Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: Son ombre glisse et sa semelle claque. Charlie caresse le trottoir. Il n'a que les os, l'esprit et la peau, Charlie va danser ce soir.

ϟ ÂGE : 31
ϟ FONCTION : Libraire chez Fleury & Bott – Membre de l'Ordre du Phénix
ϟ AVATAR : Oliver Sykes


ϟ LIENS : born to be wild
we can climb so high
I never wanna die

Wonderwall ▬ Joan
MessageSujet : Wonderwall ▬ Joan Dim 1 Déc 2013 - 13:14

Il se réveille avec difficulté. La lumière du jour qui réussit à passer à travers les volets l'agresse. Il garde les yeux fermés en grognant légèrement. Le moindre bruit résonne dans sa tête. Il sait pertinemment qu'il n'aurait pas dû boire autant la veille. Ça lui aurait simplifié la vie, pas de maux de tête qui l'empêcheraient de réfléchir convenablement. Mais ce n'est pas sa faute, pas entièrement en fait. Il n'aime pas boire seul. C'est quelque chose qui s'est imposé à lui depuis longtemps, depuis qu'il a compris ce qu'est la vie de solitaire, depuis qu'il s'est installé à Londres. À cause de ça, il traîne dans des bars, dans l'espoir de croiser des gens qu'il connaîtrait. Mais hier, c'était différent, hier c'était prévu. Il devait passer la soirée avec Joan. Il faut bien fêter le repos bien mérité qu'on obtient quelques mois après la rentrée à Poudlard. La vie d'un commerçant au Chemin de Traverse est parfois mouvementé. Alors, il se détend, en bonne compagnie comme toujours. Et il boit, beaucoup. Ce qu'il y a de bien avec Joan, c'est qu'il aime sûrement le whisky pur feu autant que lui. Il grogne à nouveau en sortant de son lit. Quelle horreur. S'il n'avait pas soif, il ne serait pas sorti du confort de ses draps. Ce n'est pas comme s'il allait être en retard à un rendez-vous ridiculement important prévu la veille après quelques verres.

Il soupire alors que l'emploi du temps du jour lui revient en mémoire. Il n'avait pas réellement promis à Joan qu'ils iraient au zoo de Londres, ce n'est pas possible. Il ne peut pas avoir fait quelque chose d'aussi stupide. Il lui faut du temps pour se préparer. Charlie n'est tout ce qu'on veut, sauf quelqu'un qui revient sur sa parole. C'est peut-être sa plus grande qualité. Mais c'est difficile. Chaque geste qu'il fait lui rappelle qu'il serait mieux en train de dormir, peut-être jusqu'à vingt heures du soir. Il se doute que son ami n'est pas dans un meilleur état que lui. Il n'est pas le seul à avoir un peu abusé sur le nombre de verres. Franchement, quelle idée.

Il arrive devant le zoo à l'heure. Il ne sait pas par quel miracle cela a été possible. Il s'adosse à un mur et finit par enlever les lunettes qui cachent une bonne partie de son visage. Il a beau ne pas supporter la lumière – et ça malgré ce qu'il a pris pour améliorer cette situation difficile – il déteste ce soir avec ces choses horribles. Oui, Charlie a sûrement un côté un peu masochiste, ce qui n'a rien de nouveau dans le fond. Il sort une cigarette en attendant Joan. Il a cet espoir un peu bête que la nicotine va améliorer sa gueule de bois. Il est mignon pour ça. Il espère aussi que le couturier ne viendra pas, pas qu'il ne veuille pas le voir, mais l'idée de regagner la pénombre de sa chambre est magnifique. Il soupire à nouveau quand il aperçoit son ami. C'est parti pour une superbe visite du zoo. Il y a des choses qui clochent dans la tête des deux sorciers, forcément. Il lui fait un signe de la main. Il n'a jamais été la personne la plus démonstrative de la terre, alors là, il ne faut pas trop lui en demander.

