Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: Hold on to all that's dear to you

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Interne à St-Mangouste - Mangemort
ϟ AVATAR : Colin Morgan


ϟ LIENS : Lonely old treeWhoops-a-daisy

Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly
MessageSujet : Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly Mer 5 Fév 2014 - 1:13


Alistair Alexei Travers


carte d'identité
ϟ ÂGE & DATE DE NAISSANCE : 26 mars 1978, 19 ans.
ϟ LIEU DE NAISSANCE : Leningrad (St-Petersbourg), ex-URSS.
ϟ ANNÉE & MAISON : Poufsouffle (1989-1996)
ϟ ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel
ϟ DESCRIPTION DE LA BAGUETTE MAGIQUE : Bois de saule, 35cm, crin de licorne.

ϟ PATRONUS : C'est un moineau domestique.

ϟ AMORTENTIA : Un mélange de pudding et de fumée de cigare.

ϟ ÉPOUVANTARD : Le Dark Lord. Et oui, il sert assidûment sa cause mais ça ne l'empêche pas d'en être terrifié.
ϟ ALBUS DUMBLEDORE OU BELLATRIX LESTRANGE ? : Bellatrix Lestrange. Albus Dumbledore doit mourir.

ϟ CELUI-QUI-SAIT OU PHILÉAS FOLENGRAIN ? : Ni l'un ni l'autre ne lui semble de bonne augure.

ϟ SUCRÉ OU SALÉ ? : Alistair a une petite faiblesse pour le sucré.

ϟ BUT DANS LA VIE : Satisfaire le plus complètement possible les attentes de son père et servir Voldemort.
ϟ CE QUI COULE DANS VOS VEINES : On n'en sait trop rien. Mais son père adoptif affirme qu'il est sang-pur (évidemment).
ϟ VOTRE ANIMAL DE COMPAGNIE : Une mygale rose du Chili, affectueusement baptisée Ruby à cause de son teint (qu'il trouve charmant); ça a été le coup de foudre direct entre Ruby et Alistair, alors que celui-ci flânait sans but précis devant l'animalerie du Chemin de Traverse. Il ne l'a que depuis quelques mois et c'est son premier animal de compagnie. Il prend très à cœur toute réaction négative envers son petit compagnon à huit pattes.
ϟ SIGNE PARTICULIER : Physiquement nerveux, on le voit rarement tout à fait immobile. Il a du mal à soutenir un regard et baisse rapidement les yeux durant une conversation.


physionomie

ϟ DESCRIPTION PHYSIQUE ;

Don't call me cute, god knows I'm anything but cute

C'est comme un gamin dans un corps d'adulte, Alistair. Mais c'est encore un gamin, de bien des manières. Et puis à 19 ans, on ne peut pas dire qu'il soit tout à fait au bout de sa croissance. Bien qu'il ait la taille d'un homme moyen, il a encore la corpulence d'un adolescent, plutôt mince et élancé, sans musculature apparente. Ses traits sont eux aussi plutôt juvéniles, même s'il est tout à fait capable de se laisser pousser une barbe fournie, si du moins l'envie lui en prenait. Quand on le voit, c'est le plus souvent le mot 'mignon !' qui nous vient à l'esprit; oui, il a l'air foncièrement gentil ce garçon (et non pas 'menaçant'; c'est bien l'une des dernières choses que l'on jugerait de lui, physiquement).

Alistair est en effet plutôt mignon, avec ses oreilles décollées et son air sympathique. Bien que cela lui arrive rarement, c'est tout un spectacle d'attendrissement que de le voir sourire. Enfin, du moins si l'on est sensible à ce genre de choses. Ça n'a jamais vraiment provoqué le moindre attendrissement chez son père, par exemple, tout au plus un certain agacement à le voir 'sourire bêtement pour rien'. De manière plus pragmatique, il a le visage relativement allongé et les pommettes saillantes, des lèvres pleines, un nez droit aux narines assez larges, une dentitions tout aussi droite. Ses cheveux noirs sont généralement coupés plutôt courts, ses yeux bleu-gris. Globalement il a vraiment le physique du gentil garçon qu'il est.

