Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

ϟ ÂGE : 38
ϟ FONCTION : évadé d'Azkaban non Mangemort (not yet). Travaillait au Ministère de la magie au Département des sports et jeux magiques. Pyromane quand ça lui chante et cleptomane à temps plein. Bossouille en attendant dans la meilleure boulangerie de sa ville (île) paumée d'Ecosse.
ϟ AVATAR : Andrew Scott
ϟ LIENS :

Billie - Give it back
MessageSujet : Billie - Give it back Dim 20 Juil 2014 - 12:13


Billie Isaiah Hudson


carte d'identité
ϟ ÂGE & DATE DE NAISSANCE : 35 ans, né le 19 juillet 1963.
ϟ LIEU DE NAISSANCE : En Angleterre, plus précisément sur l'île Great Cumbrae située en Ecosse, à l'ouest. Il fait partie des heureux ou malchanceux 1000 habitants qui y vivent.
ϟ ANNÉE & MAISON : C'est un ancien Gryffondor. Avant d'être incarcéré à Azkaban pour une raison totalement, presque injustifiée (que vous saurez plus tard), il travaillait comme employé au Ministère, au Département des Sports et Jeux Magiques.
ϟ ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel et célibataire. La Saint-Valentin et le Speedating ne sont pas des divertissements occasionnellement organisés au sein de cette forteresse de prison. Il est cependant le papa de Super Gaya. Il l'a apprit deux semaines après son évasion et en grand lâche ou nouveau mec super prudent : il a fuit. Pas de responsabilité. Elle a vécu toutes ces années sans lui, elle peut continuer et puis l'autre a pu mentir.
ϟ DESCRIPTION DE LA BAGUETTE MAGIQUE : Bois d'ébène (bois noir, faite généralement pour les non-conformistes qui s'assument, aussi obstinée que son propriétaire). Elle possède en son coeur un dard de Manticore (imprudence, agressivité, force de caractère). Elle mesure 23 centimètres, est souple et est dotée de plusieurs courbes. Billie l'a achetée dans un magasin à Paris lors de sa fuite. La première était similaire mais le bois d'ébène était doté d'une goutte de venin d'Acromentula (ténacité, ruse, individualisme).

ϟ PATRONUS : Un papillon !

ϟ AMORTENTIA : L'odeur de l'herbe fraîchement coupée saupoudrée d'un zeste de Guinness et d'une odeur de cigarette.

ϟ ÉPOUVANTARD : L'obscurité profonde, entière avec cette impression d'être seul. Terriblement seul.
ϟ ALBUS DUMBLEDORE OU BELLATRIX LESTRANGE ? : Belleatix Lestrange car après tout ce sont ses Mangemorts qui l'ont sorti de là.
ϟ CELUI-QUI-SAIT OU PHILÉAS FOLENGRAIN ? : Folengrain. Celui qui sait lui semble totalement barge. Bellatrix Lestrange à elle seule suffit. Pas besoin d'un énième monsieur qui veut tout diriger.
ϟ SUCRÉ OU SALÉ ? : Salé - Sucré - Sucré - Salé - peut importe du moment que cela se mange.

ϟ BUT DANS LA VIE : Retrouver sa vie d'avant, manger, son boulot d'avant, manger, ses mauvaises manies d'avant, dormir, brûler quelque chose, dormir, rester en vie, manger, tout faire pour survivre et sans aucun doute, aider à la cause de la Lestrange.
ϟ CE QUI COULE DANS VOS VEINES : Billie est sang-mêlé.
ϟ VOTRE ANIMAL DE COMPAGNIE : Billie ne saurait même pas s'occuper d'un poisson rouge. Les animaux ne font que vous encombrer sauf s'ils se transforment en nourriture appétissante. Mais promis, Billie ne mangera jamais un animal appelé 'domestique' ou 'de compagnie.'
ϟ SIGNE PARTICULIER : Une cicatrice pas forcément très belle dans le bas du dos.


physionomie

ϟ DESCRIPTION PHYSIQUE ; Billie ce n’est pas le gars que les gens suivent du regard en pleine rue. Avant Azkaban, on pouvait dire qu’une certaine prestance émanait de lui. Cela venait sans doute des costumes (trop chers pour lui mais qu’il s’offrait quand même) dont il ne se séparait même pas en été. D’un sortilège bien pensé, il pouvait ainsi être classe sans transpirer lors des rares grandes chaleurs. S’il n’y avait eu ce costume et cet air sur de lui sans doute aurait-il été un brun de plus. Banal. On ne peut plus banal. Ses traits ne sont pas forcément fins ou grossiers. De taille moyenne, c’est son regard qui capte l’attention. Un regard bien sombre, indéchiffrable même lorsqu’il est de bonne humeur. Monsieur adore jouer, se donner des rôles, copier, imiter le cliché des Sang-Purs, surtout, parce que l’air de rien, ils ont une certaine classe. Aujourd’hui, monsieur ne se donne plus tellement cette peine. Il garde des tics et sa façon de se tenir n’a pas changé mais ce n’est plus un genre qu’il se donne, c’est la posture qu’il tient par habitude. Droit, toujours, pour ne plus courber l’échine comme à Azkaban. Ses vêtements sont moins recherchés mais malgré ses moyens restreins, il essaye avec les vêtements qu’il avait laissé au domicile familial.




psychologie

ϟ AIME : Les parchemins, le Quidditch, l'odeur du feu, la compagnie des autres, les incendies, la cigarette, les écharpes, la neige, la ponctualité, Rita Skeeter, l'impression d'avoir eu une journée remplie, la nourriture, les friandises, dormir, le café, les framboises, le saumon, les produits de luxe quand il pourra se les offrir ou les voler, la Guinness, les endroits bruyants, la musique peu importe son origine, chaparder des objets (de valeur ou ridicules ayant comme critère: 'je l'aime bien, c'est joli'.). Il aime également courir pour se changer les idées, les chevaux, les rats, les félins, bien s'habiller (du moins à l'époque), le dessin, le sport et plus c'est violent mieux c'est, les défis, son impulsivité chronique,
ϟ N'AIME PAS : La solitude, son prénom bien trop féminin, danser, étudier, travailler jusqu'à l'épuisement, les Détraqueurs, les anchois, la musique classique, l'insolence des jeunes, les 'chevaliers servants' parce qu’on sait tous que c’est du vent, les Elfes de maison, la tristesse, la mort, les requins, les couleurs si flashy qu'elles font mal aux yeux, les critiques faciles et blessantes, se faire avoir et de façon stupide, c'est encore pire. Son intelligence banale, sa stupidité classieuse, les cons qui s'ignorent, se faire prendre en photo,

