Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: Tough girl in the fast lane, tough girl whose soul aches

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ex-Serpentarde ; étudiante en journalisme ; assistante à la Gazette.
ϟ AVATAR : AnnaSophia Robb


ϟ LIENS : Smile, the worst is yet to come.

Oh sweetie. It's me, Sybella !
MessageSujet : Oh sweetie. It's me, Sybella ! Jeu 5 Déc 2013 - 22:38


Sybella Maitilde Tyrel



ϟ ÂGE & DATE DE NAISSANCE : 17 ans, née le 16 juin 1980.
ϟ LIEU DE NAISSANCE : Irlande, Dublin.
ϟ ANNÉE & MAISON : 7ème année à Serpentard.

ϟ PATRONUS : Un colibri d'une quinzaine de centimètres.
ϟ AMORTENTIA : L'odeur de la colophane, qui lui rappelle la danse qu'elle exerçait plus jeune, mélangée à celle de la menthe poivrée – la note principale du parfum de sa mère -.
ϟ ÉPOUVANTARD : Une foule aux multiples visages se moquant d'elle en la pointant du doigt et en riant. On n'arrive pas vraiment à distinguer leurs remarques, c'est un sacré capharnaüm.

ϟ ALBUS DUMBLEDORE OU BELLATRIX LESTRANGE ? : Dumbledore. Sybella fait sa maline, mais au final, la réputation de Lestrange a de quoi lui dresser les poils de bras en secret.
ϟ CELUI-QUI-SAIT OU PHILÉAS FOLENGRAIN ? : Celui-qui-sait : rien que le nom suffit à envier sa position d'omniscience sur tous et toutes !
ϟ SUCRÉ OU SALÉ ? : Sucré.
ϟ AIME : Le regard envieux des autres sur elle. En fait, tout simplement, être au centre de tout ! – le chocolat au lait avec des noisettes uniquement. Pas du blanc, pas du noir, pas avec des éclats d'orange. Au lait, noisettes. – dépenser toutes ses mornilles en capes et en robes de soirées, et ce sans compter – attiser la convoitise des uns et des autres, de quelque manière que ce soit – danser jusqu'à avoir tous ses membres endoloris – réussir ses petits coups en douce à l'encontre de Granger – la saison estivale – les cancans – les cours de sortilèges et ceux de botanique (bizarrement) – les belles choses, celles qui brillent, celles qui aimantent notre regard et qui nous hantent. La beauté intérieure, c'est de la connerie ! - Lucas Drifloon le Magnifique.

ϟ N'AIME PAS : Sortir perdante de n'importe quelle situation ; c'est une très mauvaise joueuse – le citron sous toutes ses formes, elle déteste ça – les cours de potions et ceux de runes – les gens aussi ou plus têtus qu'elle – l'inaction, la passivité – perdre la face en public – Granger (sans blagues?) et tous ces petits crétins bien pensants qui passent leur temps dans les livres – les personnes excessivement gentilles qui vous aident sans raison, ça a le don de la rendre folle – être prise en pitié par qui que ce soit – devoir bosser à la bibliothèque sans pouvoir décrocher un mot pendant une après-midi entière – ses surnoms : Syb' ou Sybie.

ϟ ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle.

ϟ DESCRIPTION DE LA BAGUETTE MAGIQUE : Bois d'épicéa et crin de licorne, 28 centimètres et demi. C'est une baguette plus rigide qu'on ne le croit, un peu comme sa propriétaire en fait.


