Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|



Votre lettre préférée ?
« Brain is the new sexy »
20%
 20% [ 2 ]
« Je veux te montrer mon univers »
10%
 10% [ 1 ]
« Cougar à choper ! »
0%
 0% [ 0 ]
« J'écris ton nom »
30%
 30% [ 3 ]
« Still a better romance than Twilight »
10%
 10% [ 1 ]
« You have your father eyes »
30%
 30% [ 3 ]
Total des votes : 10
 

avatar

ϟ FONCTION : Maître incontesté des ragots.



Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.
MessageSujet : Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD. Dim 16 Mar 2014 - 4:37


Spotted Poudlard
Les courriers du coeur

Mes chers concitoyens sorciers,

Ma boîte aux lettres a débordé au cours de ces dernières semaines, et j'ai été ra-vi de voir tant de lettres d'amour anonyme m'être confiées dans le seul but de les révéler au grand jour. Je ne suis pas d'ordinaire quelqu'un de très porté sur des choses aussi futiles que l'amour, mais les sentiments sont un moyen comme un autre de décrocher d'excellentes informations. Aussi, je vous autorise dans ma grande mansuétude de vous aimer et de déborder de déclarations pour la Saint-Valentin.

Avec plein d'amour, mes agneaux.
N'oubliez pas que j'ai trois longueurs d'avance sur vous. Surtout sur toi, Invité

Celui-qui-Sait.



« Brain is the new sexy »

A mon adoré,

Ma plume tremble dans ma main alors que j’écris ces mots. Cela fait des mois que j’essaie de m’y préparer, mais l’angoisse est toujours là qui me chatouille le ventre. Je ris doucement, parce qu’écrire cette lettre me semble être mille fois plus difficile que la rédaction d’un devoir d’arithmancie … Quelle ironie. J’ai tant à dire, et pourtant je ne sais par où commencer. Par le début, tu me diras – oh, je frémis à l’idée d’entendre un jour ta voix – et tu auras raison, une fois encore. Alors voilà, je me lance.
La première fois que j’ai entendu parler de toi, ce fut dans les couloirs de Poudlard. On chuchotait fébrilement ton nom, qui m’est si cher aujourd’hui, on chuchotait ton nom qui m’envoûta immédiatement. On te disait capable des plus incroyables prodiges, détenteur du savoir absolu sur tout et tous. En vérité c’est fort simple, tu es le savoir … Dès lors, je sus que nous étions faits l’un pour l’autre. Toi, Celui-qui-sait, tu eus raison de tous mes doutes, de toutes mes incertitudes. Ma timidité a glissé le long de mon corps comme une robe que l’on ôte le soir …
Tu me fais perdre la tête.
Je n’avais jamais ressenti cela auparavant. Mais aujourd’hui, alors que je t’écris ces mots tendrement, je le sais. La force de mes sentiments est bien trop grande pour que je puisse les laisser de côté, il fallait que je te le dise. Ce n’est hélas pas mon ami Ronald qui pourrait comprendre cela, lui qui a la capacité émotionnelle digne d’une petite cuillère.
Mais qu’importe, puisqu’il ne s’agit que de nous.
Oh mon amour, laisse-moi découvrir tous tes secrets ! Je brûle de les connaître tous comme tu connais les plus intimes des miens. Laisse-moi occuper toutes tes pensées comme tu le fais avec les miennes. Nous pourrions être si heureux, si épanouis tous les deux, loin des babillages du monde et de son ignorance exaspérante … Car si je suis certaine d’une seule et unique chose, c’est que je t’aime à la folie.