ϟ DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE ; Billie est quelqu’un de naturellement extraverti. Lorsqu’il était enfant, c’était un calvaire pour sa mère de calmer ce petit monstre surexcité. Dormir était futile tant le monde était découvertes pour ce petit gnome haut comme trois pommes. « Alex, empêche-le, il va se brûler ! » « Laisse-le Camille. Il n’y a aucun risque. Ce ne sont que des braises et puis s’il se brûle au moins, ce petit lutin comprendra. » « Inconscient. » « Mère-poule. » « T'es qu'un fichu papa gâteau sous tes airs d'ours mal léché. » « Nah c'est tout faux. Et puis comment veux-tu qu'il découvre le monde si tu le surprotèges tout le temps. » La jeune femme ébouriffa les cheveux de son mari avant de prendre sa petite crapule dans les bras. « Reste pas trop près du feu sinon tu vas finir comme ton imbécile heureux de père. » Billie regardait cet échange incompréhensible avec un air curieux. « Le feu n'était pas si mauvais hier. T'as rien dit quand papa en a fait un. » Le feu n'était pas un danger pour Billie. Le feu était chaud, réconfortant, intriguant. Fascinant. « Le feu nous a aidé dans les bois. C'est bien le feu, c'est joli. C'est chaud. Et puis je peux jouer avec les trucs rouges parterre, regarde. J'ai réussi quand tu faisais dodo. Regarde, regarde ! » Trois petites braises volaient au-dessus du feu presque éteint. Sa mère cria, de surprise et son père pointa un bout de bois pour éteindre les braises en jugeant, cette fois-ci, que sa femme n'avait peut-être pas tout à fait tord. C'était de la magie mais le petit garnement ne le sut que plus tard après l'énervement de sa moldue de mère et la joie de son père.

Billie n'a pas gardé cet air naïf d'antan. C'est un jeune homme avisé qui connait les risques, qui connait la peur, qui connait la mort. C'est quelqu'un d'obstiné qui ne lâchera pas une idée avant de l'accomplir. Il est aussi têtu, téméraire et impulsif. Un Gryffondor dans l'âme comme l'était son père. Il est cependant incapable de gérer ses émotions. Il agit dans l'instant, ne ressent que peu souvent des sentiments réels si bien qu'il est difficile de prétendre deviner s'il joue la comédie ou non. Azkaban aurait pu le rendre plus raisonnable et moins idiot dans sa façon d'agir mais il ne peut s'en empêcher. Il agit avant de penser, parle sans évaluer si ses paroles sont blessantes mais frappera si un commentaire désobligeant se fera à son égard. Billie est pourtant quelqu'un qui ne supporte pas être seul. Si la caractéristique était déjà visible avant son enfermement, elle s'est décuplée à sa sortie. Il lui arrivera ainsi de se montrer possessif, sans le moindre tact, voir violent s'il sent que la situation lui échappe et qu'on va l'abandonner.

Il refuse de voir la pyromanie comme une maladie. Il est juste fasciné mais arrive cependant à éviter que des drames se produisent dans les lieux publics. C'est pour cela, entre autre, qu'il ne se sépare pratiquement jamais de son briquet. C'est pauvre, c'est ridicule comme flammèche alors qu'un incendie pourrait être déclenché sans qu'un soupçon ne soit porté sur sa personne. Sa négligence (pour ne pas dire sa stupidité) a provoqué son arrestation jadis et il compte bien faire (un peu) plus attention lors de ses prochaines envies de brasier. Billie n'a pas de remord pour ce qu'il a fait ou va faire, ne dira jamais pardon. S'il n'aime pas être seul, ce n'est pas pour autant que ses relations sont très développées. Billie a très certainement beaucoup de connaissances mais très peu d'amis proches. Les contacts restent éphémères et les émotions ne sont pas sa tasse de thé si bien qu'il a la capacité de rester impassible quelques en soient les circonstances. C'est un homme d'action qui ne tient pas en place. La violence est son son meilleur remède lorsque des 'sentiments' osent le frapper en pleine gueule. Son club de boxe reste son meilleur allié lorsqu'il perd le contrôle.



histoire



Il avait découvert ses pouvoirs grâce au feu. Le feu était donc devenu un intérêt non négligeable pour Billie. Ses parents s'étaient disputés à ce sujet et lui, il avait juste haussé les épaules. Il les regardait se disputer au loin comme s'il n'était pas concerné et c'était le cas. Il était trop jeune pour comprendre la dangerosité de ce qui aurait pu se passer alors il était retourné près du feu malheureusement éteint dès que sa mère le reposa au sol. Il était dépité et un peu fâché aussi mais rien ne se produisit. Il resta là les bras croisés jussqu'à ce qu'on le force à se lever sous peine d'être privé de la bonne mousse au chocolat qui l'attendait dans un tupperware. Son ventre gargouilla et lui rappela qu'il avait faim et ne remarqua pas le sourire en coin de sa mère. Billie et sa mémoire vacillante les aidaient de temps en temps. Le dessert chocolaté serait pour ce soir et effectivement, Billie ne leur fit pas de crise. La journée était loin d'être terminée.

**

L'île Great Cumbrae n'était pas très grande mais avait l'avantage de rester assez sauvage. La plupart des maisons restaient d'époque et les visiteurs n'affluaient pas sauf pour les visites du phare dont son mari s'occupait. La tâche était léguée de père en fils depuis deux générations et le pauvre homme espérait que leur fils suive ce même chemin déjà tracé. Il n'y avait pas beaucoup de phares en activité dans la région et celui-ci faisait la fierté de la famille. Cette île leur permettait également de vivre avec le moins de magie possible ou de l'utiliser avec prudence sans attirer l'attention du village et des rares visiteurs. Le problème avec les sites historiques est que les rumeurs se répandent encore plus rapidement que d'habitude. Il y avait cette raison mais aussi celle de la politique du monde sorcier qui allait en s'empirant. Les époux Hudson avaient préférés vivre de façon moldue n'utilisant la magie qu'en cas d'extrême urgence. Le problème de la forêt en fut un parfait exemple.