N'ayant jamais été dans le besoin, son père lui a appris à s'habiller à la fois sobrement et élégamment, si bien qu'Alistair porte rarement des vêtements en dessous d'une certaine qualité. Ayant tout de même développé, si ce n'est ses propres goûts, au moins ses propres habitudes, il est généralement vêtu dans des tons rouges ou bruns. Évidemment, il n'a jamais mis les pieds dans un magasin moldu, ses vêtements sont tous de facture sorcière et bien souvent confectionnés sur mesure.




psychologie

ϟ AIME : Son père – le pudding de Noël – l'odeur des cigares - Qu'on soit content de lui – Qu'on l'appelle par son prénom – le Royaume-Uni et particulièrement l'Écosse – la compagnie – les contacts physiques - la couleur rouge – la calligraphie – les plantes – la neige – Poudlard – les animaux.

ϟ N'AIME PAS : Décevoir – la solitude – être oublié ou ignoré – tuer ou torturer – la maltraitance envers les animaux - la couleur vert – être enfermé ou à l'étroit (il est claustrophobe) – ne pas comprendre ce qu'on attend de lui – l'Ordre du phénix – le Ministère.

ϟ DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE ;

Why Won't They Talk to Me? by Tame Impala on Grooveshark

Out of this zone
Trying to see
I'm so alone
Nothing for me
I guess I'll go home
Try to be sane
Try to pretend
None of it happened
Oh, this old tree
Lonely old me
Whoops-a-daisy
I thought I was happy


Alistair, c'est l'exemple même du gamin mal tombé. L'enfant naïf et fondamentalement gentil qu'on a élevé et forgé pour une vie qui ne lui a jamais convenu. Cette contradiction entre son éducation et sa nature profonde en ont fait un individu à la fois fragile et complexe, psychologiquement instable et que l'ont pourrait briser avec une déconcertante facilité. Il existe donc en lui une dualité profonde qui définit et justifie ses actes tout en les lui faisant bien souvent amèrement regretter. De cela, bien sûr, il ne touchera mot, tant il est persuadé que le problème vient de lui et de sa nature faible plutôt que des idéaux qu'on lui a imposés.

Ce fut un enfant craintif et presque non sociabilisé avant sa rentrée à Poudlard – qu'il vécut comme un véritable choc -, c'est aujourd'hui un jeune homme timoré dont la principale ambition est de plaire, de se conformer aux attentes. A la fois terriblement naïf et profondément endoctriné, il sera plus facile de lui faire croire que les moldus n'ont pas de nombril que du fait qu'ils sont en tous points les égaux des sorciers. Même s'il prétend rejeter toute parole allant à l'encontre de ce que lui a inculqué son père, il prend toujours ce qu'on lui dit assez personnellement et est très sensible aux boutades que l'on jugerait inoffensives ; Alistair n'a jamais compris le principe de second degré, tout sarcasme est définitivement perdu avec lui.

Néanmoins, il n'est pas complètement obtus au concept de couverture à préserver. S'il n'est pas sous le couvert d'une acte posé en tant que mangemort, il se montrera poli et sympathique envers sangs-de-bourbe, ou même moldus (bien qu'il évitera généralement ces derniers). Plus que cela en vérité ; ayant du mal à faire la part des choses, il aura du mal, en ces occasions, à refréner sa gentillesse et sa prévenance naturelles. C'est avec raison qu'on serait à mille lieux de l'imaginer capable de tuer des gens au nom d'un mage noir.

Si l'on veut faire simplement, Alistair est un être perpétuellement mal à l'aise, son esprit n'est jamais tout à fait en paix. Il aimerait se persuader que ses actions sont justes et bonnes, et sans aller jusqu'à éprouver du plaisir à faire du mal, pouvoir s'en détacher et le considérer comme quelque chose de normal, allant de soit. Cependant la simple perspective de renier les idéaux mangemort le plonge dans un tel abîme de culpabilité qu'il serait plutôt prêt à s'ouvrir les veines que d'y prêter plus de réflexion. Alors il continue à suivre toujours le même chemin, tâchant de faire bonne figure et gardant pour lui des sentiments qu'il juge honteux.