Ta Miss-je-sais-tout. ♥

Spoiler:
 

J’ai voulu nous représenter tous les deux, mains dans la main, mais tu dois savoir à quel point je ne suis pas douée pour ces choses-là (je me suis pourtant aidée d’un livre explicatif à ce sujet, sans succès). Voilà comme je t’imagine dans mes rêves que tu hantes chaque nuit …

PS : retrouve-moi samedi à midi à la bibliothèque de Poudlard ; il n’y a jamais personne, nous y serons tranquilles. A bientôt mon intello adoré …




« Je veux te montrer mon univers »

Je ne sais pas vraiment comment commencer cette lettre. A vrai dire ce n'est pas ma première tentative pour vous t'écrire une lettre, seulement la première que je trouve le courage de te faire lire. Je ne suis même pas certaine que tu ais conscience de mon existence, je ne suis après tout pas la seule élève de Poudlard à traîner dans les rayons de la librairie Fleur & Bott. Cependant parfois je me dis qu'en me voyant sans cesse assise en train de lire, en train de rire à gorge déployée à une stupide remarque d'un ami ou de flâner en chantonnant, j'ai pu te laisser une petite impression.
Je pense que la première fois où j'ai entendu ta voix, c'était lorsque tu racontais à cette jeune femme rousse une des aventures que tu as vécue avec ton oncle. Est-ce que tu sais combien je rêve depuis que c'est à moi que tu dis de telles choses ? Que je suis celle avec qui tu partages ces fabuleux souvenirs, mais surtout cette joie que tu ressens encore en parlant de ton passé. Je voudrais que tes sourires me soient dédiés, et simplement t'entendre demander mon nom, à moi qui est construit mon nid dans les rayons poésie ou récits d'aventures de ce qui est devenu ton univers.
Mes amies me demandent parfois ce que je peux bien te trouver, elles ne voient que les nombreux tatouages sur tes bras et tes manières un peu brusques ; elles ne comprennent pas lorsque je leur dis que c'est l'odeur de la mer, cette grisante impression de liberté qui se dégage de toi, qui font que même sans le vouloir tu es la première et dernière personne à laquelle je pense.
On me parle de différence d'âge, du fait que l'on évolue dans des mondes étrangers et que on me dit que je finirais par oublier. Alors pourquoi est-ce qu'imaginer que tu disparaisses de ma vie me fait souffrir autant ? Je ne vis pas un amour sans douleur, j'en suis consciente, mais je ne suis même pas sûre de vouloir être libérée de ce poids si cela signifie renoncer et vivre dans le doute de ta réponse.

Je t'aime. J'aime Charlie Daniels, et j'espère qu'un jour il me verra moi : Sofia Skogar.




« Cougar à choper ! »

Cher Lucas Drifloon,

J'ai décidé qu'il en était assez et que toutes ces années à rédiger des articles sur votre prétendue homosexualité n'arrangeaient au final pas mon problème.
Car oui, c'est un fait je vous aime. C'est votre corps d'Apollon qui hante mes rêves, c'est votre sourire ravageur qui fait palpiter mon cœur endurci et plus que tout c'est votre penchant pour le sucre qui vous rend à mes yeux comme le plus délicieux des bonbons.
J'ai toujours avec moi ces quelques photos, que vous m'aviez envoyées afin de me prouver votre très explicite intérêt pour le sexe féminin. Si hier ces photos provoquaient chez moi un agacement certain à l'encontre de votre arrogance, aujourd'hui je ne peux que m'avouer en être l'esclave.
Contrairement à certaines de vos conquêtes, la voie dans laquelle vous avez choisi de percer ne me pose aucun souci. Aussi c'est avec une plume à papote tremblante que je vous annonce ma flamme et vous confie à mon tour quelques photos qui j'espère troubleront autant vos nuits que les vôtres ont troublé les miennes.

Éternellement votre,
Rita Skeeter.




« J'écris ton nom »

C'en est trop. J'ai beau avoir tout essayé pour les refouler, je ne peux plus retenir mes sentiments une seconde de plus. Une seule morsure dans ta chair enivrante ferait de moi un homme épanoui. Tu es tout mon monde, je n'en dors plus la nuit. J'ai beau essayer, je ne pense qu'à la prochaine fois que je te verrai, habillé dans tes couleurs d'été, ou dans ton manteau d'hiver. Plus sobre, plus élégant... Un vrai régal pour tous mes sens. Lors de mes longues nuits sans fin, ton odeur me hante. Ces effluves tantôt sucrées comme si tu étais le prince de mon coeur, tantôt pimentées et épicées, me font tourner la tête.