**

Si vivre sur cette île n'était pas pour déplaire à ses parents: c'était l'effet inverse pour leur Billie. Elève passable, il se faisait remarquer par son aisance à communiquer avec les autres. C'était facile, trop facile. Il n'était pas forcément l'être le plus vrai que la Terre ait porté mais cette popularité momentanée le réconfortait. Il détestait être seul. Il détestait vivre dans un phare et, malgré la plaie de l'étude et son impossibilité à suivre les règles à cause d'une hyperactivité non négligeable, il adorait aller à l'école du village. Il essayait la magie de temps à autres. Il avait cherché les livres de magie comme on cherche les cadeaux de Noël avant la date fatidique mais ne trouva rien et sa frustration fut tellement grande que le feu de cheminée (alors éteint), s'octroya une petite flamme. Ravi, le jeune homme en oublia le pare-feu et fit comme il avait vu son père le faire de nombreuses fois. Il savait comment faire. Il devait prendre du papier, puis du petit bois et après les bûches plus consistantes pour que le feu ne s'éteigne pas comme un misérable. Et ce qui devait arriver arriva. Le petit sorcier aveuglé par les flammes de couleurs resplendissantes ne fit pas attention et se brûla. Alerté par l'alarme incendie et surtout alarmé, son père ne pris pas la peine de descendre les escaliers et transplana pour l'inonder d'eau en lui criant à quel point il était inconscient et idiot et qu'il était temps qu'il aille à Poudlard pour qu'il apprenne à contrôler tout ça. Sa mère pleura. Son fils aurait du être normal. Elle aurait du avoir un petit garçon normal, gentil, aimant, intelligent, moldu et non fasciné par une chose aussi dangereuse que cet élément. Des injures furent prononcées à l'encontre des sorciers et Billie n'eut qu'une hâte qu'il ait onze ans. Mais il n'en a que sept. Il reste encore trois ans. Trois ans pendant lesquels il aura une petite soeur: Coraline. Coraline accapare sa mère et son père si bien qu'ils lui laissent faire ses trucs tranquille du moment qu'ils ne se déroulent pas au sein de la maison. Ils gardent un oeil sur ses faits et gestes, parlent psychologue mais abandonnent bien vite. D'un point de vue extérieur, pour toute personne non avertie: Billie est sans conteste quelqu'un de bien. Poudlard. Poudlard oui, ils sauront le gérer. Et si sa sœur a des pouvoirs magiques, elle sera envoyée à Beauxbatons pour sa propre sécurité. Camille est française. Il n'y a au final, rien de louche dans cette prise de décision.



**



Contrairement à tous ces petits sorciers prodigues, Billie n'était pas tombé dans la potion magique étant petit. Il commençait plutôt mal. Il avait à peine lu l'histoire de Poudlard parce que le livre l'avait ennuyé au bout de dix pages et que, de toute façon, il allait en oublier le contenu rapidement. Billie détestait sa mémoire. Pourtant, sa capacité à jouer des rôles l'aida facilement pour nouer des liens. Il n'avait pas peur devant les inconnus. L'idée de mettre le feu à la boutique d'Ollivander l'avait effleuré lorsque le vieillard lui avait dit sans détour qu'il lui faudrait faire attention s'il ne voulait pas créer des problèmes plus tard. C'était quoi ça ? Un avertissement ? Avec du recul, ce n'était pas si faux et ce n'était pas forcément ce que le vendeur avait voulu dire mais Billie n'avait pas apprécié. Tous les sorciers possédant une baguette en ébène n'étaient pas forcément destinés à devenir des 'bad guys'. Il faisait plus petit que son âge, avait un prénom de fille et un attrait pour le feu mais cela ne signifiait rien. Il était juste Billie et ce vieux n'avait aucun droit de prédire son avenir ainsi. Seules les diseuses d'aventures disposaient de ce pouvoir et encore, d'après papa, elles mentaient toutes. Ils n'y avait qu'une poignée de personnes qui étaient capable de prédire certaines choses mais le jeune garçon avait déjà oublié leur nom.

Le Poudlard Express fut un soulagement pour le nouvel élève. Il allait enfin rencontrer du monde, des sorciers, des gens plus importants que sa famille et les habitants de sa petite île perdue que tous oubliaient après leur passage. On se souvenait de l'Angleterre, de Londres, des grandes villes, pas de cette petite île de pacotille. Il était de mauvaise foi. Il avait passé beaucoup d'agréables moments sur cette île mais l'arrivée sur le Chemin de Traverse lui avait ouvert les yeux. Le monde était bien plus grand, beaucoup plus intéressant. Il pouvait essayer d'apprendre, de connaitre des sorciers importants, et jouer à ce jeu violent qui avait attisé sa curiosité dès le premier match. C'était autre chose que les sports moldus même si certains valaient le détour. Ici, des joueurs s'étaient retrouvés à l'infirmerie pour des vraies fractures, des vraies blessures. C'était autre chose que sa brûlure dans le dos. Il devait d'ailleurs passer tous les mois à l'infirmerie, non pas pour cause de pleine lune, mais pour une pommade cicatrisante et il devait bien admettre que cela lui faisait du bien. S'il avait du mal à afficher de réelles émotions, il n'était pas insensible. Il connaissait la douleur sans pour autant la montrer, la fureur, la jalousie. Des sentiments forts négatifs mais la fureur du premier jour l'avait enveloppé en comprenant pourquoi les murmures s'étaient faits lorsque Madame McGonnagall avait prononcé son prénom. La plupart avaient cherché du regard une fille. Une fille. Mais Billie n'avait pas baissé les yeux. Son regard s'était fait brillant de malice et fier. On lui avait expliqué le système des quatre maisons de Poudlard dans le train et ce fut sans surprise qu'il se retrouva à Gryffondor même s'il ne pouvait nier que certaines facettes de sa personnalité auraient pu le mener à Serpentard. Pendant les premières semaines il en oublia complètement sa famille et sa soeur. Il décida de lui même de rester pendant les vacances scolaires dans le château. Il était bien ici. Il aurait tout le temps de feindre être le petit garçon ayant enfin trouvé sa place, pendant tout un été, chaque année.

Si le Quidditch le passionna, il ne put malheureusement pas en jouer. Les sports modus n'étaient pas si inintéressants finalement et surtout plus abordables. Il préférait s'offrir à la place des vêtements de bonne qualité et le petit garçon un peu trop maigre se transforma légèrement à partir de sa quatrième année. Il s'était fait un petit cercle d'amis composé de personnes choisies pour leur personnalité. Il essayait de ne pas se focaliser que sur les Gryffondor mais la mentalité déplorable de l'école faisait qu'il s'y retrouvait un peu obligé. A Poudlard, il pensa plus aux farces et aux plaisanteries plutôt qu'à l'étude. Il avait besoin de deux fois plus de temps d'étude que les autres mais si on lui proposait un défi, il ne pouvait pas refuser et ne réfléchissait pas vraiment à ses conséquences tant que l'amusement était présent. Le sien. La réflexion et la prévention n'étant pas ses points forts, on le retrouva dans la bibliothèque en pleine nuit pour 'aider une jolie demoiselle à ranger un livre qu'elle aurait du remettre la veille'. Étrangement l'excuse fut si peu crédible aux yeux de Rusard qu'ils écopèrent chacun d'une retenue dans des locaux séparés.