histoire

URSS – Leningrad – 1984

Ayant eu vent des problèmes rencontrés par la communauté sorcière en URSS sous le régime communiste où les inégalités sociales et les pénuries étaient encore une réalité, Catius Travers s'était rendu à Leningrad, ville qu'il savait de source sûre abriter certains de ses semblables. Travers était issu d'une ancienne famille de sang-pur, et, mangemort fervent à la cause de Voldemort avant sa disparition, il lui était inacceptable que les descendances sang-pur russes disparaissent pour des raisons aussi triviales que la faim, le froid, ou encore le travail forcé. Surtout quand ces conditions étaient le résultat d'un régime imposé par des moldus. On l'avait cependant prévenu; il était déjà difficile de distinguer les enfants sorciers des moldus lorsqu'ils étaient aussi jeunes, il l'était encore plus de déterminer parmi eux lesquels étaient de véritables sang-pur, du moins sans aucune trace administrative de leur nom. Mais il avait tout de même fait le voyage, ne sachant trop lui-même ce qu'il espérait trouver. En vérité, veuf et sans enfant, âgé de 56 ans, une forte volonté le poussait à préserver sa propre lignée.

Le soir de son arrivée à Leningrad, et comme on pouvait s'y attendre en plein mois de janvier, il neigeait abondamment. Travers se rendit dans un premier orphelinat, mais se rendit bien vite compte que s'il abritait éventuellement des enfants de sorciers, ce n'était pas la moldu qui servait de gérante qui serait à même de le renseigner. Dégoûté, il avait laissé derrière lui le cadavre de l'affreuse bonne femme et s'était remis à arpenter les rues de la ville. Un bon moment plus tard, un deuxième établissement attira son oeil. Pas parce qu'il semblait avoir pour fonction évidente de contenir toute une nuée d'enfants, cette fois. Il semblait plutôt étroit, et, surtout, comme étranger à son propre environnement. Un peu à la manière du Chaudron Baveur, à Londres. Intrigué, il en poussa la porte, et ce fut pour découvrir une large pièce au centre de laquelle brûlait un brasero. Autour de ce brasero, quatre personnes s'étaient rassemblées, dont deux d'entre elles étaient vêtues à la manière des sorciers. Travers esquissa un léger sourire. Les quatre levèrent la tête à son entrée, visiblement surpris de ne pas le reconnaître. L'un des hommes, qui semblait considérablement plus âgé que ses compagnons, lui lança quelque chose en russe. L'anglais secoua la tête.

« Anglais ? » fit alors l'homme avec un accent fortement marqué.
« Oui. »
« Vous est sorcier, je suppose. »
« En effet. »

Les autres se détendirent visiblement, et semblaient même disposés à discuter. Travers en profita pour se rapprocher et tâcha d'avoir l'air aimable, mais il n'avait dans le fond que peu de respect pour ces gens. La plupart des sorciers sensés avaient fui le régime soviétique depuis bien des années. Ceux qui étaient restés devaient être soit trop pauvres, soit trop abrutis. Peut importe, il avait besoin de leur aide.

« Je suis à la recherche d'orphelins sorciers. » expliqua-t-il. « Sang-pur. » précisa-t-il, au cas où.

Les russes échangèrent un regard, et ce fut au tour de la seule femme du groupe de prendre la parole:
« Il y a beaucoup d'enfants sans parents ici. » commença-t-elle dans un anglais bien meilleur que celui de son compatriote. « Parents en prison ou partis. Des fois morts. Enfants abandonnés. Impossible à dire d'où ils viennent, pour la plupart. Cependant ... »
Elle se tut ensuite, apparemment hésitante.

Sa curiosité piquée, Travers n'hésita pas à sortir sa bourse, la gardant en évidence, un sourcil haussé de manière suggestive. Cela suffit à délier sa langue.

« Il y a ce gamin qui traîne du côté du marché couvert. »

_______________________________


« Alexei ? »

Le garçon, prostré sur lui-même, ne bougea pas d'un pouce.

« Hey gamin ! » insista Travers, agacé par son manque de réaction, en le poussant légèrement du bout du pied.

L'enfant releva lentement la tête, et le considéra d'un air morne. Il constata qu'il ne devait pas avoir plus de six ans, bien que sa maigreur le fit paraître plus âgé.

« C'est bien toi, Alexei ? Ton père s'appelait Piotr Petrachevski ? »

Aucune réponse.

« Tu comprends ce que je te dis ? »
« < Je comprend rien à ce que tu racontes, monsieur. > » marmonna enfin le gamin, en russe.