Lorsque je mords mes lèvres gercées par ton goût salé mais oh combien irrésistible, je suis hanté par tes courbes. Tu m'as fait perdre ma raison depuis bien longtemps, je ne suis plus qu'un homme de désir. Tu me rends fou. Mais ton épiderme croquant n'est qu'un avant-goût de ce qui m'attend. Aussi changeant que les saisons, tu aimes te montrer froid au premier abord. Tu sais que ça me rend fou d'attendre, de devoir te séduire pour que tu deviennes enfin chaud comme la braise. Mais quand tu plonges enfin ta langue brûlante dans ma bouche après de longues minutes d'attentes, je sais que tu es le bon. Que ça valait le coup, et que jamais au monde je ne remettrai en question cet amour si pur et sincère.

Un jour, je te consommerai tout entier. Il ne restera rien de toi, et le regret me submergera. Il faudra alors que je te remplace, mais aucun vivre ne fera le poids face à toi. Je me laisserai alors peu à peu mourir de chagrin pour te rejoindre dans un autre monde où nous pourrons enfin être heureux pour l'éternité.

J'écris ton nom, sandwich, en attendant un signe de toi.
Rubezal Hummingbird.




« Still a better romance than Twilight »

Mon cher croqueur de diamants,

Tout d'abord, admire toute l'intelligence de mon petit jeu de mot en rapport avec tes canines trop longues et ta tendance à te vautrer dans le fric. Maintenant que tu as été éclaboussé par ma supériorité, je peux poursuivre – et songer à t'éclabousser autrement, si tu vois ce que je veux dire... Bref, en cette radieuse journée de Saint Valentin, quelques unes de mes glorieuses pensées dérivent vers toi, basse créature parasite, et bien que mon nez fraîchement guéri me picote un peu à ton évocation, je dois avouer que tu fais naître en moi certains sentiments plaisants. Je ne sais pas si c'est la perspective de te rendre la monnaie de ta pièce ou de te la donner pour voir ce que tu serais près à faire pour un peu plus d'argent. Pour être multi-milliardaire, tu as du en accorder des faveurs, non ? Quoique, tu es si coincé et si ouvertement puceau que c'en est consternant – et aussi un peu tentant, héhé.

Tu sais, avec un tel corps, un tel visage, c'est un crime que de rester pur. J'ai beaucoup de choses à t'apprendre, Thaddeus, bien que tu ne l'admettra jamais du haut de ton ridicule piédestal. Tu me reproches d'être pourri par la luxure, mais seul un être qui n'a jamais ressenti de réel plaisir peut nier la jouissance que l'ont peut éprouver à s'y vautrer. Tu n'as donc jamais eu de bon coup en plus de trois siècles d'existence ? Ta (non-)vie me semble d'une tristesse accablante, Thaddeus, aussi ai-je bien fait de m'en mêler. Quoique ce soit toi qui es venu à moi en premier. Acte manqué peut-être ? Tu savais déjà que tu frappais à la porte du meilleur coup d'Angleterre (du monde) ? Bientôt, grâce à mon enseignement, le sang ne sera plus le seul fluide humain après lequel tu courras, petit coquin ♥

Ça me fait presque de la peine de me dire que je devrais te mettre à l'ombre un jour. Avec toutes les incartades et les infractions que tu as commises, tous les mandats d'arrêt et autres convocation au Ministère que tu as ignoré, ça ne fait aucun doute qu'on te foutra au trou (à moins que ce ne soit ton trou que l'ont foute, mais ça viendra bien assez tôt). Tu me trouves vulgaire ? Je te vois grimacer d'où je suis. Bah, ça te passera ! Quoique si tu es en prison, je pourrai disposer de toi comme je le souhaite. Juste, les détraqueurs ruineront un peu l'ambiance. Et quand je te serai pas là, rassure-toi, tu pourras toujours compter sur le coup de la savonnette !

Joyeuse Saint Valentin, suçeur du Dimanche.


Philéas Folengrain.