**

Il croisa surement les Maraudeurs lors de certaines fêtes secrètes organisées pour les Gryffondors mais décida de ne prendre aucun parti pour leurs farces envers les Serpentards. La mort de Lily et James Potter ne le toucha pas mais peut-être a-il feint la tristesse pour faire 'comme tout le monde' parce le contraire était bien malvenu et ça, il l'avait bien compris. La fin de ses études se déroula plus ou moins en même temps que ce 'tragique' évènement et Billie fut ravi de quitter enfin cet établissement avec des notes moyennes voire juste passables. Les notes n'étaient pas importantes. Il savait ce qu'il voulait faire. Il ne pouvait pas faire de Quidditch. Il allait réglementer le Quidditch et surveiller la moindre tricherie parce que, comme tout sport, il faut un certain fairplay. Ironique en sachant que c'est probablement pour cette raison que Mr Hudson n'a jamais pu mettre le pied dans une équipe de Quidditch. Mais pour décider des règles, vérifier si tout est conforme à la loi : il n'y a pas besoin d'être fairplay. C'est sur le terrain. Il accompagna sa soeur sur le chemin de traverse l'été de la fin de ses études. Ollivander l'ennuyait toujours autant et sa mère, suspicieuse, avait tenu à l'accompagner. Ollivander fit ses quelques commentaires mais fit comme s'il n'existait pas pour le plus grand plaisir de Billie. Il détestait toujours autant cet homme et la tension qui régnait entre sa mère et lui avait du faire trembler de toutes les mauvaises ondes possibles les murs de cette pièce toujours aussi bordélique. Billie se permis un petit sourire totalement faux. Il était la pour sa soeur. Coraline ne risquait rien. C'était sa petite soeur, sa petite chose toute fragile qui ne saurait jamais rien.

Il posa sa candidature au Ministère de la Magie et après deux ans de stage obtient le poste tant désiré. C'était la belle vie. La vie des mondanités, la vie active qui ne lui laissait que peu de répit. Détestant les journées vides d'occupations, il ne s'était pas octroyé d'année sabbatique après Poudlard et chercha un moment avant d'oser postuler - d'avoir le culot - pour le Ministère. En toute sincérité, il ne pensait pas avoir sa chance en postulant pour ce département. Il n'était pas le meilleur élève de sa promotion, ne s'était essayé au Quidditch que lors des parties organisées entre potes pendant les vacances mais avait une passion peu commune pour ce sport. C'est, sans doute, cette même passion qui décida son employeur à l'engager à titre d'essai après ses deux années de stage réussies. Depuis son entrée à Poudlard et ses vingt-trois ans, il avait maintenu son envie de feu dans un coin de sa tête. Un briquet et un paquet de clopes lui suffisaient. Il n'avait connu de réels moments de stress ou de mortel ennui et n'avait pas rendu visite à ses parents pour éviter ce besoin compulsif qui devenait toujours plus fort en leur présence. Pourtant, il écrivait toujours à Coraline, tentant bien maladroitement de garder contact. Toujours aussi franc, aussi peu délicat, il ne savait jamais quoi lui répondre lorsqu'elle lui parlait de sujets plus délicats et fort heureusement, elle ne lui demanda pas par lettre si elle devait rompre avec son petit-ami parce que et patati et patata. D'aussi loin qu'il se souvienne, il n'avait jamais été très sentimental. Et, comme le lui aurait surement dit sa mère, c'était sans doute là son plus grand défaut.

Il aimait avoir des relations, avait eu plusieurs aventures avec des femmes et des hommes. S'il avait été un peu perturbé de comprendre son attirance pour des personnes du même sexe que le sien, il avait bien vite conclut qu'il n'allait pas s'immoler pour désirer les garçons. C'était ainsi: il avait plus de choix. C'était cool. C'était cool et puis ce n'était pas comme s'il ne ressentait pas vraiment autre chose que du désir à leur égard. Il ne se sentait pas réellement concerné. Il aimait passer du 'bon temps' mais ne voulait pas s'attacher parce que l'attachement provoque la souffrance de la séparation. Et, pour avoir vu l'effet misérable et méprisable que cela provoquait chez les autres, Billie avait préféré l'éviter. Vu ses réactions parfois excessives, il n'avait pas forcément envie d'effectuer une sorte de test pour voir où il le mènerait. Blesserait-il quelqu'un volontairement par pure colère ? Ainsi, c'était plutôt lui mettait un terme à ses relations. C'était ainsi plus évident parce qu'il ne savait pas gérer ses sentiments et qu'il n'avait jamais voulu apprendre à les gérer. Si la technique de rompre en premier marcha tout un temps, elle marqua le début de sa chute avec un garçon. Billie aurait pu en rire, aurait du en rire. C'était pas grave, ce n'était pas la fin du monde car après tout, non, il n'avait jamais été amoureux de lui. Il ne s'était jamais senti bien à ses côtés, n'avait jamais eu une envie de lui à des moments improbables. Il n'était pas devenu cette passion qui avait momentanément enfermé celle du feu dans une petite boite bien close. Tout n'avait été qu'un pur jeu, un amusement qui dura un moment, un petit - moyen - long - moment et le jeune Hudson s'était attaché à cet homme qui avait rompu sans qu'il ne voit la montagne arriver. Colère. Incompréhension. Fureur. Envie d'effacer ces sentiments, cette réaction stupide mais tellement humaine. Il était en colère contre lui-même d'avoir succombé et il avait lancé le feu dans un coin de son appartement comme pour effacer les souvenirs de cette partie de sa vie. Le feu se propagea rapidement et Billie le regarda grignoter chaque parcelle jusqu'à ce que l'air ne devienne trop irrespirable. Il transplana alors dans la rue d'à côté sans un regard en arrière. Quand les secours arrivèrent, il était trop tard. Il était trop tard et les Aurors envoyés pour enquêter se rendirent rapidement compte que le feu avait commencé dans son appartement. Et, lui, comme s'il ne s'était rien passé, était retourné travailler au Ministère. Quelques heures plus tard, il se faisait arrêter sous une pile de dossier traitant de tricheries lors des Match de Quidditch internationaux. Il ne songea pas à résister. Sa culpabilité irréfutable et sa baguette leurs confirma ce que tous pensaient. Son manque de remords (l'incendie avait causé trois morts) et son analyse psychologique (obligatoire) par des psychomages ne furent que du bonus pour la partie civile et Billie fut emprisonné. Direction Azkaban. Une île pour une autre, c'était bien sa veine.