Travers grogna et changea de tactique :
« Alexei ? »

L'enfant sembla enfin comprendre la question et hocha la tête. Il le regardait désormais avec un mélange de curiosité et de crainte. Travers en profita pour constater à quel point il était pâle et combien ses joues lui semblaient creuses. Ses yeux étaient quant à eux soulignés par deux poches violacées. Il faisait dans l'ensemble vraiment pitié à voir. Il allait falloir changer cela.

« Viens. » lui intima-t-il avec un geste significatif.

Mais, voyant que, après avoir esquissé quelques pas, le gosse restait fiché au sol, les yeux fixés sur lui, Travers poussa un grognement et revint vers lui. Au moins il n'était pas complètement imbécile, s'il refusait de suivre aussi facilement un parfait inconnu. Résolu, le sorcier se rapprocha au plus près du petit qui se crispa légèrement, puis, après avoir jeté un coup d'oeil alentour, sorti sa baguette de sa poche. Il laissa quelques secondes au gamin pour l'admirer, puis lança silencieusement un sort qui métamorphosa le gant qu'il venait de retirer en un papillon mordoré qui remua un peu les ailes avant de reprendre sa forme originale. Le garçon eut un hoquet de surprise et, cette fois, lorsque le sorcier fit mine de se lever et de s'éloigner, il s'empressa de faire de même et de s'agripper à son bras, le regard à présent plein d'expectative.

« Parfait, parfait. Allons-y, à présent, petit. » fit Catius Travers en souriant, extrêmement satisfait.




Angleterre – Wooler (Northumberland) – 1984-1989

Alistair – car c'est ainsi que l'avait rebaptisé son père adoptif – grandit avec ce dernier dans une petite ville du nord de l'Angleterre, Wooler, à quelques kilomètres à peine de la frontière écossaise. Il apprit rapidement la langue anglaise, que Catius s'appliqua à lui inculquer ainsi qu'un apprentissage correct de la lecture et de l'écriture. C'était un homme bourru qui lui témoigna peu d'affection, mais à partir du moment où le sorcier l'avait pris sous son aile, il lui était devenu dévoué corps et âme, chaque pore de sa peau transpirait la reconnaissance envers cet homme qui l'avait réintroduit au monde de la magie, le monde dont il était originaire.

Il se trouva que le garçon n'avait que peu de souvenirs concrets de sa petite enfance ; en effet, ses parents étaient sorciers, il s'en souvenait assez précisément, bien qu'il ne sut les désigner autrement que par les appellations de 'mama' et 'papa'. Ils avaient été emmenés par la police soviétique. Quant à la notion de sang-pur, elle lui était étrangère – elle ne le resterait pas longtemps – mais Travers avait fait des recherches, et si Piotr Petrachevski était bel et bien son père, il n'y avait pas de doute. Le sorcier l'éleva dans l'idéologie qui était la sienne, la suprématie des sorciers et l'infériorité des moldus, une race détestable, de laquelle étaient issus les sang-de-bourbe et les sorciers de sang-mêlé. Il lui parla de Voldemort, de la décennie glorieuse que connut le monde sorcier lors de sa montée au pouvoir et jusqu'à sa chute, quelques années auparavant. Alistair l'écoutait avec passion, s'imaginant le Dark Lord, comme l'appelait avec référence son père, comme une sorte de héros, tandis que les moldus faisaient figure de monstres abjects. Il sortait peu, il n'en avait jamais vus que de loin, mais il savait bien que les âmes les plus noires pouvaient se cacher sous les apparences les plus sympathiques.