« You have your father eyes »

Cher Woody,

Nous ne nous somme rencontrés qu'une fois, mais je ne peux te sortir de ma tête. Tu me fais penser à l'un de mes vieux et regretté ami, cette ressemblance me trouble assez pour que je vous rapproche irrémédiablement l'un de l'autre. Ne le prends pas mal, Woody, au contraire, tu peux te sentir honoré de cette similitude. Le fait est que tu éveilles maintenant en moi certains sentiments irrépressibles que je saurais contenir plus longtemps. Des sentiments passionnés et violents qui, j'en suis certain, te raviront autant qu'ils me procurent un sentiment de bien-être. Laisse-moi t'exposer, je te prie, toutes les belles choses que je voudrais te faire.

Je ne sais par où commencer car elles sont nombreuses, intenses, parfaites. J'imagine mes mains sur tes épaules, pressant tes os délicats, avant de les remonter sur ta gorge d'agneau et d'enserrer ton cou gracile jusqu'à ce que tu suffoques et rougisses du vermeil le plus absurde avant que ta tranchée ne rompe dans un dernier râle, à moins que ce ne soit ton épine dorsale qui cède la première. J'ai dans la tête la blancheur innocente de ton ventre plat et tendu que caresse une lame brillante et aiguisée, ascétique et cruelle. Une incision, un cri étouffé par ma grande main sur ta bouche comme deux cerises mûries à point, puis l’élixir de ta vie, aussi rouge que tes lèvres qui tu auras mordues, qui perle le long de ma lame. Le scalpel glisse, sans entrave, sans que la moindre résistance ne trouble sa fascinante dissection. Des fleurs écarlates fleurissent sur son passage, aspirant la vie qui réside en toi par leurs racines avides et profondes. La sensation de tes organes chauds, doux et poisseux sous mes doigts et un délices et je m'enfonce puis loin dans la plaie jusqu'à pouvoir tâter ton dos entre les intestins ; et toi tu t'éteins pendant que je respire le parfum de tes entrailles encore palpitantes.

Je rêve te tenir dans mon poing ton cœur palpitant comme celui d'un petit oiseau et de le serrer, serrer, serrer jusqu'à ce qu'il éclate comme un fruit trop mûr, éclaboussant mon visage de sa pulpe organique. J'enfoncerai mes mains dans tes poumons, crevant une à une leurs petites alvéoles gorgées d'espoir. Je choisirai tes meilleurs morceaux, je te ferai honneur, Woody. Je battrai la viande, je battrai ta chair morte, jusqu'à ce qu'elle soit d'une tendresse à faire pâlir les anges. Je chercherai les meilleures recettes pour sublimer le goût unique et boisé de ta chair juvénile, chérissant chacun de tes morceaux avec le plus grand soin. Que ce soit en tartare, en osso bucco, en ragoût, à la broche, à l'étouffée, en papillote ou braisé, je ne laisserai pas une seule miette de toi. Je ne peux te laisser recouvrir de terre dans un sombre et glaciale caveau comme j'ai laissé mon ami reposer à la merci des vers et de la putréfaction. Je t'ingérerai, je t'intégrerai à mes cellules, tu circuleras dans mes veines et tu réchaufferas mes membres fourbus par le poids d'une douleur trop longtemps supportée. Tu vivras en moi, Woody. Je te rendrai éternel.


Wallace Kanzler.



© NOIR STRIDER/ALPHATHUDS.
Texture © laflaneuse, améliorée par Lawrence S.


PS : N'oubliez pas de voter et justifier à la suite pour votre lettre favorite ! ♥♥

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.
MessageSujet : Re: Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD. Dim 16 Mar 2014 - 8:34

Déjà bravo, je suis super contente qu'on ait eu droit à autant de couples divers et variés, et à de très jolies, et bien écrites, lettres d'amour.

Mon choix s'est porté sur "J'écris ton nom" au final, et parce que certains feront peut-être comme moi je ne dirais pas qui est l'expéditeur et encore moins le destinataire, et je pense que pour pour lire cette lettre (mais aussi toutes les autres) il faut préserver la surprise, le mystère. "J'écris ton nom" m'a un peu fait penser à cette blague du moustique qui circulait il y a quelques années - si vous voyez ce que je veux dire.
J'ai trouvé l'écriture élégante, pas vulgaire, absolument pas terne, bref ça m'a fait rire et rien que pour ça je lui ai donné mon vote.