En parler avec un sourire était facile et pas un instant il s'imagina passer neuf années de sa vie dans cette prison. Sa soeur n'assista pas au procès et Billie en était soulagé. Les Detraqueurs prirent rapidement toute la place dans son esprit pas très net. Il connu quelques noms, reconnus quelques cris (dont le sien), se recroquevilla à même le sol pour garder un peu de chaleur, éviter les Détraqueurs qui le laissaient telle une coquille vide à chaque passage. Ironiquement, plus que jamais, la pensée du feu fut son échappatoire pendant ces années de réclusion. Il ne pensait pas avoir le besoin ni même l'occasion de lancer un feu mais la pensée même de cet élément le réchauffait dans cette atmosphère sombre et macabre. Il avait arrêté de compter les jours au bout de trois mois, posait la tête sur ses jambes et les mains sur ses oreilles pour ne plus les entendre, avait pris l'habitude de compter pour ne pas perdre l'usage de la parole mais abandonna après quelques temps. Au bout d'un moment, il ne fut qu'une loque humaine ou prétendit l'être pour que les Détraqueurs se lassent de cette âme dans laquelle plus aucune joie ne subsistait sauf une. Inébranlable, insaisissable, inéchangeable pendant toutes ses années. Au diable le bonheur matériel, du corps terrestre. Le feu restait éternel. Symbole et hymne de toute une vie.

**

Janvier 1996. Date de la libération. Il avait oublié la teneur de sa peine. Il avait oublié beaucoup de choses mais en avait retenues d'autres. Sa mémoire s'était faite sélective et avait sans doute régressé aussi, pendant toutes ses années de réclusion. Il était déstabilisé, regardait avec des yeux ronds des hommes et des femmes en encagoulés envahir le lieu. Toutes les cellules s'étaient ouvertes et ce n'est qu'un Doloris bien senti qui le fit réagir. La douleur le réveilla et il transplana. Et autant dire qu'il essaya plusieurs fois avant d'atterrir au bon endroit et, fort heureusement dans ses tentatives, il ne tomba pas sur des habitants qui l'auraient renvoyés directement au Ministère. Il était chanceux dans sa malchance et quelque part, un peu fou de vouloir revenir ici, où tout avait commencé: au phare familial. Le phare était assez éloigné du village et il ne vit donc pas les panneaux indiquant que le phare n'était plus accessible au public.

Quelques lettres étaient déposées dans un coin de l'entrée et Billie les pris sans gêne après être entré dans la bâtisse par une fenêtre brisée par ses soins. C'était la meilleure façon d'avoir des nouvelles de ceux qui ne l'intéressait pas. Faux. Quelque part, oui, quelque part, il voulait savoir aussi ce que devenait sa sœur. Tout se passait à merveille et Darwin avait encore volé sur son petit balai. Darwin ? Petit ? Elle était donc mariée mais avec qui ? Un français ? Les Darwin faisaient de grandes choses et il allait fort probablement adorer le Quidditch. C'était un chouette gamin, il le savait mais bon un gamin tout de même. S'il voulait retrouver sa sœur il hésitait. Il ne pouvait pas et ne savait pas encore très bien gérer ses réactions en public. Et ce n'était pas en restant dans cette ville paumée qu'il allait apprendre à renouer avec le monde. Il y resta néanmoins quelques semaines pour retrouver une apparence moins effrayante et squelettique. C'est pendant cette période qu'il appris deux nouvelles. la première le laissa de marbre, la seconde interdit ou plutôt sur le cul. Littéralement. En se renseignant dans les journaux locaux pour se rassasier des derniers potins qui ne l'intéressaient guère, il apprit que ses parents étaient morts dans une croisière au moment de son arrivée. Au poil. Ça, c'était une bonne nouvelle. La mauvaise était que sa sœur pouvait débarquer à tout moment pour les funérailles ou peut-être avaient-elles déjà eu lieu. Il opta pour la deuxième.

Parlons maintenant de la deuxième nouvelle. Il avait pris l'habitude d'aller courir tous les jours pour ne pas se laisser aller mais ne se rendait pas toujours compte de l'effort qu'il fournissait alors. Parfois il était juste bon à s'écrouler mort sur le canapé, d'autres lui donnaient assez d'énergie pour ouvrir les vieux grimoires de son père et renflouer sa mémoire. Le problème était qu'il ne pouvait pas finir le restant de ses jours ainsi, il le savait bien: les vivres commençaient à s'épuiser et il ne pouvait pas toujours chaparder dans les magasins même si le transplanage rendait la tâche plus aisée. Il n'avait pas envie de se faire attraper une deuxième fois. Il fallait qu'il parte. C'est ainsi qu'il avait fouillé de fond en comble le phare pour y retrouver dans la cave, rangées dans des boites, des lettres vieilles qui lui étaient adressées dans une écriture à peine lisible. Il les avait prises et avait commencé son inspection. Il regarda tout d'abord au dos des lettres pour voir s'il n'y avait pas d'adresse ou de nom de l'expéditeur mais il n'y avait rien. C'était tout de même curieux que ses parents n'aient pas décidé de jeter ces lettres au feu. Il n'avait pas cherché d'explication à ce mystère et les ouvrit une à une. L'écriture manquait de raffinement et les propos étaient inquiets et demandaient une réponse. Sérieusement ? Une réponse ? Sans rire ! Ses parents auraient du bruler ces lettres, cela lui aurait évité une belle chute de surprise. Mais qui était donc cette femme qui prétendait porter son enfant, sa fille. C'était la principale de ses questions lorsqu'il pris soin de cacher sa correspondance dans un autre coin de la cave. Le plus éloigné possible de l'endroit où se tenaient toutes ses boites. Sous un tas de pierres disposées contre le mur. Cela faisait un repose pied et cela rendait la cachette du secret surtout parfaite.

Cela faisait combien de temps maintenant ? Elle avait quel âge la petite ? Petite. Le mot était faible. Elle était grande désormais. Et puis non, non, il ne pouvait pas être père. Il n'avait pas à rendre compte à toutes ses aventures qui s'étaient mal terminées par sa faute alors que la seule qui ait compté se ... . Et il s'était arrêté parce qu'il ne pouvait juste pas y repenser. Elle avait été enceinte. Elle avait abandonné les lettres. Elle avait su se débrouiller et quand bien même non, il n'était pas responsable. Ne pas rendre visite à ses parents pendant toutes ces années de travail au Ministère lui avaient évité cette épine dans le pied. Il était temps qu'il parte. Il était encore trop tôt pour retourner à Londres. Il disposait de notions de français et l'anglais ferait le reste. Il ne savait pas s'il allait un jour revenir mais c'était mieux de se refaire une vie dans un lieu ou son visage n'était pas reconnu pour de 'mauvaises' raisons. Il se rendit donc à Paris de façon la plus moldue qui soit. Par bateau et par train. Inutile de préciser qu'il dévalisa plusieurs touristes, anglais, français, japonais, russes (et peu lui importait leurs origines) pour réaliser ce voyage et ne pas débarquer sur Paris sans un sous en poche. Il avait de quoi se payer de nouveaux vêtements, un mois de loyer et il chercherait un travail en suite. Il passa deux joyeuses années à essayer de se reconstruire une vie 'normale'.