Alistair grandit donc, et eut peu de contacts avec le monde extérieur, son père s'étant quelque peu isolé du commun des mortels depuis la chute de Voldemort. Et s'il lui témoignait de l'attention, c'était une attention quelque peu dénuée de chaleur, développant plutôt vis-à-vis de l'enfant une relation de précepteur à élève. Ce qui n'empêcha pas le gamin de cultiver à son encontre un amour d'autant plus grand qu'il n'avait littéralement personne d'autre vers qui le tourner. Le petit se contentait très bien des relations presque formelles qu'il entretenait avec son désormais père, relevant le moindre geste un tant soit peu chaleureux de sa part et chérissant ensuite le moment pendant des semaines. Par exemple, à Noël, son père s'employait traditionnellement à faire un pudding. Il avait bien évidemment des elfes de maison pour se charger de la cuisine au quotidien, mais pas quand il s'agissait du pudding de Noël, pudding à propos duquel il grommelait qu'il s'agissait d'une recette familiale et qu'il était hors de question de laisser une telle responsabilité à un vulgaire elfe. Alistair se perchait sur un haut tabouret et le regardait faire avec un silence presque religieux tandis que Catius, armé de sa baguette, s'attelait consciencieusement à la tâche. Le lendemain, ils le dégustaient tous deux à la fin du repas de fête et le garçon pensait qu'il n'y avait sûrement pas de bonheur plus grand au monde.

Alors qu'il approchait des onze ans, Alistair se mit à observer chez son père une certaine fébrilité. Bientôt, il se mit à discourir activement à propos de Poudlard, désormais peuplé d'un nombre aberrant d'individus au sang impur desquels il lui faudrait se méfier et, surtout, auxquels il lui était formellement interdit de se mêler. Le garçon répondit vivement que jamais une telle idée lui serait venue à l'esprit et qu'il préférait encore avaler tout rond des limaces que de ne serait-ce qu'adresser la parole à ce genre d'individus. Voyant les lèvres du sexagénaire s'étirer en un sourire, il sentit aussitôt une agréable chaleur envahir sa poitrine. Jamais il ne décevrait son père ! Se promit-il. Cependant, bien qu'il fit bonne figure à ce moment-là, il envisageait sa rentrée à Poudlard avec une certaine appréhension.




Écosse – Poudlard, école de sorcellerie – 1989-1996

Au commencement de sa première année, désemparé par le changement radical d'environnement et l'absence de son père, Alistair passa presque pour un autiste auprès de ses camarades et professeurs. Envoyé à Poufsouffle, il connut un premier choc à l'idée de ne pas être digne de la maison Serpentard, qui avait été celle de son père et, bien sûr, de Lord Voldemort. Il mit ensuite un certain temps avant de s'adapter à sa nouvelle vie, mais finit par l'accepter, puis, graduellement, il apprit à l'apprécier et, rétrospectivement, quelques années plus tard, à la chérir.

Habitué à ne pas faire d'histoires, il fut un étudiant sage et appliqué, sa bonne conduite rapportant énormément de points à sa maison au fil des ans. Il était globalement apprécié de ses camarades pour sa gentillesse, mais sa maladresse dans les relations sociales et sa méfiance envers les personnes d'ascendance moldue l'empêchèrent de se faire de vrais amis. Il aurait pu se complaire dans une certaines solitude - après tout, à vivre seul avec son père, il avait pris l'habitude - malheureusement, ce ne fut pas le cas. Alistair se découvrit en réalité affamé de véritables contacts humains mais incapable de se rapprocher durablement des gens malgré ses tentatives maladroites. On disait généralement de lui qu'il était sympathique, mais bizarre; le genre de type à côté duquel on s’assoit sans problème en cours, mais auquel on ne ressent pas le besoin d'adresser la parole en le trouvant dans la salle commune, si ce n'est pour un bref et poli bonjour. Il se fit une raison, comme toujours, et trouva du réconfort dans les affinités qu'il s'était découvert avec les potions et la botanique, se réjouissant avec une fierté toute enfantine des félicitations de ses professeurs.

Ses premières années s'écoulèrent ainsi tranquillement, malgré les quelques évènements qui ponctuèrent la rentrée d'Harry Potter à Poudlard. En cinquième, il fut nommé préfèt de sa maison, ce qui sembla faire plaisir à son père et lui apporta donc beaucoup de fierté.

Le véritable changement eut lieu à la fin de sa sixième année, qui fut marquée par le tragique dénouement du Tournoi des Trois sorciers et le retour de Voldemort.



1995 - Poudlard - Un couloir - 23h06

Alistair faisait une ronde. Pas qu'il y fut spécialement obligé, mais il avait de toute façon du mal à dormir ces temps-ci, si bien qu'il repoussait généralement l'heure du coucher au plus tard. L'adolescent avançait le long d'un couloir, il ne savait même pas bien lequel, les mains crispées sur sa baguette et les yeux fixés sur le bout de ses chaussures.