— Réveil pas trop dur ?

Quelle bonne blague. Poser cette question à quelqu'un qui a bu au moins autant que lui la veille, ça s'appelle du foutage de gueules. Enfin, Joan pourrait avoir une résistance insoupçonnée à l'alcool, ou du moins aux effets du lendemain matin sinon il ne se serait pas autant amusé à cette soirée. Il écrase son mégot. Le matin, c'est dur et ça même si l'heure actuelle le force à penser qu'ils sont en début d'après-midi. Ça reste horrible. Il respire calmement, s'interdisant mentalement d'aller assassiner tous les enfants cons qui braillent pour un rien.


    And all the roads we have to walk are winding
    And all the lights that lead us there are blinding
    There are many things that I would like to say to you
    But I don't know how

_________________
Far beyond the ice and snow, our voyage carries on. For blood and gold, we sold our souls. Redemption lies at Magnetic North.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


Wonderwall ▬ Joan
MessageSujet : Re: Wonderwall ▬ Joan Mer 4 Déc 2013 - 10:32

Ouch ! C'était plus grave que tout ce qu'il avait pu imaginer. Joan referma sur le champs ses paupières, le peu de lumière dans sa chambre venant de tenter d'assassiner ses pauvres yeux. Il avait l’impression qu'on lui avait collé des enclumes tout autour de sa tête. Ça lui apprendra, tiens, il ne remettra pas ça avant … le week-end prochain ?
Il tâtonna sur sa table de chevet envahie de tissus de diverses couleurs, et trouva miraculeusement, sans rien faire tomber, le Graal lui-même, l'oasis au milieu du désert, un verre d'eau, avant de lourdement se laisser retomber sur le matelas.

Une demie heure plus tard, il se glissa sans grande motivation hors de son lit. A peine avait-il posé un pied hors du lit que son confort lui manquait déjà... Mais son cerveau embrumé lui rappelait que apparemment, il devait être quelque part.
Il tenta vaguement de rassembler vêtements et fragments de la veille. Les deux tâches se révélant étrangement compliquées, il fila sous la douche, avant que la réalité ne le rattrape.
Après s'être maudit une bonne centaine de fois (« Mpf... Plus jamais je bois comme ça... » marmonnait le blond après s'être ébouillanté avec l'eau de la douche.) et avoir changer de tenue au moins vingt fois, Joan était prêt. La tête dans le cul, mais il était prêt, et c'était presque un miracle !

C'était où qu'il avait rendez-vous, déjà ? Ah oui, quelle bonne idée : le zoo. Le zoo de Londres. Qui avait cette idée lui ou Charlie ? Et pourquoi l'autre avait accepté ? Il râla un peu en prenant le chemin du zoo, mais il n'allait quand même pas lui mettre un lapin. Joan fut prit d'un doute : peut-être que Charlie était encore dans son lit, et qu'il ne viendrait pas. Dans ce cas, autant faire demi tour tout de suite !
Mais non, le voilà en train d'arriver devant le parc, le bas du visage enfoncé dans son écharpe. Vraiment, que leur étaient-ils passé entre les deux oreilles ?
Il répondit vaguement au signe de main de son ami, trop concentré pour ne pas avoir mal au crâne pour réellement faire un signe. De toute façon, il n'était pas non plus du genre tactile ou quoi.

— Réveil pas trop dur ?

Joan rigola un peu. Cette réponse nécessitait-elle une réponse ? Charlie devait savoir la réponse, ça se lisait sur son visage. Le blond haussa les épaules.

— Non, absolument pas... lâcha-t-il finalement, sarcastique.
Il fronça les sourcils à cause de la lumière, incapable de savoir l'heure qu'il était exactement. Bah, ils étaient au zoo, ce qui était fait était fait, il n'y avait pas à papoter pendant cinq milles ans. Il se tourna vers l'entrée en soupirant.

