loge de la Justice Squad
» Loge de Austin Aries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Présentations archivées-