Les débuts furent difficiles. Son français approximatif et sa voix abimée par manque de parole ne l'aidèrent pas. Son hyperactivité repris tout doucement sa place : toujours en mouvement, toujours entouré. Il ne traversa qu'une seule fois le coin sorcier de la ville lumière pour se racheter une baguette magique après cinq mois de dur labeur dans une boulangerie. Et étonnement, le sexy vendeur lui paru bien plus sympathique que le souvenir d'Ollivander. Évidemment, le costume taillé sur mesure aida à sauver les apparences et pas une seule fois, le parisien ne prononça le mot 'problème' lorsque la baguette d'ébène le choisi comme propriétaire.

Vivre en France est agréable pour un anglais. C'est agréable parce que l'accent à du charme même si Billie le trouvait affreux. C'était un compliment bateau qui lui donnait l'occasion de lancer des sourires faussement charmeurs. Il n'était jamais seul bien longtemps et son travail à la boulangerie avait du bon. C'était un travail épuisant parce qu'il commençait très tôt et qu'il fallait être alerte pour la cuisson des pains et autres viennoiseries et il devait bien l'admettre : il n'avait jamais rien mangé d'aussi bon. La cuisine française avait tenu parole et le jeune homme trop maigre à sa sortie d'Azkaban s'était remplumé. Il était bien, juste bien mais la magie lui manquait. Il s'était évaporé de la circulation sorcière pendant deux ans et les gens devaient l'avoir oublié. Des évènement plus importants avaient du se dérouler. Il pouvait rentrer, tenter un retour. Mais à l'île de Great Cumbrae d'abord. Il n'était pas barge au point de vouloir rentrer directement à Londres. Il avait assez changé physiquement pour passer comme un nouvel arrivant dans l'île mais peut-être passerait-il juste par curiosité non loin du phare familial. Did you miss me ?




Rappels en vrac:

Coraline: 7 ans de moins que lui envoyée à Beauxbaton. Neveu: appelé Darwin
Azkaban à 24 ans
Sortie à 33 - Découvre qu'il est papa. Fuit.
France: deux ans
Retour au phare: Fin juillet 1998
Premier retour à Londres mais n'y possède pas de domicile : Juillet 1998 (sauf son ancien appartement qui sert désormais de Squatt à des gens tout aussi louches que lui)
Parents: Décédés dans un navire de croisière qui a décidé de faire comme le Titanic en été 1996 *Sbaff*





hrp

ϟ COMMENT NOUS AS-TU DÉCOUVERT ? Via mon petiot Rafiki d’amour

ϟ LE NOM DE LA PERSONNE SUR TON AVATAR ; Andrew Scooooooott
ϟ QUE PENSES-TU DU FORUM ? Il est toujours aussi beauuu et ben j’avais dis pas de DC avant longtemps alors hum, c’est pas dire à quel point je l’aime ? **

ϟ AS-TU LU/VU TOUS LES HARRY POTTER ? Ouiiii et je compte les relire pendant ses vacances. Du moins les derniers ** bon 4,5,6 7 parce que les trois premiers ils sont encore tout frais dans ma petite tête.

ϟ SUR COMBIEN D'AUTRES RP ES-TU INSCRIT SANS COMPTER CELUI-CI ?La trahison c’est mal. Toujours trois !


_________________

And I want you. We can bring it on the floor. You've never danced like this before. But we don't talk about it. Dancin' on. Doin' the boogie all night long. Stoned in paradise. Shouldn't talk about it. And I want you. We can bring it on the floor. You've never danced like this before. But we don't talk about it. Dancin' on. Doin' the boogie all night long. Stoned in paradise. Shouldn't talk about it. Shouldn't talk about it
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: le Seigneur est quelqu'un de bien. Crois-moi.

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Ancienne Serpentard - Mangemort - Professeur Stagiaire en Potions.
ϟ AVATAR : Bryden Jenkins
Let's pray our Lord.

ϟ LIENS : First, I cam here to introduce myself. and then I made friends. And ennemies.


    Première rentrée en tant que Professeur Stagiaire de Potions.




Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Dim 20 Juil 2014 - 13:49

    WUUT. WUUT. DADDY, YOU'RE COMING HOME ? /part sa cacher

    Je ne peux que te re-souhaiter la bienvenue, mon Rafiki chéri ♥ En plus, tu fais le papa de Gaya, alors là, LA FRANCHEMENT, je t'aime encore plus. (Oui, c'était pas prévu je sais. Et alors ? ET ALORS ?)

    Bref, j'ai hâte de lire la suite, et je t'aime haut jusqu'aux étoiles.  yapyapyep 

_________________
    let me introduce you...
    to my lonely world.
    code broadsword.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 38
ϟ FONCTION : évadé d'Azkaban non Mangemort (not yet). Travaillait au Ministère de la magie au Département des sports et jeux magiques. Pyromane quand ça lui chante et cleptomane à temps plein. Bossouille en attendant dans la meilleure boulangerie de sa ville (île) paumée d'Ecosse.
ϟ AVATAR : Andrew Scott
ϟ LIENS :

Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Dim 20 Juil 2014 - 13:57

Dire qu'en papotant avec Lucas hier, il m'a oooordooonné d'en faire un gay et puis j'ai décidé bi et c'était tout aussi bien et puis paf maintenant il est papa qui s'ignore et au chomedu (ou des boulots illégaux) et sans domicile fixe ... Il risque d'aller voler des choses avant d'assumer (ou jamais) qu'il soit père xD Tu sais le premier gif c'est quand on le lui annonce *sort*


♥♥♥ Je t'aime aussi ** ET FAUT RIEN PREVOIR TROP A L'AVANCE IRP C'EST PLUS FUN  heartheart 

_________________

And I want you. We can bring it on the floor. You've never danced like this before. But we don't talk about it. Dancin' on. Doin' the boogie all night long. Stoned in paradise. Shouldn't talk about it. And I want you. We can bring it on the floor. You've never danced like this before. But we don't talk about it. Dancin' on. Doin' the boogie all night long. Stoned in paradise. Shouldn't talk about it. Shouldn't talk about it
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 33
ϟ FONCTION : Ancien Gryffondor, guitariste au Deus Ex Machina à ses heures perdues, enchaîne les petits boulots mal payés. Ah, et petit nouveau membre de l'Ordre du Phénix, aussi.
ϟ AVATAR : Tom Hiddleston


ϟ LIENS : - Here lies my whole life...