first — PSYCHOLOGIE DU PERSONNAGE
ϟ DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE ; Sybella a ses qualités et ses défauts. Les avis divergeront à son sujet, mais soyez déjà sûrs d'une chose : la jeune fille cache plutôt habilement ce qu'elle est réellement. Sous ses airs d'élève sage et candide, se trament des aspects d'une personnalité bien moins reluisante qu'il n'y paraît. Ne la diabolisons tout de même pas trop vite : d'emblée, Syb est une personne d'une grande sociabilité. Aller vers les autres ne l'a jamais effrayé bien au contraire, c'est une source de divertissement permanent pour elle. Que vous deveniez son ennemi ou son ami, elle a besoin d'aller voir les gens, de leur parler, d'assouvir sa curiosité naturelle pour ensuite mieux définir de quelle attitude convenir avec vous. Sybella ne croit que ce qu'elle voit, et surtout, tient toujours à se forger une opinion sur tout. Vraiment tout. Ce qui ne l'empêche pas par la suite de jouer les grandes hypocrites avec bon nombre d'individus. Et la bougresse est douée dans son domaine !
C'est une belle parleuse, une enjôleuse qui sait vous brosser dans le sens du poil quand elle en a envie – et donc besoin -. Elle n'aime pas vraiment perdre son temps à réviser pour un examen qu'elle pourra gentiment recopier sur son voisin grâce à une oeillade, ni bûcher sur des exercices qu'un troisième année un peu impressionnable pourra lui faire à sa place. Il est toujours plus profitable pour ses intérêts de jouer les bonnes samaritaines avec tout le monde, même le petit peuple ! Syb' tient à sa réputation comme à la prunelle de ses yeux, au point d'en être parfois taxée de control-freak : le moindre ragot circulant sur sa personne se doit d'être tué dans l'oeuf à la milliseconde où il a été inventé. Et pour ça, la jeune femme a ses propres moyens : la ruse, la manipulation, les sentiers détournés, le chantage, bref, tout est bon pour préserver ses petits secrets ! Quitte à passer pour quelqu'un de couard qui n'assume pas ce qu'il fait ou dit. Sybella se fiche bien d'être une personne courageuse, honnête et loyale, car de toute façon, c'est une tâche bien trop dure à remplir où l'on finit toujours par décevoir ceux qui tiennent à nous. La jeune fille est une planquée, elle le sait et elle ne changera en rien.
En parlant d'entourage, Sybie est une possessive née, et elle sait piquer des crises de jalousie dignes de ce nom si vous vous approchez un peu trop de son petit ami ou de sa dernière copine de classe. Ce qui est à moi n'est certainement pas à toi, c'est un fait indéniable dans l'esprit de la Serpentarde. Elle a tout pour plaire, ca c'est certain, vous direz-vous ironiquement. Oui mais voilà, il est bien là le problème : Sybella adore plaire. Elle cherche toujours à séduire, à parader, à attraper les gens qui l'intéressent dans ses filets. On pourrait en déduire que c'est une fille en manque cruel d'attentions – et c'est fort probable -, mais inutile de vouloir expliquer une telle psychologie par son passé : la blondinette est, l'air de rien, extrêmement pudique et secrète sur sa vie personnelle. Vous n'en saurez jamais plus que ce qu'elle veut bien vous laisser comprendre.


ϟ DESCRIPTION PHYSIQUE ; Jeune et jolie, Sybella peut amplement remercier sa mère pour lui avoir transmis les gènes adéquats. Mais il n'y a rien de pire qu'une demoiselle qui sait ce qu'elle vaut, et en un sens, la Serpentarde en est un exemple probant.
Assez grande de taille et plutôt élancée, la silhouette de Syb' se dessine tout en finesse et en souplesse. On est loin des femmes aux formes plantureuses et séduisantes : la poitrine est menue et la taille mince, mais c'est un corps de danseuse que la jeune irlandaise s'est taillée, et autant dire que ça lui va très bien. De toute manière ce n'est pas vraiment son genre de complexer … Bref, ne comptez pas sur Sybie pour vous envoyer un uppercut de la mort ; en revanche, question grâce et port altier, elle sait y faire.
Sybella a une carnation de peau plutôt claire ; sa peau est on ne peut plus diaphane et laiteuse, et pour ainsi dire, elle a bien des peines à bronzer en été. Là encore, en tant que fille du nord, ses cheveux longs tombent jusqu'au bas de ses omoplate et s'ornent d'un blond platine à souhait. On imagine sans mal la verte et argent jouer de ses mèches de poupée et y passer nonchalamment la main devant les garçons de sa maison. Pour couronner le tout, son visage est largement marqué par ses grands yeux bleus emplis d'innocence – hum hum – qui excellent dans l'art de la traîtrise. Et oui, derrière ce petit minois adorable, sommeille un petit diable d'opportunisme qu'il est difficile de soupçonner a priori.
Elle n'a pas de signe distinctif particulier, que ce soit un grain de beauté particulièrement mal placé ou une tâche de naissance quelconque : tout au plus s'est-elle fait percer les oreilles il y a quelques années par coquetterie, mais rien de plus.