C'est un chuchotement excité qui le tira de ses pensées. Il releva brusquement les yeux pour tomber sur deux personnes en conversation silencieuse devant un tableau. Il reconnut aussitôt les jumeaux Weasley, en 7ème année eux aussi. Le Poufsouffle eut un instant d'hésitation, avant de se rappeler l'heure qu'il était.

"Excusez-moi ..." fit-il timidement.

Ils se turent, et tournèrent vers lui leur visage avec un synchronisme légèrement effrayant. Le reconnaissant, ils se mirent tous deux à sourire largement tout en se rapprochant de lui. Instinctivement, Alistair recula d'un pas.

"Hey ! Travers !" le salua Fred - ou était-ce George ?
"Travers !" renchérit George - ou Fred ?
"V-Vous ne devriez pas trainer dans les couloirs à cette heure-ci." Il se mordit la lèvre, n'en revenant presque pas d'oser leur faire un reproche.

Les jumeaux ne se démontèrent pas pour si peu. L'un d'eux passa même son bras autour des épaules du garçon.

"Hey. Alistair. Je peux t'appeler Alistair ? On n'est pas super proches mais ça fait quoi, presque sept ans qu'on se connait maintenant."
"Sept ans, presque." renchérit le deuxième jumeau. "Le temps passe vite."
"Tout à fait. Dans quelques mois, à peine, ce sera terminé."

Alistair les regarda l'un après l'autre, ne sachant que faire à part hocher la tête à leurs paroles, un sourire incertain aux lèvres.

"Alors, écoute bien, qu'est-ce que tu dis de ça."
"Tu ne nous as pas vus ce soir, d'accord ?"
"Parfaitement. Tu ne nous as pas vus, et on te promet que ce sera le dernière fois que tu auras à nous couvrir."
"Je-"
"Allez, voyons. Ne sois pas ce genre de préfet coincé qui veut à tout prix appliquer le règlement à la lettre."
"Ne deviens pas Percy." renchérit l'autre d'un air dramatique, ce à quoi le premier réagit par une grimace tragique.

Le Poufsouffle se mordit une nouvelle fois la lèvre, puis céda:
"D'accord ! Je ne dirai rien." Il sourit, plus sincèrement cette fois. "Mais ne traînez pas trop dans les parages, d'accord ?"
"Ah ! Super !"
"Je te l'avais bien dit, Fred, que c'était un mec bien !"
"Je confirme. Merci Alistair, on te revaudra ça !"

Et ils disparurent au détour du couloir. Le jeune homme resta un moment à regarder l'endroit où ils avaient disparu, son sourire figé sur ses lèvres, crispées. Un mec bien. Bien. Un mec bien. Ses genoux se mirent à trembler, et lui à rire. Un mec bien ! Un mec bien ! Son rire se fit légèrement hystérique tandis que des larmes salées se mirent à lui piquer les yeux.

Cet été-là, il avait tué pour la première fois.


Angleterre – Londres – 1996 à aujourd'hui

Lorsqu'il termina ses études, assez honorablement, il fallait dire, Alistair était officiellement devenu un mangemort. Il avait reçu la marque des ténèbres avec un mélange de fierté et de terreur, et sa vie avait irrémédiablement basculé à partir de ce moment-là. Son père, plus âgé désormais, se mit à se reposer fortement sur le jeune homme pour toutes les missions un peu plus 'physiques'. Il s'installa donc à Londres et obtint une formation de médicomage à St-Mangouste où il travaille depuis deux ans.


hrp

ϟ COMMENT NOUS AS-TU DÉCOUVERT ? Par une deuxième personnalité douteuse. Qui s'appelle Woody (jugez donc de sa douteusabilité). Oui, non, c'est un DC ( OUI DEJA, PARDON. D: )

ϟ LE NOM DE LA PERSONNE SUR TON AVATAR ; Colin Morgan

ϟ QUE PENSES-TU DU FORUM ? Je l'adore ! ♥ Encore plus maintenant que je le connais mieux. (et non, je n'essaye de vous lécher les bottes). (sauf si vous le voulez).

ϟ AS-TU LU/VU TOUS LES HARRY POTTER ? Yep, toujours !