- Let's become friends !

Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Dim 20 Juil 2014 - 14:02

Rebienvenuuuuuuuuue !

Je pense que je quémanderai un lien, parce qu'à première vue, nos deux personnages ont subi le même genre de problèmes...  wowowowowowowowo 

_________________



J'en ai assez d'entendre brailler en plein vent le bavardage humain ;
il faut que le monde sache un peu qui je suis, et qui il est.

Lorenzaccio, III 3, Musset
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Cette brume insensée où s'agitent des ombres, comment pourrais-je l'éclaircir ? – Cette brume insensée où s'agitent des ombres, est-ce donc là mon avenir ? » (Raymond Queneau)

ϟ ÂGE : 32
ϟ FONCTION : Médicomage au service d'empoisonnements par plantes et potions.
ϟ AVATAR : Benedict Cumberbatch


ϟ LIENS : I'm fire, I'm death or just a drama queen and I love you.


Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Dim 20 Juil 2014 - 15:22

    ANDREW SCOOOOOOOOOOOOOOTT *lui saute dessus et le kidnappe dans sa chambre*

    C'est fou hier je regardai la s.1 et 2 de Sherlock et je me disais justement que ce serait tellement génial que quelqu'un prenne cet acteur ET TU L'AS FAIT !!!! et je t'aime pour ça. Obviously je veux un lien pour Eden et Anselme -et Peeter et Hannah... *meurt* tu ne peux pas refuser voilà.

    De ce que j'en ai lu ton Billie roxe comme pas possible et j'attend avec impatience la suite. Bon courage, je t'amène Anselme en pom-pom boy si tu veux.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Look at all the fucks I give.

ϟ ÂGE : 31
ϟ FONCTION : Directeur des Serpentards, professeur pratique de DCFM, tireur d'élite de baguette magique, membre de l'Ordre, BAMF.
ϟ AVATAR : Matthew Gray Gubler
ϟ ABSENCE ? : Activité principalement le week-end pour cause de Terminale sauvage /o/



ϟ LIENS : It'll be alright
We may make it through the war
If we make it through the night

Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Dim 20 Juil 2014 - 16:48

    ANDREW SCOTTTTTTTTTTTT
    Tu fais exprès de prendre que des babes pour nous mettre à tes pieds, avoue-le. Mais je ne cèderai paaaas. (Ou peut-être juste un peu, puisqu'il nous faudra impérativement un lien. ♥) Bon courage pour la fiche de ce personnage qui promet ! soinlovewithacat

_________________

Your doctor put you on milk, cream and alcohol ; he told you that's why you can't sleep at night — from nerves, so bad, yeah
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Nah. It's not me, I don't know this "Drifloon". What a shitty name, by the way. Me ? I'm just Nessie. Don't mind me.

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Ancien Serpentard ; Gamin borné et blessé, guidé par ses mauvais choix. Ex-mangemort actuellement en reconversion.
ϟ AVATAR : Alex Pettyfer.
ϟ ABSENCE ? : En Suisse pendant un an ; présence réduite.



ϟ LIENS : Substract love, add anger.


Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Dim 20 Juil 2014 - 17:13

    OH MY MERLIN. Si tu savais comme je t'aime là, maintenant, tout de suite ! Je te fais tellement 10.000 bébés poilus et roux. ♥♥♥ Ton personnage est juste parfait, original et j'adore l'idée qu'il ait été à Azkhaban sans pour autant avoir été mangemort au départ et qu'il vienne de Gryffondor. Il m'a l'air d'être parfaitement sain d'esprit (*tousse*) ce petit, et j'ai tellement tellement tellement hâte de le voir à l'oeuvre ! Je suis heureuse que tu aies succombé à la folie des DC, petit écureuil ! 8D (et c'est bien de m'avoir écouté et de l'avoir fait à moitié gay /BAM/).

_________________
Kidnap the Sandy Claws, see what we will see. Lock him in a cage and then throw away the key
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

ϟ ÂGE : 38
ϟ FONCTION : évadé d'Azkaban non Mangemort (not yet). Travaillait au Ministère de la magie au Département des sports et jeux magiques. Pyromane quand ça lui chante et cleptomane à temps plein. Bossouille en attendant dans la meilleure boulangerie de sa ville (île) paumée d'Ecosse.
ϟ AVATAR : Andrew Scott
ϟ LIENS :

Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Dim 20 Juil 2014 - 18:13

Alec: Owi Azkaban rapproche ... ou pas mais même si la situation n'est pas similaire, on trouvera quelque chose ** Merci !

Anselme : *regarde Billie se faire kidnapper avec un sourire moqueur* Evan et Andrew je voulais les jouer depuis longtemps. Très longtemps même mais y'avait comme une flemme et pas le bon fofow pour  huggiesy Faut que je bossouille pour la suite mais pauvre petite Hannah, tu veux vraiment ? Parce qu'à moins qu'un brin de conscience l'incite à la sauver d'un incendie qu'il a lui-même créé, ça risque d'être un tout petit peu difficile et Hannah je veux pas l'abîmer ._. Mais marchi pour tout et puis Moriarty il revient wai, j'suis certaine qu'il manque à Sherlock *sbaff*

Law: xDDD C'est même pas vraiiii en pluuuuus ! Mais si Andrew a le monde à ses pieds, il s'en plaindra pas et il serait bien con pour s'en plaindre. C'est dit. Mais sinon merci. En fait j'me demande comment ont fait les prisonniers pour récupérer leurs baguettes. Enfin même si les Mangemorts les ont récupéré, je les imagine mal avoir le temps de faire un tour par prisonnier pour la leur rendre. Comme il sera peut-être un peu moins mis à l'affiche que les Mangemorts, possible qu'il se soit risqué à retourner chez Ollivander à moins qu'il n'aille faire son explorateur pour se faire oublier et acheter sa deuxième dans une boutique d'un pays xy. Après tout j'ai deux ans à creuser **

Lucas: Quelqu'un m'a dit qu'il fallait toujours écouter le staff *sort* A moitié gay et même papa t'as vu *patpat le père et la fille* Oh et puis dit pas ça, il est parfaitement sain d'esprit. Il kiffote juste le danger tout en ayant pas envi de mourir jeune. Et il cassera le nez à quiconque le traitera de pédale (même si c'est vrai) ou le traitera de vieux *PAN*
*lui fait des bisous*

_________________

And I want you. We can bring it on the floor. You've never danced like this before. But we don't talk about it. Dancin' on. Doin' the boogie all night long. Stoned in paradise. Shouldn't talk about it. And I want you. We can bring it on the floor. You've never danced like this before. But we don't talk about it. Dancin' on. Doin' the boogie all night long. Stoned in paradise. Shouldn't talk about it. Shouldn't talk about it
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Mar 22 Juil 2014 - 13:30

REBIENVENUUUUUUUUUUE.  wowowowowowowowo wowowowowowowowo Whaaaaw, Billie il déchiire.  faintyman Hâte de le voir inRP.  KILLTHATTHINGNOW 
avatar

: Nah. It's not me, I don't know this "Drifloon". What a shitty name, by the way. Me ? I'm just Nessie. Don't mind me.