ϟ BUT DANS LA VIE ; Sybella a ses ambitions à court terme (pourrir la vie des Gryffondor, établir un règne de crainte où tous les petits première année seraient de braves servants, entre autre) mais plus tard, c'est un peu difficile pour elle de se projeter. Sa volonté dévorante de briller en société prime sur le reste et ce qu'elle cherche avant tout, c'est la notoriété.

ϟ CE QUI COULE DANS VOS VEINES ; Sang-pur … Enfin, ça, c'est ce qu'elle aimerait. En réalité, Sybella est une sang-mêlée. Elle n'en est absolument pas fière et a jusque là réussi à habilement cacher cette tare qu'elle traîne depuis dix-sept ans. Jusque là, bien sûr, car avec Celui-qui-sait, on n'est plus à l'abri de rien.

ϟ VOTRE ANIMAL DE COMPAGNIE ; Elle a un hibou moyen duc affreusement bruyant qu'elle appelle … Non en fait elle ne l'appelle pas, généralement elle dit « machin » ou « le volatile ». Ce n'est qu'un moyen de communication, pas un doudou !






second — HISTOIRE DU PERSONNAGE
La petite Sybella Maitilde Tyrel est née il y a dix-sept ans de cela dans le centre de la bien connue capitale de l'Irlande, Dublin. Elle est la cadette de la famille, et surtout, ne connaîtra jamais la joie d'avoir à jouer les grandes sœurs pour un trublion plus jeune qu'elle. Son frère Joshua, de sept ans son aîné, se réjouit déjà extrêmement peu de l'arrivée de cette petite gêneuse bien trop mignonne pour être honnête : la preuve, elle braille déjà à pleins poumons de jour comme de nuit. Pourtant ça n'a pas l'air de déranger leur mère, Candace, ni leur père, Alec. Madame Tyrel est bien trop heureuse d'avoir enfin une petite fille pour tenir compte des caprices et des réclamations de Josh ; quant à Alec, il est trop occupé à entretenir le patrimoine financier familial pour pouvoir gérer un enfant jaloux. Autant vous dire que Sybella a vu le jour dans un foyer où l'argent n'a jamais été une question épineuse ou un sujet tabou. Des pounds, il y en avait à foison : Alec Tyrel était dans son domaine, un des plus gros entrepreneurs de la capitale en matière de revente et d'achats de pièces d'art moldu. Pour ce qui était des gallions, en revanche, l'histoire n'était pas exactement la même. Candace Tyrel, née Thornston, venait en effet d'une lignée de sangs-purs tout ce que l'on pouvait faire de plus avare et de plus bouffi d'orgueil. Il leur avait paru complètement exclu dès lors que leur fille aînée avait émis le souhait d'épouser un né-moldu, un foutu sang-de-bourbe ! comme le scandait autrefois grand-mère Maitilde de sa voix chevrotante et haineuse, de verser la moindre Noise pour leur enfant autrefois chérie. Devenue le vilain petit canard de la famille, Candace avait cependant hérité du sens pratique de ses défunts parents et avait extorqué d'eux une somme conséquente en échange de leur silence et surtout, de leur paix quant à cette polémique. S'ils étaient suffisamment généreux, ils n'auraient ni à subir la présence de leur moldu de gendre, ni les infâmes bâtards qui en découleraient. L'accord avait été aussitôt approuvé, et on avait alors plus jamais entendu parler des grands-parents Thornston.

La vie fut, dès le début pour la jeune Sybella, déconcertante d'aisance et de facilité. Incapable de se montrer aussi droite et autoritaire qu'elle l'avait été avec Joshua, Candace passait littéralement le moindre de ses demandes à son unique fille. Un caractère maternel qui créa très rapidement une haine entre le frère et la sœur, qui s'estimaient autant qu'un troll pouvait avoir d'estime pour un elfe de maison. Avec l'âge et l'aptitude à parler et à marcher, Sybie apprit à se chamailler avec Josh et à donner des coups de griffe quand ce brave garçon s'amusait à renverser ses céréales sur sa tête. Alec, lui, tempérait comme il le pouvait la situation. Il n'appréciait pas plus les manières retorses de son fils que les caprices exaspérants de sa fille et n'avait jamais prôné de telles valeurs dans sa propre famille : pourtant, Alec Tyrel n'était pas vraiment l'homme de la maisonnée. C'était toujours Candace qui avait le dessus, toujours elle qui sortait gagnante de leurs disputes ou de leurs échanges d'idées. Elle était redoutable à ce petit jeu, et lui, en homme éperdument amoureux, n'y voyait que du feu.