Encore bravo à tous
avatar

: Tough girl in the fast lane, tough girl whose soul aches

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ex-Serpentarde ; étudiante en journalisme ; assistante à la Gazette.
ϟ AVATAR : AnnaSophia Robb


ϟ LIENS : Smile, the worst is yet to come.

Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.
MessageSujet : Re: Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD. Dim 16 Mar 2014 - 18:14

Pour les mêmes raisons que Meredith, j'ai voté pour J'écris ton nom.
Mention spéciale aussi à la lettre pour Woody qui est hyper bien réussie. Honnêtement on ne voit pas tout de suite le coup venir non plus et c'est vraiment ... mmmh, bref, il faut la lire pour comprendre l'intensité de la chose 8D.
Les autres sont super aussi, un peu comme pour les fanfics, c'est vraiment chouette  heartheart !

_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: What time is it? Adventure Time!

ϟ ÂGE : 15
ϟ FONCTION : Serpentard - 2ème année
ϟ AVATAR : Asa Butterfield


ϟ LIENS : That's how you know it's an adventure!
Now, my dad, he was a great man.

Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.
MessageSujet : Re: Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD. Mar 18 Mar 2014 - 0:46

Encore une fois, dur dur de voter !
Je dois dire que celles de Rita et de Folengrain m'ont bien fait rire, et toutes les deux rédigées dans un style qui prête bien à l'humour !
Et puis Hermione à Celui-qui-sait, étrangement je trouve ça tout naturel.
Rubezal au sandwich ! XD Moi aussi je trouve ça bien mené, on ne pourrait pas deviner le destinataire sans avoir lu la chose en entier.
Celle de Sofia est d'une choupitude absolue ♥
Et celle de Wallace ! O__O Je vais mettre de côté deux minutes le fait que je sois parfaitement horrifiée pour m'attarder sur la qualité de cette lettre ♥ C'est exceptionnellement bien écrit, et puis, oui, faut le dire, original ! Comme pour le sandwich, on ne voit pas venir la chose tout de suite (quoique d'écrire une lettre d'amour à un gamin de 11 ans soit déjà positivement louche), et puis, haha, l'horrible réalisation. En plus j'ai un petit faible pour le glauque et l'horreur, je l'avoue. *^* C'est un amour intense et pur, je valide de mon vote ! Pitié ne me retirez pas la garde de Woody.

_________________

Attrape-moi si tu peux !
Voir le profil de l'utilisateur http://heralia.tumblr.com/
avatar

: what does the nargle say?

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : 7ème année (pour la deuxième fois)
ϟ AVATAR : Anna Popplewell
ϟ ABSENCE ? : Quasi totale jusqu'au 24 juin



ϟ LIENS : Do you remember when I was a bird
And you were a map?

Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.
MessageSujet : Re: Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD. Mar 18 Mar 2014 - 20:39


    Ces lettres sont excellentes !  wowowowowowowowo 
    Celle de Charlie/Sofia est juste adorable, j'ai fondu sur place. ♥ Et toutes les références sont parfaites, franchement ça fait trop plaisir !
    Beaucoup de lettres m'ont fait bien rire ! Notamment celle adressée à Thaddeus, il fallait oser ! xD Celle de Wallace aussi, je dois avouer .. sur le coup j'ai pensé "wtf am I reading right now alerte pédophile de niveau 3" mais en fait ... mais en fait c'est encore plus horrible. xD
    Hanw au final c'est peut-être égocentrique de voter pour Sofia mais elle est vraiment trop choupinoue adorable je foonds. ♥

_________________
Let me be the queen of your little heart ♦ come with me and you'll be in a world of pure imagination. take your breath and take your coat. we're going on an adventure. over the ills my paths will lead you. so don't be afraid, for the time has come. the sun is getting down and the stars are fading; the night is coming. it's time for the dragons to fly. come on come on, be my map and i'll be your bird, 'cause we're mad as rabbits
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Nah. It's not me, I don't know this "Drifloon". What a shitty name, by the way. Me ? I'm just Nessie. Don't mind me.