— Bon, allez, prêt pour cette merveilleuse visite du zoo ?
Joan se dirigea donc vers l'entrée, jetant des regards glacials au gamin blond qui osait s’enthousiasmer un peu trop à l'idée de voir les lions, les girafes et autres.
mini réponse pas bonjour.
avatar

: Son ombre glisse et sa semelle claque. Charlie caresse le trottoir. Il n'a que les os, l'esprit et la peau, Charlie va danser ce soir.

ϟ ÂGE : 31
ϟ FONCTION : Libraire chez Fleury & Bott – Membre de l'Ordre du Phénix
ϟ AVATAR : Oliver Sykes


ϟ LIENS : born to be wild
we can climb so high
I never wanna die

Wonderwall ▬ Joan
MessageSujet : Re: Wonderwall ▬ Joan Lun 9 Déc 2013 - 23:33

Il est rassuré en voyant son ami devant lui. Au moins, il ne s'est pas levé comme un idiot fini pour rien. Il n'a pas non plus attendu pour rien. Finalement, ils sont tous les deux des personnes sérieuses, qui ne reviennent pas sur leurs décisions, même prises la vieille complètement bourré. Il y a un côté exceptionnel à ça. Pas tout le monde peut se vanter d'avoir réussi un tel exploit. Mais dans les deux cas, il se doute que l'autre aurait sûrement été énervé, fatigué, vexé. Bon, dans son cas, il ne s'était pas permis d'espérer beaucoup. C'est vrai. Un zoo. Un dimanche. Un lendemain de cuite. Ils ne sont plus sorciers là, ce sont des dieux.

Il sourit à la réplique de son ami. Il n'est pas le seul à souffrir, ça se voit. C'est quand on sent que son ami est dans une galère aussi totale que la sienne qu'on se sent le mieux, c'est bien connu. Il y a comme une compassion forcée entre potes de galère. Il se sépare de son mur tant adoré. Joan a raison. Ils s'étaient habillés, étaient venus jusqu'ici, ce n'était pas pour repartir en transplanant. Oh, l'idée lui semble merveilleuse, mais après tout. Une après-midi zoo, il faut bien réussir à le faire en décuvant une fois dans sa vie. Il aperçoit les regards que son ami jette aux petits. Il n'est pas le seul à vouloir les tuer parce qu'ils sont trop bruyants, c'est bien de voir ses opinions vis-à-vis des morveux partagées.

— C'est parti. Je comptais sur toi pour m'empêcher de leur jeter un sort dès qu'ils ouvraient la bouche, mais j'ai l'impression que tu vas plutôt m'aider là.

Ils entrent dans le zoo. Pourquoi est-ce qu'il n'y a pas pensé plus tôt ? En plus des enfants, il allait avoir le cri des animaux agités par toute cette population qui restent collées à une vitre pour les regarder. Ça s'annonçait génial.

— Tu veux commencer par quoi ? Les fauves ? Ils ont des bébés tigres. C'est mignon les bébés tigres, tu verras, ils te ressemblent un peu.

Charlie et ses remarques bizarrement déplacé. C'est pas grave, ce n'est pas de sa faute. Son cerveau n'est pas encore en état de fonctionner. C'est entièrement à cause du whisky, c'est lui qu'il faut accuser dans un cas comme ça. Il n'est qu'une victime, totalement conne qui va recommencer le week-end prochain certes, mais une victime quand même.

_________________
Far beyond the ice and snow, our voyage carries on. For blood and gold, we sold our souls. Redemption lies at Magnetic North.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Wonderwall ▬ Joan
MessageSujet : Re: Wonderwall ▬ Joan

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wonderwall ▬ Joan
» Elle faisait son possible pour ressembler à une œuvre d'art ▬ joan
» 02. And after all, you're still my wonderwall.
» Oasis - Wonderwall
» MADDY ? And after all, you're my wonderwall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Mini RP terminés-