Sybella découvrit la danse à l'âge de huit ans. Ce fut sa mère qui lui proposa d'apprendre cette discipline digne des plus gracieuses enfants, et la petite se prit rapidement au jeu. Le loisir devint un sport, et le sport une passion. Elle passait son temps à virevolter, danser, esquisser des entrechats pour le plus grand ravissement de sa mère, qui n'aurait pu être davantage comblée par la vision enchanteresse de sa petite poupée tant idéalisée. La pression familiale va pourtant bien vite se resserrer sur Sybella lorsqu'à neuf ans et demi, l'enfant ne fait toujours pas montre de ses pouvoirs magiques. Pour Josh, qui est lui-même sorcier, c'est une aubaine. Il ne cesse de se moquer de sa sœur et de la taxer de Cracmol avec un sourire profondément méprisant, ce qui crée chez la petite danseuse nombre d'interrogations au sujet du sang sorcier, du sang moldu et de ceux qui n'ont pas de pouvoirs. C'est lors d'un repas où Joshua aura profondément appuyé sur la corde sensible de Syb' que cette dernière se révélera enfin être une apprentie sorcière en faisant exploser le pichet de soda à sa tête. Double-déception pour le frère, et double-joie pour la mère. L'occasion ne sera pourtant pas profitable pour tout le monde, car si pour la fillette il est temps d'apprendre les bases du monde sorcier et ses us et coutumes, il est aussi l'heure des réponses à la grande question du « pourquoi papa il a pas de baguette magique comme toi et Joshua ? ».

Cette prise de conscience au sujet de son père va légèrement faire douter Sybella, qui jusque là appréciait énormément son père – et l'adulait comme toute petite fille normale de son âge admire la figure paternelle -. Elle prend quelques distances avec lui, mais le voit surtout comme plus faible qu'eux, sorciers. Elle a du mal à comprendre la portée des risques pris par sa mère pour épouser son père, et des incompréhensions apparaissent pour assombrir son univers qui jusqu'alors, semblait aussi limpide que de l'eau de source.

Deux ans plus tard, Sybella fait son entrée à Poudlard, la fameuse école de magie où Joshua et Candace ont été étudier. Ayant été mise au courant du fonctionnement de répartition de sa future école, Sybella atterrit à Serpentard en toute connaissance de causes, et s'y fait une place plutôt facilement. Elle suit le chemin maternel une fois de plus, tandis que Joshua, lui, avait été à Serdaigle. Les railleries entre eux ne cesseront que lors des périodes scolaires, mais c'est déjà un répit suffisant pour la toute jeune apprentie sorcière qui a bien mieux à faire entre les murs de Poudlard. En effet, la cadette Tyrel découvre rapidement que chez les Serpentards, subsistent plusieurs petits sorciers pour qui l'importance de la pureté du sang a un véritable poids dans la qualité du sorcier. Emballée par la fascination et le respect que créent chez autrui la simple mention de « sang-pur », Sybella va alors se prendre au jeu du mensonge et cacher volontairement l'identité de son père, se vantant de faire partie des rares lignées de sorciers véritables encore existantes à ce jour. Le piège va très facilement se refermer sur elle et l'obliger à jouer cette mascarade durant toute sa scolarité, car plus les années passent et plus Sybella éprouve une certaine honte à l'égard de son moldu de père. Il devient l'un des squelettes de son placard, ceux que l'on cherche à tout prix à cacher aux yeux du reste du monde quoi qu'il en coûte.