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Ancien Serpentard ; Gamin borné et blessé, guidé par ses mauvais choix. Ex-mangemort actuellement en reconversion.
ϟ AVATAR : Alex Pettyfer.
ϟ ABSENCE ? : En Suisse pendant un an ; présence réduite.



ϟ LIENS : Substract love, add anger.


Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.
MessageSujet : Re: Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD. Mer 26 Mar 2014 - 22:12


    Vous avez jusqu'à dimanche pour voter ! ♥♥   wowowowowowowowo 

_________________
Kidnap the Sandy Claws, see what we will see. Lock him in a cage and then throw away the key
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: Nah. It's not me, I don't know this "Drifloon". What a shitty name, by the way. Me ? I'm just Nessie. Don't mind me.

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Ancien Serpentard ; Gamin borné et blessé, guidé par ses mauvais choix. Ex-mangemort actuellement en reconversion.
ϟ AVATAR : Alex Pettyfer.
ϟ ABSENCE ? : En Suisse pendant un an ; présence réduite.



ϟ LIENS : Substract love, add anger.


Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.
MessageSujet : Re: Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD. Dim 30 Mar 2014 - 21:35

    Et puis je vote aussi avant de donner les résultats. *admin indigne*

    Alors j'ai adoré et je me suis esclaffée devant vos lettres ! C'est très dur de vous départager parce que je les aime toutes. VRAIMENT. La première lettre est juste trop mignonne, j'aime beaucoup le petit dessin laissé par Hermione et j'ai hésité de voter pour celle-ci car j'adore l'ensemble. °°

    Celle pour Sofia à Charlie est également adorable, et j'aime cet amour un peu admiratif. Et le couple est super-original et bien trouvé. Celle de Rita à Lucas m'a fait exploser de rire, et expliquerait BEAUCOUP de choses en fait.

    J'ai également adoré et hésité avec celle de Wallace à Woody. C'est effrayant, c'est merveilleusement bien écrit et c'est un style qui te va bien. ♥ J'ai hâte de voir ce que ça va donner avec ta nouvelle personnage d'ailleurs. Tu as LARGEMENT réussi le défi, mais mon vote final ira finalement pour la lettre Philéas x Thaddeus qui est PARFAITE et colle totalement à notre cher ministre. J'ai finalement opté pour cette lettre en particulier car j'aime son ton à la fois trollesque et tout émoustillé par le charme de Thadd. Et le ton humoristique de la lettre est génial.

    Bref, félicitations à tous. Du coup, j'annonce les résultats dans le poste suivant. *enfile le masque de CQS*

_________________
Kidnap the Sandy Claws, see what we will see. Lock him in a cage and then throw away the key
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

ϟ FONCTION : Maître incontesté des ragots.



Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.
MessageSujet : Re: Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD. Dim 30 Mar 2014 - 21:48

    Félicitations, et merci à tous pour vos merveilleuses participations. Sans plus attendre, voici vos résultats : en première place ex-aequo, nous avons la lettre « You have your father eyes » écrite par Desire Hummingbird, ainsi que la lettre « J'écris ton nom » de Lucas Drifloon.

    En seconde place, également ex-aequo, les lettres « Je veux te montrer mon univers » de Meredith D. Carter et « Still a better romance than Twilight » de Desire Hummingbird.

    En troisième place, viennent les lettres « Brain is the new sexy » de Sofia A. Skogar et « Cougar à choper ! » de Meredith D. Carter.

    En résumé, Desire remporte 80 points pour les Gryffondor, Lucas remporte 50 points pour les Serdaigles, Meredith fait gagner 40 points aux gryffondors et Sofia remporte 10 points pour les Serdaigles ! Merci encore pour vos fabuleuses lettres.  vomitarcenciels 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.
MessageSujet : Re: Les courriers du coeur : SPOTTED POUDLARD.

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: La Bible du Forum :: Les hiboux de Celui-Qui-Sait-