ϟ SUR COMBIEN D'AUTRES RP ES-TU INSCRIT SANS COMPTER CELUI-CI ? Toujours deux. o/



Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ ÂGE : 35
ϟ FONCTION : Psychologue scolaire ; Fantôme en déni ; Ex-Serdaigle.
ϟ AVATAR : Hugh Dancy
http://img11.hostingpics.net/pics/256635tumblrmo8pqsLzd81r0jkkko2r1250.gif

ϟ LIENS : You won't like me when I'm psychoanalyzed.
Therapy doesn't work on me.

Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly
MessageSujet : Re: Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly Mer 5 Fév 2014 - 23:33

    TU SAIS QUE JE T'AIME ?  soinlovewithacat weheartitbeaucoup Alistair est juste ADORABLE, j'ai crû fondre en lisant cette fiche. ;A; Les références au régime communiste en URSS, le papa qui lui fait du pudding à noël, son côté tout lâche-mignon-maladroit de Poufsouffle, la conversation avec les frères Weasley, son amour envers son papa qui l'a adopté et donc "sauvé". Tout est absolument parfait.

    J'adore le fait qu'il soit resté un gosse fondamentalement gentil qui n'ose même pas être méchant (bien que mal à l'aise) avec les nés-moldus, que ce soit le type bizarre mais pas non plus le Caliméroh à l'histoire horrible-emo qui en fasse un mangemort convaincu. Bref, je l'aime déjà.

    OH. Et puis, étant né la même année que Lucas, ils ont forcément dû se croiser à Poudlard, mais on doit développer un super-lien de la mort qui tue en rp avec lui. JE L'EXIGE. Il a tellement le potentiel pour devenir son nouveau meilleur pote. ON EN PARLE SUR SKYPE OU LA FICHE DE LIENS. *sort le fouet*

    Bref, tu l'auras compris. Cette présentation est vraiment trop mauvaise, bourrée de fautes kikoolol et je la déteste avec amour. Je te valide pas, parce que caca de licorne. D:

_________________
Rudolph with your nose so bright,
Won't you guide my sleigh tonight ?

« Rudolph the Red-Nosed Reindeer
Had a very shiny nose
And if you ever saw it
You would even say it glows
•• .unbreakable »
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: Hold on to all that's dear to you

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Interne à St-Mangouste - Mangemort
ϟ AVATAR : Colin Morgan


ϟ LIENS : Lonely old treeWhoops-a-daisy

Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly
MessageSujet : Re: Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly Jeu 6 Fév 2014 - 20:14

Beeuh, merci ;; Mais oui, c'est ça, un garçon assez pathétique en fait, qui ne sait plus trop où il en est mais qui veut juste bien faire ! mydarkrevengelol 

JE T'ATTEND SUR SKYPE ALORS ♥


... Mais D: J-je. Du caca de licorne. lotoftearseverywhere 
( Tu sais que cette partie est la première que j'ai lu, instinctivement, en scrollant ? XD )

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly
MessageSujet : Re: Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly Sam 8 Fév 2014 - 21:35

JE. OH MON DIEU. MERLIN ! (m'en fous que ce soit pas son nom, c'est Merlin point).

J'adore tout simplement ton perso. Ok tu m'avais déjà avec le choix de star mais le fait qu'il ait été à Poufsouffle, son caractère... Je ne sais pas je le trouve juste tellement doux et j'ai juste envie de massacrer son père et de lui faire avoir une belle vie et lui offrir juste une place entre les bras de tous mes personnages.

Donc re-bienvenue
avatar

: Hold on to all that's dear to you

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Interne à St-Mangouste - Mangemort
ϟ AVATAR : Colin Morgan


ϟ LIENS : Lonely old treeWhoops-a-daisy

Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly
MessageSujet : Re: Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly Sam 8 Fév 2014 - 22:07

Han merci ! ♥ (Merlin = love avec des petits coeurs en sucre et des arcs-en-ciel, on est d'accord *^*) (Cela dit Meredith me vend du rêve aussi, j'adore Amy ♥)

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly
MessageSujet : Re: Alistair Alexei Travers • Smiling awkwardly

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prix du petrole a travers le temps
» Alistair Souleater
» Alexei Cherepanov est mort!
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» Courant a travers bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: La Bible du Forum :: Choixpeau Magique :: Présentation du personnage :: Présentations validées-