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Ancien Serpentard ; Gamin borné et blessé, guidé par ses mauvais choix. Ex-mangemort actuellement en reconversion.
ϟ AVATAR : Alex Pettyfer.
ϟ ABSENCE ? : En Suisse pendant un an ; présence réduite.



ϟ LIENS : Substract love, add anger.


Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Mar 22 Juil 2014 - 19:31

    Ton Billie est tellement chou que j'ai juste envie de traverser mon écran pour aller lui faire des câlins dans le monde imaginaire de Legibou. Non seulement tu utilises le très sexy Andrew Scott, mais en plus tu le fais hyperactif, glouton et tout choupi-irresponsable. Sa pyromanie est bien rendue, surtout dans le passage qui parle d'Azkhaban (le feu, fap fap fap, je me sens mieux en y pensant /fuit/), et puis j'aime trop l'idée que vous avez eu de créer une petite famille avec Darwin-neveu, Gaya la fille et Coraline qui sera un prédef, j'imagine ?  wowowowowowowowo 

    J'ai tellement hâte de voir vos rp tous ensemble, et de voir ce que va devenir le petit Billie, qui est malgré tout absolument TROP chou. Présentation très originale, et validée ! AVEC AMOUR.

_________________
Kidnap the Sandy Claws, see what we will see. Lock him in a cage and then throw away the key
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: Look at all the fucks I give.

ϟ ÂGE : 31
ϟ FONCTION : Directeur des Serpentards, professeur pratique de DCFM, tireur d'élite de baguette magique, membre de l'Ordre, BAMF.
ϟ AVATAR : Matthew Gray Gubler
ϟ ABSENCE ? : Activité principalement le week-end pour cause de Terminale sauvage /o/



ϟ LIENS : It'll be alright
We may make it through the war
If we make it through the night

Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Mar 22 Juil 2014 - 19:54

    OK J'AIME BILLIE.
    Le personnage est juste fascinant de coolness, et j'adore ce que tu en as fait. Il n'y a rien de trop drama ou de trop exagéré, c'est toujours dans une espèce de suite logique, équilibrée, des hauts des bas, c'est assez bluffant. La bouille de Moriarty lui convient à la perfection et je suis trop impatiente de voir les trus avec Gaya et Darwin. ♥ Bon rp en tous les cas, et re-bienvenue ! **
    (Sinon entre kleptomanes pyromanes, j'exige un lien avec Asterdre 8D)

_________________

Your doctor put you on milk, cream and alcohol ; he told you that's why you can't sleep at night — from nerves, so bad, yeah
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 38
ϟ FONCTION : évadé d'Azkaban non Mangemort (not yet). Travaillait au Ministère de la magie au Département des sports et jeux magiques. Pyromane quand ça lui chante et cleptomane à temps plein. Bossouille en attendant dans la meilleure boulangerie de sa ville (île) paumée d'Ecosse.
ϟ AVATAR : Andrew Scott
ϟ LIENS :

Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Mar 22 Juil 2014 - 20:00

Han merciiii !! J'hésitais pour toute la partie Azkaban alors j'suis deux fois plus contente  heartheart Et Coraline sera un prédef avec le papa de Darwin surement  huggiesy il faut juste qu'on papote célébrité et façon de faire les prédef parce que j'ai pas vraiment l'habitude d'en créer *des bisouus*

*envoie une peluche bisounours à Law* Y'a plein de trucs qui ont été modifiés un peu à la dernière minute en papotant avec Darwin sur la cb. Puis le drama c'est le mal alors c'est bien de lire que d'autres trouvent que j'ai pas exagéré alors que j'avais un peu peur oui même que j'ai tout changé la première version de la cause de l'arrestation de Billie en cours de route parce que ça le faisait pas du tout. crédibilité zéro enfin voilà des bisous sur vous et j'suis toute aussi curieuse de voir comment Billie va se comporter envers tous ses gens qui risquent d'envahir sa vie, ça risque d'être drôle et je plussoie pour Asterdre  heartheart 

_________________

And I want you. We can bring it on the floor. You've never danced like this before. But we don't talk about it. Dancin' on. Doin' the boogie all night long. Stoned in paradise. Shouldn't talk about it. And I want you. We can bring it on the floor. You've never danced like this before. But we don't talk about it. Dancin' on. Doin' the boogie all night long. Stoned in paradise. Shouldn't talk about it. Shouldn't talk about it
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Science has not yet taught us if madness is or is not the sublimity of the intelligence.

ϟ ÂGE : 31
ϟ FONCTION : Ancien élève de Serpentard, ancien Langue-de-Plomb, Mangemort en fuite
ϟ AVATAR : Godfrey Gao
Freak Out Team

ϟ LIENS : From childhood's hour I have not been. As others were, I have not seen. As others saw, I could not awaken. My heart to joy at the same tone. And all I loved, I loved alone.

Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Jeu 24 Juil 2014 - 13:51

    (Terriblement en retard MAIS.) Cet avatar, comment voulez-vous lui résister ? Il a tellement une tête de psychopathe, c'est... Indéfinissable. *Le commentaire qui servait à rien, bonjour*

    J'ai peut-être la tête un peu trop farcie de balises, bouées flottantes et tout le tralala pour faire un commentaire constructif mais je tenais à stalker cette fiche parce que je m'attends à un super trio Billie/Darwin/Gaya et que j'ai hâte de voir ce que ça va donner en RP. Sans surprise, donc, re-bienvenue ! ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back Mar 5 Aoû 2014 - 21:07

Enfin j'ai lu.

Déjà TEAM SHERLOCK

Concernant le perso lui-même, je l'ai trouvé extrêmement dérangé et dérangeant (et je viens de comprendre en lisant les commentaires des gens que "la fille" c'est Gaya /train). Bref, je me demande bien ce qu'il va devenir en rp et effectivement comment va se passer la rencontre de famille.

Contenu sponsorisé


Billie - Give it back
MessageSujet : Re: Billie - Give it back

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: La Bible du Forum :: Choixpeau Magique :: Présentation du personnage :: Présentations validées-