A Poudlard, Sybie se montre être une élève dans la moyenne : elle a ses avantages tels que les sortilèges ou la botanique, et ses points faibles comme les runes ou les potions où elle ne manque que rarement de faire exploser un chaudron. A défaut de pouvoir danser autant qu'elle le souhaite, elle s'exerce au vol et se maintient dans un bon niveau de forme physique. Bien sûr, la jeune fille reste une fervente adepte du « qui peut le plus peut le moins », et n'hésite pas à user et abuser de ses atours pour réussir facilement à avoir ce qu'elle veut. Car Sybella est bien plus douée dans l'art de manipuler ses pairs et de les amadouer d'un papillonnement de cils ! Elle s'en rend assez vite compte et en profite, ce qui fait d'elle aux yeux de nombreuses filles de son âge une petite peste que l'on adore détester. Les garçons, eux, sont bien plus faciles à rallier  à sa cause : elle est jolie, et ça, c'est déjà un très bon argument pour eux, le reste, peu importe. Bien sûr, il y en a toujours pour se montrer un peu plus durs à convaincre et coriaces, mais Sybella n'abandonne jamais, et ce qu'elle veut, elle finit toujours par l'avoir !

Les années passent et plus Sybella grandit, plus elle ressemble à Candace. Elle crée des émules chez cette dernière, en revanche, les rapports avec Alec sont de plus en plus froids et austères, se limitant à quelques lettres brèves pour simplement faire taire ses remords au sujet du mensonge qu'elle fait durer depuis un moment. A l'heure où chacun commence à se poser des questions sur son futur et à se demander ce qu'il fera plus tard, Syb' préfère ne pas penser au lendemain et vivre le présent. Elle a déjà fort à faire à entretenir sa réputation à Poudlard. Après tout, l'ombre de Celui-qui-sait plane au-dessus de leurs têtes, et ce n'est pas pour plaire totalement à la verte et argent qui se sent tout aussi menacée que les autres en son for intérieur. Elle sait qu'elle n'a plus vraiment le choix de l'honnêteté envers ses camarades, qui de toute manière ne la comprendraient pas, et que ce serait se tirer une balle dans le pied que de tout avouer. La peur de la solitude la hante trop pour qu'elle prenne le risque ; qui plus est, et au vu des récents événements, la mort d'une sang-mêlée ne l'incite vraiment pas à aller dans ce sens ...







third — ON VEUT TOUT SAVOIR SUR TOI...
ϟ COMMENT NOUS AS-TU DÉCOUVERT ? ; C'était sur un top-site ! Honnêtement je ne sais plus lequel abitsceptical.

ϟ LE NOM DE LA PERSONNE SUR TON AVATAR ; AnnaSophia Robb :).


ϟ QUE PENSES-TU DU FORUM ? ; Je trouve le design très mignon, un peu « ludique » en plus avec toutes ces petites choses qu'on découvre en passant son curseur au hasard, etc x). Le header est sympa, le choix des couleurs change des designs habituels, bref, j'aime bien je crois 8D.

ϟ AS-TU LU/VU TOUS LES HARRY POTTER ? ; Alors, j'ai lu tous les livres en français et j'avais vu tous les films, je crois x) (sauf le dernier qui portait sur le tome 7, mais bon, n'étant pas une fan de ciné en général, j'espère que vous ne me lapiderez pas é_è).

ϟ SUR COMBIEN D'AUTRES RP ES-TU INSCRIT SANS COMPTER CELUI-CI ? ; Deux actuellement.

© LEGILIMENS.
TOUTE REPRODUCTION TOTALE OU PARTIELLE EST FORMELLEMENT INTERDITE.

_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Nah. It's not me, I don't know this "Drifloon". What a shitty name, by the way. Me ? I'm just Nessie. Don't mind me.

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Ancien Serpentard ; Gamin borné et blessé, guidé par ses mauvais choix. Ex-mangemort actuellement en reconversion.
ϟ AVATAR : Alex Pettyfer.
ϟ ABSENCE ? : En Suisse pendant un an ; présence réduite.



ϟ LIENS : Substract love, add anger.


Oh sweetie. It's me, Sybella !
MessageSujet : Re: Oh sweetie. It's me, Sybella ! Jeu 5 Déc 2013 - 23:33

Une Sybella ! wowowowowowowowo

Welcome, sweetie ! Excellent choix de personnage et début de fiche pour les réponses rapides. vomitarcenciels N'hésite surtout pas à envoyer un mp en cas de questions, et bon courage pour la rédaction de la fiche.

_________________
Kidnap the Sandy Claws, see what we will see. Lock him in a cage and then throw away the key
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
avatar

: Tough girl in the fast lane, tough girl whose soul aches

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ex-Serpentarde ; étudiante en journalisme ; assistante à la Gazette.
ϟ AVATAR : AnnaSophia Robb


ϟ LIENS : Smile, the worst is yet to come.

Oh sweetie. It's me, Sybella !
MessageSujet : Re: Oh sweetie. It's me, Sybella ! Sam 7 Déc 2013 - 13:44

Hiiii merci beaucoup <3.
Je pense venir t'embêter prochainement par MP, oui :3 patience patience hinhin

_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Nah. It's not me, I don't know this "Drifloon". What a shitty name, by the way. Me ? I'm just Nessie. Don't mind me.

ϟ ÂGE : 23
ϟ FONCTION : Ancien Serpentard ; Gamin borné et blessé, guidé par ses mauvais choix. Ex-mangemort actuellement en reconversion.
ϟ AVATAR : Alex Pettyfer.
ϟ ABSENCE ? : En Suisse pendant un an ; présence réduite.



ϟ LIENS : Substract love, add anger.


Oh sweetie. It's me, Sybella !
MessageSujet : Re: Oh sweetie. It's me, Sybella ! Mer 11 Déc 2013 - 2:12

    Chose promise, chose due ! Je viens de lire entièrement ta fiche de haut en bas et de gauche à droite. Et c'est une validation haut la main qui en ressort.  vomitarcenciels 

    Non seulement, tu as parfaitement réussi à t'approprier le personnage de Syb', mais y'a plein de détails qui la rendent amusante, mignonne de caractère et/ou qui sont intéressants à lire sur elle. J'aime beaucoup ta façon d'écrire et ses mauvaises relations avec son frère et son père qui changent de ce qu'on a l'habitude de voir (Au moins, ça lui a permis de découvrir ses pouvoirs de façon ludique) (Son frère pourra toujours faire un club avec Asterdre qu'ils appelleront "la brigade anti-soeurs). 8D

    Je t'invite donc à envoyer ton secret à CQS, poster ta fiche de liens, ta présentation personnelle et de poster une demande de rp dans le sujet fait pour ça.

    Bon jeu !  ridemysushi 

_________________
Kidnap the Sandy Claws, see what we will see. Lock him in a cage and then throw away the key
Voir le profil de l'utilisateur http://miettes-petillantes.blogspot.fr/
Invité
avatar
Invité


Oh sweetie. It's me, Sybella !
MessageSujet : Re: Oh sweetie. It's me, Sybella ! Jeu 12 Déc 2013 - 20:28

Bienvenue o/

J'aurais été sous Meredith (phrase à ne pas sortir de son contexte) j'aurais bien ri avec le : « Lucas Drifloon le Magnifique » ; mais avec Clément je me contenterai de lever un sourcil (ce qui est toujours classe).
J'aime beaucoup la façon dont tu t'es investie dans le prédef, tu as su en faire plus et ne pas te contenter des détails que l'on avait précisés donc juste bravo.
J'aime aussi comment elle appelle son hibou (je suis pour les choses simples).

Amuse toi bien
avatar

: Tough girl in the fast lane, tough girl whose soul aches

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ex-Serpentarde ; étudiante en journalisme ; assistante à la Gazette.
ϟ AVATAR : AnnaSophia Robb


ϟ LIENS : Smile, the worst is yet to come.

Oh sweetie. It's me, Sybella !
MessageSujet : Re: Oh sweetie. It's me, Sybella ! Jeu 12 Déc 2013 - 23:07

Hiiii merci beaucoup pour ces gentils mots slurpbaveslip (Et ive les levers de sourcils j'ai envie de dire ê_é). J'pense que je vais bien m'amuser ici, oui ♥.

_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Oh sweetie. It's me, Sybella !
MessageSujet : Re: Oh sweetie. It's me, Sybella !

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oh sweetie. It's me, Sybella !
» FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible
» LOÜ-JACK ? hello sweetie
» Lizzie ? Hello sweetie !
» What is your fear sweetie ? [PV crane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: La Bible du Forum :: Choixpeau Magique :: Présentation du personnage :: Présentations validées-